Return to Video

Meriem Bennani : "In Between Languages"|Art21 "New York Close Up"

  • 0:09 - 0:12
    On est en pleine installation
    de "Party on the CAPS".
  • 0:14 - 0:16
    Ce mur incurvé en trois parties
  • 0:16 - 0:18
    va être assemblé,
  • 0:18 - 0:19
    peint,
  • 0:19 - 0:20
    et finalement installé.
  • 0:20 - 0:22
    Ce sera en fait un écran.
  • 0:28 - 0:29
    J'ai ces paramètres,
  • 0:29 - 0:31
    qui sont le son,
  • 0:31 - 0:33
    le montage, l'animation.
  • 0:34 - 0:37
    Tout est conçu pour le film.
  • 0:39 - 0:41
    Ensuite, j'ajoute l'espace,
  • 0:41 - 0:42
    le nombre d'écrans,
  • 0:42 - 0:43
    l'envergure.
  • 0:44 - 0:46
    Tout commence à prendre forme,
  • 0:46 - 0:48
    et enfin la touche finale :
  • 0:48 - 0:52
    la vidéo s'affiche enfin sur la
    surface conçue pour elle.
  • 0:55 - 0:58
    Mais ce qui est de niveau égal
    ne semble jamais OK.
  • 0:58 - 1:01
    C'est là que j'interviens
    pour monter mon film,
  • 1:01 - 1:03
    en utilisant l'espace au lieu du temps.
  • 1:04 - 1:07
    J'y vais plan par plan,
  • 1:07 - 1:10
    et pour chaque plan,
    je choisis ce que vous voyez et où.
  • 1:11 - 1:13
    Je peux couper des plans.
  • 1:13 - 1:15
    Et aussi montrer des choses
    dans des endroits différents.
  • 1:15 - 1:18
    Cela agit sur votre expérience du film.
  • 1:20 - 1:26
    ["Meriem Bennani: In Between Languages"]
  • 1:29 - 1:33
    J'ai pensé aux sculptures
    en ayant les films en tête.
  • 1:34 - 1:38
    Je n'ai jamais créé une sculpture
    qui ne soit pas en lien avec un film.
  • 1:40 - 1:43
    Tu y projettes ce qui est
  • 1:43 - 1:46
    caractéristique d'un autre mode de pensée.
  • 1:51 - 1:54
    Grâce à l'animation, tu comprends
  • 1:54 - 1:55
    la relation avec l'humour.
  • 2:02 - 2:05
    Tu peux alors créer
    des sculptures amusantes.
  • 2:07 - 2:10
    Ainsi, j'aurai la version originale
    de la vidéo,
  • 2:10 - 2:12
    c'est le film que vous regarderez,
  • 2:15 - 2:17
    Ensuite, les sculptures
  • 2:17 - 2:20
    qui viennent d'un monde numérique
  • 2:20 - 2:21
    que j'imagine.
  • 2:24 - 2:26
    Elles sont alors fabriquées.
  • 2:26 - 2:29
    Elles viennent toutes d'endroits opposés
    et se rejoignent au milieu.
  • 2:33 - 2:35
    [LES CLOCHES DE L'ÉCOLE SONNENT]
  • 2:36 - 2:39
    Je suis retournée dans mon lycée
    à Rabat au Maroc,
  • 2:41 - 2:44
    et j'ai filmé un groupe d'adolescents.
  • 2:45 - 2:47
    ["Mission Teens"]
  • 2:52 - 2:57
    Le sujet de "MISSION TEENS"
    est la culture francophone au Maroc.
  • 2:57 - 3:01
    [UNE FEMME, EN FRANÇAIS]
    Moi, je suis dans le système français
  • 3:01 - 3:02
    depuis...
  • 3:02 - 3:04
    limite la crèche.
  • 3:04 - 3:05
    L'action la plus importante
  • 3:05 - 3:07
    des Français pour maintenir ce pouvoir
  • 3:07 - 3:08
    est l'éducation.
  • 3:08 - 3:10
    [MOUTON, EN FRANÇAIS]
    Avoir vos enfants à la Mission,
  • 3:10 - 3:12
    c'est un prestige !
  • 3:12 - 3:14
    Le film n'est pas de dire en quoi
    le français
  • 3:14 - 3:16
    ln'est pas une langue marocaine,
  • 3:16 - 3:18
    mais plutôt pourquoi
    cette langue est politique
  • 3:18 - 3:21
    et également un outil puissant
    mais modéré.
  • 3:21 - 3:25
    [PROFESSEUR, HORS-CHAMP, EN FRANÇAIS]
    Donc, la définition du Tiers Monde
  • 3:25 - 3:26
    elle est à maîtriser.
  • 3:27 - 3:29
    J'ai été éduquée à la française.
  • 3:29 - 3:32
    J'ai appris l'histoire française,
  • 3:32 - 3:33
    la géographie française.
  • 3:33 - 3:34
    Ma façon de penser,
  • 3:34 - 3:36
    l'esprit critique que j'ai développé,
  • 3:36 - 3:39
    toutes ces choses sont le pur produit
    de l'éducation française.
  • 3:40 - 3:43
    J'ai dû m'émanciper de tout ceci,
  • 3:43 - 3:44
    pour être capable d'en parler.
  • 3:44 - 3:47
    À la Mission Française, c'est que
    on ne s'intéresse pas beaucoup genre
  • 3:47 - 3:49
    au pays dans lequel on vit sachant que
  • 3:49 - 3:51
    même si c'est une école française,
  • 3:51 - 3:54
    mais voilà on est au Maroc et je veux bien
