Return to Video

Douglas Adams: Parrots the Universe and Everything

  • 0:49 - 0:52
    Merci beaucoup, mesdames et messieurs
  • 0:52 - 0:54
    C'est une expérience très intéressante,
  • 0:54 - 0:56
    inhabituelle et étrange pour moi
  • 0:56 - 1:00
    de parler dans ma vile natale. Qui est…
  • 1:03 - 1:06
    Bien, parmi les livres
  • 1:06 - 1:09
    que Constance a mentionnés
    lorsqu'elle m'a présenté,
  • 1:09 - 1:11
    Le guide du voyageur galactique,
    Un cheval dans la salle de bains, etc
  • 1:11 - 1:13
    Ceux-ci n'étaient pas mes préférés.
  • 1:13 - 1:14
    Et mon livre préféré
  • 1:14 - 1:16
    est ce dont je vais
    vous parler ce soir.
  • 1:16 - 1:18
    C'est drôle comme, comme souvent…
  • 1:18 - 1:20
    Pour pratiquement
    tous les auteurs que je connais,
  • 1:20 - 1:24
    leur livre préféré est celui qui se vend le moins.
  • 1:24 - 1:26
    C'est un peu l'avorton de la portée,
  • 1:27 - 1:29
    c'est celui que vous avez toujours préféré.
  • 1:30 - 1:32
    Et j'aimerais vous raconter
    comment celui-ci est né.
  • 1:35 - 1:38
    À un moment durant
    la moitié des années 1980,
  • 1:39 - 1:40
    le téléphone sonna.
  • 1:47 - 1:48
    Et la voix dit :
  • 1:49 - 1:51
    "Nous voudrions que vous alliez à Madagascar.
  • 1:53 - 1:57
    Nous voudrions que vous y cherchiez
    une espèce de lémurien très rare,
  • 1:58 - 1:59
    qui s'appelle Aye-aye.
  • 2:00 - 2:02
    L'avion décolle dans deux semaines,
  • 2:02 - 2:04
    nous souhaiterions que vous soyez à bord."
  • 2:04 - 2:06
    Et là, pensant qu'ils s'étaient
    trompés de numéro, j'ai dit "oui !"
  • 2:06 - 2:08
    avant qu'ils réalisent leur erreur.
  • 2:12 - 2:14
    Mais il se trouve qu'ils avaient décidé
  • 2:14 - 2:17
    "Eh bien voilà quelqu'un qui
    n'y connaît rien aux lémuriens,
  • 2:17 - 2:20
    rien à l'Aye-aye,
    rien à Madagascar,
  • 2:21 - 2:22
    envoyons-le."
  • 2:25 - 2:27
    Alors j'ai commencé à me renseigner,
  • 2:27 - 2:29
    et il se trouve que c'est très intéressant.
  • 2:32 - 2:36
    Les lémuriens étaient autrefois
    les primates dominants sur toute la terre.
  • 2:37 - 2:41
    C'étaient des créatures très
    très douces et gentilles
  • 2:41 - 2:44
    Ils faisaient à peu près
    la taille d'un chat,
  • 2:45 - 2:47
    et ils traînaient en haut des arbres
  • 2:47 - 2:48
    à profiter de la vie.
  • 2:52 - 2:55
    C'est alors que le Gondwana se sépara.
  • 2:58 - 3:01
    Ça sonne toujours comme si un groupe
    de rock des années 70
  • 3:01 - 3:04
    se séparait pour divergences artistiques.
  • 3:04 - 3:06
    Mais comme vous vous
    en rappelez sans doute,
  • 3:07 - 3:12
    le Gondwana était cette vaste
    masse de terre continentale
  • 3:12 - 3:14
    qui consistait en
    ce qui était alors devenu
  • 3:14 - 3:17
    l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Inde,
  • 3:17 - 3:20
    l'Asie du Sud-Est, l'Australasie
  • 3:20 - 3:23
    —euh, non—l'Australie,
    l'Australie et non pas
  • 3:23 - 3:25
    — et ça sera important plus tard —
  • 3:26 - 3:27
    pas la Nouvelle Zélande
  • 3:27 - 3:29
    qui s'avère n'être qu'un tas de saletés
  • 3:29 - 3:30
    qui a émergé des
    profondeurs de l'océan
  • 3:37 - 3:39
    Et comme je le disais,
  • 3:39 - 3:43
    Les lémuriens étaient les
    primates dominants sur terre
  • 3:43 - 3:46
    et lorsque les continents se sont séparés,
  • 3:46 - 3:48
    et Madagascar en faisait partie,
  • 3:48 - 3:49
    Madagascar a
    en quelque sorte dérivé
  • 3:49 - 3:53
    vers le milieu de ce qui devint
    alors subitement l'Océan Indien.
  • 3:53 - 3:57
    Et prit avec elle un échantillon représentatif
  • 3:57 - 3:59
    du cheptel de l'époque,
  • 3:59 - 4:01
    qui incluait nombre de lémuriens.
  • 4:01 - 4:03
    Et ils sont restés comme ça
  • 4:04 - 4:06
    pendant des millions
    et des millions d'années
  • 4:06 - 4:07
    dans une isolation splendide.
  • 4:08 - 4:09
    Tandis que, dans le reste du monde,
  • 4:10 - 4:12
    une nouvelle créature fit surface.
  • 4:12 - 4:14
    Une nouvelle créature arriva,
  • 4:14 - 4:19
    bien plus intelligente que les lémuriens,
  • 4:20 - 4:21
    — du moins d'après elle —
  • 4:25 - 4:27
    bien plus compétitive,
  • 4:27 - 4:29
    bien plus agressive,
  • 4:29 - 4:31
    et incroyablement intéressée
  • 4:31 - 4:34
    par tout ce qu'on peut faire avec des brindilles.
  • 4:35 - 4:37
    Les brindilles étaient absolument merveilleuses.
  • 4:37 - 4:38
    On peut tant faire avec des brindilles,
  • 4:38 - 4:40
    on peut fouiller le sol avec des brindilles,
  • 4:41 - 4:43
    on peut gratter sous l'écorce des arbres,
  • 4:43 - 4:45
    on peut se frapper l'un l'autre avec…
  • 4:45 - 4:48
    S'il y avait eu un Brindille Hebdo à l'époque,
  • 4:48 - 4:51
    ces créatures auraient fait la queue pour l'avoir.
  • 4:53 - 4:54
    Et ces créatures
  • 4:54 - 4:57
    — qu'on appelle singes comme
    vous l'avez probablement deviné—
  • 4:57 - 5:01
    parce qu'elles étaient plus compétitives
    et plus agressives,
  • 5:01 - 5:03
    et qu'elles vivaient dans
    le même habitat que les lémuriens,
  • 5:04 - 5:06
    ont réussi à supplanter ceux-ci
  • 5:06 - 5:09
    partout dans le monde
    en dehors de Madagascar.
  • 5:10 - 5:14
    Parce que Madagascar se trouvait
    en plein milieu de l'Océan Indien
  • 5:14 - 5:15
    et qu'elles ne pouvaient pas y aller.
  • 5:17 - 5:21
    Du moins jusqu'il y a environ 1500 ans,
  • 5:21 - 5:25
    suite à de stupéfiantes avancées
    des technologies à base de brindilles,
  • 5:32 - 5:35
    qui leur permirent d'y aller en bateau,
  • 5:35 - 5:36
    et par la suite en avion.
  • 5:37 - 5:40
    Et subitement les lémuriens,
    qui ont disposé de cet endroit
  • 5:40 - 5:43
    pendant des millions et des
    millions d'années,
  • 5:43 - 5:46
    faisaient subitement face à
    leur vieil ennemi : le singe.
  • 5:47 - 5:49
    Donc, voilà Madagascar,
  • 5:50 - 5:52
    et il se trouve que le plus
    rare des lémuriens
  • 5:52 - 5:54
    — et quand je dis le plus rare,
  • 5:54 - 5:56
    à ce moment précis des années 80
  • 5:56 - 5:58
    on pensait qu'ils étaient les plus rares;
  • 5:58 - 6:03
    on a depuis découvert un lémurien
    encore plus rare appelé hapalémur doré
  • 6:03 - 6:06
    qui a pris la première place des
    lémuriens en voie de disparition—
  • 6:07 - 6:11
    mais le Aye-aye est
    un animal très singulier.
  • 6:12 - 6:13
    Il ressemble à un mélange
  • 6:13 - 6:15
    de différentes sortes d'animaux.
  • 6:15 - 6:19
    Par exemple, il a des espèces
    d'oreilles de renard,
  • 6:19 - 6:22
    et a des dents un peu comme un lapin,
  • 6:22 - 6:28
    et a une queue qui ressemble
    à une plume d'autruche,
  • 6:28 - 6:32
    et il a des yeux très bizarres,
  • 6:32 - 6:36
    en fait, il a les yeux de Marty Feldman.
