YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Ce pourrait être la raison pour laquelle vous êtes dépressif et anxieux

Get Embed Code
29 Languages

Showing Revision 9 created 09/25/2019 by eric vautier.

  1. Pendant très longtemps,
  2. j'avais deux mystères
    qui planaient au-dessus de moi.
  3. Je ne les comprenais pas
  4. et, pour être honnête,
    j'avais peur de les examiner.
  5. Mon premier mystère était
    que j'avais 40 ans
  6. et durant toute ma vie, année après année,
  7. les graves dépressions
    et l'anxiété avaient augmenté
  8. aux États-Unis, en Grande-Bretagne
  9. et à travers le monde occidental.
  10. Je voulais comprendre pourquoi.
  11. Pourquoi cela nous arrive-t-il ?
  12. Pourquoi est-ce qu'avec
    chaque année qui passe,
  13. de plus en plus d'entre nous
    trouvent les journées difficiles ?
  14. Je voulais comprendre cela
    du fait d'un mystère plus personnel.
  15. Quand j'étais adolescent,

  16. je suis allé chez mon médecin
  17. et j'ai expliqué avoir cette sensation,
    comme si de la douleur s'écoulait de moi.
  18. Je ne pouvais pas la contrôler,
  19. je ne comprenais pas
    pourquoi cela arrivait,
  20. j'en avais honte.
  21. Mon médecin m'a raconté une histoire
  22. que je sais bien intentionnée
  23. mais trop simplifiée.
  24. Pas entièrement fausse.
  25. Mon médecin a dit : « Nous savons
    pourquoi les gens ont cela.
  26. Certains ont naturellement
    un déséquilibre chimique dans leur tête --
  27. tu es l'un d'entre eux.
  28. Nous n'avons qu'à te donner
    des médicaments,
  29. cela rétablira ton équilibre chimique. »
  30. J'ai commencé à prendre
    du Paxil ou du Seroxat,

  31. c'est la même chose avec différents
    noms dans différents pays.
  32. Je me sentais bien mieux, cela m'a boosté.
  33. Mais peu de temps après,
  34. cette sensation de douleur est revenue.
  35. On m'a donné des doses plus élevées
  36. jusqu'à ce que, pendant 13 ans,
    je prenne la dose maximale
  37. que vous avez légalement
    le droit de prendre.
  38. La majorité de ces 13 années,
    presque tout le temps vers la fin,
  39. je souffrais beaucoup.
  40. Je me suis demandé :
    « Qu'est-ce qu'il se passe ?
  41. Car tu fais tout ce que l'histoire
    dominant la culture te dit de faire --
  42. pourquoi te sens-tu toujours ainsi ? »
  43. Pour aller au fond de ces deux mystères,

  44. pour un livre que j'ai écrit,
  45. je me suis retrouvé
    sur un périple à travers le monde.
  46. J'ai parcouru plus de 64 000 km.
  47. Je voulais discuter avec
    les spécialistes du monde
  48. de ce qui cause la dépression et l'anxiété
  49. et, essentiellement, ce qui les résout,
  50. les gens qui se sont sortis
    de la dépression et de l'anxiété
  51. de toutes sortes de façons.
  52. J'ai énormément appris
  53. des gens formidables
    que j'ai connus en chemin.
  54. Mais je crois qu'au cœur
    de ce que j'ai appris, il y a :

  55. nous avons des preuves scientifiques
  56. pour neuf causes différentes
    de dépression et d'anxiété.
  57. Deux d'entre elles sont
    en effet liées à notre biologie.
  58. Vos gènes peuvent vous rendre
    plus sensibles à ces problèmes,
  59. même si votre destin n'est pas écrit.
  60. Et il a de vraies altérations cérébrales
    arrivant quand vous êtes dépressif
  61. et s'en sortir devient plus dur.
  62. Mais la plupart des facteurs
    que l'on a prouvé
  63. causer de la dépression et de l'anxiété
  64. ne sont pas dans notre biologie.
  65. Ce sont des facteurs
    dans notre façon de vivre.
  66. Une fois que vous les comprenez,
  67. cela ouvre un éventail de solutions
    complètement différent
  68. qui devrait être offert aux gens
  69. en plus de l'option
    d'antidépresseurs chimiques.
  70. Par exemple,

