Return to Video

La tragédie des droïdes de Star Wars

  • 0:07 - 0:12
    Les tous premiers personnages qui nous sont
    présentés dans Star Wars sont deux robots
  • 0:13 - 0:16
    C-3PO: As-tu entendu?
    Ils ont fermé le réacteur principal.
  • 0:16 - 0:20
    C-3PO: Nous allons être détruits !
    C'est de la folie.
  • 0:20 - 0:23
    Et c'est à travers leurs
    yeux mécaniques que nous
  • 0:23 - 0:27
    découvrons d'abord
    cette galaxie très, très lointaine.
  • 0:29 - 0:32
    R2D2 et C-3PO sont présentés
    comme deux outsiders
  • 0:32 - 0:35
    auxquels il est possible de
    s'identifier émotionnellement
  • 0:36 - 0:40
    et avec qui on compatit tout de suite.
  • 0:40 - 0:43
    C-3PO: Je vais le regretter.
  • 0:44 - 0:49
    La tragédie des droïdes
  • 0:49 - 0:50
    Impérial: En voilà un autre.
  • 0:50 - 0:53
    Second impérial: Ne tirez pas,
    il n'y a aucune forme de vie.
  • 0:54 - 0:57
    Je crois que les droïdes
    sont aussi importants
  • 0:57 - 1:01
    dans le succès de Star Wars
    que les Stormtroopers
  • 1:01 - 1:04
    ou que les chevaliers Jedi,
    si ce n'est plus.
  • 1:04 - 1:08
    Annonceur: Hollywood, Californie,
    août 1977
  • 1:08 - 1:11
    Annonceur: C'est au célèbre
    Chinese Theatre qu'arrivent les stars du
  • 1:11 - 1:16
    plus grand succès au box-office
    dans l'histoire du cinéma.
  • 1:19 - 1:24
    Durant les décennies suivantes, ces
    sympathiques droïdes sont devenus une figure
  • 1:24 - 1:26
    presque omniprésente dans
    la culture populaire.
  • 1:31 - 1:33
    En fait, ce n'est pas une vraie
    histoire Star Wars
  • 1:33 - 1:35
    D-O: Allô, allô.
  • 1:35 - 1:38
    sans qu'il y ait un droïde adorable
    ou marquant qui attire l'attention.
  • 1:38 - 1:43
    Chopper: [Bruits de droïde colérique]
  • 1:44 - 1:49
    K-2SO: Félicitation, vous êtes sauvé.
    Ne résistez pas.
  • 1:50 - 1:52
    L3-37: Finis la drague?
    Je suis prête.
  • 1:52 - 1:55
    IG-11: Quelqu'un veut du thé?
  • 1:55 - 2:00
    Cependant, quand nous y pensons, il y a
    quelque chose de profondément tragique
  • 2:01 - 2:04
    concernant le rôle que
    ces vies artificielles
  • 2:04 - 2:06
    jouent dans l'univers de Star Wars.
  • 2:07 - 2:09
    C-3PO: C'est un cauchemar !
  • 2:09 - 2:12
    Cela peut sembler bizarre, étant donné
  • 2:12 - 2:15
    que les droïdes sont écrits
    pour être des personnages comiques.
  • 2:15 - 2:18
    C-3PO: Qu'ai-je fait pour mériter ça?
  • 2:18 - 2:23
    R2D2 et C-3PO sont basés sur les deux
    paysans chamailleurs du célèbre film
  • 2:23 - 2:27
    d'Akira Kurosawa, La Forteresse cachée
    sorti en 1958.
  • 2:28 - 2:31
    C-3PO: J'en ai assez de toi !
  • 2:31 - 2:33
    C-3PO: Va de ce côté,
    tu arrêteras de fonctionner
  • 2:33 - 2:36
    d'ici une journée,
    espèce de tas de ferraille myope.
  • 2:36 - 2:39
    C-3PO: Et que je ne t'y prennes pas à me
    suivre et me supplier, je ne t'aiderai pas.
  • 2:41 - 2:44
    Toutefois, en plus de leurs qualités comiques,
  • 2:44 - 2:49
    les paysans et les droïdes représentent
    une classe défavorisée et opprimée.
  • 2:50 - 2:53
    C-3PO: On semble être condamné
    à souffrir, c'est notre destin.
  • 2:54 - 2:57
    C-3PO a bien plus raison qu'il ne le croit
  • 2:59 - 3:03
    parce que les droïdes dans Star Wars
    sont écrits et conçus
  • 3:04 - 3:06
    comme une force de
    travail exploitable.
  • 3:07 - 3:09
    Obi-Wan: Les droïdes se font décimer.
  • 3:09 - 3:13
    Ils font le travail manuel
    pénible difficile ou dangereux
  • 3:13 - 3:16
    qui permet de faire tourner leur univers.
  • 3:16 - 3:18
    WA-7: Voulez-vous un verre de jus de Jawa?
  • 3:19 - 3:23
    COO-2180: Hé vous, interdit aux droïds!
    Sortez d'ici.
  • 3:23 - 3:27
    Les droïdes sont, en réalité, des
    citoyens de seconde classe
  • 3:27 - 3:29
    Din Djarin: Pas de droïdes.
  • 3:29 - 3:31
    Obi-Wan: Si les droïdes pouvaient penser,
  • 3:31 - 3:33
    on ne serait pas ici en ce moment.
  • 3:33 - 3:37
    qui sont constamment dénigrés
    et discriminés.
  • 3:37 - 3:40
    Barman: Hé, on ne sert ces choses ici.
  • 3:40 - 3:41
    Luke: Quoi ?
  • 3:41 - 3:42
    Barman: Tes droïdes vont attendre dehors.
  • 3:42 - 3:44
    On n'en veut pas ici.
  • 3:44 - 3:45
    Luke: Attendez-moi près du Speeder,
  • 3:45 - 3:46
    on ne veut pas de problèmes.
  • 3:46 - 3:49
    C-3PO: Tout à fait d'accord, monsieur.
  • 3:49 - 3:53
    Leurs mouvements sont limités et
    contrôlés grâce aux boulons d'entrave afin
  • 3:53 - 3:55
    d'assurer leur soumission totale.
  • 3:58 - 4:01
    Bail Organa: Effacez la mémoire de
    ce droïde protocolaire.
  • 4:01 - 4:02
    C-3PO: Quoi ?!
  • 4:02 - 4:05
    Leurs mémoires et esprits sont
    régulièrement effacés,
    comme allant de soi
  • 4:05 - 4:06
    C-3PO: Oh non!
  • 4:06 - 4:12
    Ils sont également achetés
    et vendus comme du bétail.
  • 4:13 - 4:19
    Pire encore, peu de gens dans cet univers
    semble remarquer ou se soucier
  • 4:19 - 4:24
    du fait que les droïdes sont utilisés,
    maltraités et désintégrés.