  • 6:37 - 6:39
    Un peu comme s'il regardait
    légèrement derrière vous
  • 6:39 - 6:42
    vers une autre dimension juste
    au dessus de votre épaule gauche.
  • 6:46 - 6:50
    Mais il a également une caractéristique
    très très particulière,
  • 6:51 - 6:57
    son majeur sur chaque main est
    squelettique et très très long.
  • 7:01 - 7:03
    Et il se trouve qu'il n'y a
    qu'un seul autre animal
  • 7:03 - 7:07
    dans le monde entier qui présente ce trait.
  • 7:08 - 7:10
    Et on appelle celui-ci
  • 7:11 - 7:13
    —j'adore les zoologistes;
    ils ont une imagination tellement vive—
  • 7:13 - 7:16
    on l'appelle triok à longs doigts.
  • 7:17 - 7:21
    Cette créature vit en Nouvelle Guinée,
  • 7:21 - 7:27
    mais c'est son annulaire qui est
    squelettique et allongé.
  • 7:27 - 7:28
    Et c'est bien ce qui démontre
  • 7:28 - 7:31
    qu'il n'y a aucun lien entre ces animaux,
  • 7:31 - 7:32
    c'est de la pure
    convergence évolutive,
  • 7:32 - 7:37
    parce que le facteur commun
    entre Madagascar et l'aye-aye,
  • 7:37 - 7:40
    et la Nouvelle Guinée et
    le triok à longs doigts
  • 7:40 - 7:44
    c'est que dans aucun de ces habitats
    il n'y a de pic-vert.
  • 7:46 - 7:48
    Ce qu'il y a, voyez-vous,
  • 7:49 - 7:53
    — la vie est très très opportuniste,
  • 7:53 - 7:57
    et profitera de toute source de nourriture
    qu'elle pourra trouver autour d'elle.
  • 7:58 - 8:03
    Et s'il n'y a pas de pic-vert pour chercher
    des asticots sour l'écorce des arbres,
  • 8:03 - 8:07
    dans ce cas, ce sera les mammifères
  • 8:07 - 8:13
    qui développeront un doigt long et squelettique
    pour gratter sous l'écorce des arbres,
  • 8:13 - 8:16
    et accéder à cette source de nourriture
    à savoir les asticots sous l'écorce.
  • 8:17 - 8:22
    Donc, l'aye-aye est une créature
    très très étrange.
  • 8:23 - 8:27
    Et à ce moment là on pensait
    qu'il n'en restait qu'une quinzaine.
  • 8:27 - 8:33
    Et ils ne vivaient pas sur Madagascar
    à proprement parler,
  • 8:34 - 8:36
    mais sur une petite île
    recouverte d'une forêt tropicale
  • 8:36 - 8:39
    juste au large de Madagascar,
    appelée Nosy Mangabe,
  • 8:39 - 8:43
    sur la pointe Nord-Ouest de Madagascar.
  • 8:43 - 8:46
    Et pour y parvenir, vous devez
  • 8:46 - 8:48
    prendre un 747 jusqu'à Madagascar.
  • 8:50 - 8:53
    Puis un vieux coucou
  • 8:54 - 8:57
    de Madagascar jusqu'au port Nord-Ouest.
  • 8:58 - 9:01
    Et de là vous devez prendre une série
    de moins en moins excellente
  • 9:02 - 9:04
    de charrettes et de camions etc,
  • 9:07 - 9:10
    jusqu'à un petit port où
    devait nous attendre un bateau
  • 9:10 - 9:12
    qui devait nous emmener à Nosy Mangabe.
  • 9:12 - 9:15
    Nous voilà donc arrivés au port,
  • 9:15 - 9:19
    et nous cherchions le bateau
    qui devait nous emmener à Nosy Mangabe,
  • 9:19 - 9:20
    et on n'arrivait pas à le trouver.
  • 9:20 - 9:22
    On demandait autour de nous
  • 9:22 - 9:23
    « Mais où est ce bateau ? »
  • 9:23 - 9:25
    et ils répondaient
    « Il est juste là ! »
  • 9:25 - 9:27
    et on n'arrivait pas à voir ce
    qu'ils montraient du doigt
  • 9:27 - 9:30
    parce que c'était masqué par
    une énorme épave rouillée.
  • 9:31 - 9:33
    Comme vous l'avez deviné,
  • 9:33 - 9:35
    c'était l'énorme épave rouillée
  • 9:35 - 9:37
    avec laquelle nous devions
    aller à Nosy Mangabe.
  • 9:37 - 9:41
    Et elle ne remplissait pas ce que je pensais
    être un critère de base pour un bateau,
  • 9:42 - 9:45
    en cela qu'elle était en gros pleine d'océan.
  • 9:46 - 9:49
    Et pour moi la fonction
    première d'un bateau
  • 9:49 - 9:50
    c'était de garder l'océan à l'extérieur.
  • 9:52 - 9:55
    Enfin bref, nous avons navigué
    jusqu'à Nosy Mangabe.
  • 9:57 - 10:00
    C'est une île minuscule et très très jolie,
    recouverte par une forêt tropicale.
  • 10:01 - 10:02
    Et nous nous sommes heurtés
    à un problème majeur
  • 10:02 - 10:07
    qui est qu'évidemment cet animal
    vit non seulement dans les arbres
  • 10:07 - 10:10
    — nul ne l'avait vu depuis bien des années —
  • 10:10 - 10:13
    mais en outre c'est également un animal nocturne.
  • 10:13 - 10:17
    Et la qualité des batteries
    à Madagascar laissait à désirer.
  • 10:19 - 10:22
    On a donc passé nuit après nuit,
  • 10:23 - 10:25
    errant à travers la forêt tropicale,
  • 10:27 - 10:30
    sous ce qu'on ne peut décrire que comme la pluie.
  • 10:37 - 10:38
    De quoi devenir grincheux,
  • 10:40 - 10:42
    à passer nuit après nuit,
  • 10:42 - 10:44
    blottis sous des bâches,
  • 10:44 - 10:46
    priant pour que la pluie cesse.
  • 10:46 - 10:48
    Et de temps en temps
    l'un de nous s'écriait
  • 10:48 - 10:51
    « Grr, quand va-t-on enfin trouver
    ce satané animal ? »
  • 10:51 - 10:52
    En fait, c'est assez inouï,
  • 10:52 - 10:55
    nous avons trouvé cette hutte
    qui devait être à un garde-chasse
  • 10:55 - 10:58
    — non, pas un garde-chasse— un garde forestier.
  • 10:59 - 11:01
    C'était une hutte minuscule.
  • 11:01 - 11:03
    Et en fait elle était pleine de vie sauvage.
  • 11:06 - 11:07
    Ce qui se produisait, voyez-vous,
  • 11:07 - 11:12
    c'est que vous ouvriez la porte,
  • 11:13 - 11:15
    et vous entendiez tout ce bruit…
  • 11:19 - 11:22
    et vous allumiez la lumière, et ça s'arrêtait.
  • 11:27 - 11:30
    Et là vous voyiez des araignées
    géantes partout sur le mur,
  • 11:30 - 11:33
    chacune avec un insecte à demi-dévoré dans la bouche !
  • 11:35 - 11:36
    et là, « Oui ? »
  • 11:41 - 11:43
    Et vous éteigniez la lumière et…
  • 11:46 - 11:48
    C'était donc notre abri,
  • 11:48 - 11:50
    on a eu du bon temps.
  • 11:54 - 11:55
    Et par la suite…
  • 11:55 - 11:57
    Mais une nuit, une nuit,
  • 11:57 - 12:00
    nous étions tous, comme je le disais,
    blottis sous nos bâches,
  • 12:00 - 12:02
    et je suis sorti faire un tour,
  • 12:02 - 12:05
    et subitement, subitement,
    j'ai regardé en l'air, et sur une branche
  • 12:06 - 12:08
    à environ cette hauteur au dessus de ma tête
  • 12:08 - 12:11
    une créature émergea.
  • 12:12 - 12:15
    Cette créature avança sur la branche,
  • 12:17 - 12:19
    m'a jeté un regard,
  • 12:20 - 12:23
    et je la regardais, et alors qu'elle me contemplait
  • 12:24 - 12:26
    — elle n'a manifestement pas
    du tout aimé ce qu'elle voyait —
  • 12:27 - 12:29
    elle a fait demi-tour et s'en est allée.
  • 12:31 - 12:33
    La rencontre dura une
    dizaine de secondes en tout.
  • 12:34 - 12:36
    Et c'était ce pour quoi nous étions venus.
