Return to Video

La réalité des courses hippiques : maltraitance, dopage et mort.

  • 0:00 - 0:05
    Les courses hippiques, c'est le frisson, la vitesse, la montée d'adrénaline,
  • 0:05 - 0:11
    le défi, le martellement des sabots sur la piste, des image d'efforts poussés à leur paroxysme,
  • 0:11 - 0:16
    repousser les limites des chevaux comme des jockeys, mais avant toute chose,
  • 0:16 - 0:17
    c'est une histoire d'argent.
  • 0:22 - 0:26
    Salut, je suis Emily de Bite Size Vegan et bienvenue avec cette nouvelle pépite. Avant tout,
  • 0:26 - 0:31
    les courses hippiques sont une véritable industrie qui pèse des milliards qui plus est, rien à voir avec l'amour
  • 0:31 - 0:36
    du sport et encore moins l'amour des chevaux, c'est l'amour de l'argent. Cette
  • 0:36 - 0:41
    vidéo est la troisième d'une série sur l'éthique équine. La première traitait de l'équitation en
  • 0:41 - 0:45
    général et des dommages musculo-squelettiques qu'elle provoque et la seconde traitait plus
  • 0:45 - 0:49
    particulièrement des effets des mors. Les avis divergent sur le caractère éthique de
  • 0:49 - 0:54
    la pratique de l'équitation y compris parmi les végans. Cependant les courses hippiques objectivisent
  • 0:54 - 0:59
    le cheval à niveau inégalé qui donnerait à réfléchir aux plus fervents non-végans.
  • 0:59 - 1:04
    Le but étant de gagner de l'argent, les chevaux sont réduits à des machines à faire du fric. Ce soi-disant
  • 1:04 - 1:09
    sport comporte de si nombreuses pratiques cruelles que je vais faire de mon mieux pour en aborder
  • 1:09 - 1:13
    le plus grand nombre. Je vous invite à vous référer à mon blog pour cette vidéo -lien ici-
  • 1:13 - 1:17
    ainsi qu'à la liste d'informations et ressources incluses dans la description sous cette vidéo. La cruauté des
  • 1:17 - 1:22
    courses hippiques commence bien avant l'hippodrome. Les chevaux de courses sont manipulés génétiquement
  • 1:22 - 1:26
    et sélectionnés pour courir le plus vite possible. Leurs vies commencent dans les haras où les juments sont
  • 1:26 - 1:31
    maintenues gravides, près de 90% de leur courtes vies, par le recours aux médicaments comme les prostaglandines
  • 1:31 - 1:35
    et l'altération de leur environnement afin de modifier leur cycle reproductif. A peine nés,
  • 1:35 - 1:39
    ces futurs coureurs sont retirés à leurs mères qui sont immédiatement ré-inséminées
  • 1:39 - 1:43
    jusqu'à ce qu'elles ne puissent plus avoir de poulains. Elles seront alors envoyées à l'abattoir. Séparés de
  • 1:43 - 1:47
    leurs mères, ces poulains nouveau-nés ont besoin d'une nourrice appelée
  • 1:47 - 1:52
    juments nourricières - chevaux de pedigree inférieur qui ont été, elles aussi, inséminées dans l'unique but de produire du lait
  • 1:52 - 1:56
    pour les poulains de courses. Les petits de ces juments n'étant d'aucune utilité à cette industrie
  • 1:56 - 2:01
    et du fait qu'il soit illégal d'envoyer des chevaux de moins de six mois à l'abattoir, nombreux sont ceux
  • 2:01 - 2:05
    qui sont tués par des coups violents ou tout simplement abandonnés à leurs sorts. Ils finissent dépecés
  • 2:05 - 2:09
    pour la fabrication de cuir haut de gamme appelé cuir de Cordoue et leur viande est souvent vendue
  • 2:09 - 2:13
    pour la boucherie. Un rapport du Jockey Club fait état de
  • 2:13 - 2:20
    49,817 juments nourricières en activité en 2009, impliquant la naissance d'autant de poulains sans destination
  • 2:21 - 2:26
    qui ont fini inexorablement à l'abattoir et ces chiffres se limitent aux seuls Etats-Unis. Ce cercle infernal
  • 2:26 - 2:30
    d'inséminations forcées, de séparations des petits de leurs mères et de vies écourtées miment en tout
  • 2:30 - 2:35
    point l'industrie laitière, où les vaches se voient retirer leurs veaux à la naissance puis abattus
  • 2:35 - 2:37
    pour être consommés comme viande de veau afin que les hommes puissent boire leur lait.