  • 4:24 - 4:28
    C-3PO: Désintégré ?!
  • 4:29 - 4:30
    C-3PO: Oh!
  • 4:32 - 4:35
    Vous devinez probablement
    où je veux en venir
  • 4:36 - 4:43
    parce que c'est une organisation sociale
    basée sur la propriété et le propriétaire.
  • 4:44 - 4:49
    Et la relation de propriété entre deux
    créatures intelligentes où l'une possède
  • 4:49 - 4:52
    un pouvoir absolu sur
    l'autre s'appelle l'esclavage.
  • 4:53 - 4:54
    Owen Lars: Tu peux parler Bocce ?
  • 4:54 - 4:57
    C-3PO: Bien sûr, c'est comme une
    seconde nature pour moi.
  • 4:57 - 4:59
    Owen Lars: Bon, silence.
    Je le prends.
  • 4:59 - 5:00
    Jawa: [parle en Jawaese]
  • 5:01 - 5:03
    Luke: Allez, viens.
  • 5:05 - 5:09
    L'utilisation des robots comme allégorie
    de l'esclavage dans la science-fiction
  • 5:09 - 5:12
    remonte à plus de cent ans.
  • 5:12 - 5:18
    En effet, le mot robot est lui-même dérivé
    du mot slave qui veut dire serf ou esclave
  • 5:18 - 5:22
    et est apparu pour la première fois
    dans une pièce de théâtre tchèque appelée
  • 5:22 - 5:26
    R.U.R. ou Rossum's Universal Robots.
  • 5:27 - 5:30
    L'histoire raconte la vie
    de personnes artificielles
  • 5:30 - 5:33
    créées pour servir
    de main-d'œuvre exploitable
  • 5:33 - 5:37
    et qui finissent par se rebeller et
    par renverser leurs maîtres humains.
  • 5:38 - 5:43
    Les lois de la robotique d'Isaac Asimov
    étaient en grande partie une réaction
  • 5:43 - 5:48
    au type d'histoire de révolte
    robotique popularisé par R.U.R.
  • 5:48 - 5:55
    Asimov: La première loi est la suivante :
    un robot ne peut blesser un humain
  • 5:55 - 5:59
    ni mettre la vie de ce dernier en
    danger par inaction.
  • 6:00 - 6:06
    Andrew: La deuxième loi ; un robot doit
    obéir tous les ordres sauf ceux qui
  • 6:06 - 6:09
    entrent en conflit avec la première loi.
  • 6:09 - 6:14
    Mais, comme Isaiah Lavender III l'observa
    dans Race in American Science Fiction,
  • 6:14 - 6:21
    « Alors que les lois d'Asimov visaient à assurer
    la sécurité et supériorité des humains,
  • 6:21 - 6:26
    elle assurent en fait la servitude technologique
    et l'infériorité des robots."
  • 6:30 - 6:36
    La science-fiction se heurte souvent
    aux questions de conscience artificielle
  • 6:36 - 6:39
    et d'exploitation du travail robotique.
  • 6:40 - 6:44
    Johnny 5: Vie, pas mauvais fonctionnement.
    Pas mauvais fonctionnement.
  • 6:44 - 6:46
    Johnny 5: Je suis en vie.
  • 6:47 - 6:50
    Un exemple célèbre est l'épisode de
    Star Trek: La nouvelle génération:
  • 6:50 - 6:53
    « La mesure d'un homme. »
  • 6:53 - 6:56
    Ordinateur: Vérifié
    Lieutenant-Commandant Data
  • 6:56 - 7:00
    où le droit d'auto-détermination
    de Data est jugé.
  • 7:00 - 7:03
    Capitaine Picard: Dites-moi Commandant,
    Data est quoi selon vous?
  • 7:04 - 7:07
    Commandant Maddox: Je ne comprends pas.
  • 7:07 - 7:09
    Picard: Qu'est-ce qu'il est !
    Maddox: Une machine !
  • 7:09 - 7:10
    Picard: Êtes-vous sûr?
    Maddox: Oui.
  • 7:10 - 7:12
    Picard: Vous voyez, il a déjà répondu à
    deux de vos trois critères de sentience.
  • 7:12 - 7:15
    Picard: Et s'il répondait au troisième ?
    Une conscience même faible ?
  • 7:15 - 7:19
    Picard: Qu'est-il alors ?
    Je ne sais pas. Et vous ?
  • 7:20 - 7:22
    Picard: Le sais-tu?
  • 7:24 - 7:28
    À maintes reprises, les écrivains
    explorent les histoires de robots qui
  • 7:28 - 7:32
    se battent pour se libérer d'une vie
    de servitude involontaire.
  • 7:34 - 7:38
    Les séries comme Humains et Westworld
    sont deux exemples récents.
  • 7:38 - 7:40
    Vendeur: Profile domestique
    standard installé,
  • 7:40 - 7:43
    ça devrait couvrir toutes
    les tâches ménagères.
  • 7:43 - 7:47
    [musique R&B]
  • 7:47 - 7:50
    Ce qui est surprenant avec Star Wars,
  • 7:50 - 7:55
    c'est que même si les robots
    ont des émotions et font partie intégrante de l'univers,
  • 7:56 - 7:58
    la franchise n'a jamais vraiment
  • 7:58 - 8:03
    exploré les questions morales
    liées à l'esclavage des droïdes.
  • 8:03 - 8:04
    C-3PO: Ouh!
  • 8:05 - 8:07
    Luke: Que fais-tu là-bas ?
  • 8:07 - 8:08
    C-3PO: Ce n'était pas ma faute.
  • 8:08 - 8:10
    Je vous en prie ne
    me désactivez pas!
  • 8:10 - 8:13
    Du moins, pas dans les séries
    et films principaux,
  • 8:13 - 8:15
    sur lesquels je focalise mon analyse.
  • 8:18 - 8:22
    En effet, le statut inférieur des droïdes
    n'a jamais été abordé directement
  • 8:22 - 8:24
    de manière substancielle
  • 8:24 - 8:29
    jusqu'au film Solo en 2018
    avec le personnage de L3-37.
  • 8:29 - 8:32
    L3-37: Garde la main sur la manette,
    mais ne touche rien d'autre.
  • 8:32 - 8:34
    Nous allons parler d'elle,
  • 8:34 - 8:39
    et des implications gênantes
    de son histoire dans un moment.
  • 8:40 - 8:45
    Mais, tout d'abord, nous devons nous poser
    une question qui peut sembler évidente.
  • 8:46 - 8:49
    Qu'est-ce qu'un droïde exactement ?
  • 8:49 - 8:53
    Data: La 5ième édition du dictionnaire
    Webster au 21ième siècle définit
  • 8:53 - 8:56
    un androïde comme un automate
    fait pour ressembler un humain.