  • 12:38 - 12:41
    J'avais vraiment vu,
  • 12:41 - 12:45
    — on a tout juste réussi à en prendre
    une photo quand elle est apparue —
  • 12:45 - 12:47
    mais j'ai subitement réalisé
    que nous avions vu un aye-aye.
  • 12:48 - 12:52
    J'étais totalement subjugué par cet instant,
  • 12:52 - 12:55
    pour des raisons que je ne
    m'expliquais pas totalement.
  • 12:55 - 12:58
    Parce qu'un mois auparavant je n'avais pas
    même entendu parler de cet animal
  • 12:58 - 13:01
    et me voilà, la fixant du regard,
  • 13:01 - 13:04
    pensant que quelque chose d'extraordinaire
    était en train de se produire.
  • 13:04 - 13:07
    J'ai donc commencé à y réfléchir un peu,
  • 13:07 - 13:09
    et voilà ce qu'il en est ressorti.
  • 13:12 - 13:19
    En voyageant jusque là,
    en prenant un 747 jusqu'à Tananarive,
  • 13:19 - 13:21
    la capitale de Madagascar,
  • 13:21 - 13:23
    puis ce vieux coucou
  • 13:23 - 13:26
    qui nous a menés jusqu'au coin Nord-Ouest,
  • 13:26 - 13:30
    puis cette série de moins en moins excellente
    de charrettes et de camions,
  • 13:30 - 13:34
    et enfin dans cet énorme épave rouillée
    jusqu'à la forêt tropicale
  • 13:34 - 13:37
    où nous marchions à travers la forêt nuit après nuit,
  • 13:37 - 13:40
    c'était comme si nous avions fait une sorte de voyage temporel
  • 13:40 - 13:41
    en remontant le temps
  • 13:42 - 13:44
    à travers l'histoire des technologies
    à base de brindilles.
  • 13:46 - 13:49
    Et ce qu'était cette rencontre,
  • 13:49 - 13:52
    ce que ça représentait, c'était que
  • 13:52 - 13:54
    j'étais un singe
    qui regardait un lémurien.
  • 13:55 - 13:56
    Et quand on y pense,
  • 13:56 - 13:59
    il y a une très longue histoire
  • 13:59 - 14:01
    qui mène à ce moment, sans qu'on réalise
  • 14:01 - 14:03
    qu'on la porte en nous.
  • 14:04 - 14:09
    Nos racines sur cette planète
    remontent à très très très longtemps,
  • 14:10 - 14:12
    et on a tendance à ne pas trop y penser.
  • 14:13 - 14:15
    Et il faut une confrontation de cet ordre
  • 14:15 - 14:21
    pour prendre conscience
    de l'ampleur de notre famille.
  • 14:21 - 14:24
    Je me suis dit que
    c'était tout à fait fascinant.
  • 14:25 - 14:30
    J'ai parlé au type qui faisait office de guide,
  • 14:30 - 14:32
    un zoologiste qu'on avait envoyé
  • 14:32 - 14:35
    pour s'assurer que je
    ne tomberais pas d'un arbre.
  • 14:35 - 14:39
    Il s'appelait Mark Carwardine,
    et je lui ai dit,
  • 14:41 - 14:43
    « J'aimerais vraiment qu'on puisse…
  • 14:43 - 14:46
    que diriez-vous qu'on aille
    de par le monde
  • 14:46 - 14:48
    à la recherche d'autre espèces rares
    et menacées d'animaux,
  • 14:48 - 14:50
    peut-être pour en faire un livre ? »
  • 14:50 - 14:52
    Il répondit « Eh bien c'est mon métier ! »
  • 14:53 - 14:55
    « Donc oui, d'accord. »
  • 14:56 - 14:58
    Et c'est ce qu'on a fait.
  • 14:58 - 14:59
    Il y a eu une pause à ce moment là
  • 14:59 - 15:03
    parce que je venais d'être
    signé pour quelques romans.
  • 15:03 - 15:07
    j'ai donc écrit Un cheval dans la salle de bains
  • 15:07 - 15:09
    et Beau comme un aéroport,
  • 15:09 - 15:11
    et seulement après ce fut le moment de partir.
  • 15:12 - 15:16
    Et le premier endroit où nous allâmes,
  • 15:16 - 15:22
    c'était pour un certain lézard,
    à savoir le dragon de Komodo.
  • 15:24 - 15:26
    Bien, vous savez à quoi
    ressemblent les lézards, n'est-ce pas ?
  • 15:26 - 15:28
    je veux dire, ils font environ…
  • 15:31 - 15:34
    Le dragon de Komodo est
    un peu plus grand que ça.
  • 15:37 - 15:43
    Le plus gros que nous ayons vu
    faisait près de quatre mètres,
  • 15:45 - 15:46
    sa tête arrivait à peu près ici
  • 15:49 - 15:52
    "un putain de bestiau",
    selon le terme technique.
  • 15:55 - 15:58
    On pense qu'ils sont à l'origine
    du mythe chinois du dragon
  • 15:58 - 16:02
    — parce qu'ils sont, eh bien, d'énormes
    lézards géants,
  • 16:02 - 16:05
    ils sont couverts d'écailles, mangeurs d'hommes,
  • 16:05 - 16:07
    littéralement mangeurs d'hommes,
  • 16:07 - 16:09
    et s'ils ne crachent pas le
    feu à proprement parler,
  • 16:09 - 16:12
    ils sont en revanche dotés de
    la pire haleine connue de l'homme.
  • 16:14 - 16:18
    Et ils vivent sur une île nommée Komodo.
  • 16:19 - 16:22
    Comme si ça ne suffisait pas, il s'avère
  • 16:22 - 16:31
    que cette île comporte mille cinq cent
    dragons mangeurs d'hommes
  • 16:33 - 16:37
    et qu'en réalité l'animal le plus menacé de l'île
  • 16:37 - 16:40
    c'est tout sauf les dragons.
  • 16:46 - 16:48
    Et comme je l'ai dit ils s'attaquent aux hommes.
  • 16:48 - 16:50
    Ils ne vous dévorent pas immédiatement,
  • 16:50 - 16:53
    ils ne se jettent pas sur
    vous pour vous engloutir.
  • 16:53 - 16:54
    Ils se faufilent en douceur
  • 16:54 - 16:56
    et vous mordent un coup.
  • 16:57 - 17:00
    Mais comme leur salive est très virulente,
  • 17:00 - 17:02
    votre blessure ne guérira pas,
  • 17:02 - 17:05
    et après un moment vous mourez.
  • 17:05 - 17:07
    Et donc un des dragons pourra vous manger
  • 17:07 - 17:10
    — peu importe que ça ne soit pas
    celui qui vous a mordu—
  • 17:10 - 17:11
    ils se fient simplement à la stratégie
  • 17:11 - 17:15
    d'avoir autant de créature mortes
    et mourantes autour de l'île
  • 17:15 - 17:18
    qu'ils peuvent et ça leur permet de vivre.
  • 17:21 - 17:24
    Comme si ça ne suffisait pas que l'île
  • 17:24 - 17:27
    comporte mille cinq cent
    dragons mangeurs d'hommes,
  • 17:27 - 17:29
    pour rendre les choses
    un peu plus intéressantes,
  • 17:29 - 17:32
    elle dispose également de plus de serpents venimeux
  • 17:32 - 17:34
    — par mètre carré de terrain —
  • 17:34 - 17:36
    que n'importe quelle autre surface équivalente sur terre.
  • 17:37 - 17:39
    Donc on a approché Komodo
  • 17:40 - 17:42
    — je dois bien le dire — assez nerveusement,
  • 17:42 - 17:44
    et de manière légèrement détournée.
  • 17:45 - 17:47
    En fait on l'a approchée
    de manière si détournée
  • 17:47 - 17:49
    qu'on est passés par Melbourne en Australie.
  • 17:51 - 17:53
    Et la raison pour laquelle
    nous sommes allés à Melbourne
  • 17:53 - 17:55
    était pour y rencontrer quelqu'un,
  • 17:55 - 17:58
    un certain Dr Struan Sutherland.
  • 17:59 - 18:02
    En fait je voudrais vous lire
    un petit passage à son sujet,
  • 18:02 - 18:08
    c'était un expert renommé en venin de serpent.
  • 18:11 - 18:13
    Je devrais d'abord m'excuser avant de lire,
  • 18:13 - 18:16
    parce que mon accent australien
    n'est pas très convainquant.
  • 18:17 - 18:18
    Mais après tout peu importe,
  • 18:18 - 18:21
    vous êtes tous américains et
    vous ne ferez pas la moindre différence.
  • 18:34 - 18:35
    Il se trouve à Melbourne un homme
  • 18:35 - 18:37
    qui en connaît probablement
    plus sur les serpents venimeux
  • 18:37 - 18:39
    que quiconque sur terre.
