Return to Video

Patricia Kuhl : La génie linguistique des bébés

  • 0:00 - 0:03
    Regardez ce bébé.
  • 0:03 - 0:06
    Vous serez attiré à ses yeux
  • 0:06 - 0:09
    et à sa peau que vous aimez toucher.
  • 0:09 - 0:12
    Mais aujourd'hui je vous parle de quelque
    chose que vous ne pouvez pas voir,
  • 0:12 - 0:15
    ce qui se passe dans son petit cerveau.
  • 0:16 - 0:18
    Les outils modernes des neurosciences
  • 0:18 - 0:21
    nous démontrent que ce qui se passe là-haut
  • 0:21 - 0:24
    est tout à fait sorcier.
  • 0:24 - 0:26
    Et ce qu'on apprend
  • 0:26 - 0:28
    nous aidera à expliquer
  • 0:28 - 0:31
    ce que les écrivains et poètes romantiques
  • 0:31 - 0:34
    avaient décrit comme
    « l’ouverture d’esprit »
  • 0:34 - 0:36
    de la psyché de l'enfant.
  • 0:36 - 0:38
    Ce que nous voyons ici
  • 0:38 - 0:40
    c'est une mère en Inde,
  • 0:40 - 0:42
    et elle parle Koro,
  • 0:42 - 0:44
    qui est une langue récemment découverte.
  • 0:44 - 0:46
    Et elle parle à son bébé.
  • 0:46 - 0:48
    Ce que cette mère
  • 0:48 - 0:51
    — et les 800 autres personnes
    qui parlent Koro au monde —
  • 0:51 - 0:54
    comprennent que, pour
    préserver cette langue,
  • 0:54 - 0:57
    ils doivent la parler avec leur bébé.
  • 0:57 - 1:00
    Et voilà la grande question.
  • 1:00 - 1:02
    Comment est-ce qu'une langue
    ne peut pas être préservée
  • 1:02 - 1:05
    en nous la parlant,
    à l’âge adulte?
  • 1:05 - 1:08
    C'est une question qui
    concerne votre cerveau.
  • 1:08 - 1:10
    On constate alors
  • 1:10 - 1:13
    qu'il y a une période critique
    pour apprendre une langue.
  • 1:13 - 1:16
    La façon d'interpréter cette diapositive
    est de trouver votre âge sur l'axe horizontal.
  • 1:16 - 1:19
    (Des rires)
  • 1:19 - 1:21
    Et vous pouvez voir sur l'axe vertical
  • 1:21 - 1:23
    votre capacité d'acquérir
    une deuxième langue.
  • 1:23 - 1:26
    Les bébés et les enfants sont des génies
  • 1:26 - 1:27
    jusqu'à l'âge de sept,
  • 1:27 - 1:30
    et après ça il y a un déclin constant.
  • 1:30 - 1:32
    Après la puberté, on disparaît de la carte.
  • 1:32 - 1:35
    Aucun scientifique dispute cette tendance,
  • 1:35 - 1:37
    mais des laboratoires autour du monde
  • 1:37 - 1:40
    se débattent pour comprendre
    pourquoi c'est le cas.
  • 1:40 - 1:42
    Les recherches dans mon labo
    sont concentrées
  • 1:42 - 1:44
    sur la première période critique
    du développement
  • 1:44 - 1:46
    — qui est la période dans laquelle
  • 1:46 - 1:49
    les bébés essaient de maîtriser
    les sons utilisés dans leur langue —
  • 1:49 - 1:52
    Nous croyons qu'en étudiant comment
    les sons sont appris,
  • 1:52 - 1:54
    nous aurons un modèle pour appliquer
    à la langue entière,
  • 1:54 - 1:57
    et peut-être pour des périodes critiques
    qui pourraient exister dans l'enfance
  • 1:57 - 1:59
    pour le développement social,
  • 1:59 - 2:01
    émotif, et cognitif.
  • 2:01 - 2:03
    Nous étudions les bébés
  • 2:03 - 2:05
    en utilisant une technique que nous
    utilisons autour du monde
  • 2:05 - 2:07
    et en utilisant les sons de toutes langues.