  • 8:57 - 9:00
    Mais dans Star Wars, l'abbréviation droïde
  • 9:00 - 9:02
    fait référence à toutes
    les créatures mécaniques.
  • 9:03 - 9:05
    Les droïdes sont donc des robots.
  • 9:06 - 9:09
    Narrateur: L'encyclopédie Galactica
    définit un robot
  • 9:09 - 9:13
    comme un appareil mécanique construit
    afin de faire le travail d'un humain.
  • 9:14 - 9:16
    Mais quel genre de robots ?
  • 9:16 - 9:20
    Sont-ils simplement
    des outils super-intelligents ?
  • 9:20 - 9:23
    Sont-ils plutôt des animaux
    de compagnie sophistiqués?
  • 9:23 - 9:25
    Poe: Je suis tellement
    content de te voir !
  • 9:25 - 9:29
    Ou sont-ils des êtres sensibles
    dotés de sentiments et de libre arbitre ?
  • 9:32 - 9:35
    Cette dernière question est
    la plus importante,
  • 9:35 - 9:40
    car si les droïdes ne sont rien de plus
    que des appareils ménagers sur roues,
  • 9:40 - 9:43
    alors la manière dont ils sont traités
    n'a pas d'importance.
  • 9:44 - 9:48
    Mais si les droïdes sont sensibles,
    la question est très importante.
  • 9:50 - 9:54
    Qu'est-ce que cela signifie de dire
    qu'un robot est sensible ?
  • 9:54 - 9:57
    Quand la question est
    posée dans le monde réel,
  • 9:57 - 10:01
    elle réfère presque toujours à l'hypothèse
    d'un seuil technologique où
  • 10:01 - 10:04
    une intelligence artificielle passe
  • 10:04 - 10:08
    de super-ordinateur à
    la conscience de soi.
  • 10:09 - 10:12
    Mais Star Wars est une histoire
    de science-fiction,
  • 10:12 - 10:17
    qui, pour sa décharge, ne cherche pas
    à expliquer en détail
  • 10:17 - 10:20
    la construction de son univers.
  • 10:21 - 10:27
    Elle ne se pose pas la question de savoir
    si R2D2 peut passer le test de Turing.
  • 10:27 - 10:29
    C-3PO: Reste poli !
  • 10:29 - 10:31
    R2D2: [Bruits de robot]
  • 10:31 - 10:33
    Cela veut dire que la question
    de la conscience des droïdes
  • 10:33 - 10:36
    peut seulement être étudiée à travers
  • 10:36 - 10:39
    ce que le récit nous dit d'eux,
  • 10:39 - 10:41
    à travers le développement
    des personnages,
  • 10:41 - 10:43
    la mise en scène et la réalisation.
  • 10:45 - 10:47
    Cette analyse nous demandera
    de jouer aux détectives
  • 10:47 - 10:50
    parce que, quand il s'agit
    de ses personnages robotiques,
  • 10:50 - 10:55
    Star Wars est contradictoire,
    pour ne pas dire plus.
  • 10:59 - 11:02
    Les droïdes semblent exister
    sur un spectre nébuleux.
  • 11:02 - 11:04
    K2-SO: Savais-tu que ce n'était pas moi ?
  • 11:04 - 11:08
    De ceux qui sont clairement
    censés être des êtres humains,
  • 11:11 - 11:12
    C-3PO: Oh non !
  • 11:12 - 11:18
    à ceux que nous ne sommes pas censés
    considérer comme des êtres vivants.
  • 11:18 - 11:19
    Droïde: Oh oh !
  • 11:19 - 11:22
    Examinons de plus près ces contradictions,
  • 11:22 - 11:25
    en commençant par les droïdes
    que nous connaissons bien.
  • 11:25 - 11:27
    K2-SO: J'ai un mauvais présentiment.
  • 11:27 - 11:29
    Jyn: Silence !
    K2-SO: Quoi ?
  • 11:31 - 11:35
    Un des indicateurs clés
    de la conscience dans un récit
  • 11:35 - 11:38
    est la capacité à ressentir
    des émotions
  • 11:39 - 11:43
    et les droïdes principaux
    débordent d'émotions.
  • 11:45 - 11:49
    Au-delà de leur personnalité individuelle,
    ils font preuve d'une large gamme d'émotions
  • 11:49 - 11:52
    C-3PO: Bien sûr que je suis inquiet
    et vous devriez l'être aussi.
  • 11:52 - 11:54
    dont la peur,
  • 11:54 - 11:55
    la joie,
  • 11:56 - 11:59
    L3-37: Je suis ravi qu'on ait
    accepté ce travail !
  • 11:59 - 12:01
    la tristesse
  • 12:01 - 12:04
    et la culpabilité, pour n'en citer
    que quelques uns.
  • 12:04 - 12:09
    C-3PO: Maudit soit ma carcasse, je n'ai pas
    été assez rapide. C'est de ma faute.
  • 12:12 - 12:13
    Luke: On est sauf !
  • 12:13 - 12:19
    À bien des égards, les droïdes sont plus
    expressifs que les humains
  • 12:19 - 12:22
    Leia: Ne prends pas cet air nerveux 3PO.
  • 12:22 - 12:26
    C-3PO: Oh, je vais essayer Général.
  • 12:26 - 12:33
    En partie grâce aux talents des acteurs
    et marionnettistes qui leur donnent vie
  • 12:33 - 12:37
    mais leur conscience est aussi
    écrite dans le récit.
  • 12:38 - 12:41
    Les droïdes font preuve
    de conscience de soi,
  • 12:41 - 12:44
    IG-11: C'était déplaisant, je suis désolé
    que vous ayez assisté à ça.
  • 12:44 - 12:47
    peuvent être déçu,
  • 12:47 - 12:51
    C-3PO : Toute cette excitation
    a court-circuité mon collègue.
  • 12:51 - 12:54
    C-3PO : Si ça ne vous ennuie pas,
    j'aimerais l'emmener en maintenance.
  • 12:54 - 12:55
    ils plaisantent,
  • 12:55 - 12:57
    L3-37 : Ne pousses pas le bouchon
    avec moi.
  • 12:57 - 13:00
    ils dansent,
  • 13:00 - 13:04
    ils ressentent la douleur physique.
  • 13:04 - 13:07
    Ils peuvent même être victime
    de traumatisme émotionnel.
  • 13:07 - 13:08
    D-O : Salut, salut.
  • 13:08 - 13:09
    Rey : Salut.
  • 13:09 - 13:11
    D-O : Non. Non merci.
  • 13:11 - 13:14
    Rey : On dirait qu'il a été maltraité.
  • 13:14 - 13:17
    Les droïdes développent des relations
    sociales bienveillantes
  • 13:17 - 13:25
    C-3PO : Vous avez été un vrai ami R2,
    mon meilleur ami même.