  • 18:40 - 18:42
    Il s'appelle Dr. Struan Sutherland,
  • 18:42 - 18:44
    et a dévoué sa vie entière
  • 18:44 - 18:45
    à l'étude du venin.
  • 18:46 - 18:48
    « Et j'en ai marre d'en parler »,
  • 18:48 - 18:51
    dit-il lorsque nous allâmes
    le voir le matin suivant,
  • 18:51 - 18:52
    bardés de dictaphones et de calepins.
  • 18:52 - 18:55
    « Supporte plus toutes ces créatures venimeuses,
  • 18:55 - 18:57
    tous ces serpents, insectes, poissons et autres.
  • 18:57 - 18:58
    Fichues bestioles, qui mordent tout ce qui bouge.
  • 18:58 - 19:01
    Et après les gens espèrent
    que je vais leur dire quoi faire.
  • 19:01 - 19:04
    Voilà ce que je vais leur dire :
    ne vous faites pas mordre.
  • 19:04 - 19:05
    C'est ça la réponse.
  • 19:05 - 19:07
    J'en ai marre de leur dire sans arrêt.
  • 19:07 - 19:09
    L'hydroponie, voilà une chose intéressante.
  • 19:10 - 19:12
    J'vous parlerais autant
    que vous voulez de l'hydroponie.
  • 19:12 - 19:13
    Fascinant, ce truc,
  • 19:13 - 19:15
    faire pousser artificiellement
    des plantes dans de l'eau,
  • 19:15 - 19:16
    technique très intéressante.
  • 19:17 - 19:20
    Faudra qu'on sache tout là-dessus
    si on va sur Mars et tout.
  • 19:20 - 19:22
    Vous allez où, déjà ? »
  • 19:22 - 19:22
    « Komodo. »
  • 19:23 - 19:25
    « Ben vous faites pas mordre,
    c'est tout ce que je peux vous dire.
  • 19:29 - 19:32
    Et courez pas me voir si jamais,
    parce que vous n'arriverez pas à temps,
  • 19:33 - 19:36
    et de toutes façons
    j'ai déjà assez à faire.
  • 19:36 - 19:39
    Regardez-moi ce bureau,
    rempli d'animaux venimeux
  • 19:39 - 19:43
    Voyez cet aquarium,
    il est plein de fourmis de feu.
  • 19:43 - 19:44
    Saletés de créatures venimeuse,
    qu'est-ce qu'on va bien en faire ?
  • 19:44 - 19:47
    Enfin bref, j'ai des petites madeleines
    si jamais vous avez faim.
  • 19:47 - 19:49
    Vous en voulez ?
  • 19:49 - 19:51
    Je me souviens plus ce que j'en ai fait.
  • 19:51 - 19:53
    Il y a bien du thé mais il n'est pas très bon.
  • 19:53 - 19:54
    Mais bref, asseyez-vous, par pitié.
  • 19:55 - 19:57
    Donc, vous allez à Komodo.
  • 19:57 - 19:59
    Bon, je sais pas pourquoi
    vous faites une chose pareille,
  • 19:59 - 20:00
    mais j'imagine que
    vous avez vos raisons.
  • 20:01 - 20:04
    Il y a quinze types de serpents
    différents sur Komodo,
  • 20:04 - 20:05
    et la moitié sont venimeux.
  • 20:06 - 20:08
    Les seuls qui sont potentiellement mortels
  • 20:08 - 20:09
    sont la vipère de Russel,
  • 20:09 - 20:12
    la vipère bambou, et le cobra indien.
  • 20:13 - 20:17
    Le cobra indien est le quinzième serpent le plus mortel du monde,
  • 20:17 - 20:20
    et les quatorze autres sont tous ici en Australie.
  • 20:22 - 20:24
    C'est bien pour ça que j'ai un
    mal fou à trouver du temps
  • 20:24 - 20:28
    pour avancer sur mon hydroponie,
    avec tous ces serpents partout.
  • 20:28 - 20:32
    Et les araignées. L'araignée la plus venimeuse
    est l'atrax robustus,
  • 20:32 - 20:36
    on a environ cinq cent personnes par an
    qui se font mordre,
  • 20:36 - 20:37
    Beaucoup mouraient,
  • 20:37 - 20:41
    alors j'ai du développer un antidote pour
    qu'on arrête de me déranger tout le temps.
  • 20:42 - 20:46
    Pris un temps fou. Ensuite on a développé
    un kit de détection de morsures de serpents.
  • 20:48 - 20:51
    Non pas qu'il faille un kit pour savoir
    que vous avez été mordu par un serpent
  • 20:51 - 20:54
    vous êtes généralement au courant,
    mais le kit permet de savoir
  • 20:54 - 20:57
    quel type de serpent vous a mordu
    pour vous traiter convenablement.
  • 20:57 - 21:00
    Voulez-vous voir un kit ? J'en ai
    quelques uns dans le frigo à venin.
  • 21:00 - 21:03
    Voyons voir. Ah, voilà, les madeleines
    sont là dedans aussi.
  • 21:03 - 21:06
    Vite, prenez-en tant qu'elles sont fraîches.
  • 21:06 - 21:08
    Des madeleines, les ai faites moi-même. »
  • 21:09 - 21:12
    Il distribua les kits de
    détection de venin de serpent
  • 21:12 - 21:16
    et ses madeleines maison,
    et se réfugia derrière son bureau,
  • 21:16 - 21:18
    d'où il nous souriait joyeusement
  • 21:18 - 21:20
    derrière sa barbe bouclée
    et son nœud papillon.
  • 21:21 - 21:23
    Nous admirâmes les kits constitués
    de petites boîtes efficaces
  • 21:23 - 21:26
    proprement remplies de petites bouteilles,
    une pipette, une seringue,
  • 21:26 - 21:28
    et un jeu d'instructions compliquées
  • 21:28 - 21:32
    que je ne voudrais pas avoir à lire
    la première fois dans la panique.
  • 21:33 - 21:36
    Puis nous lui demandâmes par
    combien de serpent il avait été mordu.
  • 21:36 - 21:39
    « Pas un seul », répondit-il.
  • 21:39 - 21:42
    « Une de mes autres spécialités
  • 21:42 - 21:45
    est d'avoir d'autres personnes
    pour manier les animaux dangereux.
  • 21:48 - 21:51
    Le ferais pas moi-même.
    Veux pas être mordu, pas vrai ?
  • 21:51 - 21:53
    Vous savez ce qu'il y a écrit sur la couverture de mon livre ?
  • 21:53 - 21:55
    'Passe-temps : jardiner, avec des gants;
  • 21:56 - 21:58
    pêcher, avec des bottes;
  • 21:58 - 21:59
    voyager, avec précaution.'
  • 22:00 - 22:01
    Voilà la réponse. Quoi d'autre ?
  • 22:01 - 22:04
    En plus des bottes, portez des
    pantalons amples et épais.
  • 22:05 - 22:08
    Et préférablement marchez derrière
    une douzaine de personnes
  • 22:08 - 22:10
    faisant autant de bruit que possible.
  • 22:11 - 22:14
    Les serpents ressentent les vibrations
    et libèrent le passage.
  • 22:14 - 22:16
    Sauf si c'est une vipère de la mort,
  • 22:17 - 22:18
    qu'on appelle aussi sourde comme un mort,
  • 22:20 - 22:22
    qui reste là sans bouger.
  • 22:23 - 22:26
    On peut lui marcher par dessus
    sans que rien ne se passe.
  • 22:26 - 22:29
    J'ai entendu parler de douze personnes
    à la queue-leu-leu qui marchèrent par dessus
  • 22:29 - 22:32
    et la douzième lui a marché dessus
    accidentellement et s'est faite mordre.
  • 22:32 - 22:35
    C'est d'ordinaire assez sûr
    d'être le douzième de la file.
  • 22:35 - 22:36
    Vous ne mangez pas vos madeleines.
  • 22:36 - 22:38
    Allez, avalez-moi ça,
  • 22:38 - 22:40
    il y en a plein d'autres
    dans le frigo à venin. »
  • 22:43 - 22:45
    Nous demandâmes avec hésitation
    si nous pouvions
  • 22:45 - 22:48
    emporter un kit de détection de morsure
    de serpent avec nous sur Komodo.
  • 22:48 - 22:50
    « Sûr, vous pouvez,
  • 22:50 - 22:51
    prenez-en autant que vous voudrez.
  • 22:51 - 22:55
    Vous avancera pas plus, ils ne marchent
    que pour les serpents australiens. »
  • 23:03 - 23:08
    « Alors que faire en cas de morsure par
    animal mortel ? » demandai-je.
  • 23:09 - 23:11
    Il cligna des yeux comme si j'étais stupide.
