French subtitles

← L'effet de la pollution atmosphérique sur notre cerveau

Get Embed Code
31 Languages

Showing Revision 17 created 02/23/2020 by eric vautier.

  1. S'il y a bien une chose dont
    nous avons désespérément besoin
  2. et que nous ne pouvons pas
    nous empêcher de faire :
  3. c'est bien respirer.
  4. Essayons pour voir.
  5. Essayons de retenir notre respiration
  6. pendant 10 secondes, par exemple.
  7. Ça ira ?
  8. Essayons !
  9. Prêt ? Allons-y !
  10. Ouf ! C'est difficile quand même.

  11. Il y a un nombre incroyable

  12. qui va vous couper le souffle :
  13. sept.
  14. Sept quoi ?
  15. Sept millions de morts prématurées par an
  16. causées par une exposition à un air
    de mauvaise qualité que nous respirons.
  17. Imaginez : c'est l'équivalent
    de la population de Madrid
  18. qui disparaît chaque année.
  19. Vous vous demandez sûrement
    si cette information est publique.

  20. A-t-elle été publiée, distribuée ?
  21. Eh bien oui !
  22. À ce jour, il y a plus de 70 000
    publications scientifiques
  23. qui scrutent le lien entre
    la pollution de l'air et notre santé
  24. et les média du monde
    couvrent fréquemment ce sujet.
  25. En fait, en une période
    relativement courte,
  26. nous avons appris
  27. que la pollution atmosphérique
    a un impact négatif
  28. sur pratiquement tous nos organes majeurs.
  29. Commençons par les poumons.

  30. La pollution atmosphérique
    évoque toujours les poumons.
  31. À chaque inspiration,
  32. nous inhalons des contaminants toxiques
  33. et nos malheureux et adorables
    poumons roses souffrent de cela.
  34. Ces 10 dernières années,

  35. nous avons collecté un savoir significatif
    sur ce qui leur arrive
  36. mais je souhaite d'abord vous expliquer
    ce qu'est la pollution atmosphérique.
  37. La pollution atmosphérique
    est un mélange très complexe
  38. de particules solides,
  39. de gouttes liquides
  40. et de produits chimiques gazeux.
  41. Imaginez un tel mélange,
  42. venant de sources diverses
    comme le chauffage des maisons,
  43. l'industrie, le trafic routier
  44. ou toutes sortes de sources
    intérieures ou extérieures.
  45. Naturellement, chaque source de pollution
  46. est à l'origine d'un mélange
    de contaminants qui lui est propre.
  47. Ce qui est important,
    c'est que toutes ces substances toxiques
  48. peuvent se combiner de multiples manières.
  49. Prenons en exemple
    les particules en suspension.
  50. Cela peut être un mélange qui inclut -
  51. regardez le cocktail ici -
  52. de la terre et de la poussière des routes,
  53. du sel marin,
  54. des métaux toxiques,
  55. du smog de diesel,
  56. des nitrates et des sulfates.
  57. Et ce poison toxique,
    ce cocktail fabuleux,
  58. pénètre dans nos poumons tous les jours.
  59. Nous sommes constamment exposés
    à cette pollution atmosphérique
  60. car nous ne pouvons pas
    arrêter de respirer.
  61. On peut retenir sa respiration 10 secondes
    mais pas vraiment davantage.
  62. On ne peut pas ne pas respirer.
  63. Et en plus,
  64. nous avons besoin d'environ
    10 000 litres d'air par jour.
  65. Nous disions donc que sept millions
    de personnes meurent

  66. chaque année à cause
    de la pollution atmosphérique.
  67. Est-ce qu'on panique ?
  68. Est-on juste calme ?
  69. Allons-nous déclarer une catastrophe
    nationale ou une urgence mondiale ?
  70. Eh bien non, je me pose d'ailleurs
    cette question tous les jours :
  71. qu'est-ce qu'il se passe ?
  72. Une chose pourrait cependant
    nous obliger à agir plus rapidement.
  73. La pollution atmosphérique
    n'atteint pas que nos poumons.
  74. Elle affecte notre cerveau aussi.
  75. Voici notre cerveau.