  71. si vous vous sentez seul, vous avez
    plus de risques d'être dépressif.
  72. Si vous n'avez aucun contrôle
    sur votre travail,
  73. vous devez faire ce qui est dit,
  74. vous avez plus de risques
    d'être dépressif.
  75. Si vous allez rarement dans la nature,
  76. vous avez plus de risques
    d'être dépressif.
  77. Une chose unit nombre des causes
    de dépression et d'anxiété

  78. dont j'ai entendu parler.
  79. Pas toutes, mais nombre d'entre elles.
  80. Tout le monde sait
  81. que vous avez tous
    des besoins physiques naturels.
  82. C'est évident.
  83. Vous avez besoin de nourriture,
    d'eau, d'un abri, d'air pur.
  84. Si je vous ôtais ces choses,
  85. vous auriez très vite de gros problèmes.
  86. Mais en même temps,
  87. tout être humain a des besoins
    psychologiques naturels.
  88. Vous devez avoir l'impression
    d'être à votre place,
  89. que votre vie a un sens et un but,
  90. que les gens vous voient et vous estiment,
  91. que vous avez un avenir qui a du sens.
  92. Cette culture que nous avons établie
    est bonne pour plein de choses.
  93. De nombreuses choses
    sont mieux qu'avant --
  94. ravi d'être en vie aujourd'hui.
  95. Mais nous sommes de moins en moins bons
  96. pour satisfaire ces besoins psychologiques
    profonds et fondamentaux.
  97. Ce n'est pas la seule chose
    qui se produit,
  98. mais c'est la raison clé pour laquelle
    cette crise continue de s'aggraver.
  99. J'ai trouvé cela
    très difficile à absorber.
  100. J'ai été aux prises avec l'idée
  101. de changer ma vision de la dépression
    d'un simple problème dans mon cerveau
  102. à un avec beaucoup de causes,
  103. y compris dans notre façon de vivre.
  104. Cela n'a pris sens pour moi

  105. que quand un jour, j'ai interviewé
    un psychiatre sud-africain
  106. du nom de Dr Derek Summerfield.
  107. C'est un gars génial.
  108. le Dr Summerfield s'est trouvé être
    au Cambodge en 2001,
  109. quand ils ont adopté pour la première fois
    les antidépresseurs chimiques
  110. pour les gens de ce pays.
  111. Les médecins locaux, les Cambodgiens,
    n'en avaient jamais entendu parler
  112. et demandaient ce qu'ils étaient.
  113. Il leur a expliqué.
  114. Ils lui ont dit :
  115. « Nous n'en avons pas besoin,
    nous avons des antidépresseurs. »
  116. Il leur a demandé : « Comment ça ? »
  117. Il pensait qu'ils allaient parler
    d'un remède à base de plante,
  118. comme le millepertuis perforé,
    le Ginkgo biloba, quelque chose comme ça.
  119. Au lieu de cela, ils lui ont
    raconté une histoire.
  120. Il y avait un fermier dans leur communauté
    travaillant dans la rizière.