  • 23:13 - 23:15
    « Eh bien que croyez-vous
    que vous ferez ? » dit-il.
  • 23:15 - 23:17
    « Vous mourrez, bien sûr.
    C'est ce que mortel signifie. »
  • 23:25 - 23:29
    « Et si on coupe la plaie et aspire
    le poison ? », demandai-je.
  • 23:31 - 23:33
    « Je n'aimerais pas être à votre place », dit-il.
  • 23:33 - 23:35
    « Je ne voudrais pas d'une rasade de poison.
  • 23:35 - 23:36
    Devrait pas vous faire de mal, ceci dit,
  • 23:36 - 23:38
    les toxines de serpents ont
    une grande masse moléculaire
  • 23:38 - 23:41
    donc ils ne pénétreront pas
    les vaisseaux sanguins de la bouche
  • 23:41 - 23:43
    comme le font l'alcool
    ou certaines drogues.
  • 23:43 - 23:46
    Et ensuite le poison est détruit
    par les acides de l'estomac.
  • 23:46 - 23:49
    Mais ça ne fera pas nécessairement
    grand bien non plus.
  • 23:49 - 23:52
    Vous n'arriverez probablement
    pas à extraire beaucoup de poison,
  • 23:52 - 23:55
    mais vous allez sûrement
    endommager la plaie en essayant.
  • 23:55 - 23:59
    Et dans un endroit comme Komodo, vous
    aurez vite une plaie gravement infectée
  • 23:59 - 24:01
    à gérer, en plus d'une jambe
    pleine de poison.
  • 24:01 - 24:04
    Septicémie, gangrène
    et consorts, ça vous tuera. »
  • 24:05 - 24:07
    « Et si on fait un garrot ? » demandai-je.
  • 24:07 - 24:11
    « Très bien, si ça ne vous embête
    pas de perdre la jambe après.
  • 24:11 - 24:13
    C'est ce qui vous attend
    parce que si vous bloquez
  • 24:13 - 24:15
    complètement l'afflux sanguin,
    elle va nécroser.
  • 24:16 - 24:18
    Et si vous trouvez quelqu'un
    dans cette partie de l'Indonésie
  • 24:18 - 24:20
    en qui vous avez assez confiance
    pour vous couper la jambe
  • 24:20 - 24:22
    alors vous êtes plus courageux que moi.
  • 24:23 - 24:25
    Non, je vais vous dire, la seule chose
    que vous pouvez faire,
  • 24:25 - 24:28
    c'est d'appliquer un bandage de
    compression sur la plaie
  • 24:28 - 24:30
    et envelopper fermement la jambe,
    mais pas trop.
  • 24:31 - 24:34
    Ralentissez l'afflux sanguin mais ne
    le bloquez pas ou vous perdrez la jambe.
  • 24:35 - 24:38
    Tenez la jambe, ou la partie mordue,
  • 24:38 - 24:40
    plus basse que le cœur et la tête.
  • 24:40 - 24:49
    Restez immobile, respirez lentement,
    et voyez un docteur immédiatement.
  • 24:51 - 24:53
    Si vous êtes sur Komodo
    ça veut dire pas avant deux jours,
  • 24:53 - 24:55
    auquel cas vous serez raide mort.
  • 24:57 - 24:59
    Non, la seule réponse, et je dis
    ça très sérieusement,
  • 24:59 - 25:01
    c'est : ne vous faites pas mordre.
  • 25:03 - 25:04
  • 25:04 - 25:07
  • 25:07 - 25:08
  • 25:08 - 25:12
  • 25:12 - 25:15
  • 25:15 - 25:16
  • 25:18 - 25:21
  • 25:21 - 25:23
  • 25:23 - 25:26
  • 25:27 - 25:29
  • 25:36 - 25:39
  • 25:39 - 25:41
  • 25:41 - 25:43
  • 25:43 - 25:44
  • 25:46 - 25:47
  • 25:47 - 25:49
  • 25:54 - 25:58
  • 25:58 - 25:59
  • 26:00 - 26:01
  • 26:02 - 26:03
  • 26:21 - 26:25
  • 26:25 - 26:28
  • 26:30 - 26:32
  • 26:34 - 26:35
  • 26:36 - 26:41
  • 26:44 - 26:49
  • 26:56 - 27:05
  • 27:10 - 27:13
  • 27:14 - 27:18
  • 27:20 - 27:22
  • 27:25 - 27:26
  • 27:26 - 27:28
  • 27:29 - 27:32
  • 27:32 - 27:35
  • 27:37 - 27:39
  • 27:39 - 27:42
  • 27:43 - 27:45
  • 27:45 - 27:48
  • 27:48 - 27:50
  • 27:51 - 27:54
  • 27:57 - 28:01
  • 28:02 - 28:06
  • 28:07 - 28:14
  • 28:15 - 28:17
  • 28:17 - 28:20
  • 28:21 - 28:26
  • 28:28 - 28:31
  • 28:31 - 28:34
  • 28:35 - 28:36
  • 28:36 - 28:39
  • 28:45 - 28:49
  • 28:49 - 28:52
  • 28:52 - 28:54
  • 28:54 - 28:56
  • 28:56 - 28:59
  • 29:00 - 29:02
  • 29:03 - 29:06
  • 29:07 - 29:09
  • 29:10 - 29:17
  • 29:17 - 29:19
  • 29:19 - 29:20
  • 29:20 - 29:24
  • 29:27 - 29:31
  • 29:35 - 29:38
  • 29:39 - 29:42
  • 29:42 - 29:48
  • 29:50 - 29:53
  • 29:54 - 29:58
  • 29:58 - 30:05
  • 30:05 - 30:09
  • 30:09 - 30:12
  • 30:13 - 30:14
  • 30:15 - 30:18
  • 30:19 - 30:22
  • 30:23 - 30:26
  • 30:26 - 30:29
  • 30:29 - 30:32
  • 30:32 - 30:36
  • 30:37 - 30:39
  • 30:40 - 30:42
  • 30:54 - 30:55
  • 30:55 - 30:58
  • 30:58 - 31:00
  • 31:02 - 31:05
  • 31:05 - 31:09
  • 31:09 - 31:11
  • 31:11 - 31:17
  • 31:17 - 31:21
  • 31:22 - 31:25
  • 31:25 - 31:27
  • 31:27 - 31:32
  • 31:32 - 31:33
  • 31:33 - 31:35
  • 31:35 - 31:36
  • 31:36 - 31:38
  • 31:38 - 31:40
  • 31:40 - 31:41
  • 31:41 - 31:43
  • 31:43 - 31:45
  • 31:45 - 31:49
  • 31:49 - 31:51
  • 31:56 - 31:59
  • 31:59 - 32:02
  • 32:02 - 32:03
  • 32:04 - 32:07
  • 32:07 - 32:13
  • 32:14 - 32:20
  • 32:21 - 32:25
  • 32:26 - 32:28
  • 32:28 - 32:33
  • 32:33 - 32:37
  • 32:37 - 32:41
  • 32:42 - 32:47
  • 32:49 - 32:51
  • 32:51 - 32:54
  • 32:54 - 32:55
  • 32:55 - 32:57
  • 32:57 - 33:00
  • 33:00 - 33:03
  • 33:05 - 33:10
  • 33:11 - 33:13
  • 33:13 - 33:15
  • 33:15 - 33:17
  • 33:17 - 33:22
  • 33:22 - 33:27
  • 33:28 - 33:34
  • 33:35 - 33:38
  • 33:39 - 33:42
  • 33:42 - 33:45
  • 33:45 - 33:49
  • 33:49 - 33:52
  • 33:52 - 33:56
  • 33:56 - 33:59
  • 33:59 - 34:01