  • 2:07 - 2:09
    L'enfant est assis sur les genoux d'un parent,
  • 2:09 - 2:11
    et nous les entrainons à tourner leur tête
    lorsqu'un son est modifié
  • 2:11 - 2:13
    — comme par exemple d'un « ah » à « ee » —
  • 2:13 - 2:15
    S'ils le font au temps approprié,
  • 2:15 - 2:17
    la boîte noire s'illumine
  • 2:17 - 2:19
    et l'ours panda tape son tambour.
  • 2:19 - 2:21
    Un bébé de six mois s'amuse dans la tâche
  • 2:21 - 2:23
    Qu'est-ce que nous avons appris?
  • 2:23 - 2:26
    Je considère tous les bébés autour du monde
  • 2:26 - 2:29
    sont des citoyens du monde;
  • 2:29 - 2:32
    ils peuvent faire la distinction entre
    tous les sons de toutes les langues,
  • 2:32 - 2:35
    peu importe dans quel pays nous faisons
    nos recherches et quelle langue nous utilisons.
  • 2:35 - 2:39
    C'est étonnant car ni moi ni toi
    ne pouvons faire de même.
  • 2:39 - 2:41
    Nos oreilles sont liées à notre culture.
  • 2:41 - 2:43
    Nous pouvons faire la distinction
    entre les sons de notre propre langue,
  • 2:43 - 2:45
    mais pas ceux d'une langue étrangère.
  • 2:45 - 2:46
    Donc la question peut être posée,
  • 2:46 - 2:48
    À quel âge sont ces citoyens du monde
  • 2:48 - 2:51
    limités par la langue de leur enfance?
  • 2:51 - 2:54
    Et la réponse: avant leur
    premier anniversaire.
  • 2:54 - 2:57
    Vous pouvez voir ici la performance dans
    la tâche de tourner la tête
  • 2:57 - 2:59
    pour des bébés à l'essai à Tokyo et aux États-Unis,
  • 2:59 - 3:01
    ici à Seattle,
  • 3:01 - 3:03
    alors qu'ils ont écouté les
    sons « ra » et « la »
  • 3:03 - 3:06
    — des sons importants pour la langue
    anglaise, mais pas en japonais. —
  • 3:06 - 3:09
    Donc à l'âge de six à huit mois les bébés sont
    complètement équivalents.
  • 3:09 - 3:12
    Deux mois plus tard quelque chose
    d'incroyable se produit.
  • 3:12 - 3:14
    Les bébés aux États-Unis
    s'améliorent beaucoup,
  • 3:14 - 3:16
    les bébés au Japon empirent,
  • 3:16 - 3:18
    mais les deux groupes de bébés
  • 3:18 - 3:21
    se préparent pour exactement la
    langue qu'ils vont apprendre.
  • 3:21 - 3:24
    Donc qu'est-ce qui se passe
  • 3:24 - 3:26
    durant cette période critique de deux mois?
  • 3:26 - 3:28
    C'est la période critique dont la
    perception du son se développe,
  • 3:28 - 3:30
    mais qu'est-ce qui se passe là-haut?
  • 3:30 - 3:32
    Il y a donc deux choses qui se passent.
  • 3:32 - 3:35
    La première chose est que les bébés
    nous écoutent attentivement,
  • 3:35 - 3:38
    et ils prennent des statistiques
    alors qu'ils nous écoutent parler
  • 3:38 - 3:40
    — ils compilent des statistiques. —
  • 3:40 - 3:43
    Écoutez ces deux mères parler
    la langue des mères
  • 3:43 - 3:46
    — la langue universelle qu'on utilise
    quand on parle aux enfants —
  • 3:46 - 3:49
    premièrement en anglais et
    ensuite en japonais.
  • 3:49 - 3:52
    (Vidéo) Mère Anglaise:
    Ah, j'adore tes gros yeux bleus
  • 3:52 - 3:55
    — si jolis et beaux. —
  • 3:56 - 4:02
    Mère Japonaise: (Mots japonais)
  • 4:02 - 4:04
    Patricia Kuhl: Quand on parle,
  • 4:04 - 4:06
    et quand les bébés écoutent,
  • 4:06 - 4:08
    ils sont en train de
    compiler des statistiques
  • 4:08 - 4:11
    sur la langue qu'ils entendent.
