Return to Video

Comment la vidéo volumétrique apporte une nouvelle dimension à la réalisation cinématographique

  • 0:01 - 0:03
    J'adore faire des films.
  • 0:05 - 0:09
    Le cinéma existe
    depuis plus de cent ans.
  • 0:10 - 0:15
    La réalisation de films n'a pas changé
    pour ce qui est du concept dimensionnel.
  • 0:15 - 0:19
    C'est toujours placer la caméra dans
    une scène et appuyer sur « enregistrer ».
  • 0:19 - 0:23
    La réalisation d'un film reste
    une expérience frontale,
  • 0:23 - 0:26
    et la création du film ne peut que
  • 0:26 - 0:30
    suivre la même direction
    que la création du contenu.
  • 0:30 - 0:33
    Nous sommes toujours
    devant une image plate
  • 0:33 - 0:35
    quand nous regardons une fiction.
  • 0:36 - 0:38
    Il n'y a rien mal à cela.
  • 0:38 - 0:41
    J'adore regarder des films
    et aller au cinéma.
  • 0:41 - 0:43
    Ces expériences peuvent être
    très émotionnelles.
  • 0:44 - 0:47
    L'art et l’artisanat de la fabrique
    d'émotions dans un cadre
  • 0:47 - 0:51
    peuvent être si forts qu'ils suscitent
    une émotion encore plus grande.
  • 0:51 - 0:54
    La question que nous nous posons
    est la suivante :
  • 0:54 - 0:58
    Comment l'expérience du cinéma peut-elle
    exister au-delà d’un écran plat ?
  • 0:59 - 1:00
    Comment commencer à créer du contenu
  • 1:00 - 1:04
    pour la prochaine génération
    d’expériences du contenu ?
  • 1:04 - 1:07
    Traditionnellement,
    quand on imagine une scène,
  • 1:07 - 1:09
    on regarde le cadre et la composition.
  • 1:10 - 1:13
    Il faut réfléchir à la façon dont
    on crée la profondeur et la parallaxe
  • 1:13 - 1:17
    en utilisant des éléments
    de premier plan et d'arrière-plan
  • 1:17 - 1:18
    lorsque la caméra se déplace.
  • 1:18 - 1:22
    Avec la technologie et les systèmes
    de casques de réalité virtuelle,
  • 1:22 - 1:25
    de casques de réalité augmentée,
    les dispositifs intelligents,
  • 1:25 - 1:27
    permettant une navigation
    tridimensionnelle et complète
  • 1:27 - 1:29
    dans l'espace,
  • 1:29 - 1:31
    nous avons la possibilité
    d'offrir au public
  • 1:31 - 1:34
    de vivre le contenu
    à partir de perspectives multiples.
  • 1:35 - 1:36
    Ce à quoi nous devons réfléchir,
  • 1:36 - 1:38
    c'est à la manière
    d'utiliser cette technologie,
  • 1:38 - 1:40
    toutes ses capacités,
  • 1:40 - 1:45
    pour permettre à l'expérience
    de s'éloigner de la scène.
  • 1:45 - 1:49
    Nous ne parlons ni de jeux vidéo
    ni d'acteurs générés par ordinateur,
  • 1:49 - 1:52
    qui ont l'air extrêmement réalistes.
  • 1:52 - 1:55
    Nous parlons de vrais acteurs
    et d'une vraie interprétation
  • 1:55 - 1:57
    qui se produisent sur une scène.
  • 1:58 - 2:02
    Nous devons commencer à réfléchir
    à la façon dont nous filmons les acteurs
  • 2:02 - 2:04
    et à la façon dont
    nous filmons une scène réelle
  • 2:04 - 2:06
    afin de nous immerger dedans.
  • 2:06 - 2:10
    Nous connaissons bien
    la vidéo à 360 degrés,
  • 2:10 - 2:12
    où on place une caméra
    à l'intérieur de la scène
  • 2:12 - 2:16
    et à créer cette belle image panoramique
    tout autour du spectateur,
  • 2:16 - 2:18
    mais sous le même aspect,
  • 2:18 - 2:20
    la réalisation du film
    est toujours frontale.
  • 2:20 - 2:23
    Pour immerger pleinement
    le spectateur dans la scène,
  • 2:23 - 2:27
    nous devons saisir la lumière à partir
    de toutes les directions possibles.
  • 2:27 - 2:32
    Nous devons entourer la scène
    d'une énorme quantité de capteurs,
  • 2:32 - 2:36
    dotés de toutes les capacités possibles
    pour capter la lumière
  • 2:36 - 2:39
    afin de nous permettre
    de nous y immerger ensuite de nouveau.
