French 字幕

← vimeo.com/.../433458154

获得嵌入代码
11种语言

Showing Revision 108 created 12/06/2020 by Cyrine Alaya.

  1. Je m'appelle Lydia X. Z Brown,
  2. je suis militante, activiste,
    organisatrice communautaire, éducatrice, stratégiste,
  3. penseuse et écrivaine sur
    les droits et la justice des personnes ayant un handicap
  4. Depuis plus de 10 ans, je travaille
    sur la violence interpersonnelle et étatique
  5. ciblant les personnes ayant un handicap
    en marge de la société
  6. surtout celles qui sont victimes de
    discrimination à cause de leur handicap, leur race,
  7. la classe sociale, le sexe,
    l'orientation sexuelle, la langue et la nationalité
  8. Comme toute personne ayant un handicap,
    c’est impossible de dire qu’il y a eu un cas
  9. dans lequel je me suis
    soudainement rendu compte
  10. d'une inaccessibilité ou pratiques
    d’exclusion sociale,
  11. car toute ma vie a été façonnée
    par les forces du capacitisme
  12. Comme la plupart des autistes,
    j’ai été victime d’intimidation
  13. tout au long de mon enfance
    et dans les écoles
  14. et il y'avait un fossé entre
  15. mon style de vie et celui
    des personnes autour de moi,
  16. qui n’étaient pas autistes.
  17. Mais je dirai qu’une des fois
    où j’ai été vraiment consciente
  18. des injustices visant
    d'autres personnes ayant un handicap
  19. c’était des incidents qui
    ont été largement médiatisés
  20. quand j'étais encore au lycée.
  21. Dans tous ces cas, les jeunes autistes
    ont été criminalisés,
  22. expulsés des écoles, jugés devant
    les tribunaux de juridiction criminelle pour adultes
  23. seulement parce qu’ils sont autistes.
  24. Dans beaucoup de ces cas,
    les élèves autistes en question
  25. ont été victimes d’isolement social,
    parfois pendant des heures,
  26. avant qu’ils ne soient accusés
    d’agression envers les enseignants
  27. dans les écoles en premier lieu.
  28. Certains de ces élèves
    étaient blancs.
  29. D’autres étaient des élèves de couleur.
  30. Et dans tous ces cas,
    le sentiment qui m'a le plus submergé
  31. et cela grâce à des témoignages
    sur ces incidents,
  32. était des enfants qui
    devaient être pris en charge
  33. Mais au lieu de cela, ils ont été
    victimes de discrimination
  34. à cause de leur handicap.
  35. c’était un indicateur très clair de
  36. l’omniprésence et l’ampleur de la violence
    contre les personnes ayant un handicap
  37. En particulier, ceux qui ont été
    totalement marginalisés.
  38. Dans le cas de beaucoup d’élèves blancs,
    s’ils étaient malchanceux,
  39. ils pouvaient être expulsés de leur école.
  40. Mais dans le cas des
    élèves de couleur ayant un handicap,
  41. certains ont été condamnés
    à plusieurs années de prison.
  42. D’autres ont été tués.
  43. Bien que l’ADA ait été impliquée
    et qu’elle ait signé la loi il y a 30 ans,
  44. les organismes gouvernementaux,
    les organisations individuelles,
  45. et même les organismes de défense
    des droits des personnes ayant un handicap
  46. qui enfreignent de façon flagrante
    les fondements de l’ADA .
  47. Les organismes gouvernementaux qui
    doivent soutenir les personnes
  48. ayant un handicap,
    et leur permettre l’accès
  49. régulier sans les négliger
  50. Les entreprises privées et les organisations
    à but non lucratif font la même chose.
  51. Les universités ne respectent pas
    les étudiants ayant un handicap.
  52. Les entreprises ne respectent pas
    les employés ayant un handicap.
  53. la société dans son ensemble,
    bien que la loi ait changé,
  54. nos valeurs et nos croyances
  55. n’ont pas du tout changé,
  56. car on ne peut pas imposer
    des lois aux valeurs morales.
  57. Vous pouvez partager
    les lois dans des livres
  58. et même si vous
    faites contrôler ces lois
  59. cela ne signifie pas que vous avez
    changé la façon dont les gens pensent,
  60. parlent, comprennent et agissent
  61. avec les personnes ayant un handicap
    et le handicap dans la société.
  62. quand je pense aux fois où
    l’ADA est restée en deçà des espérances,
  63. il ne s’agit pas nécessairement
    de la langue de l’ADA,
  64. mais de la manière dont les
    défenseurs individuels, les tribunaux,