  • 4:11 - 4:14
    Et ces distributions s’accumulent.
  • 4:14 - 4:16
    Ce que nous avons appris
  • 4:16 - 4:19
    c'est que les bébés sont sensibles
    aux statistiques,
  • 4:19 - 4:22
    et que les statistiques des Japonais
    et des Anglais sont très, très différentes.
  • 4:22 - 4:25
    La langue anglaise possède beaucoup
    de sons de « R » et de « L »
  • 4:25 - 4:27
    comme la distribution démontre.
  • 4:27 - 4:29
    Et que la distribution du japonais
    est complètement différente,
  • 4:29 - 4:32
    où nous observons un groupe
    de sons intermédiaires,
  • 4:32 - 4:35
    connu comme le « R » japonais.
  • 4:35 - 4:37
    Donc les bébés assimilent
  • 4:37 - 4:39
    les statistiques de la langue
  • 4:39 - 4:41
    et ceci change leur cerveau;
  • 4:41 - 4:43
    ça les transforme de citoyens du monde
  • 4:43 - 4:46
    en auditeurs liés à leur culture;
    comme nous sommes tous.
  • 4:46 - 4:48
    Mais comme adultes
  • 4:48 - 4:50
    nous n'absorbons plus ces statistiques.
  • 4:50 - 4:53
    Nous somme gouvernés par des
    représentations dans notre mémoire
  • 4:53 - 4:56
    qui se sont formées tôt dans
    notre développement.
  • 4:56 - 4:58
    Alors ce que nous observons ici
  • 4:58 - 5:01
    transforme nos modèles de la
    période critique d'auparavant.
  • 5:01 - 5:04
    Nous postulons que d'un
    point de vue mathématique
  • 5:04 - 5:07
    l'apprentissage d'une langue pourrait ralentir
  • 5:07 - 5:09
    lorsque nos distributions stabilisent.
  • 5:09 - 5:12
    Plusieurs questions se posent au
    sujet des personnes bilingues.
  • 5:12 - 5:16
    Les personnes bilingues doivent garder
    deux ensembles de statistiques
  • 5:16 - 5:19
    dans leur tête en même temps
    et de sauter d’une à l’autre
  • 5:19 - 5:21
    dépendant de la personne à qui ils parlent.
  • 5:21 - 5:23
    Donc nous nous sommes demandés,
  • 5:23 - 5:26
    est-ce que les bébés prennent des
    statistiques sur une nouvelle langue?
  • 5:26 - 5:28
    Et nous avons mis cette question à l'essai
    en exposant des bébés Américains
  • 5:28 - 5:30
    — qui n'ont jamais entendu
    une deuxième langue —
  • 5:30 - 5:32
    au Mandarin pour la première fois
    durant la période critique.
  • 5:32 - 5:35
    Nous savions que, lorsque des personnes
    unilingues ont été testées
  • 5:35 - 5:38
    à Taipei et à Seattle sur les sons Mandarins,
  • 5:38 - 5:40
    elles ont démontré la même tendance.
  • 5:40 - 5:42
    Entre 6 et 8 mois, elles sont
    complètement équivalentes.
  • 5:42 - 5:45
    Deux mois plus tard, et quelque chose
    d'incroyable se passe.
  • 5:45 - 5:48
    Les bébés Taïwanais s'améliorent,
    pas les bébés Américains, .
  • 5:48 - 5:51
    Ce que nous avons fait c'était d'exposer
    les bébés Américains durant cette période
  • 5:51 - 5:54
    au Mandarin.
  • 5:54 - 5:56
    C'était comme si de la parenté Mandarin
    les avait visité durant un mois
  • 5:56 - 5:58
    et qui ont emménagé dans votre maison
  • 5:58 - 6:00
    et ont parlé aux bébés pour 12 séances.
  • 6:00 - 6:02
    Voici comment ça s'est passé dans le laboratoire.
  • 6:02 - 6:24
    (Vidéo) orateur Mandarin: (Mandarin)
  • 6:24 - 6:26
    PK: Alors qu'est-ce que nous avons fait
    avec leur petit cerveau?