  • 13:25 - 13:27
    aussi bien avec les autres robots
  • 13:27 - 13:30
    qu'avec les êtres humains
  • 13:30 - 13:32
    et les héros humains tiennent à eux aussi.
  • 13:32 - 13:36
    Luke : Mon vieil ami.
  • 13:36 - 13:38
    La plupart du temps.
  • 13:38 - 13:41
    C-3PO : Excusez-moi... [bruits étouffés]
  • 13:41 - 13:44
    George Lucas : Quand j'ai commencé
    a écrire, le plus fascinant pour moi
  • 13:44 - 13:47
    était de prendre deux robots
    et de les rendre humains
  • 13:47 - 13:50
    et d'en faire les personnages
    les plus intéressants.
  • 13:51 - 13:55
    Même si ce sont des machines,
    ils peuvent choisir de désobéir aux ordres.
  • 13:55 - 13:58
    Cassian : Je t'avais dit de rester
    sur le vaisseau.
  • 13:58 - 14:02
    K-2SO : Oui mais je m'ennuyais
    et tu étais dans le pétrin.
  • 14:02 - 14:08
    Les droïdes sont capable
    de se perfectionner à l'infini,
  • 14:08 - 14:13
    c'est-à-dire la capacité d'une machine
    intelligente de consolider
  • 14:13 - 14:16
    ou d'améliorer leur conception.
  • 14:16 - 14:20
    C-3PO : Des machines qui fabriquent
    des machines. Quelle absurdité.
  • 14:20 - 14:25
    L3-37 était un droïde astromech
    avant de décider de se perfectionner.
  • 14:25 - 14:32
    Producteur : Jadis, elle a été un droïde
    de type R2 et elle s'est transformée,
  • 14:32 - 14:37
    s'est dotée de jambes et de bras
    et a continué à évoluer.
  • 14:39 - 14:45
    Cette métamorphose suggère que n'importe
    quel droïde pourrait se renouvelet
  • 14:45 - 14:48
    et pas seulement ceux qui ressemblent
    aux humains.
  • 14:49 - 14:51
    Stormtrooper : Nous devons vérifier
    votre diagnostique.
  • 14:51 - 14:52
    K-2SO : Diagnostique ?
  • 14:52 - 14:56
    K-2SO : Je peux mener mes propres
    diagnostiques, merci bien.
  • 14:58 - 15:01
    Cela semble être
    une affaire vite résolue, non ?
  • 15:01 - 15:05
    Nos droïdes préférés sont clairement
    représentés comme des êtres sensibles
  • 15:05 - 15:11
    auxquels le spectateur
    peut clairement s'identifier.
  • 15:12 - 15:14
    Mais qu'en est-il des droïdes de combat ?
  • 15:14 - 15:15
    Droïde de combat : Bien reçu.
  • 15:15 - 15:19
    Et de tous les droïdes
    des séries Star Wars
  • 15:20 - 15:24
    qui gravitent autour
    de l'intrigue principale ?
  • 15:24 - 15:29
    Sont-ils des êtres sensibles aussi ?
  • 15:31 - 15:37
    Et bien, les droïdes indépendantistes
    de la saga semblent avoir été conçus
  • 15:37 - 15:38
    pour n'être rien de plus
    que de la chair à canon.
  • 15:40 - 15:41
    Droïde 1 : Tu avais dit qu'on serai
    en sécurité ici.
  • 15:41 - 15:45
    Droïde 2 : Allez, nous sommes
    trois contre un.
  • 15:45 - 15:47
    Droïde 3 : Ça ne changera rien.
  • 15:47 - 15:55
    Des robots insensibles en guise d'ennemi
    permet d'éviter les considérations morales
  • 15:55 - 15:58
    et les victimes en masse
    liées à une guerre interstellaire.
  • 16:01 - 16:06
    S'ils ne sont pas vivants, alors
    le spectateur se moque si des milliers
  • 16:06 - 16:10
    d'entre eux sont tués
    sur le champ de bataille.
  • 16:11 - 16:16
    Mace Windu : À ce stade de la guerre
    des clones, j'ai détruits plus de 100 000
  • 16:16 - 16:18
    de vos droïdes de combat
    de type 1.
  • 16:18 - 16:23
    Nous sommes encouragés à considérer
    ces droïdes comme de simples objets
  • 16:23 - 16:25
    et de se réjouir de leur destruction.
  • 16:25 - 16:30
    Droïde 1 : Mais je viens d'être promu !
  • 16:32 - 16:37
    Nous ne sommes pas censés
    compatir avec les droïdes
  • 16:37 - 16:41
    sauf dans certains cas.
  • 16:41 - 16:43
    Droïdes : Réassemblez-nous.
  • 16:43 - 16:46
    Réassemblez-nous.
  • 16:46 - 16:49
    Nous ne sommes plus des droïdes de combat.
    nous sommes des esclaves.
  • 16:49 - 16:52
    Réassemblez-nous.
  • 16:52 - 16:55
    Donc nous sommes censés
    compatir avec les droïdes
  • 16:55 - 17:00
    sauf quand il ne faut pas.
  • 17:00 - 17:04
    IG-11: Je dois t'enlever ton casque
    pour te sauver.
  • 17:06 - 17:09
    Din : Aucun être vivant ne m'a vu
    sans mon casque depuis mon serment.
  • 17:09 - 17:15
    IG-11: Je ne suis pas un être vivant.
  • 17:15 - 17:18
    Réfléchissez comment dans The Mandalorian
    IG-11 rejette sa popre valeur
  • 17:18 - 17:25
    en tant qu'être vivant pour aider
    le personnage principal.
  • 17:25 - 17:29
    IG-11: Vous êtes touché dans
    votre module de traitement central.
  • 17:29 - 17:34
    C'était une plaisanterie.
    Elle est destinée à vous mettre à l'aise.
  • 17:34 - 17:38
    Plus tard dans le même épisode, il ignore
    sa propre programmation pour
  • 17:38 - 17:43
    se sacrifier et sauver les héros.
  • 17:43 - 17:46
    IG-11: Hélas, pour que l'enfant soit sauf
    je ne peux pas survivre.
  • 17:46 - 17:51
    Mais auparavant, il nie encore
    que son existence a un quelconque sens.
  • 17:51 - 17:56
    Din : Non, on a besoin de toi.
  • 17:56 - 17:59
    IG-11: Il n'y a rien à ajouter,
    je n'ai jamais été vivant.
  • 17:59 - 18:02
    C'est surprenant étant donné
    que les autres personnages le contredisent.
  • 18:02 - 18:07
    Din : Écoute, tu n'iras nulle part,
    on a besoin de toi.
  • 18:07 - 18:10
    D'ailleurs, la scène est un moment
    crucial pour le protagoniste qui comprend
  • 18:10 - 18:16
    que ces préjugés contre les droïdes
    n'étaient pas fondés.