  • 2:40 - 2:41
    Dans cette configuration,
  • 2:41 - 2:44
    il n'y a plus de premier plan,
    d'arrière-plan
  • 2:44 - 2:46
    ou de caméra placée dans l'espace,
  • 2:46 - 2:49
    mais des centaines de capteurs
    qui captent la lumière
  • 2:49 - 2:52
    et filment le mouvement
    depuis toutes les directions possibles.
  • 2:53 - 2:55
    Grâce aux nouvelles
    avancées technologiques,
  • 2:55 - 2:58
    on peut commencer à envisager
    la photographie en 3D,
  • 2:58 - 3:01
    capter la lumière
    sous de multiples perspectives,
  • 3:01 - 3:03
    ce qui nous permet
    de reconstruire l'objet.
  • 3:04 - 3:06
    C'est comme une photographie
    dans l'espace en 3D.
  • 3:06 - 3:09
    Grâce à ces avancées technologiques,
  • 3:09 - 3:13
    nous pouvons enregistrer des vidéos
    non seulement comme une image plate
  • 3:13 - 3:14
    mais aussi comme un volume.
  • 3:14 - 3:17
    C'est ce que nous appelons
    la « vidéo volumétrique »
  • 3:17 - 3:21
    et elle a la capacité d'enregistrer
    chaque action de la scène
  • 3:21 - 3:23
    comme un volume tridimensionnel complet.
  • 3:23 - 3:25
    Alors, c’est quoi un voxel ?
  • 3:26 - 3:29
    Un voxel, c’est comme
    un pixel tridimensionnel,
  • 3:29 - 3:34
    mais au lieu d'être un carré
    d'image plat, restant allumé et coloré,
  • 3:35 - 3:38
    c'est comme un cube
    tridimensionnel dans l'espace,
  • 3:38 - 3:41
    avec des positions x, y et z.
  • 3:41 - 3:45
    Cela nous permet de créer
    une prise de vue complète de la scène
  • 3:45 - 3:47
    à partir de n'importe quelle perspective.
  • 3:47 - 3:52
    Cela permet de rendre une scène
    entièrement immergée dans la lumière,
  • 3:52 - 3:54
    à partir de perspectives multiples.
  • 3:54 - 3:59
    Cette capacité exige le traitement
    d'une quantité immense d'informations.
  • 3:59 - 4:03
    Nous devons capter la lumière
    grâce à un grand nombre de caméras
  • 4:04 - 4:06
    pour créer cette information.
  • 4:07 - 4:09
    Pour réaliser cela,
  • 4:10 - 4:15
    il nous faudrait une installation qui
    accueillerait un grand nombre de caméras
  • 4:16 - 4:19
    installées sur une scène
    suffisamment grande
  • 4:19 - 4:24
    pour permettre une expérience
    cinématographique complète.
  • 4:24 - 4:29
    Cela peut vous sembler fou, mais
    c'est exactement ce que nous avons fait.
  • 4:30 - 4:31
    Depuis trois ans,
  • 4:31 - 4:36
    nous construisons un immense plateau
    muni de caméras volumétriques.
  • 4:36 - 4:39
    C’est une scène de 930 mètres carrés
  • 4:39 - 4:43
    où il est possible de filmer l'action
    depuis n'importe quel endroit.
  • 4:43 - 4:45
    Nous avons déployé
    des centaines de caméras,
  • 4:45 - 4:48
    qui ont envoyé une immense
    quantité d'informations
  • 4:48 - 4:52
    à un énorme centre de données
    basé sur des supercalculateurs d'Intel.
  • 4:53 - 4:56
    La capacité à disposer
    de ces 930 mètres carrés
  • 4:56 - 4:59
    nous permet de nous adapter
    à n’importe quel type d’action,
  • 4:59 - 5:01
    à n’importe quel type de représentation.
  • 5:01 - 5:04
    C'est la dimension moyenne
    d'une scène à Broadway.
  • 5:05 - 5:07
    Nous l'appelons Intel Studios
  • 5:07 - 5:10
    et c'est la plus grande scène
    volumétrique du monde.
  • 5:11 - 5:17
    Son but de lancer la prochaine génération
    de ce cinéma immersif et de la découvrir.
  • 5:19 - 5:21
    Pour tester ces idées,
  • 5:22 - 5:24
    nous réfléchissions à
    ce que nous pouvions faire
  • 5:24 - 5:27
    comme première scène pour l'essayer.
  • 5:28 - 5:30
    Nous avons donc choisi
    une scène de western.
  • 5:30 - 5:34
    Nous avons apporté des chevaux,
    des décorateurs, de la terre,
  • 5:35 - 5:39
    tout ce qu'il fallait pour créer
    une vraie scène de western.
  • 5:39 - 5:42
    Mais cette fois-ci,
    il n'y avait pas de caméra à l'intérieur.
  • 5:42 - 5:44
    Il n'y avait rien qui bougeait vraiment,
  • 5:44 - 5:48
    à part toutes les caméras
    installées à l'extérieur.