  65. ceux qui sont au pouvoir,
    qui sont privilégiés et ont accès
  66. aux ressources, choisissent d’agir
    ou de ne pas agir pour l’ADA.
  67. et on le voit partout.
  68. Les organisations pour les personnes
    ayant un handicap qui ont le plus accès
  69. au pouvoir, aux privilèges
    et aux ressources
  70. ne défendent que les intérêts
    et les problèmes qui touchent
  71. ceux qui ont déjà le plus
    de privilèges dans ces communautés.
  72. Autrement dit, ils se soucient
    uniquement des problémes qui touchent
  73. les personnes ayant un handicap qui
    sont blanches, riches et diplômées
  74. qui sont considérées comme acceptables.
  75. Mais pour celles qui
    vivent en marge de la société,
  76. qui ne sont pas blanches,
    qui ont un faible revenu
  77. qui sont sans papiers
  78. ou qui ont un autre statut d’immigrant,
  79. qui appartiennennt à des groupes
    de religions minoritaires,
  80. qui ont une sexualité
    ou une identité de genre différentes,
  81. qui ne peuvent pas travailler
  82. de la manière voulue
    par le capitalisme
  83. ces problèmes d’inclusion
    dans le milieu professionnel
  84. ou la possibilité d’accéder aux
    piscines dans un hôtel
  85. ou le droit d’embarquer
    votre animal d’assistance dans un avion
  86. peuvent avoir de l’importance,
    mais n’affectent pas nos vies
  87. de la même manière que celles
    des personnes qui ont plus de privilèges.
  88. Là où se situe le problème, où
    sont ces personnes privilégiées qui ont
  89. le pouvoir et qui ont accès aux
    ressources, en ce qui concerne les droits
  90. des élèves de couleur de l’AAC ?
  91. Est-ce qu’ils réfléchissent sur
    la violence infligée aux personnes
  92. de couleur ayant un handicap et qui sont
    autochtones dans les systèmes carcéraux ?
  93. Où en sont ces personnes
    dans la lutte contre la police qui détruit
  94. la vie des prostitués et
    des consommateurs de drogues criminalisées
  95. qui ne sont pas blancs, qui
    n’appartiennent pas à la haute bourgeoisie
  96. ou aux familles et quartiers
    de la classe supérieure ?
  97. Où elles en sont dans la lutte contre
    les universités qui empêchent
  98. les étudiants ayant un handicap
    d’avoir accès aux services de soutien
  99. et d'accommodements. Ces universités qui
    font subir cette violence aux étudiants
  100. de couleur qui ont une sexualité
    ou une identité de genre différentes,
  101. qui forcent ceux qui ont un handicap
    et surtout ceux qui sont marginalisés,
  102. à quitter l’unversité, ou même
  103. les empêchent d'avoir des
    renseignements ?
  104. Où en sont ces défenseurs
    dans la lutte pour les personnes
  105. ayant un handicap aux États-Unis ?
    Sont-elles médiatisées ?
  106. mais qu’en est-il des façons dont
  107. les États-Unis causent
    des handicaps à l’échelle mondiale
  108. à travers les guerres, l’impérialisme,
    et la colonisation ?
  109. Nous devons travailler dur
    afin que l’argent soit versé
  110. aux membres de la communauté
    concernée par ces violences
  111. et non aux systèmes préjudiciables comme
    ceux des familles d’accueil, la police,
  112. les prisons et la coercition
    en psychiatrie.
  113. Nous devons exiger la
    la récupération des ressources et du pouvoir
  114. ainsi que l’arrêt du règne des personnes
  115. qui n’ont pas de handicap,
    qui sont blanches
  116. et qui ont amassé une grande
    quantité de privilèges et de ressources,
  117. et cela aux dépens
    des personnes ayant un handicap
  118. qui vivent en marge de la société
  119. et cela doit commencer
    au sein de nos organisations.
  120. Les organismes à but non lucratif
    sont connus pour être dirigé par des blancs
  121. ou la majorité sont blancs,
    et parfois on ne retrouve que des blancs.
  122. pour être dirigé par un blanc,
    pour être dirigé par des gens
  123. qui n'ont pas de handicap
    ou qui sont considérées acceptables,
  124. et cela doit changer.
  125. Et la seule façon
    de changer cela, c'est si ces personnes
  126. qui ont le pouvoir
    acceptent d’y renoncer.
  127. Pas pour qu'on vous dise
    "Vous n’avez pas de voix".
  128. Pour qu’on vous dise :
    « Votre voix n’a pas à être celle qui dirige
  129. et qui détient tous les pouvoirs. »