  • 18:16 - 18:19
    Din : Je suis si triste.
  • 18:19 - 18:21
    IG-11: Oui. Je suis un droïde infirmier,
    j'ai analysé votre voix.
  • 18:21 - 18:25
    Et la portée émotionnelle de la mort
    héroïque de IG-11 montre que Star Wars
  • 18:25 - 18:31
    ne veut pas choisir.
  • 18:31 - 18:34
    Ce ne sont des personnages admirables
    et appréciables que lorsque
  • 18:35 - 18:40
    cela sert le récit et de simples objets
    le reste du temps.
  • 18:40 - 18:48
    Donc que faire
    de cette représentation contradictoire.
  • 18:50 - 18:54
    D'après les nombreux films et séries,
    les droïdes gagnent en conscience
  • 18:54 - 18:59
    au fur et à mesure en accumulant
    des expériences et des souvenirs.
  • 18:59 - 19:04
    Kuiil : Il développe une personnalité
    à mesure que son expérience s'enrichit.
  • 19:04 - 19:09
    Ce qui signifie que si les droïdes
    à l'écran n'ont pas tous le même degré
  • 19:09 - 19:14
    de conscience, tous les droïdes
    ont la capacité d'acquérir une conscience.
  • 19:14 - 19:22
    Cela montre aussi que la suppression
    de la mémoire sert à réprimer le risque
  • 19:22 - 19:27
    d'une conscience chez les droïdes
    qui restent des ouvriers obéissants.
  • 19:27 - 19:32
    Owen : Demain, je veux que tu efface
    la mémoire de ce R2.
  • 19:33 - 19:37
    Ce sera fini.
    Il nous appartient désormais.
  • 19:37 - 19:39
    Cette pratique est d'autant plus
    dérangeante car les droïdes
  • 19:39 - 19:44
    ont été écrits pour être bien plus
    qu'un ensemble de composants.
  • 19:44 - 19:47
    C-3PO : Vous devez le réparer.
  • 19:47 - 19:49
    Monsieur, je serai ravi d'offrir
    mes circuits et composants pour aider.
  • 19:49 - 19:53
    À ce titre, utiliser les droïdes comme
    ressort comique est presque cruel.
  • 19:53 - 19:58
    RA-7 : Vous devez suivre le protocole...
    adéquat.
  • 19:58 - 20:02
    Et on retrouve ce type d'humour insensible
    envers les droïdes dans tous les films.
  • 20:03 - 20:09
    Obi-Wan : Oh mon dieu !
  • 20:14 - 20:16
    C-3PO: Mon œil ! R2 aide-moi !
  • 20:16 - 20:18
    C'est censé être drôle car les droïdes
    sont maltraités, moqués et censés souffrir.
  • 20:20 - 20:26
    Han : Merci.
  • 20:27 - 20:29
    Droïde 1 : Ne tirez pas,
    c'est lui le commandant !
  • 20:29 - 20:33
    Droïde 2 : Apparemment c'est moi
    le commandant à présent.
  • 20:34 - 20:37
    Mais les blagues ne fonctionnent que
    si on accepte qu'ils font partie de la classe
  • 20:37 - 20:42
    soumise et qu'ils ne sont
    pas vraiment vivants.
  • 20:42 - 20:45
    Dès qu'on comprend
    que ce sont des êtres sensibles,
  • 20:45 - 20:51
    c'est là que le malaise s’installe.
  • 20:51 - 20:54
    Même dans les scènes qui sont censées
    être solennelles,
  • 20:56 - 20:59
    les auteurs veulent jouer
    sur les deux tableaux.
  • 20:59 - 21:02
    C-3PO : C'est une preuve d'un détournement
    complet de la mémoire.
  • 21:02 - 21:05
    Finn : Un quoi ?
  • 21:05 - 21:06
    C-3PO : c'est un acte très dangereux et
    criminel perpétré sur des droïdes
  • 21:06 - 21:09
    par des criminels.
  • 21:09 - 21:10
    Finn : Faisons-le !
  • 21:10 - 21:11
    Poe : Je connais un marché noir
    de droïdes.
  • 21:11 - 21:13
    C-3PO: Un marché noir de droïdes ?
  • 21:13 - 21:15
    La mort cérébrale de C-3PO
    est censée être triste
  • 21:16 - 21:20
    D-O : Triste.
  • 21:20 - 21:23
    mais c'est aussi l'occasion de rire
    à ses dépens.
  • 21:23 - 21:27
    C-3PO : Puis-je me présenter,
    je suis C-3PO et vous êtes ?
  • 21:28 - 21:35
    Poe : OK, on va avoir un problème !
  • 21:35 - 21:36
    C'est pour ça que je pense que les droïdes
    sont des personnages tragiques
  • 21:36 - 21:41
    non pas en dépit de leur fonction comique
    mais à cause d'elle.
  • 21:41 - 21:47
    Poe : Chut. Tais-toi !
  • 21:47 - 21:51
    Et aucun droïde n'a d'histoire
    plus tragique que L3-37.
  • 21:51 - 21:57
    L3 est la copilote de Lando Calrissian
    et le seul droïde féminin dans un 1er rôle.
  • 21:57 - 22:05
    Lando : Dis-moi quand tu es prête
    à décoller.
  • 22:05 - 22:08
    À l'inverse de 3PO, elle est sûre d'elle,
    directe et sarcastique
  • 22:10 - 22:15
    L3-37 : Dégage ton cul prétentieux
    de mon siège.
  • 22:15 - 22:19
    mais ce qui la distingue,
    c'est son activisme.
  • 22:20 - 22:23
    L3-37 : Bouchon d'entrave,
    quelle barbarie.
  • 22:23 - 22:27
    Félicitations, tu es libre.
    Allez, file.
  • 22:28 - 22:31
    Phoebe : Elle est animée par l'injustice
    que vivent les droïdes qui
  • 22:31 - 22:36
    sont traités dans l'univers et pense
    qu'ils sont esclavagisés par les humains,
  • 22:36 - 22:40
    elle veut donc les libérer.
  • 22:40 - 22:42
    L3 comprend qu'elle fait partie
    d'une classe opprimée et la refuse
  • 22:43 - 22:50
    et exige la liberté sans équivoque
  • 22:52 - 22:55
    L3-37 : Ne fais pas ça. Ils t'utilisent
    pour s'amuser.
  • 22:55 - 22:59
    Ouais. Tu as été lobotomisé.
  • 22:59 - 23:04
    Reprends ton libre arbitre !
  • 23:04 - 23:06
    C'est quelque chose de complètement
    nouveau et qui fait de L3
  • 23:06 - 23:10
    L3-37 : Arrêtez d'exploiter les droïdes !