  121. Un jour, il a marché
    sur une mine terrestre
  122. laissée par la guerre avec les États-Unis
  123. et sa jambe a été arrachée.
  124. Il a eu une jambe artificielle
  125. et, après un temps, est retourné
    travailler dans la rizière.
  126. Il est très douloureux
    de travailler dans l'eau
  127. quand vous avez un membre artificiel
  128. et je suppose que c'était traumatisant
  129. de retourner travailler
    là où la mine a explosé.
  130. Ce gars s'est mis
    à pleurer toute la journée,
  131. il refusait de sortir du lit,
  132. il a développé tous les symptômes
    d'une dépression classique.
  133. Le médecin cambodgien a dit :
  134. « Nous lui avons donné
    un antidépresseur. »
  135. Le Dr Summerfield a dit :
    « Qu'était-ce ? »
  136. Ils lui ont expliqué
    qu'ils ont été le voir.
  137. Ils l'ont écouté.
  138. Ils ont réalisé que sa douleur
    avait du sens --
  139. il lui était difficile de le voir
    en plein dans sa dépression
  140. mais il avait des causes
    parfaitement compréhensibles dans sa vie.
  141. Un des médecins, en parlant aux gens
    dans la communauté, s'est dit :
  142. « Si nous lui achetions une vache,
  143. il pourrait devenir producteur laitier,
  144. il ne serait pas dans cette situation
    qui le détruisait tant,
  145. il n'aurait pas à aller
    travailler dans la rizière. »
  146. Ils lui ont acheté une vache.
  147. En quelques semaines,
    il a arrêté de pleurer,
  148. en un mois, sa dépression s'était envolée.
  149. Ils ont dit au Dr Summerfield :
  150. « Docteur, cette vache,
    c'était un antidépresseur,
  151. c'est de cela dont vous parlez ? »
  152. (Rires)

  153. (Applaudissements)

  154. Si vous avez grandi en voyant
    la dépression comme je la voyais,

  155. comme la plupart des gens ici,
  156. cela semble être une mauvaise blague.
  157. « Chez le médecin pour un antidépresseur,
  158. on m'a donné une vache. »
  159. Mais ce que ces médecins cambodgiens
    savaient intuitivement,
  160. en se reposant sur cette anecdote
    non scientifique,
  161. c'est ce que le premier
    organisme médical du monde,
  162. l'Organisation Mondiale pour la Santé,
  163. essaye de nous dire depuis des années
  164. en se reposant sur les meilleures
    preuves scientifiques.
  165. Si vous êtes dépressif,

  166. si vous êtes anxieux,
  167. vous n'êtes pas faible,
    vous n'êtes pas fou,
  168. vous n'êtes pas une machine
    avec des éléments défectueux.
  169. Vous êtes un être humain
    avec des besoins non satisfaits.
  170. Il est tout aussi important de penser
    à ce que ces médecins cambodgiens
  171. et l'Organisation Mondiale
    pour la Santé ne disent pas.
  172. Ils n'ont pas dit à ce fermier :
  173. « Mec, tu dois te ressaisir.
  174. C'est à toi de résoudre
    ce problème toi-même. »
  175. Au contraire, ils lui ont dit :
  176. « Nous, en tant que groupe,
    sommes là pour qu'on se serre les coudes,
  177. afin qu'ensemble nous puissions
    résoudre ce problème. »
  178. C'est ce dont a besoin
    toute personne dépressive
  179. et c'est ce que mérite
    toute personne dépressive.
  180. C'est pourquoi l'un des principaux
    médecins des Nations Unies,

  181. lors de la journée mondiale de la santé,
  182. il y a deux ans, en 2017,
  183. a dit que nous devions
    moins parler de déséquilibre chimique
  184. et plus parler de déséquilibres
    dans notre façon de vivre.
  185. Les médicaments soulagent certains --
  186. ils m'ont soulagé pendant un temps --
  187. mais précisément car ce problème
    est plus profond que leur biologie,
  188. les solutions aussi
    doivent creuser plus profondément.
  189. Quand j'ai appris cela,

  190. je me souviens d'avoir pensé :
  191. « J'ai vu les preuves scientifiques,
  192. j'ai lu de nombreuses études,
  193. j'ai interviewé de nombreux experts
    qui explorent cela »,
  194. mais je pensais : « Comment
    pouvons-nous faire cela ? »
  195. Les choses qui nous rendent dépressifs
  196. sont souvent plus complexes
  197. que ce qui arrivait
    à ce fermier cambodgien.
  198. Par où commencer avec cette information ?
  199. Au cours du long périple pour mon livre,