  • 2:37 - 2:41
    Malheureusement, être élevés comme futur chevaux de courses n'évitent pas à ces poulains un destin
  • 2:41 - 2:45
    tout aussi tragique. Parmi les centaines de milliers de chevaux de courses potentiels élevés dans de nombreux pays
  • 2:45 - 2:50
    chaque année, seul 5-40% courront. Le reste est soit envoyé à l'abattoir
  • 2:50 - 2:56
    pour finir sur les étals des bouchers ou dans les pâtés pour chiens/chats, soit réintroduits dans la filière élevage, soit enfin revendu
  • 2:56 - 3:00
    dans les circuits de course inférieures, encore moins protégés et réglementés. Alors que la consommation
  • 3:00 - 3:04
    de viande de cheval est tabou dans de nombreuses sociétés où y compris les mangeurs habituels de viandes
  • 3:04 - 3:09
    sont rebutés à l'idée de manger du cheval, peu de personnes réalisent que les
  • 3:09 - 3:13
    chevaux de courses finissent irrémédiablement à l'abattoir. De même l'industrie de l'œuf n'a que faire
  • 3:13 - 3:18
    des poussins mâles qu'elle broie vivants ou gaze, l'industrie des courses hippiques se débarrassent des chevaux
  • 3:18 - 3:21
    jugés non valables comme de simples déchets industriels.
  • 3:21 - 3:25
    Pour les chevaux retenus pour les courses, c'est une vie de cauchemars qui commence.
  • 3:25 - 3:30
    Leur entrainement débute dès un an et demi, bien avant
  • 3:30 - 3:34
    que leurs squelettes n'aient achevé leur croissance. Selon Pratique Anatomique et Propédeutique du Cheval
  • 3:34 - 3:38
    la plaque épiphysaire n'atteint sa complète formation
  • 3:38 - 3:43
    qu'entre, en moyenne, 6 et 9 ans.
  • 3:43 - 3:48
    L'entrainement intensif subit par ces jeunes chevaux pas encore formés conduit à la multiplication tragique
  • 3:48 - 3:53
    des fractures et effondrements, terminant abruptement leur vie entre 4 et 6 ans.
  • 3:53 - 3:57
    Sur ces images d'une jeune pouliche lors d'une épreuve de vitesse permet d'entendre la fracture
  • 3:57 - 4:01
    de son os canon alors qu'elle est poussée au delà de ses capacités. Ces fractures,
  • 4:01 - 4:05
    scellent presque systématiquement le sort de l'animal car leurs soins s'avéreraient trop coûteux et compliqués.
  • 4:05 - 4:10
    En moyenne, 24 chevaux meurent chaque semaine pendant des courses aux Etats-Unis, avec
  • 4:10 - 4:17
    des chiffres australiens ayant atteint un record de 68 en une seule journée. Les blessures ne se limitent pas aux fractures
  • 4:18 - 4:23
    les contraintes de la course provoquent aussi des saignements des poumons et bronches chez un grand nombre de chevaux
  • 4:23 - 4:27
    appelés hémorragie pulmonaire induite par l'effort, une étude de l'Université de Melbourne a découvert
  • 4:27 - 4:32
    que 50% des chevaux de courses avaient du sang dans les bronches et 90% au fond des poumons.