  • 34:01 - 34:02
  • 34:03 - 34:05
  • 34:09 - 34:12
  • 34:12 - 34:15
  • 34:15 - 34:17
  • 34:17 - 34:19
  • 34:26 - 34:30
  • 34:31 - 34:36
  • 34:36 - 34:41
  • 34:42 - 34:47
  • 34:48 - 34:50
  • 34:50 - 34:54
  • 34:56 - 35:00
  • 35:00 - 35:03
  • 35:07 - 35:11
  • 35:12 - 35:13
  • 35:14 - 35:19
  • 35:20 - 35:21
  • 35:22 - 35:26
  • 35:26 - 35:30
  • 35:30 - 35:31
  • 35:31 - 35:33
  • 35:33 - 35:37
  • 35:45 - 35:51
  • 35:53 - 35:56
  • 35:56 - 35:59
  • 36:00 - 36:02
  • 36:02 - 36:05
  • 36:06 - 36:08
  • 36:08 - 36:11
  • 36:11 - 36:15
  • 36:15 - 36:17
  • 36:17 - 36:23
  • 36:23 - 36:27
  • 36:27 - 36:32
  • 36:33 - 36:35
  • 36:35 - 36:37
  • 36:37 - 36:40
  • 36:41 - 36:47
  • 36:47 - 36:50
  • 36:50 - 36:54
  • 36:54 - 36:57
  • 36:58 - 37:03
  • 37:03 - 37:05
  • 37:05 - 37:08
  • 37:09 - 37:12
  • 37:12 - 37:16
  • 37:16 - 37:18
  • 37:19 - 37:21
  • 37:21 - 37:25
  • 37:25 - 37:29
  • 37:30 - 37:32
  • 37:32 - 37:34
  • 37:34 - 37:37
  • 37:37 - 37:40
  • 37:54 - 37:55
  • 37:57 - 38:00
  • 38:01 - 38:06
  • 38:06 - 38:12
  • 38:12 - 38:16
  • 38:18 - 38:21
  • 38:24 - 38:25
  • 38:25 - 38:28
  • 38:28 - 38:30
  • 38:30 - 38:33
  • 38:34 - 38:39
  • 38:47 - 38:49
  • 39:01 - 39:06
  • 39:06 - 39:08
  • 39:09 - 39:13
  • 39:14 - 39:16
  • 39:18 - 39:19
  • 39:19 - 39:22
  • 39:22 - 39:25
  • 39:27 - 39:33
  • 39:34 - 39:37
  • 39:39 - 39:43
  • 39:45 - 39:47
  • 39:48 - 39:54
  • 39:54 - 39:58
  • 39:59 - 40:04
  • 40:05 - 40:07
  • 40:10 - 40:13
  • 40:14 - 40:18
  • 40:19 - 40:24
  • 40:24 - 40:26
  • 40:28 - 40:31
  • 40:31 - 40:33
  • 40:33 - 40:36
  • 40:36 - 40:39
  • 40:39 - 40:41
  • 40:41 - 40:43
  • 40:43 - 40:46
  • 40:47 - 40:49
  • 40:49 - 40:52
  • 40:52 - 40:54
  • 40:54 - 40:57
  • 40:58 - 41:02
  • 41:02 - 41:04
  • 41:04 - 41:07
  • 41:08 - 41:16
  • 41:18 - 41:19
  • 41:19 - 41:22
  • 41:22 - 41:25
  • 41:27 - 41:30
  • 41:31 - 41:35
  • 41:35 - 41:37
  • 41:37 - 41:46
  • 41:46 - 41:51
  • 41:51 - 41:54
  • 41:54 - 41:56
  • 41:57 - 42:00
  • 42:01 - 42:04
  • 42:04 - 42:06
  • 42:06 - 42:10
  • 42:10 - 42:13
  • 42:13 - 42:15
  • 42:15 - 42:19
  • 42:20 - 42:22
  • 42:22 - 42:24
  • 42:24 - 42:28
  • 42:28 - 42:32
  • 42:32 - 42:39
  • 42:40 - 42:42
  • 42:42 - 42:44
  • 42:44 - 42:47
  • 42:47 - 42:49
  • 42:50 - 42:51
  • 42:51 - 42:53
  • 42:53 - 42:56
  • 42:56 - 43:03
  • 43:04 - 43:11
  • 43:11 - 43:14
  • 43:14 - 43:17
  • 43:19 - 43:26
  • 43:26 - 43:28
  • 43:28 - 43:30
  • 43:30 - 43:34
  • 43:38 - 43:40
  • 43:40 - 43:43
  • 43:44 - 43:50
  • 43:51 - 43:55
  • 43:56 - 43:58
  • 43:58 - 44:01
  • 44:04 - 44:07
  • 44:08 - 44:09
  • 44:09 - 44:13
  • 44:14 - 44:16
  • 44:17 - 44:19
  • 44:19 - 44:21
  • 44:21 - 44:23
  • 44:25 - 44:29
  • 44:29 - 44:34
  • 44:34 - 44:42
  • 44:42 - 44:45
  • 44:45 - 44:51
  • 44:51 - 44:54
  • 44:54 - 45:01
  • 45:01 - 45:03
  • 45:03 - 45:07
  • 45:08 - 45:11
  • 45:13 - 45:17
  • 45:17 - 45:20
  • 45:21 - 45:26
  • 45:26 - 45:28
  • 45:28 - 45:31
  • 45:31 - 45:33
  • 45:33 - 45:37
  • 45:37 - 45:40
  • 45:40 - 45:43
  • 45:43 - 45:45
  • 45:45 - 45:49
  • 45:49 - 45:52
  • 45:52 - 45:54
  • 45:54 - 45:58
  • 45:58 - 46:05
  • 46:05 - 46:08
  • 46:08 - 46:12
  • 46:12 - 46:14
  • 46:15 - 46:16
  • 46:18 - 46:21
  • 46:23 - 46:27
  • 46:28 - 46:30
  • 46:31 - 46:37
  • 46:38 - 46:40
  • 46:40 - 46:42
  • 46:42 - 46:43
  • 46:43 - 46:47
  • 46:47 - 46:51
  • 46:51 - 46:53
  • 46:53 - 46:55
  • 46:55 - 46:58
  • 46:58 - 46:59
  • 46:59 - 47:03
  • 47:03 - 47:06
  • 47:08 - 47:10
  • 47:11 - 47:18
  • 47:19 - 47:20
  • 47:20 - 47:24
  • 47:24 - 47:30
  • 47:31 - 47:34
  • 47:34 - 47:37
  • 47:37 - 47:40
  • 47:40 - 47:42
  • 47:42 - 47:45
  • 47:45 - 47:47
  • 47:47 - 47:51
  • 47:51 - 47:55
  • 47:55 - 47:57
  • 47:59 - 48:01
  • 48:01 - 48:06
  • 48:06 - 48:09
  • 48:10 - 48:13
  • 48:13 - 48:16
  • 48:16 - 48:18
  • 48:19 - 48:22
  • 48:22 - 48:28
  • 48:28 - 48:34
  • 48:34 - 48:38
  • 48:39 - 48:41
  • 48:41 - 48:45
  • 48:45 - 48:48
  • 48:48 - 48:50
  • 48:54 - 49:00
  • 49:00 - 49:02
  • 49:03 - 49:08
  • 49:08 - 49:11
  • 49:11 - 49:13
  • 49:14 - 49:15
  • 49:16 - 49:19
  • 49:19 - 49:22
  • 49:23 - 49:24
  • 49:25 - 49:28
  • 49:28 - 49:29
  • 49:29 - 49:32
  • 49:32 - 49:34
  • 49:34 - 49:37
  • 49:38 - 49:41
  • 49:41 - 49:45
  • 49:45 - 49:49
  • 49:57 - 49:59
  • 50:02 - 50:05
  • 50:09 - 50:11
  • 50:12 - 50:16
  • 50:16 - 50:19
  • 50:27 - 50:30
  • 50:31 - 50:35
  • 50:36 - 50:40
  • 50:40 - 50:43
  • 50:43 - 50:45
  • 50:46 - 50:50
  • 50:50 - 50:51
  • 50:51 - 50:53
  • 50:53 - 50:55
  • 50:55 - 50:56
  • 50:56 - 50:59
  • 51:00 - 51:03
  • 51:04 - 51:07
  • 51:09 - 51:12
  • 51:13 - 51:15
  • 51:16 - 51:19
  • 51:19 - 51:21
  • 51:23 - 51:27
  • 51:27 - 51:30
  • 51:37 - 51:40
  • 51:41 - 51:44
  • 51:44 - 51:46
  • 51:47 - 51:50
  • 52:03 - 52:05
  • 52:08 - 52:12
  • 52:13 - 52:15
  • 52:16 - 52:18
  • 52:18 - 52:19
  • 52:20 - 52:21
  • 52:21 - 52:23
  • 52:23 - 52:24
  • 52:24 - 52:25
  • 52:25 - 52:25
  • 52:27 - 52:29
  • 52:30 - 52:31
  • 52:32 - 52:36
  • 52:36 - 52:38
  • 52:38 - 52:40