  • 5:48 - 5:51
    Le défi était énorme pour les acteurs.
  • 5:51 - 5:55
    Ils devaient interpréter
    une action parfaite
  • 5:55 - 5:57
    visible depuis toutes les directions.
  • 5:58 - 6:01
    Il n'y a pas moyen de cacher
    un coup de poing
  • 6:01 - 6:03
    ou de ne pas montrer l'action.
  • 6:03 - 6:05
    Tout est filmé et tout est vu.
  • 6:06 - 6:08
    Le résultat de la prise de vue –
  • 6:09 - 6:11
    c'est notre première prise de vue –
  • 6:11 - 6:14
    nous a ouvert les yeux
    sur d'immenses possibilités.
  • 6:14 - 6:18
    C'était comme un scan 3D complet
    de toute la scène.
  • 6:18 - 6:21
    Nous avons pu nous déplacer
    et voyager dans l'espace.
  • 6:22 - 6:26
    Avec notre système, il ne s’agit plus de
    percevoir la lumière émise par un écran,
  • 6:26 - 6:29
    mais d'être à l'intérieur de la lumière,
  • 6:29 - 6:31
    d'être à l'intérieur de la scène.
  • 6:31 - 6:32
    Ce qui ouvre évidemment la porte
  • 6:32 - 6:38
    à une énorme quantité de récits
    et de méthodologies de création.
  • 6:38 - 6:41
    C'est la possibilité de créer
    votre récit personnel,
  • 6:41 - 6:44
    votre propre histoire
    à l'intérieur de la scène
  • 6:44 - 6:46
    ou peut-être de suivre d'autres histoires.
  • 6:47 - 6:50
    Jetons un œil à l'un
    des derniers rendus et voyons ça.
  • 6:50 - 6:51
    (Musique)
  • 6:51 - 6:54
    Ce que vous voyez ici est
    une vidéo volumétrique complète
  • 6:54 - 6:56
    et il n'y a pas de caméra sur scène.
  • 6:56 - 6:58
    (Musique)
  • 6:58 - 7:00
    Nous avons le contrôle total
  • 7:00 - 7:02
    (Musique, bruits de lutte)
  • 7:02 - 7:03
    de l'espace et du temps.
  • 7:03 - 7:07
    (Musique, bruits de lutte)
  • 7:14 - 7:17
    Là encore, il n'y avait pas
    de caméra physique.
  • 7:17 - 7:20
    Tout a été filmé depuis
    tout autour de la scène.
  • 7:20 - 7:22
    C'est très bien,
  • 7:22 - 7:26
    mais si nous voulons voir la scène,
    peut-être, avec les yeux du cheval ?
  • 7:27 - 7:29
    Eh bien, nous pouvons le faire aussi.
  • 7:29 - 7:30
    (Le cheval galope)
  • 7:30 - 7:34
    Ce que vous voyez en ce moment
    c’est la même action,
  • 7:34 - 7:37
    mais cette fois, notre point de vue
    est celui du cheval.
  • 7:37 - 7:41
    Les possibilités sont illimitées.
  • 7:41 - 7:42
    (Applaudissements)
  • 7:42 - 7:44
    Merci.
  • 7:44 - 7:47
    (Applaudissements)
  • 7:47 - 7:51
    Tout ceci est donc formidable
    pour les créateurs et les scénaristes.
  • 7:51 - 7:53
    C'est une immense toile ouverte
  • 7:53 - 7:56
    à un autre type de narration
    et de réalisation au cinéma.
  • 7:56 - 7:58
    Mais qu'en est-il du public ?
  • 7:58 - 8:00
    Comment le public
    peut-il le vivre différemment ?
  • 8:01 - 8:02
    Pour nos recherches,
  • 8:02 - 8:04
    nous nous sommes associés
    à Paramount Pictures
  • 8:04 - 8:06
    afin d'explorer les médias immersifs
  • 8:06 - 8:09
    dans une production
    cinématographique hollywoodienne.
  • 8:09 - 8:11
    Avec le réalisateur Randal Kleiser,
  • 8:11 - 8:17
    nous avons réimaginé « Grease »
    le film emblématique de 1978.
  • 8:17 - 8:19
    Certains d'entre vous
    le connaissent, d'autres non.
  • 8:20 - 8:23
    Un film qui a 40 ans,
    une expérience incroyable.
  • 8:23 - 8:25
    Notre objectif était de voir
  • 8:25 - 8:30
    comment nous pouvions améliorer
    cette scène et cette danse iconiques
  • 8:30 - 8:32
    pour les vivre plus intensément,
  • 8:33 - 8:34
    pour mieux inclure le public.
  • 8:35 - 8:37
    Imaginez que vous pouvez
    non seulement regarder le film,
  • 8:37 - 8:42
    mais aussi entrer dans l'action et
    danser avec les acteurs lors du spectacle.