  76. Il est beau.
  77. Nous en avons tous un.
  78. Nous avons tous besoin de lui.
  79. Il est à espérer
    que nous l'utilisons tous.
  80. (Rires)

  81. Certains davantage que d'autres.

  82. Ces dix dernières années,
  83. la recherche sur le lien
    entre la pollution atmosphérique
  84. et la santé de notre cerveau
  85. a augmenté de manière phénoménale.
  86. Du coup, il se pourrait même
    que notre cerveau parte en fumée.
  87. Voici les faits que nous connaissons
  88. sur les effets de la pollution
    de l'air sur notre cerveau.
  89. Il y a de plus en plus de preuves

  90. relatives aux effets nocifs potentiels
    des polluants dans l'air
  91. sur notre système nerveux central.
  92. Alors, revenons aux particules toxiques.
  93. Vous vous souvenez ?
  94. Nous les avons laissées dans nos poumons,
  95. vivotant et polluant chemin faisant.
  96. Mais les plus petites d'entre elles
    peuvent traverser nos veines
  97. et se mélanger dans notre sang.
  98. Une fois dans le sang,
    pompées par le cœur,
  99. elles peuvent atteindre tout le corps,
  100. mettre en péril tous les organes,
  101. dont notre cerveau.
  102. On disait souvent que la pollution
    atmosphérique ne connaît pas de frontières
  103. et c'est vrai aussi dans notre organisme
  104. car les polluants de l'air traversent
    la barrière placentaire,
  105. atteignent les fœtus et altèrent
    le cortex cérébral de nos enfants
  106. bien avant qu'ils ne respirent
    pour la première fois de leur vie.
  107. Deuxièmement, plusieurs études suggèrent

  108. que l'exposition à long terme
    à la pollution atmosphérique
  109. chez l'enfant en bas âge
    et avant sa naissance
  110. nuira à son développement neuronal,
  111. conduira à des résultats
    cognitifs inférieurs
  112. et aura une influence aussi,
    une influence négative,
  113. sur certains troubles
    du comportement comme l'autisme,
  114. les déficits de l'attention
    ou l'hyperactivité.
  115. À cela s'ajoutent
    d'autres preuves démontrant
  116. qu'exposer le cerveau de nos enfants
    et de nos jeunes adultes
  117. à une substance particulière
    pendant une longue période
  118. causera des réactions telles que
    des inflammations cérébrales,
  119. pouvant altérer la réaction neuronale
  120. et mener à l'accumulation
  121. de plus de plaques de protéines.
  122. Cela accentue les risques
    de développer des maladies
  123. comme Alzheimer et Parkinson.
  124. N'est-ce pas ironique ?

  125. On investit dans l'avenir de nos enfants,
  126. on les envoie à l'école tous les jours
    pour développer leur esprit,
  127. la société investit dans leur éducation
  128. et pourtant, l'air qu'ils respirent
    en attendant le bus scolaire
  129. influence négativement
    le développement de leur cerveau.
  130. Troisièmement : et les adultes ?

  131. Selon des données scientifiques récentes,
  132. une exposition à long terme à certaines
    substances provoque un déclin cognitif
  133. chez les participants aux études
    au fur et à mesure qu'ils vieillissent.
  134. Non seulement ça,
  135. mais une exposition à long terme
    aux particules très fines
  136. endommagera leur cerveau
    encore plus rapidement.
  137. La probabilité est donc plus grande
  138. qu'ils souffrent de petites attaques
    cérébrales passant inaperçues.
  139. Et enfin, et je ne vous montre pas
    plus de preuves,

  140. il y en a tant,
  141. des études épidémiologiques
    sur des modèles animaux
  142. suggèrent qu'il y a un risque
    accru de démence
  143. avec une exposition durable
    aux polluants atmosphériques.
  144. Presque tout le monde est exposé
    à la pollution atmosphérique.

