YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Les grand-mères incroyables des bancs d'orques - Darren Croft

Get Embed Code
17 Languages

Showing Revision 5 created 12/27/2018 by eric vautier.

  1. Au loin de la côte sauvage
    du Nord-ouest Pacifique,

  2. des bancs d'orques
    habitent les eaux glacées.
  3. Chaque famille peut y survivre
  4. surtout grâce à un membre,
  5. son chasseur le plus savant :
  6. la grand-mère.
  7. Ces matriarches peuvent vivre
    80 ans ou plus,

  8. tandis que la majorité des mâles
    meurent dans la trentaine.
  9. Meme si les orques habitent
    tous les plus grands océans,
  10. jusqu'à récemment,
    on en savait très peu sur elles.
  11. Les détails de leur vie
    échappaient aux scientifiques
  12. jusqu'à ce qu'une organisation appelée
    Center for Whale Research
  13. commença à étudier une seule population
  14. près de l’État de Washington
    et de la Colombie-Britannique en 1976.
  15. Grace à leur travail continu,
  16. on a appris beaucoup sur ces orques,
  17. connues sous le nom de résidentes du Sud.
  18. Et plus on en apprend,
  19. plus le rôle vital des doyennes
    de cette population devient clair.
  20. Chaque grand-mère commence
    sa vie en tant que baleineau

  21. née dans le groupe familiale
    de sa mère, dit matriligne.
  22. La famille fait tout ensemble,
  23. elles chassent et jouent, et communiquent
    avec un langage qui leur est propre.
  24. Les filles et les fils passent toute
    leur vie avec la famille de leur mère.
  25. Cela ne signifie pas qu'une jeune orque
    interagit seulement avec sa famille.

  26. Hormis leurs appels spéciaux,
  27. sa matriligne partage un dialecte
    avec les familles voisines,
  28. avec qui elles socialisent régulièrement.
  29. Lorsqu'une femelle atteint l'age
    de quinze ans environ,
  30. ces rencontres deviennent des occasions
  31. pour s'accoupler avec
    les mâles des autres groupes.
  32. Les relations ne vont pas
    beaucoup au-delà de l'accouplement —
  33. elle et ses bébés restent avec sa famille,
  34. tandis que le mâle retourne
    chez sa propre mère.
  35. Jusqu'à l'âge d'environ quarante ans,

  36. elle accouche en moyenne tous les six ans.
  37. Après, elle va entrer en ménopause,
  38. dont on n'entend presque jamais
    parler dans le royaume animal.
  39. En effet, les êtres humains, les orques
    et quelques autres baleines
  40. sont les seules espèces dont les femelles
    continuent à vivre pendant des années
  41. après avoir terminé de se reproduire.
  42. Après la ménopause,

  43. les grand-mères dirigent
    la chasse au saumon,
  44. la principale source de nourriture
    des résidentes du Sud.
  45. Pendant l'hiver, elles cherchent
    la nourriture au large,
  46. complétant le saumon
    avec d'autres poissons.
  47. Mais quand le saumon se dirige
    vers la côte en troupeau pour pondre,
  48. les orques le suivent.
  49. La matriarche montre aux jeunes baleines
  50. où trouver les zones de pêche
    les plus fertiles.
  51. Elle partage aussi jusqu'à 90%
    du saumon qu'elle attrape.
  52. Chaque année,
  53. ses contributions
    deviennent plus vitales :
  54. la surpêche et la destruction d'habitat
    ont décimé les populations de saumon,
  55. et les orques risquent presque
    constamment de mourir de faim.
  56. L'expertise de ces grand-mères

  57. peut faire la différence entre
    la vie et la mort pour leur famille,
  58. mais pourquoi n'engendrent-elles
    plus de baleineaux ?
  59. Il est presque toujours profitable
    pour une femelle
  60. de continuer à se reproduire,
  61. meme si elle s'occupe déjà
    de ses enfants et petits-enfants.
  62. Des circonstances uniques
    change cette équation pour les orques.
  63. Le fait que ni les fils ni les filles

  64. ne laissent leur famille d'origine
    est extrêmement rare ;
  65. dans presque toutes les espèces animales,
  66. l'un ou les deux sexes s'en vont.
  67. Cela signifie que,
    lorsqu'une femelle vieillit,
  68. un pourcentage majeur de sa famille
  69. consiste en ses enfants et grands-enfants,
  70. tandis que les parents éloignés meurent.
  71. Vu que les femelles plus âgées sont
    plus strictement liées au groupe
  72. que les femelles plus jeunes,
  73. elles font de leur mieux pour investir
    dans la famille dans son ensemble,
  74. alors que les femelles plus jeunes
    devraient investir dans la reproduction.
  75. Dans l'environnement des orques,

  76. chaque nouveau baleineau
    est une autre bouche à nourrir
  77. avec des ressources limitées et partagées.
  78. Une femelle plus âgée peut promouvoir
    ses gènes sans accabler sa famille
  79. en supportant ses fils adultes,
  80. qui engendrent des baleineaux
    qui seront élevés par d'autres familles.
  81. Cela pourrait être la raison
    pour laquelle les femelles ont évolué
  82. pour arrêter de se reproduire
    complètement dans l'âge mûr.
  83. Même avec les contributions
    des grand-mères,

  84. les orques résidentes du sud
    sont menacées d'extinction
  85. surtout à cause
    d'une diminution du saumon.
  86. Il faut s'investir d'urgence pour rétablir
    les populations de saumon
  87. pour les sauver de l'extinction.
  88. Sur le long terme, on aura besoin d'autres
    études comme le Center for Whale Research.
  89. Ce que nous avons appris
    sur les résidentes du sud
  90. pourrait ne pas être valable
    pour d'autres groupes.
  91. En étudiant de près d'autres populations,
  92. on pourrait découvrir d'autres
    adaptations surprenantes
  93. et anticiper leurs vulnérabilités
    à l'interférence humaine
  94. avant que leur survie soit en danger.