YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Les maths ne sont pas difficiles. C'est une langue comme les autres! | Randy Palisoc | TEDxManhattanBeach

Randy Palisoc est un professeur passionné et réputé pour rendre les maths faciles. Il partage avec nous sa solution: enseigner les maths comme une langue. En collant des mots sur les maths, on permet aux plus jeunes élèves de comprendre des concepts complexes comme les fractions.

Get Embed Code
18 Languages

Showing Revision 5 created 01/03/2015 by Elisabeth Buffard.

  1. 26%.
  2. C'est le pourcentage
    des élèves de terminale
  3. qui maîtrisent les maths
    aux États-Unis.
  4. Nous, Américains, nous sommes fiers
    de faire partie d'un pays exceptionnel.
  5. Mais est-ce que 26%
    vous paraissent vraiment exceptionnels ?
  6. Si vous pensez qu'en tant que nation,
    nous devons faire mieux, levez-la main.
  7. Vous avez raison.
  8. On a tous besoin des maths mais pourquoi
    désarçonnent-elles tant d'enfants ?
  9. Est-ce parce que seulement 26% des gens
    ont la bosse des maths ?
  10. Alors que les autres 74% ne l'ont pas?
  11. Après avoir travaillé
    avec des centaines d'enfants,
  12. je peux vous affirmer
    que ce n'est pas le cas du tout.
  13. Les enfants ne comprennent pas les maths
  14. parce que nous les leur enseignons
    comme une matière déshumanisée.
  15. Mais si les maths redeviennent humaines,
    elles recommencent à faire sens.
  16. Vous vous demandez sans doute :
  17. « Comment less maths
    peuvent-elle être humaines ? »
  18. Réfléchissons ensemble.
  19. (Rires)
  20. Les maths sont un langage humain,
    comme l'anglais, l'espagnol ou le chinois.
  21. Elles permettent aux gens
    de communiquer entre eux.
  22. Même dans l'ancien temps,
    les gens utilisaient la langue des maths
  23. pour faire du commerce,
    construire des bâtiments,
  24. et mesurer les terres arables.
  25. La notion des maths en tant que langue
    n'est pas vraiment nouvelle.
  26. Un grand philosophe a dit :
  27. « La mathématique est l'alphabet
    dans lequel Dieu a écrit l'univers. »
  28. Vous voyez ?
    Même Galilée est d'accord avec moi.
  29. (Rires)
  30. Mais en cours de route,
  31. on a pris ce langage mathématique,
  32. qui décrit le monde réel qui nous entoure,
  33. pour en faire une chose abstraite
    méconnaissable.
  34. Voilà pourquoi les maths sèment
    la confusion chez les enfants.
  35. Je vais vous donner un exemple.
  36. Voici un extrait du programme
    de maths de CE2 en Californie,
  37. Dites-moi si c'est compréhensible
    pour un enfant de 8 ans.
  38. « La fraction 1/b est la quantité
    formée à partir d'une part
  39. quand un tout est divisé
    en b parts égales.
  40. la fraction a/b est la quantité formée
    par une part a de taille 1/b.»
  41. (Rires)
  42. Quand on donne cette description
    à un enfant de 8 ans,
  43. la réaction qu'on obtient est celle-ci.
  44. (Rires)
  45. Pour un spécialise en math,
    cette proposition a du sens.
  46. Mais pour un gosse, c'est de la torture.
  47. J'ai choisi cet exemple
    parce que les fractions
  48. sont fondamentales en algèbre,
    en trigonométrie et même en calcul.
  49. Si les enfants ne comprennent pas
    les fractions à l'école primaire,
  50. ils sont confrontés à de grandes
    difficultés durant le secondaire.
  51. Mais y a-t-il un moyen de rendre
    les fractions simples et faciles ?
  52. Oui !
  53. Rappelez-vous, les maths sont une langue.
    Nous pouvons en profiter.
  54. Quand j'enseigne comment additionner
    ou soustraire des fractions à un écolier,
  55. je commence par parler de pommes.
  56. Je lui demande : « Combien font
    une pomme plus une pomme ? »
  57. Les enfants répondent en général 2.
    Ce qui est correct, en partie.
  58. Je leur demande d'associer les mots,
    puisque les maths sont une langue.
  59. Ce n'est pas 2 tout seul. C'est 2 pommes.
  60. Ensuite, combien font
    3 crayons plus 2 crayons.
  61. On sait tous que
    crayons + crayons = crayons,
  62. Alors, combien de crayons?
    Public : 5 crayons.
  63. 5 crayons. C'est juste.
  64. L'astuce est d'associer des mots.
  65. J'ai essayé avec ma nièce de 5 ans.
  66. Après qu'elle ait additionné
    des crayons avec des crayons,
  67. je lui demandé « Combien font
    4 milliards plus 1 milliard ? »
  68. Ma tante qui m'avait entendu
    s'est fâchée et m'a dit :
  69. « Mais tu es fou ?
    Elle est à la maternelle !
  70. Comment pourrait-elle savoir
    combien font 4 milliards + 1 milliard ? »
  71. (Rires)
  72. Imperturbable, ma nièce
    a fini son calcul et a dit :
  73. « 5 milliards ? »
  74. Je lui ai répondu « Correct !
    C'est bien 5 milliards. »
  75. Ma tante a hoché la tête et a ri.
  76. Elle ne s'attendait pas à ça
    de la part d'un enfant de 5 ans.
  77. Si on a un approche linguistique,
  78. les maths deviennent intuitives
    et faciles à comprendre.
  79. Alors, je lui ai posé une question
  80. à laquelle aucun enfant en maternelle
    ne peut savoir répondre :
  81. « Combien font un tiers plus un tiers ? »
  82. Et immédiatement,
    elle a répondu : « 2 tiers. »
  83. Vous vous demandez
    comment elle peut savoir ça,
  84. alors qu'elle ne connait ni
    les numérateurs ni les dénominateurs ?
  85. Elle ne pensait pas aux numérateurs
    ou aux dénominateurs.
  86. Elle a pensé au problème
  87. en utilisant l'analogie
    d'une pomme + une pomme.
  88. Ce qui lui a permis de comprendre
    un tiers plus un tiers.
  89. Donc, si même des enfants en maternelle
    peuvent additionner des fractions,
  90. vous pouvez être certains
    que des étudiants peuvent aussi.
  91. (Applaudissements)
  92. Pour le plaisir, je lui ai posé
    une question d'algèbre du secondaire.
  93. Que font 7 x² plus 2 x² ?
  94. Et cette petite fille de 5 ans
    m'a répondu correctement:
  95. 9x² ?
  96. Elle n'avait pas besoin de connaître
    les règles des exposants pour ça.
  97. Quand quelqu'un vous dit
    qu'on a, ou pas, la bosse des maths,
  98. ce n'est pas vrai.
  99. Les maths sont une langue humaine.
  100. Nous avons donc tous la capacité
    de les comprendre.
  101. (Rires)
  102. Il devient urgent d'adopter
    cette approche linguistique des maths.
  103. Parce que trop d'enfants sont perdus
    et angoissent à causent des maths.
  104. Mais ce n'est pas une fatalité.
  105. J'ai travaillé avec une jeune lycéenne
    en colère et complètement frustrée,
  106. incapable de réussir son algèbre,
  107. parce qu'elle ne connaissait que 44%
    de ses tables de multiplication.
  108. Je lui ai dit ceci :
  109. « C'est comme si tu essayais de lire
    en ne connaissant que 44% de l'alphabet.
  110. C'est ça qui t'empêche d'avancer. »
  111. Elle ne pouvait ni factoriser
    ni résoudre des équations.
  112. Elle n'avait aucune confiance
    dans les maths,
  113. et n'avait donc pas confiance en elle.
  114. Je lui ai dit que nous allions commencer
    par les multiplications.
  115. Quand on connait ses tables par coeur,
    tout devient plus simple.
  116. C'est comme avoir
    un pass accès rapide à Disneyland.
  117. (Rires)
  118. « Tu en penses quoi ? »
  119. Elle a dit : « OK. »
  120. Elle a donc appris toutes ses tables
    en 4 semaines.
  121. Et même dans les tables de multiplication,
    il y a des mots.
  122. Combien d'enfants ne réalisent pas
    que 7 fois 3,
  123. peut être épelé « sept fois » 3,
  124. c'est à dire 3, sept fois.
  125. Quand les enfants réalisent ça,
  126. répéter une addition
    devient lent et peu pratique.