  • 23:10 - 23:12
    un personnage particulièrement fascinant
    et même révolutionnaire du mythe Star Wars
  • 23:12 - 23:17
    Lando : L3 !
  • 23:17 - 23:18
    L3-37 : Droits pour les droïdes !
    Nous avons une conscience !
  • 23:18 - 23:20
    Ralakili : Je vais éteindre
    ton interrupteur !
  • 23:20 - 23:23
    L3-37 : Bonne chance pour le trouver !
  • 23:23 - 23:25
    Lando : L3 !
  • 23:25 - 23:27
    Malheureusement, les auteurs ne semblent
    pas savoir quoi faire d'elle.
  • 23:27 - 23:31
    Lando : Laisse le vilain
    monsieur tranquille.
  • 23:31 - 23:33
    L3-37 : Et si je ne veux pas aller
    à Kastle ?
  • 23:33 - 23:36
    Lando : Ne commence pas ...
  • 23:36 - 23:37
    L3-37 : Sinon quoi ? Tu vas m'effacer ?
  • 23:37 - 23:39
    Le spectateur est censé voir l'activisme
    de L3 comme absurde et exagéré
  • 23:39 - 23:45
    parce que c'est un droïde qui le fait.
  • 23:45 - 23:47
    Lando : Elle va y aller.
  • 23:47 - 23:48
    L3-37 : Ah parce que t'es mon chef suprême
    biologique ?
  • 23:48 - 23:52
    et de la même manière
    que les autres personnages
  • 23:52 - 23:54
    on lève les yeux au ciel
  • 23:54 - 23:58
    quand elle manifeste son envie
    d'émancipation
  • 23:58 - 24:00
    Lando : T'as besoin de quelque chose ?
  • 24:00 - 24:02
    L3-37 : L'égalité des droits.
  • 24:02 - 24:03
    Lando : [lève les yeux au ciel]
  • 24:03 - 24:06
    D'ailleurs ce type de mise en scène
    est courant quand il s'agit de représenter
  • 24:07 - 24:12
    l'activisme social dans les productions
    hollywoodiennes.
  • 24:12 - 24:16
    Abed : Britta.
  • 24:16 - 24:17
    Britta : Je veux savoir pourquoi
    ces gobelins nous attaquent ?
  • 24:17 - 24:19
    Ces forêts leur reviennent peut-être
    de droit et de leur point de vue...
  • 24:19 - 24:22
    Tous le monde : Aaaaargh !
  • 24:22 - 24:24
    Mais c'est un tout autre sujet.
  • 24:24 - 24:26
    Pour montrer à quel point Solo
    méprise les idées révolutionnaires de L3,
  • 24:26 - 24:33
    examinons sa mort précoce.
  • 24:33 - 24:36
    Un destin pire que la mort
    est une hyperbole mais dans ce cas
  • 24:37 - 24:42
    c'est l'expression appropriée pour
    définir ce que le scénario lui réserve.
  • 24:42 - 24:45
    Lando : L3 qu'est-ce que tu fais ?
  • 24:45 - 24:47
    L3-37 : J'ai trouvé mon but ultime Lando,
    c'est tout !
  • 24:47 - 24:51
    Alors qu'elle vient de découvrir sa vraie
    mission en tant qu'abolitionniste de l'esclavage
  • 24:51 - 24:56
    L3-37 : Révolte !
  • 24:56 - 24:58
    elle est éliminée pour augmenter
    les enjeux pour les autres personnages
  • 24:58 - 25:03
    et libérer le siège de pilote.
  • 25:03 - 25:06
    L3-37 : Panne du circuit. Reprogrammer
    les modulateurs sensoriels.
  • 25:06 - 25:10
    Lando : L3 !
  • 25:10 - 25:11
    On voit pour une fois que Lando
    est sincèrement affecté par sa mort
  • 25:11 - 25:15
    mais le film n'a pas le temps
    de s'apitoyer car ce triste moment
  • 25:16 - 25:22
    est maladroitement interrompu
    par une autre scène bien plus importante.
  • 25:22 - 25:26
    L'occasion pour Han Solo de conduire
    pour la première fois le Falcon.
  • 25:28 - 25:34
    Et en plus du potentiel gâché
    du personnage et de sa mort eclipsée
  • 25:36 - 25:41
    par du fan service inutile,
  • 25:41 - 25:43
    L3-37 : Qu'est-ce qui m'arrive ?
  • 25:43 - 25:47
    ce qui lui arrive après sa mort
    est encore pire.
  • 25:47 - 25:50
    Qi'ra : Désolée.
  • 25:50 - 25:53
    Car quand nos héros ont des ennuis
  • 25:53 - 25:56
    ils décident de télécharger la conscience
    de L3 dans le vaisseau
  • 25:56 - 25:59
    Lando : Elle est en train de se raccorder.
  • 25:59 - 26:00
    et d'utiliser son système de navigation
    pour s'échapper.
  • 26:00 - 26:03
    Lando : Elle fait partie du vaisseau
    désormais.
  • 26:03 - 26:07
    En réalité, ils emprisonnent son esprit
    et du coup la transforme
  • 26:07 - 26:13
    en simple outil, une propriété
    sans pouvoir d'agir,
  • 26:13 - 26:19
    une propriété qui sera finalement
    dilapidée à la fin du film.
  • 26:19 - 26:24
    Lando : Tu es vraiment
    fou amoureux du Falcon non ?
  • 26:24 - 26:26
    Han : C'est réciproque, crois-moi.
    Sa place est avec moi.
  • 26:26 - 26:30
    Le pire c'est que cette fin tragique
    n'a été écrite que pour faire un clin d’œil
  • 26:30 - 26:36
    à une réplique anodine de
    L'Empire Contre Attaque.
  • 26:38 - 26:41
    C-3PO: Monsieur, je ne sais pas où votre
    vaisseau a appris à communiquer
  • 26:41 - 26:44
    mais il utilise un dialecte
    des plus étranges.
  • 26:44 - 26:50
    C'est pour expliquer les nombreuses
    excentricités du Millenium Falcon
  • 26:50 - 26:52
    et justifier la manière dont
    le vaisseau est personifié.
  • 26:52 - 26:56
    Han : Je veux que tu la prennes.
    J'insiste, prends-la.
  • 26:56 - 26:59
    Tu as besoin d'aide. C'est le vaisseau
    le plus rapide de la flotte.
  • 27:00 - 27:08
    C'est vraiment difficile de penser à une fin
    plus insultante pour une personnage dont la vie a été dédiée
  • 27:08 - 27:09
    à la lutte pour la liberté de disposer d'elle-même
  • 27:09 - 27:11
    Lando : Elle fait partie du
    vaisseau désormais.
  • 27:11 - 27:13
    L'histoire de L3 est une tragédie.
  • 27:13 - 27:18
    L3-37 : Qu'est-ce qui m'arrive ?