  • 8:42 - 8:48
    Nous brisons vraiment
    le concept traditionnel de la 2D
  • 8:48 - 8:51
    et nous apportons une liberté
    beaucoup plus riche
  • 8:51 - 8:52
    de créer des films et du contenu.
  • 8:53 - 8:56
    Mais pourquoi le regarder à l'écran ?
  • 8:56 - 8:59
    Essayons d'amener ces acteurs
    ici sur scène.
  • 9:05 - 9:07
    Ils ne viendront pas vraiment –
  • 9:07 - 9:08
    je vais utiliser un iPad.
  • 9:08 - 9:09
    (Rires)
  • 9:09 - 9:10
    Désolé.
  • 9:11 - 9:15
    Je vais utiliser un iPad
    afin d'introduire la réalité augmentée.
  • 9:15 - 9:20
    Il est évident que ces appareils
    ont leurs propres limites
  • 9:21 - 9:23
    en matière de traitement des données
  • 9:23 - 9:27
    et nous devons donc réduire la résolution.
  • 9:27 - 9:31
    Donc, ce que je fais maintenant,
    c'est que je place ici un marqueur,
  • 9:31 - 9:36
    afin de pouvoir indiquer exactement
    où je veux que tout le monde apparaisse.
  • 9:43 - 9:44
    D'accord.
  • 9:44 - 9:45
    Je pense qu’ils sont arrivés.
  • 9:45 - 9:49
    (Applaudissements)
  • 9:52 - 9:54
    John Travolta ou –
  • 9:54 - 9:55
    (Rires)
  • 9:55 - 9:56
    une version de lui.
  • 9:57 - 9:58
    Voyons voir.
  • 9:58 - 9:58
    (Vidéo)
  • 9:58 - 9:59
    Une femme : Hey.
  • 9:59 - 10:01
    Un homme : On fait comme ça.
  • 10:01 - 10:02
    Une femme : À toi.
  • 10:02 - 10:04
    Un homme : Hé les gars ! Regardez ça.
  • 10:04 - 10:06
    (Chanson : « You’re the one that I want »)
  • 10:07 - 10:08
    Danny : Sandy !
  • 10:09 - 10:12
    Sandy : Tell me about it, stud
  • 10:12 - 10:16
    (Chantant) I've got chills.
    They're multiplaying
  • 10:16 - 10:20
    And I'm losing control
  • 10:20 - 10:25
    'Cause the power
    you're supplying
  • 10:25 - 10:27
    It's electrifying!
  • 10:27 - 10:29
    (Fin de la vidéo)
  • 10:29 - 10:33
    (Applaudissements et acclamations)
  • 10:38 - 10:39
    Comme vous pouvez le voir,
  • 10:40 - 10:42
    on peut donc regarder
    et vivre des contenus
  • 10:42 - 10:46
    de manière traditionnelle ou immersive.
  • 10:46 - 10:48
    Les possibilités sont immenses.
  • 10:49 - 10:52
    Nous n'essayons pas de changer
    ou de remplacer les films.
  • 10:53 - 10:54
    Nous les améliorons.
  • 10:54 - 10:57
    Les technologies offrent
    de nouvelles possibilités
  • 10:57 - 11:00
    pour commencer à penser
    au-delà de l'écran plat.
  • 11:00 - 11:04
    Nous vivons une époque immersive et
    passionnante pour la réalisation de films.
  • 11:04 - 11:07
    Nous sommes au seuil d'une nouvelle ère.
  • 11:07 - 11:10
    Nous ouvrons la porte
    à de nouvelles possibilités
  • 11:10 - 11:11
    de narration immersive,
  • 11:13 - 11:15
    de recherches et de redéfinition
  • 11:15 - 11:18
    de ce que signifie la réalisation
    de films sur support immersif.
  • 11:19 - 11:21
    Nous n'en sommes qu'au début,
  • 11:21 - 11:24
    et nous vous invitons à nous rejoindre.
  • 11:24 - 11:25
    Je vous remercie.
  • 11:25 - 11:30
    (Applaudissements)
标题:
Comment la vidéo volumétrique apporte une nouvelle dimension à la réalisation cinématographique
演讲者:
Diego Prilusky
描述:

Dans cette conférence et démonstration technique, le cinéaste Diego Prilusky présente la prochaine étape de la réalisation cinématographique : la vidéo volumétrique, une expérience à 360 degrés grâce à des centaines de caméras qui captent la lumière et le mouvement sous tous les angles. Découvrez comment cette technologie crée un nouveau type de récit immersif et regardez comment Diego Prilusky reprend un numéro de danse emblématique de « Grease », cette fois-ci enregistré en vidéo volumétrique.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
项目:
TEDTalks
Duration:
11:43

French subtitles

修订