  • 52:40 - 52:43
  • 52:48 - 52:51
  • 52:53 - 52:56
  • 52:56 - 52:59
  • 52:59 - 53:01
  • 53:03 - 53:05
  • 53:08 - 53:12
  • 53:12 - 53:14
  • 53:14 - 53:16
  • 53:16 - 53:19
  • 53:19 - 53:21
  • 53:22 - 53:26
  • 53:31 - 53:33
  • 53:34 - 53:38
  • 53:39 - 53:41
  • 53:41 - 53:43
  • 53:43 - 53:45
  • 53:46 - 53:48
  • 53:49 - 53:51
  • 53:54 - 53:57
  • 54:07 - 54:08
  • 54:08 - 54:11
  • 54:11 - 54:13
  • 54:13 - 54:17
  • 54:18 - 54:19
  • 54:20 - 54:22
  • 54:23 - 54:25
  • 54:25 - 54:27
  • 54:28 - 54:30
  • 54:30 - 54:32
  • 54:33 - 54:37
  • 54:37 - 54:39
  • 54:40 - 54:43
  • 54:49 - 54:52
  • 54:52 - 54:56
  • 54:56 - 54:59
  • 55:00 - 55:04
  • 55:05 - 55:06
  • 55:08 - 55:11
  • 55:11 - 55:13
  • 55:13 - 55:15
  • 55:19 - 55:20
  • 55:20 - 55:23
  • 55:24 - 55:26
  • 55:29 - 55:31
  • 55:35 - 55:37
  • 55:45 - 55:47
  • 55:47 - 55:50
  • 55:50 - 55:52
  • 55:53 - 55:56
  • 55:56 - 55:57
  • 55:57 - 55:59
  • 56:07 - 56:10
  • 56:10 - 56:12
  • 56:13 - 56:15
  • 56:16 - 56:19
  • 56:19 - 56:21
  • 56:22 - 56:24
  • 56:24 - 56:27
  • 56:28 - 56:30
  • 56:42 - 56:43
  • 56:43 - 56:45
  • 56:46 - 56:49
  • 56:50 - 56:53
  • 56:56 - 56:58
  • 56:59 - 57:03
  • 57:03 - 57:06
  • 57:06 - 57:11
  • 57:11 - 57:13
  • 57:16 - 57:18
  • 57:23 - 57:28
  • 57:28 - 57:31
  • 57:31 - 57:37
  • 57:38 - 57:43
  • 57:44 - 57:48
  • 57:48 - 57:50
  • 57:52 - 57:55
  • 57:55 - 57:59
  • 57:59 - 58:01
  • 58:01 - 58:02
  • 58:04 - 58:11
  • 58:11 - 58:14
  • 58:15 - 58:18
  • 58:18 - 58:22
  • 58:22 - 58:28
  • 58:30 - 58:32
  • 58:33 - 58:35
  • 58:37 - 58:39
  • 58:39 - 58:41
  • 58:41 - 58:42
  • 58:43 - 58:44
  • 58:44 - 58:46
  • 58:46 - 58:48
  • 58:48 - 58:55
  • 58:55 - 58:58
  • 59:00 - 59:04
  • 59:04 - 59:06
  • 59:06 - 59:09
  • 59:11 - 59:15
  • 59:15 - 59:19
  • 59:21 - 59:26
  • 59:28 - 59:32
  • 59:33 - 59:34
  • 59:38 - 59:43
  • 59:43 - 59:46
  • 59:46 - 59:47
  • 59:47 - 59:50
  • 59:50 - 59:52
  • 59:52 - 59:56
  • 59:59 - 60:03
  • 60:04 - 60:07
  • 60:11 - 60:15
  • 60:15 - 60:17
  • 60:17 - 60:19
  • 60:22 - 60:25
  • 60:25 - 60:26
  • 60:27 - 60:30
  • 60:30 - 60:31
  • 60:32 - 60:34
  • 60:35 - 60:36
  • 60:37 - 60:38
  • 60:39 - 60:42
  • 60:42 - 60:44
  • 60:45 - 60:48
  • 60:49 - 60:52
  • 60:53 - 60:56
  • 60:57 - 61:00
  • 61:00 - 61:02
  • 61:03 - 61:04
  • 61:05 - 61:08
  • 61:08 - 61:11
  • 61:11 - 61:13
  • 61:13 - 61:17
  • 61:18 - 61:19
  • 61:19 - 61:21
  • 61:22 - 61:28
  • 61:29 - 61:33
  • 61:33 - 61:37
  • 61:37 - 61:38
  • 61:38 - 61:41
  • 61:44 - 61:48
  • 61:48 - 61:51
  • 61:53 - 61:57
  • 61:58 - 62:04
  • 62:05 - 62:09
  • 62:09 - 62:15
  • 62:15 - 62:17
  • 62:17 - 62:20
  • 62:21 - 62:23
  • 62:23 - 62:25
  • 62:25 - 62:26
  • 62:26 - 62:30
  • 62:33 - 62:35
  • 62:38 - 62:42
  • 62:42 - 62:44
  • 62:45 - 62:49
  • 62:49 - 62:50
  • 62:51 - 62:55
  • 62:55 - 62:59
  • 63:00 - 63:01
  • 63:02 - 63:07
  • 63:07 - 63:12
  • 63:12 - 63:15
  • 63:15 - 63:18
  • 63:18 - 63:23
  • 63:23 - 63:25
  • 63:25 - 63:27
  • 63:27 - 63:34
  • 63:34 - 63:38
  • 63:39 - 63:43
  • 63:43 - 63:46
  • 63:47 - 63:51
  • 63:51 - 63:55
  • 63:56 - 64:03
  • 64:03 - 64:04
  • 64:05 - 64:10
  • 64:11 - 64:15
  • 64:16 - 64:18
  • 64:18 - 64:25
  • 64:25 - 64:28
  • 64:29 - 64:31
  • 64:33 - 64:35
  • 64:37 - 64:40
  • 64:40 - 64:42
  • 64:42 - 64:45
  • 64:45 - 64:49
  • 64:50 - 64:52
  • 64:52 - 64:53
  • 64:57 - 65:00
  • 65:00 - 65:04
  • 65:05 - 65:07
  • 65:07 - 65:10
  • 65:10 - 65:14
  • 65:15 - 65:16
  • 65:16 - 65:17
  • 65:17 - 65:18
  • 65:18 - 65:20
  • 65:20 - 65:22
  • 65:22 - 65:24
  • 65:25 - 65:27
  • 65:28 - 65:30
  • 65:30 - 65:32
  • 65:32 - 65:34
  • 65:34 - 65:36
  • 65:36 - 65:39
  • 65:39 - 65:42
  • 65:42 - 65:45
  • 65:45 - 65:47
  • 65:48 - 65:51
  • 65:53 - 65:58
  • 65:59 - 66:04
  • 66:06 - 66:07
  • 66:07 - 66:12
  • 66:12 - 66:15
  • 66:15 - 66:18
  • 66:18 - 66:20
  • 66:20 - 66:24
  • 66:26 - 66:30
  • 66:30 - 66:34
  • 66:34 - 66:39
  • 66:40 - 66:44
  • 66:44 - 66:50
  • 66:50 - 66:52
  • 66:52 - 66:54
  • 66:55 - 66:59
  • 66:59 - 67:02
  • 67:02 - 67:03
  • 67:04 - 67:07
  • 67:08 - 67:12
  • 67:13 - 67:18
  • 67:19 - 67:21
  • 67:21 - 67:23
  • 67:23 - 67:26
  • 67:26 - 67:29
  • 67:29 - 67:31
  • 67:31 - 67:33
  • 67:33 - 67:34
  • 67:35 - 67:36
  • 67:36 - 67:39
  • 67:40 - 67:43
  • 67:44 - 67:46
  • 67:46 - 67:48
  • 67:48 - 67:51
  • 67:51 - 67:53
  • 67:53 - 67:54
  • 67:55 - 67:56
  • 67:56 - 67:59
  • 67:59 - 68:03
  • 68:03 - 68:08
  • 68:09 - 68:11
  • 68:11 - 68:13
  • 68:14 - 68:19
  • 68:19 - 68:22
  • 68:22 - 68:23
  • 68:24 - 68:27
  • 68:27 - 68:31
  • 68:31 - 68:36
  • 68:36 - 68:38
  • 68:38 - 68:40
  • 68:40 - 68:43
  • 68:43 - 68:44
  • 68:44 - 68:46
  • 68:46 - 68:48
  • 68:48 - 68:52
  • 68:52 - 68:55
  • 68:55 - 68:57
  • 68:58 - 68:59
  • 68:59 - 69:00
  • 69:00 - 69:02
  • 69:06 - 69:08
  • 69:08 - 69:11
  • 69:11 - 69:17
  • 69:19 - 69:22
  • 69:22 - 69:26
  • 69:27 - 69:32
  • 69:33 - 69:37
  • 69:37 - 69:41
  • 69:43 - 69:44
  • 69:44 - 69:47
  • 69:47 - 69:48
  • 69:49 - 69:52
  • 69:53 - 69:54
  • 69:54 - 69:56