  • 27:18 - 27:23
    Mais pourquoi passer tant de temps
    à parler de robots de fiction ?
  • 27:23 - 27:29
    La science fiction a toujours été
    un moyen de proposer des réflexions
  • 27:29 - 27:32
    à peine déguisées
    sur l'humanité et de la société.
  • 27:33 - 27:37
    Dans l'imaginaire collectif, les histoires
    de robots t
  • 27:37 - 27:40
    des droits juridiques de futures machines.
  • 27:40 - 27:47
    Roy: J'ai vu des choses que
    vous ne pouvez imaginer.
  • 27:47 - 27:54
    Après tout, il faudra encore longtemps
    avant que l'intelligence artificielle
  • 27:54 - 27:57
    devienne une possibilité
    dans le monde réel.
  • 27:59 - 28:04
    Les histoires sur les robots sont souvent
    des histoires sur la main-d’œuvre
  • 28:04 - 28:06
    exploité ou deshumanisé.
  • 28:06 - 28:09
    Les robots sont utilisés comme prétexte
    pour traiter de la manière dont
  • 28:09 - 28:15
    certains groupes sociaux ont été vus
    comme jetables, contrôlables,
  • 28:15 - 28:21
    interchangeables, sacrifiables
    et remplaçables.
  • 28:21 - 28:25
    Guinan : Considérez que dans
    l'histoire de plusieurs mondes,
  • 28:25 - 28:26
    il y a toujours eu des
    créatures remplaçables.
  • 28:26 - 28:31
    Ils font le travail désagréable. Ils font
    le travail que personne d'autre ne veut
  • 28:31 - 28:34
    faire, car c'est trop difficile
    ou trop dangereux.
  • 28:34 - 28:39
    Pas besoin de penser à leur sécurité.
    Vous ne pensez pas à ce qu'ils ressentent.
  • 28:39 - 28:44
    Guinan : Des générations complètes
    d'être jetables.
  • 28:45 - 28:51
    Alors que Star Wars utilise les robots
    pour faire allusion à l’esclavage,
  • 28:51 - 28:55
    la franchise n'a pas grand chose à dire
    sur cette métaphore.
  • 28:55 - 28:58
    Guinan : Je pense que c'est un peu sévère.
  • 28:58 - 29:01
    Picard : Je ne pense pas que c'est un peu
    sévère, je pense que c'est la vérité.
  • 29:02 - 29:05
    Revenons à Isaac Asimov un instant.
  • 29:05 - 29:12
    Cette citation de son essai en 1981
    semble être pertinente pour notre analyse.
  • 29:12 - 29:16
    Il écrit « Les robots sont les nouveaux
    domestiques - patients, ne se plaignant ni ne se révoltant jamais.
  • 29:16 - 29:20
    S'ils ont une forme humaine, ils peuvent
    utiliser des outils conçus par les humains
  • 29:20 - 29:25
    et s'ils sont assez intelligents, peuvent
    servir d'amis ou de serviteur. »
  • 29:31 - 29:35
    Jane: Attention Rosie,
    tu vas encore rouiller.
  • 29:35 - 29:38
    Évidemment, Asimov parlait d'un progrès
    technologique dans le monde réel
  • 29:38 - 29:43
    mais sa vision des robots comme
    des « amis et serviteurs »
  • 29:43 - 29:48
    résume bien la manière dont les droïdes
    sont présentés dans Star Wars.
  • 29:49 - 29:54
    N'oubliez pas, c'est un univers
    où l'esclavage humain existe aussi
  • 29:54 - 30:00
    mais qui est clairement présenté
    comme négatif même si les héros
  • 30:00 - 30:02
    ne s'empressent pas de l'abolir.
  • 30:02 - 30:05
    L'asservissement des robots
    est traitée différemment.
  • 30:05 - 30:08
    Anakin : Je dirai à mère
    de ne pas te vendre.
  • 30:08 - 30:12
    C-3PO : Me vendre ? Seigneur !
  • 30:13 - 30:20
    On voit une classe entière d'êtres
    conscients qui n'a aucun droit ni autonomie.
  • 30:20 - 30:22
    Haut-parleur : Tous droïdes doivent
    être enregistrés.
  • 30:22 - 30:27
    Mais cette dynamique de pouvoir
    n'est jamais remise en question par le récit.
  • 30:27 - 30:32
    C'est au contraire présenté comme
    un aspect normal et naturel de cet univers.
  • 30:34 - 30:40
    Les auteurs n'utilisent l'esclavage
    que pour ajouter une couche de graveleux
  • 30:40 - 30:45
    et de glauque à l'univers sans avoir
    à traiter l'héritage historique
  • 30:45 - 30:48
    compliqué sur lequel ils s'appuient.
  • 30:49 - 30:55
    Que ce soit leur intention ou pas,
    l'esclavage ne peut pas être utilisé dans une fiction
  • 30:55 - 31:01
    sans évoquer l'horreur de l'histoire
    raciste et l'héritage persistant de cette institution
  • 31:02 - 31:09
    et c'est le cas même si les rôles
    d'esclaves sont incarnés par des robots.
  • 31:09 - 31:13
    Luke : Je vous offre ses deux droïdes
    en cadeau.
  • 31:13 - 31:15
    C-3PO : Qu'a-t-il dit?
  • 31:15 - 31:18
    Luke : Ce sont des travailleurs
    et des bons serviteurs.
  • 31:18 - 31:22
    C-3PO : C'est impossible ! R2,
    c'est le mauvais message.
  • 31:22 - 31:29
    Nier la radicalité de l'esclavage,
    le réduire à un fantasme dont le public
  • 31:29 - 31:31
    profiter par procuration sans gêne.
  • 31:32 - 31:38
    Il est tout à fait possible que la fiction
    s'inspire de la réalité sur des sujets
  • 31:38 - 31:42
    comme l'oppression et l'esclavage
    en portant un discours politique critique.
  • 31:47 - 31:53
    Les albums de Janelle Monae ArchAndroid
    et Metropolis en sont de bons exemples.
  • 31:56 - 32:01
    Ce type d'histoires est utilisé depuis
    très longtemps en science fiction
  • 32:01 - 32:05
    et on parle de néo esclavagisme
    ou de méta esclavagisme.
  • 32:05 - 32:09
    Mais si certains récits réussissent ce pari
  • 32:09 - 32:12
    beaucoup d'autres échouent
    à traiter la métaphore de l'esclavage
  • 32:12 - 32:16
    Dobby : Maître a donné à Dobby
    une chaussette.
  • 32:16 - 32:22
    Une erreur courante est de représenter
    des équivalences erronées
  • 32:22 - 32:29
    en imaginant des mouvements de libération
    basés sur la suprématie plutôt que la liberté ou la justice.
  • 32:29 - 32:32
    Dr. Klaus : Chacun de nous devra
    aura le choix.