  200. à travers le monde,
  201. je rencontrais des gens
    qui faisaient cela,
  202. de Sydney à San Francisco
  203. et à São Paulo.
  204. Je rencontrais des gens qui comprenaient
  205. les causes profondes
    de la dépression et de l'anxiété
  206. et, en groupes, les résolvaient.
  207. Je ne peux pas vous parler
    de tous les gens formidables
  208. que j'ai appris à connaître
  209. ni de toutes les neuf causes de dépression
    et d'anxiété que j'ai découvertes
  210. car on me refuse
    une intervention TED de 10 heures --
  211. vous pouvez aller vous en plaindre.
  212. Je veux me concentrer sur deux causes

  213. et deux des solutions
    qui en ont émergé, si cela vous va.
  214. Voici la première.
  215. Nous sommes la société
    la plus esseulée de l'histoire humaine.
  216. Une étude récente
    a demandé aux Américains :
  217. « Avez-vous l'impression
    de ne plus être proche de quiconque ? »
  218. Et 39% des gens ont déclaré
    que cela les décrivait.
  219. « Plus proche de quiconque. »
  220. Dans les mesures
    internationales sur l'isolement,
  221. la Grande-Bretagne et l'Europe
    sont juste derrière,
  222. si quelqu'un a un sentiment de suffisance.
  223. (Rires)

  224. J'ai passé du temps à en discuter

  225. avec le grand expert
    mondial de l'isolement,
  226. un homme incroyable
    du nom de Pr John Cacioppo,
  227. qui était à Chicago,
  228. et j'ai beaucoup réfléchi
    à une question que son travail pose.
  229. Le Pr Cacioppo a demandé :
  230. « Pourquoi existons-nous ?
  231. Pourquoi sommes-nous ici, en vie ? »
  232. Une raison clé
  233. est que nos ancêtres
    dans les savanes africaines
  234. étaient très doués pour une chose.
  235. Ils n'étaient pas plus grands
    que les animaux qu'ils abattaient,
  236. ils n'étaient pas plus rapides
    que les animaux qu'ils abattaient,
  237. mais ils étaient bien meilleurs
    pour former des groupes
  238. et coopérer.
  239. C'était notre super-pouvoir
    en tant qu'espèce --
  240. nous nous unissons,
  241. comme les abeilles ont évolué
    pour vivre en ruche,
  242. les humains ont évolué
    pour vivre en tribu.
  243. Nous sommes les tout premiers humains
  244. à dissoudre nos tribus.
  245. Cela nous fait nous sentir très mal.
  246. Mais cela n'a pas à être ainsi.
  247. Un des héros dans mon livre
    et, en fait, dans ma vie,

  248. est un médecin du nom de Sam Everington.
  249. C'est un médecin généraliste
    dans un coin pauvre de Londres,
  250. où j'ai vécu de nombreuses années.
  251. Sam était très mal à l'aise
  252. car il avait beaucoup de patients
  253. avec une terrible dépression et anxiété.
  254. Comme moi, il n'est pas contre
    les antidépresseurs chimiques,
  255. il pense qu'ils soulagent
    certaines personnes.
  256. Mais il observait deux choses.
  257. Un : ses patients étaient souvent
    dépressifs et anxieux
  258. pour des raisons compréhensibles,
    comme de la solitude.
  259. Deux : même si les médicaments
    en soulageaient certains,
  260. pour beaucoup,
    ils ne résolvaient pas le problème.
  261. Le problème sous-jacent.
  262. Un jour, Sam a décidé
    de lancer une nouvelle approche.
  263. Une femme est venue à son centre médical,
  264. elle s'appelait Lisa Cunnigham.
  265. Plus tard, j'ai rencontré Lisa.
  266. Lisa était enfermée chez elle
  267. avec une dépression
    et une anxiété paralysantes
  268. depuis sept ans.
  269. Au centre de Sam, on lui a dit :
    « Pas d'inquiétude,
  270. nous continuerons avec ces médicaments
  271. mais nous allons aussi
    vous prescrire autre chose.
  272. Nous allons vous prescrire de venir
    dans ce centre deux fois par semaine
  273. pour rencontrer un groupe
    de gens dépressifs et anxieux,
  274. pas pour parler de votre malheur,
  275. mais pour déterminer quelque chose
    d'utile que vous pouvez faire ensemble
  276. afin de ne pas vous sentir seuls
    ni croire que votre vie est vaine. »
  277. Lors de la première
    rencontre de ce groupe,

