YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Vous n'êtes pas seul dans votre solitude

Get Embed Code
40 Languages

Showing Revision 7 created 07/05/2019 by eric vautier.

  1. Bonjour.
  2. J'aimerais vous présenter quelqu'un.
  3. Voici Jomny.
  4. C'est « Jonny » mais écrit
    accidentellement avec un « m »,
  5. si vous vous le demandiez,
  6. car nous ne sommes pas parfaits.
  7. Jomny est un extraterrestre

  8. qui a été envoyé sur Terre
    avec pour mission d'étudier les humains.
  9. Jomny se sent perdu,
    seul et loin de chez lui,
  10. et je pense que nous avons
    tous ressenti cela.
  11. En tout cas, moi oui.
  12. J'ai écrit cette histoire
    sur cet extraterrestre
  13. à un moment de ma vie
    où je me sentais comme un étranger.
  14. Je venais d'emménager à Cambridge
    et de commencer un doctorat au MIT,
  15. je me sentais intimidé, isolé
  16. et je n'avais pas l'impression
    d'être à ma place.
  17. Mais j'avais une sorte
    de planche de salut.

  18. Voyez-vous, pendant des années
    et des années, j'ai écrit des blagues,
  19. je les ai partagées
    sur les réseaux sociaux
  20. et j'ai découvert que je me tournais
    de plus en plus vers cela.
  21. Pour beaucoup de gens, Internet
    peut sembler être un endroit solitaire.

  22. Il peut ressembler à cela,
  23. un énorme vide, vaste et infini
  24. où vous criez sans cesse
    mais personne ne vous écoute jamais.
  25. Mais j'ai trouvé du réconfort
    à parler dans le vide.
  26. J'ai découvert qu'en partageant
    mes sentiments avec le vide,
  27. le vide a fini par me répondre.
  28. Il s'avère que le vide n'est pas du tout
    cette étendue solitaire infinie
  29. mais qu'il est plein
    de toutes sortes de personnes
  30. également tournées vers lui
    et voulant également être entendues.
  31. Plein de mauvaises choses
    sont venues des réseaux sociaux.
  32. Je n'essaye pas de discuter cela.
  33. Être en ligne à n'importe quel moment,
    c'est ressentir tellement de tristesse,
  34. de colère et de violence.
  35. Cela peut sembler être la fin du monde.
  36. Pourtant en même temps, je suis partagé
  37. car je ne peux pas nier le fait
    que tant de mes amis les plus proches
  38. sont des gens
    que j'ai rencontrés en ligne.
  39. Je pense que c'est partiellement
    du fait de cette nature confessionnelle
  40. qu'ont les réseaux sociaux.
  41. Il peut sembler que vous écrivez
    dans ce journal personnel, intime
  42. qui est totalement privé,
  43. pourtant en même temps vous voulez
    que tout le monde le lise.
  44. Je crois qu'une partie de cela,
    la joie dans cela,
  45. est que nous pouvons vivre les choses
    du point de vue de gens
  46. qui sont complètement différents de nous
  47. et parfois, c'est une bonne chose.
  48. Par exemple, quand j'ai rejoint Twitter,

  49. j'ai découvert que
    tant de personnes que je suivais
  50. parlaient de santé mentale
    et suivaient une thérapie
  51. de façons qui n'avaient
    aucun des stigmates récurrents
  52. quand nous parlons
    de ces sujets en personne.
  53. A travers elles, la conversation
    sur la santé mentale a été normalisée
  54. et cela m'a aidé à réaliser
    que suivre une thérapie était une chose
  55. qui m'aiderait également.
  56. Pour beaucoup de gens,

  57. cela semble être une idée effrayante
    de parler de tous ces sujets
  58. si publiquement
    et ouvertement sur internet.
  59. J'ai l'impression que beaucoup de gens
    pensent que c'est énorme et effrayant
  60. d'être en ligne si vous n'êtes pas déjà
    parfaitement et complètement constitué.
  61. Mais je pense qu'Internet peut être
    un très bon lieu où ne pas savoir
  62. et je pense que nous pouvons
    aborder cela avec enthousiasme
  63. car à mes yeux, il est important
    de partager vos imperfections,
  64. vos incertitudes et vos vulnérabilités
  65. avec d'autres gens.
  66. (Rires)