  127. Ils mémorisent donc avec plaisir
    que 3, sept fois, font toujours 21.
  128. Pour cette ado qui était en risque
    de décrochage scolaire,
  129. connaître couramment
    ses tables de multiplication
  130. a transformé sa vie.
  131. Parce que pour la première fois,
  132. elle pouvait se concentrer sur
    la résolution du problème,
  133. au lieu de compter sur ses doigts.
  134. J'ai su qu'elle était
    sur la bonne voie
  135. quand elle a calculé qu'un leasing
    d'une voiture pendant 2 ans
  136. à $ 445 par mois couterait $ 10 680,
  137. et qu'elle m'a regardé et dit
    d'un air désapprobateur:
  138. « Monsieur Polisoc, c'est très cher, ça ! »
  139. (Rires)
  140. A cet instant, les maths
    ne lui posaient plus de problème.
  141. Elle utilisait les maths pour résoudre
    un problème comme une adulte responsable.
  142. En tant qu'éducateur, il est de mon devoir
  143. de mettre les enfants
    au défi de se dépasser.
  144. Je vais faire pareil avec vous.
  145. Notre pays cale à 26% de maîtrise en math.
  146. Je vous mets au défi d'améliorer
    ce pourcentage.
  147. C'est important parce que
    la pensée mathématique
  148. non seulement construit
    les esprits jeunes,
  149. mais elle donne à nos enfants
    les outils nécessaires
  150. pour imaginer et créer un futur
    qui n'existe pas encore.
  151. Ce challenge peut être gagné avec
    des pommes + des pommes.
  152. Insistez pour que les maths soient
    enseignées comme une langue humaine.
  153. Cela nous permettra d'atteindre
    notre but plus rapidement.
  154. Merci!
  155. (Applaudissements)