  278. Lisa a vomi à cause de l'anxiété,
  279. cela était si bouleversant pour elle.
  280. Mais les gens l'ont soutenue,
    le groupe a discuté :
  281. « Que pourrions-nous faire ? »
  282. Ce sont, comme moi,
    des gens du centre de Londres
  283. et ils ignoraient tout du jardinage.
  284. « Pourquoi ne pas
    apprendre le jardinage ? »
  285. Il y avait un espace broussailleux
    derrière le cabinet médical.
  286. « Pourquoi ne pas en faire un jardin ? »
  287. Ils ont pris des livres à la bibliothèque,
  288. ont regardé des vidéos YouTube.
  289. Ils ont mis leurs doigts dans la terre.
  290. Ils ont appris le rythme des saisons.
  291. Il y a beaucoup d'indications
  292. que l'exposition à la nature
  293. est un puissant antidépresseur.
  294. Ils ont commencé à faire
    une chose plus importante encore.
  295. Ils ont formé une tribu.
  296. Ils ont formé un groupe.
  297. Ils se sont souciés les uns des autres.
  298. Si l'un d'entre eux ne venait pas,
  299. les autres allaient le chercher --
    « Tu vas bien ? » --
  300. l'aider à déterminer
    ce qui n'allait pas ce jour-là.
  301. La façon dont Lisa me l'a dit :
  302. « Alors que le jardin
    a commencé à fleurir,
  303. nous avons commencé à nous épanouir. »
  304. C'est l'approche de l'ordonnance sociale,

  305. se répandant à travers l'Europe.
  306. Il y a un corpus de preuves,
    petit mais croissant,
  307. qui suggère que cela peut engendrer
    des baisses significatives
  308. de la dépression et de l'anxiété.
  309. Un jour, je me souviens
    m'être tenu dans le jardin

  310. créé par Lisa et ses amis
    autrefois dépressifs --
  311. c'est un très beau jardin --
  312. et avoir eu cette idée
  313. qui s'inspire fortement
    du professeur Hugh Mackay en Australie.
  314. Je me suis dit que si souvent,
  315. quand les gens se sentent déprimés
    dans cette culture,
  316. ce que nous leur disons --
    tout le monde ici a dû le dire --
  317. nous disons : « Tu as juste besoin
    d'être toi, d'être toi-même. »
  318. J'ai réalisé qu'en fait,
    nous devrions dire aux gens :
  319. « Ne sois pas toi.
  320. Ne sois pas toi-même.
  321. Sois nous, sois nous-mêmes.
  322. Fais partie d'un groupe. »
  323. (Applaudissements)

  324. La solution à ces problèmes

  325. n'est pas de puiser de plus en plus
    dans vos ressources
  326. en tant qu'individu isolé --
  327. cela nous a menés à cette crise.
  328. Elle est dans l'association
    à une chose qui vous dépasse.
  329. Cela se relie à l'une des autres causes
    de dépression et d'anxiété

  330. dont je voulais vous parler.
  331. Tout le monde sait
  332. que la malbouffe a conquis
    notre alimentation
  333. et nous a rendus physiquement malades.
  334. Je le dis avec aucun sentiment
    de supériorité.
  335. Je viens tout juste de McDonald's.
  336. Je vous ai tous vus manger
    ce petit-déjeuner sain,
  337. cela ne m'était pas possible.
  338. Mais comme la malbouffe
    a conquis notre alimentation
  339. et nous a rendus physiquement malades,
  340. des valeurs de pacotille
    ont conquis notre esprit
  341. et nous ont rendus mentalement malades.
  342. Pendant des milliers d'années,
    les philosophes ont dit
  343. que si vous pensiez que la vie,
    c'était l'argent, le statut, se vanter,
  344. vous vous sentiriez mal.
  345. Ce n'est pas une citation exacte
    de Schopenhauer,
  346. mais c'est l'idée.
  347. Étrangement, presque personne
    n'avait scientifiquement étudié cela