  67. Quand quelqu'un partage le fait
    qu'il se sent triste, effrayé

  68. ou seul, par exemple,
  69. cela me fait me sentir moins seul,
  70. pas en me débarrassant de ma solitude,
  71. mais en me montrant
    que je ne suis pas seul
  72. à me sentir seul.
  73. En tant qu'écrivain et artiste,
  74. cela m'importe de faire
    de ce réconfort d'être vulnérable
  75. quelque chose de commun,
    que nous pouvons partager avec l'autre.
  76. Je suis enthousiaste à l'idée
    d'externaliser l'interne,
  77. de parler de ces sentiments
    personnels invisibles
  78. pour lesquels je n'ai pas de mots,
  79. de les mettre en lumière,
    d'y mettre des mots
  80. et de les partager avec d'autres gens
  81. dans l'espoir que cela les aide à trouver
    les mots pour leurs émotions.
  82. Je sais que cela semble être considérable,

  83. mais ce qui m'intéresse
    est de mettre toutes ces choses
  84. dans de petits ensembles abordables,
  85. car quand nous pouvons les cacher
    dans ces plus petits éléments,
  86. elles sont plus faciles à aborder
    et plus amusantes.
  87. Je pense que cela peut nous aider
    à voir notre humanité commune.
  88. Parfois, cela prend la forme
    d'une nouvelle,
  89. parfois, cela prend la forme
    d'un petit livre d'illustrations.
  90. Et parfois, cela prend la forme
  91. d'une blague idiote
    que je lance sur Internet.
  92. Par exemple, il y a quelques mois,
    j'ai posté cette idée pour une appli
  93. de service de promenade de chien
  94. où un chien vient à votre porte
    et vous devez sortir de chez vous
  95. et aller faire une promenade.
  96. (Rires)

  97. S'il y a des développeurs d'applis ici,

  98. venez me voir après mon intervention.
  99. Ou j'aime partager qu'à chaque fois
    que je suis nerveux

  100. pour l'envoi d'un mail,
  101. quand je signe « Bien à vous »,
  102. c'est « J'essaye de bien faire » en court,
  103. qui est « S'il vous plaît,
    ne me haïssez pas,
  104. je promets que j'essaye
    de bien faire ! » en court.
  105. Ou ma réponse à la question classique,

  106. si je pouvais dîner avec quiconque,
    mort ou en vie, je le ferais.
  107. Je me sens très seul.
  108. (Rires)

  109. J'ai découvert que quand je postais
    de telles choses en ligne,

  110. la réaction était très similaire.
  111. Les gens se réunissent pour en rire,
  112. pour partager ce sentiment,
  113. puis se dissipent tout aussi vite.
  114. (Rires)

  115. Oui, me laissant de nouveau seul.

  116. Mais je pense que parfois,
  117. ces petits rassemblements
    peuvent être pleins de sens.
  118. Par exemple, quand j'ai fini
    mon école d'architecture

  119. et ai déménagé à Cambridge,
  120. j'ai posté cette question :
  121. « Avec combien de gens dans votre vie
  122. avez-vous déjà eu
    votre dernière conversation ? »
  123. Je pensais à mes amis qui avaient déménagé
  124. dans d'autres villes, voire d'autres pays,
  125. et combien il m'était difficile
    de garder le contact avec eux.
  126. Mais d'autres gens ont répondu
    et partagé leur propre vécu.
  127. Quelqu'un a parlé d'un parent
    avec qui il avait eu une querelle.
  128. Quelqu'un a parlé
    d'un être cher qui était décédé
  129. rapidement et soudainement.
  130. Quelqu'un d'autre a parlé
    de ses amis d'école
  131. qui avaient aussi déménagé.
  132. Puis quelque chose
    de très beau s'est produit,
  133. au lieu de ne répondre qu'à moi,
  134. les gens se sont répondu
    les uns aux autres,
  135. ils ont commencé à se parler,
    à partager leurs vécus,
  136. à se réconforter
  137. et à s'encourager
    à prendre contact avec cet ami
  138. à qui ils ne parlaient plus
  139. ou à ce parent avec qui
    ils s'étaient querellés.
  140. Finalement, nous avons eu
    cette toute petite communauté.
  141. C'était comme un groupe de soutien
  142. composé de toutes sortes
    de gens se réunissant.
  143. Je pense qu'à chaque fois
    que nous mettons quelque chose en ligne,
  144. à chaque fois, il y a une chance
  145. que ces toutes petites
    communautés se forment.
  146. Il y a une chance que toutes formes
    de créatures différentes
  147. se réunissent et se rassemblent.
  148. Parfois, dans la boue d'Internet,
  149. vous trouvez un esprit analogue.
  150. Parfois, c'est en lisant les réponses,
  151. les commentaires et en trouvant
    une réponse particulièrement gentille,
  152. révélatrice ou amusante.
  153. Parfois, c'est en suivant quelqu'un
  154. et en voyant qu'il vous suit déjà.
  155. Parfois, c'est en regardant quelqu'un
    que vous connaissez dans la vie,
  156. en voyant ce que vous écrivez
    et ce qu'il écrit,
  157. en réalisant que vous partagez
    tant d'intérêts communs
  158. et cela le rapproche de vous.
  159. Parfois, si vous êtes chanceux,
  160. vous rencontrez un autre extra-terrestre.
  161. [quand deux extraterrestres
    se trouvent dans un lieu étrange,