  • 4:32 - 4:37
    Leur alimentation concentrée, composée de céréales, produit aussi des ulcères gastriques avec une étude
  • 4:37 - 4:41
    du Veterinarian l'ayant constaté chez 89% des chevaux dont de nombreux
  • 4:41 - 4:45
    cas d'ulcères avec saignements majeurs, seulement 8 semaines après avoir débuté l'entrainement,
  • 4:45 - 4:50
    quand ils ne sont pas tout simplement écartés du fait des coûts des traitements, les chevaux malades sont
  • 4:50 - 4:55
    encore poussés par l'administration de préparations dangereuses, des anti-douleur peuvent masquer une blessure,
  • 4:55 - 5:00
    permettant au cheval blessé de continuer à courir au risque de sa vie - près de 90% des chevaux qui
  • 5:00 - 5:05
    s'effondre souffraient préalablement de blessures. Le journaliste Max Watman explique que du fait que "les pur-sangs
  • 5:05 - 5:08
    aient été sélectionnés pour leur capacités d'accélération, et leur esthétique... l'animal s'est
  • 5:08 - 5:12
    considérablement fragilisé" et " pour lui permettre de continuer à courir, il leur est administré du Lasix
  • 5:12 - 5:17
    (pour lutter contre l'hémorragie pulmonaires), du Phenylbutazone (un anti-inflammatoire) et des corticostéroïdes
  • 5:17 - 5:21
    (contre la douleur et l'inflammation). Les chevaux blessés ne sont cependant par les seuls à recevoir des traitements.
  • 5:21 - 5:25
    L'ancien porte parole de Churchill Downs, Alex Straus déclare "des entraineurs administrent quantités de drogues illicites
  • 5:25 - 5:29
    à leurs chevaux quotidiennement. Avec tant d'argent en jeux, les gens ne reculeraient devant rien
  • 5:29 - 5:34
    pour faire courir leurs chevaux plus vite." Parmi ces substances, citons les stimulants administrés
  • 5:34 - 5:39
    aux porcs et au bétail avant l'abattage, ainsi ques des dopants du sang, des traitements thyroïdiens,
  • 5:39 - 5:44
    des anabolisants, du viagra, du venin de cobra, des médicaments anti-cancer, entre autres choses.
  • 5:44 - 5:47
    En plus d'être dopés, les chevaux sont violemment fouettés pendant les courses
  • 5:47 - 5:53
    faisant de cette maltraitance à animal la forme la plus acceptée lors de représentations publiques
  • 5:53 - 5:57
    aujourd'hui. L'industrie hippique garantit que la cravache doit être rembourrée et qu'utilisée convenablement
  • 5:57 - 6:02
    elle stimulait le cheval sans lui infliger de souffrances. Pourtant, d'après une étude du professeur et vétérinaire,
  • 6:02 - 6:09
    le Dr Paul Mc-Greevy, le rembourrage ne protège pas pour 64% des coups portés et dans 83% des cas
  • 6:09 - 6:13
    laisse des marques caractéristiques sur la peau de l'animal, que 75% des coups étaient portés aux flancs
  • 6:13 - 6:17
    ce qui est en totale violation des règlements de l'IABRW
  • 6:17 - 6:22
    Le Dr Mc-Greevy a aussi constaté que 70% des coups portés l'étaient "à revers" et n'étaient donc, à ce titre,
  • 6:22 - 6:26
    pas considérés comme tels selon la réglementation encadrant le nombre de coups portés. Dans de nombreux pays,
  • 6:26 - 6:31
    le nombre de coups infligés à un cheval pendant la course est limité seulement avant les 100 derniers mètres,
  • 6:31 - 6:35
    alors le cheval peut alors être fouetté inlassablement. Ce morceau de plastique utilisé en balistique et
  • 6:35 - 6:40
    équivalent à la chair de l'animal, montre l'impact d'un coup de cravache standard. Le Dr Mc-Greevy
  • 6:40 - 6:45
    poussa l'expérience plus loin, procédant à une étude thermographique de sa propre cuisse après
  • 6:45 - 6:50
    avoir reçu un coup standard. Les zones blanches démontrent une inflammation survenue 30 minutes seulement après un unique coup.
  • 6:50 - 6:54
    Les partisans de la cravache soutiennent que les chevaux étant des animaux de gros gabarit avaient une peau épaisse
  • 6:54 - 6:58
    ainsi qu'une plus grande tolérance à la douleur. Il n'existe aucune preuve soutenant une telle allégation, le Dr
  • 6:58 - 7:03
    Mc-Greedy fait remarquer qu'un cheval sent la moindre mouche se posant sur sa peau comme le démontre
  • 7:03 - 7:07
    ce tremblement caractéristique appelé "réflexe manniculus". Supposer que des coups portés de façon
  • 7:07 - 7:12
    répétée avec un tel objet puissent être une expérience anodine est confondant. Les chevaux de courses
  • 7:12 - 7:16
    endurent aussi le mors, que j'ai abordé exhaustivement dans cette vidéo.