  • 6:26 - 6:29
    (rires)
  • 6:29 - 6:31
    Nous avions dû mener un groupe témoin
  • 6:31 - 6:33
    pour s'assurer que de simplement
    entrer le laboratoire
  • 6:33 - 6:35
    n'a pas amélioré vos habiletés en Mandarin.
  • 6:35 - 6:37
    Alors, un groupe de bébés sont venus
    et ont écouté de l'Anglais.
  • 6:37 - 6:39
    Nous pouvons constater sur ce graphique
  • 6:39 - 6:41
    que l'exposition à l'Anglais n'a pas
    amélioré leur Mandarin.
  • 6:41 - 6:43
    Par contre, regardez ce qui arrive aux bébés
  • 6:43 - 6:45
    qui sont exposés au Mandarin pour 12 séances.
  • 6:45 - 6:47
    Ils étaient aussi bon que les bébés au Taiwan
  • 6:47 - 6:50
    qui avaient entendu la langue
    durant 10 mois et demi.
  • 6:50 - 6:52
    Ça nous a démontré
  • 6:52 - 6:54
    que les bébés prennent des statistiques
    sur une nouvelle langue.
  • 6:54 - 6:58
    Qu’importe ce vous mettez devant eux,
    ils y prendront des statistiques.
  • 6:58 - 7:00
    Mais nous nous demandions quel rôle
  • 7:00 - 7:02
    l'être humain a joué
  • 7:02 - 7:04
    dans cet exercice d'apprentissage.
  • 7:04 - 7:06
    Alors, nous avons rassemblé
    un autre groupe de bébés
  • 7:06 - 7:09
    dans lequel les enfants ont reçu la même
    exposition, les mêmes 12 séances,
  • 7:09 - 7:11
    mais cette fois par téléviseur
  • 7:11 - 7:14
    et un autre groupe de bébés qui ont
    seulement reçu une exposition auditive
  • 7:14 - 7:16
    et qui ont regardé un ours en peluche sur l'écran.
  • 7:16 - 7:19
    Qu'est-ce que nous avons fait à leur cerveau?
  • 7:19 - 7:22
    Ce que vous observez ici
    c'est le résultat de l'audio;
  • 7:22 - 7:24
    — aucun apprentissage du tout —
  • 7:24 - 7:27
    et le résultat du vidéo;
  • 7:27 - 7:29
    — aucun apprentissage du tout —
  • 7:29 - 7:31
    Ça prend un être humain
  • 7:31 - 7:33
    pour que les bébés prennent leurs statistiques.
  • 7:33 - 7:35
    Le cerveau social est en contrôle
  • 7:35 - 7:37
    lorsque les bébés sont en train de
    prendre leurs statistiques.
  • 7:37 - 7:39
    Nous voulons observer ceci dans le cerveau
  • 7:39 - 7:41
    pendant que ça se passe,
  • 7:41 - 7:43
    comme les bébés sont devant les téléviseurs,
  • 7:43 - 7:45
    au lieu de devant les êtres humains.
  • 7:45 - 7:47
    Heureusement, nous avons une nouvelle machine,
  • 7:47 - 7:49
    la magnétoencéphalographie,
  • 7:49 - 7:51
    qui nous permet d'accomplir ça.
  • 7:51 - 7:53
    Ça ressemble à un sèche-cheveux
    de la planète Mars.
  • 7:53 - 7:55
    Mais c'est entièrement sans danger,
  • 7:55 - 7:58
    complètement non-invasif et silencieux.
  • 7:58 - 8:00
    Nous s'attendons à une exactitude au millimètre
  • 8:00 - 8:02
    en ce qui concerne l'exactitude spatiale
  • 8:02 - 8:04
    et l'exactitude à la milliseconde
  • 8:04 - 8:06
    en utilisant 306 SQUIDs
  • 8:06 - 8:08
    — des interféromètres
  • 8:08 - 8:10
    quantiques supraconducteurs —
  • 8:10 - 8:12
    qui détectent des champs magnétiques
  • 8:12 - 8:14
    qui changent avec nos pensées.