  162. on se sent plus chez soi]
  163. Mais je suis aussi inquiet,
    car nous le savons,

  164. en général, Internet
    ne nous donne pas ce sentiment.
  165. Nous savons qu'en général,
  166. Internet semble être un lieu
    où nous nous méprenons sur les autres,
  167. où nous entrons en conflit
    les uns avec les autres,
  168. où il y a toutes sortes d'incohérences,
    de cris et de hurlements
  169. et qu'il semble que c'en soit trop.
  170. Cela ressemble à du chaos
  171. et j'ignore comment séparer
    le mauvais du bon,
  172. car comme nous le savons et l'avons vu,
  173. le mauvais peut vraiment
    nous faire beaucoup de mal.
  174. Il me semble que les plateformes utilisées
    pour occuper ces espaces en ligne
  175. ont été conçues, volontairement ou non,
  176. pour autoriser le harcèlement et les abus,
    répandre les fausses informations,
  177. favoriser la haine, les discours haineux
    et la violence qui en découle
  178. et il semble qu'aucune
    de nos plateformes actuelles
  179. n'en fasse assez pour remédier
    et arranger cela.
  180. Et pourtant, probablement malheureusement,

  181. je suis, comme tant d'autres,
    toujours attiré par ces espaces en ligne,
  182. car parfois il semble que c'est là
    que tout le monde est.
  183. Je me sens idiot
  184. et bête parfois
  185. d'apprécier ces petits moments
    de contact humain en ces temps.
  186. Mais j'ai toujours agi dans l'idée
  187. que ces petits moments d'humanité
    ne sont pas superflus.
  188. Ce ne sont pas
    des retraites face au monde,
  189. mais les raisons pour lesquelles
    nous venons en ces espaces.
  190. Ils sont importants, vitaux,
    ils affirment et nous donnent vie.
  191. Ce sont ces petits sanctuaires temporaires
  192. qui nous montrent que nous ne sommes pas
    aussi seuls que nous le pensons.
  193. Alors même si la vie est dure,
    que tout le monde est triste
  194. et nous mourons tous un jour --
  195. [la vie est dure.
    tout le monde est triste.

  196. on va tous mourir, mais j'ai déjà acheté
    ce château gonflable
  197. alors tu vas enlever T chaussures ou pas]
  198. Je crois que le château
    gonflable métaphorique dans ce cas,

  199. ce sont nos relations
    et nos liens avec d'autres personnes.
  200. Un soir,

  201. alors que je me sentais
    particulièrement triste et désespéré,
  202. j'ai crié dans le vide,
  203. dans l'obscurité solitaire.
  204. J'ai dit : « Arrivé là,
    se connecter aux réseaux sociaux,
  205. c'est comme tenir la main de quelqu'un
    à l'autre bout du monde. »
  206. Cette fois-là, au lieu
    que le vide me réponde,
  207. des gens sont arrivés,
  208. ont commencé à me répondre,
    à se parler entre eux
  209. et lentement, cette toute petite
    communauté s'est formée.
  210. Tout le monde s'est réuni
    pour se tenir la main.
  211. En ces temps dangereux et incertains,

  212. au milieu de tout cela,
  213. je pense que la seule chose
    à laquelle nous pouvons nous tenir,
  214. ce sont les autres.
  215. Je sais que c'est une petite chose
    faite de petits moments,
  216. mais je crois que c'est
    un tout petit rayon de lumière
  217. dans toute cette obscurité.
  218. Merci.

  219. (Applaudissements)

  220. Merci.

  221. (Applaudissements)