  • 7:16 - 7:21
    Il faut savoir que les mors employés pour les courses sont encore pires
  • 7:21 - 7:25
    que ceux utilisés pour les sports équestres classiques. Le chuchoteur Frank Bell affirme que "les chevaux de courses
  • 7:25 - 7:29
    ont des mors dans leur bouche pendant la quasi totalité de leurs vies...en fait de nombreux jockeys
  • 7:29 - 7:32
    se pendent si souvent à la bouche des chevaux que cette dernière est détruite..."
  • 7:32 - 7:36
    Quand il n'est pas sur la piste, le cheval est maintenu en stabulation l'essentiel du temps. C'est
  • 7:36 - 7:40
    de loin la façon la plus pratique de "stocker" un cheval, cependant ce confinement les privent
  • 7:40 - 7:44
    de simulations sociales et environnementales élémentaires. Les chevaux claustrés développent divers troubles du
  • 7:44 - 7:48
    comportements pathologiques comme le mordillement compulsif de leur portail ou tout autre support,
  • 7:48 - 7:51
    mais aussi balancement maladif et autres actes d'automutilation.
  • 7:51 - 7:54
    Après avoir enduré tant de douleurs et de souffrances, croyez-vous que les chevaux de courses seraient récompensés
  • 7:54 - 7:59
    au final et en particulier les champions ? Il n'en est rien, ces animaux sont traités comme de vulgaires déchets dont on se débarrasser.
  • 7:59 - 8:03
    Quelqu'ait été son palmarès, quand un cheval ne peut plus courir ou que ses
  • 8:03 - 8:08
    résultats sont jugés insuffisants, il est mis au rebut comme un déchet ménager.
  • 8:08 - 8:12
    Ceux qui s'effondrent en course sont immédiatement euthanasiés et envoyés à l'équarrissage pour
  • 8:12 - 8:17
    devenir de la nourriture pour chiens et autres sous-produits, ou plus simplement encore, abandonnés dans une décharge comme ce cheval.
  • 8:17 - 8:21
    Ceux qui ne meurent pas en course sont parfois déclassés pour participer dans des courses inférieures comme la course d'obstacles
  • 8:21 - 8:27
    20 fois plus dangereuse que la course sur plat et beaucoup moins réglementée
  • 8:27 - 8:31
    avec des standards inférieurs. L'ultime destination de ces chevaux de courses est l'abattoir, où
  • 8:31 - 8:36
    les pistolets d'abattage mal employés car non maitrisés, prolongent encore la souffrance et l'angoisse
  • 8:36 - 8:40
    alors que leur vie entière de maltraitance prend fin. Même les champions ayant fait la fortune de leurs propriétaires
  • 8:40 - 8:42
    finissent revendus pour une misère.
  • 8:42 - 8:48
    De leur naissance à leur mort, les chevaux de courses vivent des vies de tortures, de terreur et de brutalité sans merci.
  • 8:48 - 8:52
    C'est ce qui arrive quand l'argent a plus de valeur que la vie d'êtres sensibles.
  • 8:52 - 8:55
    Voici le vrai visage du soi-disant "sport des Rois"
  • 8:55 - 8:59
    Merci pour avoir regardé cette vidéo et n'hésitez par à la partager autour de vous pour diffuser son message. Donnez
  • 8:59 - 9:03
    un pouce vert si elle vous est apparue utile et pour continuer à soutenir de tels messages, cliquez sur
  • 9:03 - 9:09
    l'icone de la Nugget Army pour rejoindre le groupe sur Patreon et permettre ainsi à Bite Size Vegan de
  • 9:09 - 9:12
    continuer à informer. Et si c'est votre première fois sur ma chaîne, cliquez sur le bouton rouge de souscription
  • 9:12 - 9:17
    pour de nouvelles vidéos véganes tous les lundi, mercredi et certains vendredi. Je vous invite à regarder
  • 9:17 - 9:21
    les première et seconde vidéos de cette série sur l'éthique équine. A présent, vivez végan et je vous dis à bientôt.
Title:
La réalité des courses hippiques : maltraitance, dopage et mort.
Description:

L'enfer du parcours des chevaux de courses de leur naissance à leur mort.

more » « less
Video Language:
English, British
Duration:
09:22

French subtitles

Revisions Compare revisions