  • 3:54 - 3:59
    qu'ils s'intéressent plus au Maroc,
    à l'Islam et tout.
  • 4:03 - 4:06
    [LA MAISON CHANTE]
    Je suis une maison chic à Rabat...
  • 4:06 - 4:08
    J'ai également filmé
    des maisons du voisinage
  • 4:08 - 4:11
    où vivent la plupart des gens
    qui vont a l'école française.
  • 4:11 - 4:14
    [LA MAISON CHANTE]
    J'ai trouvé une porte dorée.
  • 4:14 - 4:18
    Je représente ce que tout le monde admire.
  • 4:18 - 4:19
    Grâce à l'architecture,
  • 4:19 - 4:22
    vous pouvez connaître le mode de vie
    auquel aspire les gens.
  • 4:23 - 4:24
    "MISSION TEENS"
  • 4:24 - 4:26
    a d'abord été projeté ici
    au Whitney Biennial,
  • 4:26 - 4:28
    dans ces sculptures sur la terrasse.
  • 4:29 - 4:31
    Je les appelle "les stations avec vue".
  • 4:32 - 4:34
    [LA MAISON CHANTE]
    Palmiers.
  • 4:34 - 4:35
    Sols en marbre.
  • 4:38 - 4:40
    [BENNANI]
    Lorsque vous appuyez sur le bouton,
  • 4:40 - 4:42
    en fait, cela vole la vidéo
    de l'autre côté.
  • 4:43 - 4:46
    La personne de l'autre côté
    appuie sur le bouton elle aussi.
  • 4:46 - 4:48
    Donc cela implique de savoir coexister.
  • 4:48 - 4:49
    [RIRES]
  • 4:53 - 4:54
    Les thèmes choisis pour mon travail,
  • 4:54 - 4:57
    ne sont pas des choix conscients du style,
  • 4:57 - 4:59
    "Je veux parler du post-colonialisme."
  • 4:59 - 5:00
    J'essaye de...
  • 5:00 - 5:05
    suivre ce qui m'attire spontanément.
  • 5:23 - 5:24
    Dans "Party on the CAPS",
  • 5:26 - 5:30
    j'ai imaginé un monde
    où la téléportation serait possible.
  • 5:30 - 5:33
    [ALLIGATOR] Tu te rappelles quand
    la téléportation a remplacé les avions ?
  • 5:34 - 5:37
    C'est comme de penser
    à l'immigration dans le futur.
  • 5:37 - 5:40
    ["America's bouncer"]
    Vous ne pouvez pas entrer.
  • 5:40 - 5:41
    Vous ne pouvez pas entrer.
  • 5:42 - 5:45
    L'Europe et l'Amérique
    paniqueraient pour leurs frontières
  • 5:45 - 5:46
    si la téléportation était possible.
  • 5:55 - 5:57
    "The Caps" est une île
    en plein milieu de l'Atlantique.
  • 5:57 - 6:00
    C'est un lieu où les troupes américaines,
  • 6:00 - 6:04
    dans ce qui ressemble en quelque sorte
    à une nouvelle version de "I.C.E",
  • 6:04 - 6:09
    ont mis les gens interceptés essayant
    de se téléporter d'Afrique en Amérique.
  • 6:09 - 6:12
    Cet endroit est ainsi devenu
    un lieu à part.
  • 6:15 - 6:17
    L'île entière des Caps
  • 6:17 - 6:20
    est une analogie "en vrai"
    de la notion de diaspora.
  • 6:20 - 6:24
    La manière, pour les gens,
    d'appréhender la diaspora : s'intégrer,
  • 6:24 - 6:27
    ou retourner dans son pays d'origine.
  • 6:27 - 6:29
    En fait, il y a une troisième alternative,
  • 6:29 - 6:31
    dans cet "entre-deux".
  • 6:32 - 6:36
    Peux-tu démarrer à l'endroit
    où se situe l'objectif ?
  • 6:38 - 6:40
    Tu vois, l'écran serait ici.
  • 6:42 - 6:45
    D'habitude, quand je suis intéressée
    par quelque chose,
  • 6:45 - 6:48
    Je suis incapable, dans un premier temps,
    de savoir pourquoi.
  • 6:48 - 6:51
    Cet effort pour essayer de comprendre,
  • 6:51 - 6:52
    c'est le travail.
  • 6:53 - 6:56
    Je n'ai pas été en mesure de m'exprimer
  • 6:56 - 6:59
    avec des mots aussi bien
    que je l'aurais souhaité.
  • 6:59 - 7:02
    Je pense que cela a un lien
    avec le fait d'être là depuis dix ans
  • 7:02 - 7:04
    et d'avoir l'anglais comme seconde langue,
  • 7:05 - 7:08
    et sentir que je perds un peu
    de ma première langue.
  • 7:08 - 7:09
    C'est une sensation étrange.
  • 7:10 - 7:13
    J'ai toujours été entre deux langues.
  • 7:13 - 7:18
    Développer cette pratique
    qui vient de langues si différentes,
  • 7:18 - 7:19
    de la TV,
  • 7:19 - 7:20
    du cinéma,
  • 7:20 - 7:22
    de la sculpture et de l'installation.
  • 7:22 - 7:27
    Mélanger tout cela
    m'a permis de trouver la note juste,
  • 7:27 - 7:28
    à ma manière.
Title:
Meriem Bennani : "In Between Languages"|Art21 "New York Close Up"
Description:

Et si une seule langue n'était pas suffisant ?

En cours d'installation de son exposition à la galerie CLEARING à Brooklyn, l'artiste Meriem Bennani parle d'un récent travail ambitieux d'installation vidéo, mettant en avant son assemblage unique d'animations digitales humoristiques et politiques, d'images documentaires, et de sculptures interactives. Originaire du Maroc, l'artiste Bennani, installée à New York, explique en quoi le fait "d'être ici depuis dix ans et d'avoir l'anglais comme deuxième langue, d'avoir l'impression de perdre un peu de ma première langue... je pense que développer cette pratique qui émane de tant de différentes langues, de la TV, du cinéma, de la sculpture et de l'installation, et tout mélanger m'a permis de trouver la juste note, à ma façon."

Pour son exposition "MISSION TEEN" (2019) à la Whitney Biennal, Bennani a filmé un groupe d'adolescents parlant français dans son ancien lycée de Rabat au Maroc ,ainsi que les demeures des classes moyennes et huppées de Rabat. Avec malice, Bennani en retour complique la politique post coloniale de son travail en installant ses films dans une séries de "stations de vue", absurdes et exotiques sculptures comme une oasis de palmier sur la terrasse extérieure du Whitney. Le spectateur est non seulement obligé de s'asseoir et de regarder à l'intérieur des sculptures, mais il doit aussi co-exister et coopérer avec d'autres spectateurs afin de visionner les films.

De retour à la galerie CLEARING, l'installation vidéo huit canaux de Bennani, "Party on the CAPS" (2018-2019), imagine un futur de fiction dans lequel les immigrants sont isolé sur une île au milieu de l'océan Atlantique et où ils commencent de nouvelles sociétés hybrides. A l'image de son travail mixte ludique, Bennani explique que "l'île entière de CAPS est une analogie en vrai de la notion de diaspora, de comment les gens...". "Mais il y a en fait une troisième option, qui se situe entre deux".

Meriem Bennani, née en 1988 à Rabat au Maroc, vit et travaille à New York. En savoir plus sur l'artiste : https://art21.org/artist/meriem-bennani/

CREDITS |Producteur : Nick Ravich. Réalisateurs : Danielle Brock et Nick Ravich. Rédacteur : Rosie Walunas. Rédacteur additionnel : Misha Spivack. Photographie : Jarred Alterman, Mason Cash et Souki Mehdaoui. Photographie additionnelle : Logan Quarles et Brian Wengrofsky. Prise de vue : George Schramm. Son : Trokon Ngabe et Jeff Seelye. Assistants de production : Meghan Garvey, Alex Hass, Eda Li et Lucy Moloney. Coloration : Jerome Thélia. Conception sonore et mixage : Gisela Fullà-Silvestre. Conception et graphisme : Chips. Montage : Jasmine Cannon. Permission artistique : Meriem Bennani. Remerciements : Ife Adelona, Lauren Barnett, Max Bushman, CLEARING, Cut + Measure, Laurence Dujardyn, Alex Laviola, Emma Nordin, Red Hook Post, Melissa Saenz Gordon, Lumi Tan, The Kitchen, Whitney Museum of American Art, YouTube Space NY et David Zaltsman.

"New York Close Up" est soutenu à la fois par la fondation pour les arts Andy Warhol, par des fonds publics du Service des affaires culturelles de la ville de New York en partenariat avec la municipalité, et par des contributeurs individuels.

#MeriemBennani #Art21 #Art21NewYorkCloseUp

more » « less
Video Language:
English
Team:
Art21
Project:
"New York Close Up" series
Duration:
07:48

French subtitles

Revisions Compare revisions