  348. jusqu'à ce qu'une personne extraordinaire
    que j'ai rencontrée, Pr Tim Kasser,
  349. qui est à Knox College, dans l'Illinois,
  350. fasse des recherches
    à ce sujet depuis 30 ans.
  351. Ses recherches suggèrent
    quelques choses importantes.
  352. Premièrement, plus vous croyez
  353. que vous pouvez acheter et exposer
    votre voie de sortie de la tristesse
  354. vers une bonne vie,
  355. plus vous avez de risques
    de devenir dépressif et anxieux.
  356. Deuxièmement,
  357. en tant que société, nous sommes
    bien plus mus par ces croyances.
  358. Tout au cours de ma vie,
  359. sous le poids de la publicité,
    d'Instagram et de tout le reste.
  360. En y réfléchissant,

  361. j'ai réalisé que nous avions tous
    été nourris depuis la naissance
  362. avec une sorte de KFC pour l'âme.
  363. On nous a appris à chercher le bonheur
    aux mauvais endroits
  364. et comme la malbouffe ne satisfait pas
    vos besoins nutritionnels
  365. et vous fait vous sentir mal,
  366. les valeurs de pacotille ne satisfont pas
    vos besoins psychologiques
  367. et vous éloignent d'une bonne vie.
  368. Quand j'ai commencé
    à passer du temps avec le Pr Kasser
  369. et que j'apprenais cela,
  370. j'ai ressenti un étrange
    mélange d'émotions.
  371. Car d'un côté, j'ai trouvé cela
    très stimulant.
  372. Je pouvais voir à quelle fréquence
    dans ma vie, quand j'étais déprimé,
  373. j'essayais d'y remédier avec une solution
    frimeuse, grandiose et extérieure.
  374. Je voyais pourquoi
    cela ne fonctionnait pas.
  375. J'ai également pensé :
    « Cela n'est-il pas évident ?
  376. Cela n'est-il pas presque banal ? »
  377. Si je disais à tout le monde
  378. qu'aucun d'entre vous,
    sur son lit de mort,
  379. ne penserait aux chaussures
    qu'il avait achetées, à ses retweets,
  380. qu'il penserait aux moments
  381. d'amour, plein de sens
    et de liens dans votre vie.
  382. Cela semble presque être un cliché.
  383. J'ai continué à parler
    au Pr Kasser et à dire :
  384. « Pourquoi est-ce que je ressens
    ce dédoublement ? »
  385. Il a dit : « A un certain niveau,
    nous savons tous ces choses-là.
  386. Mais nous ne vivons pas d'après elles. »
  387. On le sait si bien que c'en est un cliché,
  388. mais on ne l'applique pas.
  389. Je demandais pourquoi :
    pourquoi savoir une chose si profonde
  390. et ne pas l'appliquer ?
  391. Après un certain temps,
    le Pr Kasser m'a dit :
  392. « Car nous vivons dans une machine
  393. qui est conçue pour que nous négligions
    ce qui est important dans la vie. »
  394. J'ai dû y réfléchir.
  395. « Car nous vivons dans une machine
  396. qui est conçue pour que nous négligions
    ce qui est important dans la vie. »
  397. Le Pr Kasser voulait déterminer
    si nous pouvons entraver la machine.