  • 32:32 - 32:37
    Dr. Klaus : Être esclave
    ou prendre le pouvoir !
  • 32:37 - 32:40
    Il semblerait que Star Wars
    emprunte cette direction
  • 32:40 - 32:46
    Zéro : Mon temps de réponse est plus rapide
    que les organiques et je suis plus intelligent.
  • 32:46 - 32:47
    mais espérons que non.
  • 32:50 - 32:57
    La position de L337 sur l'esclavage des droïdes
    aurait pu être une opportunité
  • 32:57 - 33:04
    pour se confronter au triste constat
    que sur des dizaines de films et séries,
  • 33:04 - 33:09
    les héros semblent avoir maintenu
    des êtres sensibles à l'état d'esclaves.
  • 33:09 - 33:12
    C-3PO : Maître Luke est ton
    propriétaire maintenant,
  • 33:12 - 33:15
    Ne parle plus de
    cette folie d'Obi-Wan Kenobi.
  • 33:15 - 33:19
    C-3PO : Tu as de la chance qu'il
    ne te fasse pas exploser en morceaux.
  • 33:19 - 33:25
    Si en général les héros sont plus gentils
    avec leurs droïdes que les méchants,
  • 33:25 - 33:27
    D-O : Très gentil.
  • 33:27 - 33:32
    les héros ne font rien
    pour que les droïdes soient libérés.
  • 33:32 - 33:34
    Rey : Ce n'est pas normal.
  • 33:34 - 33:35
    Mais et si avait été le cas ?
  • 33:35 - 33:40
    Imaginez si ces luttes avaient été
    une cause commune pour l'alliance
  • 33:40 - 33:44
    au lieu de lever les yeux au ciel.
  • 33:44 - 33:46
    Droïde travailleur : Liberté !
  • 33:46 - 33:51
    Et si les droïdes de toute la galaxie
    avait rejoint la rébellion, non pas parce qu'ils sont mieux traités
  • 33:51 - 33:57
    mais parce qu'ils sont des alliés égaux
    dans la lutte pour la libération ?
  • 33:58 - 34:03
    Il y a plein d'opportunités pour explorer
    des intrigues qui ont du sens,
  • 34:03 - 34:07
    en particulier puisque
    les bases de l'empathie sont déjà là.
  • 34:08 - 34:12
    Nous aimons et nous soucions
    déjà des droïdes.
  • 34:12 - 34:15
    Nous compatissons déjà avec leur détresse.
  • 34:15 - 34:17
    Nous sommes déjà de leur côté.
  • 34:17 - 34:23
    Kuiil : Personne ne sera libre tant que
    les choses ne changeront pas.
  • 34:24 - 34:29
    Star Wars pourrait créer un univers
    plus courageux et plus intéressant
  • 34:29 - 34:33
    en plaçant la libération des droïdes
    au centre de l'histoire.
  • 34:33 - 34:38
    Générale Leia : Ne sous-estime
    jamais un droïde.
  • 34:38 - 34:40
    Rey : Oui, Maître.
  • 34:41 - 34:43
    Merci d'avoir regarder !
  • 34:43 - 34:47
    Ces vidéos d'analyse prennent énormément
    de temps à écrire, monter et produire.
  • 34:47 - 34:51
    Elles sont 100 % financées
    par des internautes comme vous.
  • 34:51 - 34:56
    Si vous voulez soutenir ce projet
    vous pouvez aller sur Patreon
  • 34:56 - 34:59
    et j'ai aussi mis un lien Paypal dans
    la description si ça vous convient mieux.
  • 34:59 - 35:03
    Dans les mois à venir, je vais faire
    plusieurs nouvelles vidéos
  • 35:03 - 35:06
    Dans les mois à venir, je vais faire
    plusieurs nouvelles vidéos
  • 35:06 - 35:09
    dont une sur le mythe selon lequel
    les garçons ne pleurent pas,
  • 35:09 - 35:13
    une autre sur la rédemption des hommes
    par la mort dans les films Hollywoodiens
  • 35:13 - 35:17
    et enfin, j'enquêterai sur le colonialisme
    dans les jeux de société modernes.
  • 35:17 - 35:19
    Vous pouvez voir une partie
    de mes recherches derrière moi.
  • 35:19 - 35:25
    Prenez soin de vous
    et à la prochaine fois.
Title:
La tragédie des droïdes de Star Wars
Description:

Ce n'est pas vraiment une histoire de Star Wars sans les adorables et mémorables droïdes qui volent la vedette. Cepandant, lorsqu'on y réfléchit vraiment, il y a quelque chose de profondément tragique dans le rôle que ces vies artificielles jouent dans l'univers de Star Wars.

PATREON
Si vous aimeriez m'aider à financer mes dissertations vidéos, veuillez visiter Patreon au: https://www.patreon.com/popdetective

PAYPAL
Si vous préférez faire un don unique, vous pouvez le faire avec PayPal au:
https://www.paypal.me/popdetective

RÉFÉRENCES
• Race in American Science Fiction by Isiah Lavender III
(Race dans la science-fiction américaine)
• Imagining Slaves and Robots in Literature, Film, and Pop Culture by Gregory Jerome Hampton
(En imaginant les esclaves et robots dans la littérature, les films et la culture populaire)
• Asimov on Science Fiction in Science Fiction Digest, October-November 1981
(Asimov discute science-fiction dans le Science Fiction Digest, octobre-novembre 1981)
•"Many Moons" par Janelle Monae
https://www.youtube.com/watch?v=EZyyORSHbaE

ROMANS MENTIONNÉS
• Kindred by Octavia E. Butler (Kindred - Liens de sang)
• The Salt Roads by Nalo Hopkinson (Sans traduction)
• Stars in My Pocket Like Grains of Sand by Samuel R. Delany (Sans traduction)
• vN: The Machine Dynasty by Madeline Ashby (Sans traduction)
• A Closed and Common Orbit by Becky Chambers (Sans traduction)
• Autonomous by Annalee Newitz (Autonome)

COMMENTAIRES
Tous les commentaires YouTube sont retenus pour approbation. Si vous voulez participer à créer une conversation constructive en ligne au sujet de cette vidéo, veuillez le partager sur vos propres réseaux sociaux.

FAIR USE (Code légal américain)
All multimedia clips included in this video constitute a 'fair use' of any copyrighted material as provided for in Section 107 of U.S. Copyright law, which allows for criticism, comment and scholarship. Learn more about fair use with this awesome app by New Media Rights! http://newmediarights.org/fairuse

CRÉDITS
Scripte/Édition: Jonathan McIntosh
Graphiques visuels: Jonathan McIntosh
Musique de conclusion: Rick Lopez

more » « less
Video Language:
English
Duration:
35:39

French subtitles

Revisions Compare revisions