  • 69:56 - 69:57
  • 69:57 - 70:00
  • 70:01 - 70:03
  • 70:03 - 70:05
  • 70:05 - 70:07
  • 70:07 - 70:09
  • 70:09 - 70:11
  • 70:11 - 70:13
  • 70:13 - 70:15
  • 70:15 - 70:17
  • 70:17 - 70:19
  • 70:19 - 70:21
  • 70:21 - 70:22
  • 70:23 - 70:26
  • 70:26 - 70:27
  • 70:27 - 70:29
  • 70:29 - 70:31
  • 70:32 - 70:33
  • 70:33 - 70:36
  • 70:36 - 70:39
  • 70:39 - 70:42
  • 70:45 - 70:48
  • 70:50 - 70:55
  • 70:55 - 70:57
  • 70:57 - 71:00
  • 71:00 - 71:03
  • 71:03 - 71:05
  • 71:05 - 71:12
  • 71:14 - 71:17
  • 71:18 - 71:21
  • 71:23 - 71:26
  • 71:26 - 71:28
  • 71:29 - 71:32
  • 71:33 - 71:37
  • 71:40 - 71:45
  • 71:47 - 71:50
  • 71:50 - 71:52
  • 71:53 - 71:56
  • 71:57 - 72:01
  • 72:02 - 72:06
  • 72:06 - 72:08
  • 72:09 - 72:10
  • 72:12 - 72:18
  • 72:18 - 72:20
  • 72:20 - 72:22
  • 72:25 - 72:26
  • 72:26 - 72:29
  • 72:30 - 72:32
  • 72:33 - 72:36
  • 72:36 - 72:41
  • 72:41 - 72:43
  • 72:43 - 72:45
  • 72:48 - 72:51
  • 72:51 - 72:55
  • 72:56 - 72:57
  • 72:59 - 73:02
  • 73:02 - 73:04
  • 73:11 - 73:14
  • 73:15 - 73:18
  • 73:19 - 73:22
  • 73:22 - 73:24
  • 73:25 - 73:27
  • 73:27 - 73:29
  • 73:29 - 73:32
  • 73:32 - 73:34
  • 73:36 - 73:38
  • 73:38 - 73:41
  • 73:41 - 73:43
  • 73:43 - 73:45
  • 73:47 - 73:51
  • 73:51 - 73:52
  • 73:53 - 73:55
  • 73:56 - 73:58
  • 73:59 - 74:01
  • 74:02 - 74:03
  • 74:03 - 74:06
  • 74:06 - 74:08
  • 74:08 - 74:11
  • 74:11 - 74:12
  • 74:12 - 74:16
  • 74:16 - 74:19
  • 74:19 - 74:21
  • 74:21 - 74:25
  • 74:26 - 74:29
  • 74:29 - 74:32
  • 74:32 - 74:34
  • 74:35 - 74:36
  • 74:36 - 74:39
  • 74:39 - 74:41
  • 74:41 - 74:45
  • 74:46 - 74:47
  • 74:48 - 74:51
  • 74:52 - 74:54
  • 74:59 - 75:06
  • 75:06 - 75:08
  • 75:11 - 75:15
  • 75:15 - 75:19
  • 75:21 - 75:24
  • 75:25 - 75:28
  • 75:31 - 75:34
  • 75:34 - 75:37
  • 75:38 - 75:40
  • 75:40 - 75:43
  • 75:43 - 75:47
  • 75:47 - 75:52
  • 75:52 - 75:56
  • 75:57 - 75:58
  • 75:59 - 76:02
  • 76:02 - 76:05
  • 76:05 - 76:08
  • 76:09 - 76:11
  • 76:11 - 76:13
  • 76:14 - 76:16
  • 76:16 - 76:19
  • 76:19 - 76:24
  • 76:24 - 76:27
  • 76:28 - 76:34
  • 76:35 - 76:37
  • 76:38 - 76:39
  • 76:39 - 76:41
  • 76:41 - 76:43
  • 76:44 - 76:46
  • 76:46 - 76:49
  • 76:50 - 76:54
  • 76:55 - 76:56
  • 76:57 - 76:59
  • 77:30 - 77:31
  • 77:31 - 77:33
  • 77:33 - 77:37
  • 77:38 - 77:39
  • 77:40 - 77:41
  • 77:42 - 77:47
  • 77:47 - 77:50
  • 77:50 - 77:52
  • 77:52 - 77:55
  • 77:55 - 77:56
  • 77:57 - 77:59
  • 77:59 - 78:03
  • 78:03 - 78:05
  • 78:05 - 78:06
  • 78:12 - 78:15
  • 78:16 - 78:17
  • 78:17 - 78:20
  • 78:20 - 78:22
  • 78:25 - 78:28
  • 78:29 - 78:34
  • 78:34 - 78:36
  • 78:36 - 78:40
  • 78:40 - 78:42
  • 78:43 - 78:49
  • 78:52 - 78:56
  • 78:57 - 79:04
  • 79:05 - 79:08
  • 79:09 - 79:12
  • 79:12 - 79:14
  • 79:14 - 79:16
  • 79:16 - 79:20
  • 79:20 - 79:24
  • 79:24 - 79:30
  • 79:31 - 79:33
  • 79:33 - 79:34
  • 79:35 - 79:37
  • 79:37 - 79:41
  • 79:41 - 79:43
  • 79:44 - 79:49
  • 79:50 - 79:53
  • 79:53 - 79:57
  • 79:57 - 80:01
  • 80:01 - 80:04
  • 80:04 - 80:09
  • 80:09 - 80:11
  • 80:11 - 80:15
  • 80:16 - 80:17
  • 80:17 - 80:25
  • 80:25 - 80:31
  • 80:31 - 80:36
  • 80:37 - 80:42
  • 80:42 - 80:46
  • 80:46 - 80:51
  • 80:51 - 80:56
  • 80:56 - 81:00
  • 81:00 - 81:02
  • 81:02 - 81:06
  • 81:14 - 81:17
  • 81:18 - 81:20
  • 81:21 - 81:22
  • 81:22 - 81:24
  • 81:25 - 81:27
  • 81:28 - 81:30
  • 81:31 - 81:33
  • 81:33 - 81:35
  • 81:36 - 81:38
  • 81:38 - 81:41
  • 81:41 - 81:42
  • 81:43 - 81:47
  • 81:50 - 81:53
  • 81:53 - 81:55
  • 81:55 - 81:58
  • 81:58 - 82:00
  • 82:00 - 82:03
  • 82:04 - 82:06
  • 82:06 - 82:08
  • 82:08 - 82:11
  • 82:12 - 82:14
  • 82:15 - 82:18
  • 82:18 - 82:20
  • 82:20 - 82:22
  • 82:22 - 82:24
  • 82:24 - 82:27
  • 82:27 - 82:35
  • 82:36 - 82:39
  • 82:39 - 82:43
  • 82:43 - 82:47
  • 82:47 - 82:50
  • 82:51 - 82:53
  • 82:53 - 82:57
  • 82:58 - 83:00
  • 83:00 - 83:05
  • 83:05 - 83:08
  • 83:11 - 83:14
  • 83:22 - 83:26
  • 83:26 - 83:28
  • 83:28 - 83:30
  • 83:30 - 83:33
  • 83:33 - 83:35
  • 83:35 - 83:38
  • 83:46 - 83:48
  • 83:48 - 83:52
  • 83:53 - 83:56
  • 83:56 - 83:59
  • 84:01 - 84:06
  • 84:07 - 84:10
  • 84:10 - 84:13
  • 84:13 - 84:15
  • 84:19 - 84:23
  • 84:23 - 84:25
  • 84:25 - 84:28
  • 84:29 - 84:30
  • 84:31 - 84:34
  • 84:34 - 84:36
  • 84:36 - 84:39
  • 84:39 - 84:41
  • 84:41 - 84:44
  • 84:44 - 84:46
  • 84:47 - 84:49
  • 84:51 - 84:54
  • 84:55 - 84:57
  • 84:57 - 85:01
  • 85:02 - 85:05
  • 85:05 - 85:09
  • 85:10 - 85:14
  • 85:14 - 85:18
  • 85:18 - 85:23
  • 85:23 - 85:26
  • 85:26 - 85:28
  • 85:28 - 85:30
  • 85:31 - 85:34
  • 85:34 - 85:36
  • 85:36 - 85:39
  • 85:45 - 85:47
  • 85:47 - 85:49
  • 85:49 - 85:50
  • 85:53 - 85:55
  • 85:59 - 86:01
  • 86:01 - 86:04
  • 86:04 - 86:06
  • 86:07 - 86:10
  • 86:11 - 86:13
  • 86:14 - 86:20
  • 86:21 - 86:25
  • 86:25 - 86:27
  • 86:28 - 86:32
  • 86:38 - 86:41
Title:
Douglas Adams: Parrots the Universe and Everything
Description:

more » « less
Video Language:
English
Duration:
01:27:37

French subtitles

Revisions Compare revisions