  145. Que ce soit en région rurale ou urbaine,
  146. dans un pays aux hauts revenus ou pas,
  147. le cerveau de tout le monde,
    le vôtre aussi,
  148. est en danger.
  149. En tant que médecin,

  150. j'ai dédié plus de 20 ans
    de ma vie professionnelle
  151. à sensibiliser la société
    à ce problème de santé publique,
  152. aux risques de santé publique,
  153. à l'Organisation mondiale de la santé.
  154. Je sais que nous avons les connaissances
    et les solutions également.
  155. Manifestement, il y a des endroits
    plus pollués que d'autres,
  156. mais c'est un problème mondial
  157. qui ne pourra pas être résolu
    par un seul individu, une seule ville,
  158. une seule communauté,
    un seul pays ou une seule région.
  159. Il nous faut des engagements forts
    et des actions fortes de la part de tous :
  160. la société civile,
  161. le secteur privé,
  162. chacun de nous.
  163. Nous avons tous un rôle à jouer.
  164. Nous devons influencer
    notre manière de consommer,
  165. de nous rendre au travail,
    de consommer notre énergie.
  166. La bonne nouvelle, c'est que
    des solutions existent pour tout cela.

  167. La question est que, si nous reportons
    nos actions d'un seul jour,
  168. nous allons perdre des milliers de vies.
  169. Mais si nous reportons cela d'une année,
  170. nous allons perdre sept millions de vies.
  171. Tous ceux qui décident
    de nos réglementations
  172. et tous nos politiciens
  173. doivent être conscients des conséquences
    pour la santé humaine
  174. du report de leurs décisions.
  175. À vrai dire,

  176. ce n'est pas la première fois
    dans l'histoire,
  177. que nous sommes confrontés
    aux risques d'un tueur invisible.
  178. Cette illustration
    date de 1952, à Londres.
  179. Ça a été fait à Londres
    dans les années 50 et 60.
  180. Les gouvernements et les municipalités
  181. doivent prendre des mesures urgentes
  182. pour arrêter l'impact terrible
    de la pollution atmosphérique.
  183. Tous les politiciens doivent savoir que
    des « actions drastiques » :
  184. réduire le trafic urbain,
    investir dans les transports publics,
  185. s'engager dans la promotion
    du vélo dans les villes,
  186. investir dans les énergies renouvelables,
  187. promouvoir une énergie plus propre
    pour cuisiner, climatiser,
  188. transporter ou chauffer
  189. sont des solutions intelligentes
  190. car elles vont réduire les émissions,
  191. améliorer la qualité de l'air
    et s'aligner avec les standards de l'OMS,
  192. qui sont les standards qui nous protègent.
  193. Nous avons besoin
    de ces engagements politiques très forts,

  194. d'une volonté politique,
  195. et nous en avons besoin maintenant.
  196. Ceux qui ne le font pas
    ou reportent leur action
  197. devront défendre leur position
    devant un tribunal.
  198. Dès à présent,
  199. aucun politicien ne pourra
    s'exonérer en disant qu'il ne savait pas.
  200. La question est donc :

  201. combien de vies,
  202. quelle dégradation
    de notre qualité de vie,
  203. quelle érosion de la puissance
    de notre esprit
  204. sommes-nous prêts à accepter ?
  205. Si la réponse est : « aucune »,
  206. je vous demanderais donc,
  207. tant que nos cerveaux sont
    en état de fonctionner et brillants,
  208. d'exercer vos droits,
    de faire pression sur nos politiciens
  209. et de vous assurer
  210. qu'ils prennent les actions
    pour faire cesser la pollution dans l'air.
  211. C'est la première mesure
    que nous devons prendre pour nous protéger
  212. et pour protéger
    notre merveilleux cerveau.
  213. Merci beaucoup.

  214. (Applaudissements)