  • 8:14 - 8:16
    Nous sommes les premiers au monde
  • 8:16 - 8:18
    à enregistrer des bébés
  • 8:18 - 8:20
    avec une machine MEG
  • 8:20 - 8:22
    pendant qu'ils apprennent.
  • 8:22 - 8:24
    Voici la petite Emma.
  • 8:24 - 8:26
    Elle est âgée de six mois.
  • 8:26 - 8:28
    Et elle écoute à des langues variées
  • 8:28 - 8:31
    avec les écouteurs dans ses oreilles.
  • 8:31 - 8:33
    Comme vous voyez, elle peut se remuer.
  • 8:33 - 8:35
    Nous suivons sa tête
  • 8:35 - 8:37
    avec des petites boulettes dans une casquette,
  • 8:37 - 8:40
    donc elle peut bouger sans contrainte.
  • 8:40 - 8:42
    C'est un tour de force technique.
  • 8:42 - 8:44
    Qu'est-ce que nous observons?
  • 8:44 - 8:46
    Nous observons le cerveau du bébé.
  • 8:46 - 8:49
    Lorsque le bébé entend un mot dans sa langue
  • 8:49 - 8:51
    les zones auditives s'illuminent,
  • 8:51 - 8:53
    et par la suite les zones qui l'entourent
  • 8:53 - 8:56
    que nous croyons sont associées
    à la cohérence,
  • 8:56 - 8:58
    et qui coordonnent les zones variées
    du cerveau entre elles,
  • 8:58 - 9:00
    et la causalité,
  • 9:00 - 9:03
    une zone du cerveau qui cause
    une autre à s'activer.
  • 9:03 - 9:05
    Nous sommes à l'aube
  • 9:05 - 9:08
    d'un âge grand et d'or
  • 9:08 - 9:11
    de connaissances sur le développement
    du cerveau des enfants.
  • 9:11 - 9:13
    Nous serons capables d'observer
    le cerveau des enfants
  • 9:13 - 9:15
    au moment où
    ils éprouvent une émotion,
  • 9:15 - 9:17
    au moment où
    ils apprennent à parler et à écrire,
  • 9:17 - 9:19
    au moment où
    ils résolvent un problème mathématique,
  • 9:19 - 9:21
    au moment où
    ils ont une idée.
  • 9:21 - 9:24
    Et nous serons capables de créer des
    interventions basées autour du cerveau
  • 9:24 - 9:27
    pour des enfants qui éprouvent des difficultés dans leur apprentissage.
  • 9:27 - 9:30
    Comme les poètes et les écrivains ont décris,
  • 9:30 - 9:32
    nous serons capables de voir, je crois,
  • 9:32 - 9:34
    cette ouverture d'esprit merveilleuse,
  • 9:34 - 9:36
    une ouverture d'esprit complète et absolue,
  • 9:36 - 9:39
    dans la psyché d'un enfant.
  • 9:39 - 9:41
    En étudiant le cerveau d'un enfant,
  • 9:41 - 9:43
    nous allons découvrir des vérités profondes
  • 9:43 - 9:45
    sur la signification d'être un humain,
  • 9:45 - 9:47
    et en même temps,
  • 9:47 - 9:49
    nous serons peut-être capable de garder
    notre propre esprit ouvert à l'apprentissage
  • 9:49 - 9:51
    pour notre vie entière.
  • 9:51 - 9:53
    Merci.
  • 9:53 - 9:56
    (Applaudissements)
Title:
Patricia Kuhl : La génie linguistique des bébés
Speaker:
Patricia Kuhl
Description:

Patricia Kuhl partage les résultats de ses recherches sur la manière dont les petits apprennent une langue au lieu d'une autre - en écoutant les humains autour d'eux et en prenant compte des sons qu'ils ont besoin de savoir. Des expériences intelligentes (et des balayages encéphaliques) démontrent comment des bébés âgés de six mois utilisent un raisonnement avancé pour comprendre leur monde.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
Project:
TEDTalks
Duration:
09:57
Serge Brosseau edited French (Canada) subtitles for The linguistic genius of babies
Serge Brosseau edited French (Canada) subtitles for The linguistic genius of babies
James Stewart added a translation

French (Canada) subtitles

Revisions Compare revisions