  398. Il a réalisé de nombreuses recherches.
  399. Je vais vous parler d'un exemple
  400. et j'encourage tout le monde à essayer
    cela avec ses amis et sa famille.
  401. Avec Nathan Dungan, il a créé
    un groupe d'adolescents et d'adultes
  402. pour une série de sessions
    sur une certaine période, pour se réunir.
  403. Un des objectifs de ce groupe
  404. était de pousser les gens à réfléchir
    à un moment de leur vie
  405. où ils avaient trouvé
    du sens et un objectif.
  406. C'était différent
    pour différentes personnes.
  407. Pour certains,
    c'était jouer de la musique,
  408. écrire, aider quelqu'un --
  409. je suis sûr que tout le monde
    peut imaginer quelque chose.
  410. Un des objectifs de ce groupe
    était que les gens se demandent :
  411. « Comment pourriez-vous
    dédier plus de votre vie
  412. à la poursuite de ces moments
    plein de sens et avec un but
  413. et moins à acheter de la merde inutile,
  414. à poster cela sur les réseaux sociaux
    pour que les gens soient jaloux. »
  415. Ils ont découvert que tenir ces réunions,

  416. c'était comme les alcooliques anonymes
    du consumérisme.
  417. Que les gens aient ces réunions,
    articulent ces valeurs,
  418. soient déterminés à agir,
    à prendre des nouvelles des autres
  419. a mené à un changement marqué
    dans les valeurs des gens.
  420. Cela les a éloignés de cet ouragan
    de messages suscitant la dépression
  421. et nous entraînant à chercher
    le bonheur aux mauvais endroits
  422. et vers des valeurs avec plus de sens,
    plus nourrissantes
  423. et qui nous sortent de la dépression.
  424. Avec toutes les solutions que j'ai vues
    et au sujet desquelles j'ai écrit,

  425. nombre dont je ne peux pas parler ici,
  426. j'ai continué à penser :
  427. pourquoi m'a-t-il fallu tant de temps
    pour voir ces idées ?
  428. Car quand vous les expliquez aux gens --
  429. certaines sont plus compliquées,
    mais pas toutes --
  430. quand vous les expliquez aux gens,
    ce n'est pas sorcier, si ?
  431. A un certain niveau,
    nous savons ces choses-là.
  432. Pourquoi trouvons-nous cela
    si dur à comprendre ?
  433. Il y a de nombreuses raisons.
  434. Mais une des raisons est que nous devons
    changer notre compréhension
  435. de ce que sont la dépression et l'anxiété.
  436. Il y a de réelles
    contributions biologiques
  437. à la dépression et à l'anxiété.
  438. Mais si nous laissons la biologie
    occuper l'ensemble de notre vision,
  439. comme je l'ai tant fait,
  440. comme j'avancerais que notre culture
    l'a fait la plupart de notre vie,
  441. nous disons implicitement aux gens,
    et ce n'est l'intention de personne,
  442. mais nous disons implicitement aux gens :
  443. « Votre douleur ne veut rien dire.
  444. Ce n'est qu'un dysfonctionnement.
  445. C'est comme un bug
    dans un logiciel informatique,
  446. c'est un problème de câblage
    dans votre tête. »
  447. Mais je n'ai pu commencer à changer ma vie
  448. que quand j'ai réalisé que la dépression
    n'est pas un dysfonctionnement.
  449. C'est un signal.
  450. Votre dépression est un signal.
  451. Elle vous dit quelque chose.
  452. (Applaudissements)

  453. Il y a des raisons
    au fait de se sentir ainsi

  454. et elles peuvent être dures à voir
    en pleine dépression --
  455. je le comprends très bien
    d'après ma propre expérience.
  456. Mais avec l'aide adéquate,
    nous pouvons comprendre ces problèmes
  457. et nous pouvons résoudre
    ces problèmes ensemble.
  458. Mais pour ce faire,
  459. la première étape
  460. est d'arrêter d'insulter ces signaux
  461. en disant qu'ils sont
    un signe de faiblesse, de folie
  462. ou purement biologiques,
  463. à part pour un petit nombre de gens.
  464. Nous devons commencer
    à écouter ces signaux
  465. car ils nous disent quelque chose
    que nous devons écouter.
  466. Ce n'est qu'en écoutant
    vraiment ces signaux,
  467. en honorant ces signaux
    et en respectant ces signaux
  468. que nous commencerons à voir
  469. les solutions libératrices,
    nourricières et profondes.
  470. Les vaches nous attendent
    tout autour de nous.
  471. Merci.

  472. (Applaudissements)