Return to Video

Abigail DeVille "La Lumière de la Liberté" / Art21 "Extended Play"

  • 0:07 - 0:10
    ABIGAIL DEVILLE : "Si il n'y a pas
    d'acharnement,
    il n'y a pas de progression"
  • 0:14 - 0:19
    "Ceux qui clament privilégier la liberté
    mais dénigrent l'agitation,
  • 0:19 - 0:23
    sont des hommes qui veulent récolter
    sans semer,
  • 0:25 - 0:28
    ils veulent la pluie
    sans le tonnerre ni les éclairs.
  • 0:31 - 0:35
    Ils veulent l'océan sans le terrible
    rugissement de ses eaux tumultueuses."
  • 0:38 - 0:42
    Frederik Douglass, le 4 aout 1857
  • 0:42 - 0:46
    [Abigail DeVille :
    la lumière de la liberté"]
  • 0:56 - 0:58
    [Madison Square Park]
  • 1:01 - 1:05
    D'abord, j'ai trouvé
    la citation de Frederick Douglass
  • 1:05 - 1:09
    et c'était moi qui
    pensait comment
  • 1:09 - 1:12
    contextualiser rapidement
    ce qui s'était passé cet été.
  • 1:14 - 1:17
    je pense que cela a à voir avec
    les images qu'il a peintes
  • 1:17 - 1:20
    je pensais toujours à
    ces vagues déferlantes
  • 1:21 - 1:24
    et aux vagues de personnes qui
    s'accrochaient les unes aux autres,
    bras dessus, bras dessous
  • 1:24 - 1:28
    et qui probablement luttaient
    contre la mort
  • 1:29 - 1:31
    à travers cette pandémie
  • 1:31 - 1:34
    pour en fait combattre pour tout ce que
    cette nation revendique
  • 1:34 - 1:37
    sur quoi elle a été fondée et
    basée.
  • 2:00 - 2:04
    C'est la commémoration
    du mouvement et des manifestations
    de Black Lives Matter
  • 2:04 - 2:10
    et des vies noires présentes sur ce
    continent depuis 400 ans.
  • 2:13 - 2:15
    Lorsque je plaçais les bras,
  • 2:15 - 2:19
    en pensant aux manières dont
    tout aurait pu être si différent,
  • 2:19 - 2:23
    aux occasions et aux moments qui
    n'ont pas été saisis
  • 2:23 - 2:28
    régulièrement dans l'histoire de New York et
    dans l'histoire de la nation dans son ensemble :
  • 2:29 - 2:30
    des moments pour évoluer
  • 2:30 - 2:36
    ou des moments où l'écart
    s'amenuisait.
  • 2:41 - 2:44
    En 4ème année, j'ai eu une
    incroyable institutrice,
  • 2:44 - 2:46
    son nom était Madame Hammond.
  • 2:46 - 2:47
    Elle était extraordinaire.
  • 2:47 - 2:50
    Elle a vraiment rendu
    l'histoire vivante pour nous
  • 2:50 - 2:54
    Elle nous a fait écouter le disque du
    discours de Martin Luther King,
  • 2:54 - 2:58
    vous auriez pu entendre une goutte
    d'eau tombée dans la classe.
  • 2:58 - 3:02
    je me souviens serrer la main de
    ma meilleure amie sous la table
  • 3:02 - 3:05
    j'étais si touchée par ses mots
  • 3:05 - 3:07
    la force de ses mots.
  • 3:07 - 3:10
    Elle a planté une graine,
    ça c'est sûr,
  • 3:12 - 3:16
    sur la manière dont nous participons tous
    à l'histoire.
  • 3:18 - 3:22
    voir des images de la main de la Statue
    de la Liberté avec la torche dans le parc
  • 3:22 - 3:24
    Je me disais "okay, maintenant
    je peux arrêter de regarder"
  • 3:24 - 3:25
    "on y est"
  • 3:25 - 3:27
    "je ne pense qu'à ça"
  • 3:27 - 3:29
    "je ne veux parler que de ça"
  • 3:30 - 3:34
    la torche et la main de la
    Statue de la Liberté
  • 3:34 - 3:39
    placée dans ce parc pendant 6 ans
    de 1876 à 1882
  • 3:39 - 3:43
    pendant qu'ils essayaient de
    récolter des fonds pour le piedestal
  • 3:43 - 3:45
    pour la Statue de la Liberté.
  • 3:50 - 3:52
    J'adore les échafaudages.
  • 3:52 - 3:56
    Ils sont omniprésents ici
    à New York
  • 3:57 - 4:00
    Tout est toujours en cours de construction
    et démoli.
  • 4:00 - 4:05
    Cette idée de liberté est en continuelle
    construction
  • 4:05 - 4:07
    et reconstruction-
  • 4:07 - 4:09
    de génération en génération.
  • 4:13 - 4:16
    Penser que des cloches puissent être
    un autre symbole de la liberté
  • 4:16 - 4:20
    mais qu'elles sont enfermées
    au creux de cette torche
  • 4:20 - 4:22
    qu'elles ne peuvent pas vraiment sonner.
  • 4:24 - 4:27
    C'est aussi ce qui alimente la torche,
  • 4:27 - 4:30
    et la flamme bleue est aussi la partie
    la plus chaude du feu.
  • 4:39 - 4:43
    La société a essayé de nous diviser ou de
    nous définir en fonction de nos corps
  • 4:43 - 4:45
    ou en fonction de où nous vivons -
  • 4:45 - 4:49
    ou selon la classe socio-économique,
    l'éducation, tout.
  • 4:54 - 4:57
    La manière comme nous nous sommes
    liés collectivement les uns aux autres
  • 4:57 - 5:00
    et affirmer autre chose.
  • 5:08 - 5:11
    Je pense que faire en sorte
    que cela marche
  • 5:11 - 5:14
    c'était, d'une certaine manière,
    comme un prière, un espoir,
  • 5:14 - 5:16
    quelque chose pour le futur-
  • 5:16 - 5:20
    pour ramener des noms du passé
    dans le présent.
  • 5:20 - 5:23
    Et pour continuer la chute
  • 5:23 - 5:28
    pour transmettre le bâton et
    honorer le collectif.
Title:
Abigail DeVille "La Lumière de la Liberté" / Art21 "Extended Play"
Description:

Épisode #272 : sculptrice et artiste en installation, Abigail DeVille révèle ses idées et ses inspirations qui l’ont conduite à l’élaboration de la commande de son œuvre d’art publique, « Lumière de la Liberté » (2020). Cette grande sculpture d’une torche échafaudée d’où s’échappent des flammes bleues constituées de douzaines de bras de mannequins bleus a été inspirée par les manifestations du mouvement Black Lives Matter de l’été 2020, lorsque les manifestants, reliés les uns aux autres bras dessus, bras dessous, ont marché contre l’injustice raciale durant une pandémie mondiale.

Se souvenant de l’influence de son institutrice de quatrième année, Abigail DeVille décrit son intérêt constant pour l’histoire et sa conviction que chaque personne a un rôle actif dans le façonnage du futur. « La Lumière de la Liberté » se trouve à Madison Square Park dans la ville de New York et se base sur les couches historiques de New York et des États-Unis — . Elle invoque les mots de Frederick Douglass et l’exposition publique de la main brandissant la torche de la Statue de la Liberté à Madison Square Park de 1876 à 1882 tout en commémorant la vie des Noirs en Amérique du Nord au cours des quatre derniers siècles. En amalgamant le passé, notre turbulent présent et son espoir en un avenir meilleur, Abigail DeVille demande aux spectateurs d’examiner la notion de liberté qui « est en construction continuelle, et en reconstruction de génération en génération » et du rôle que nous jouons individuellement et collectivement.

Animée depuis longtemps par un intérêt marqué pour les lieux et les personnes marginalisés, Abigail DeVille crée des montages immersifs dans des lieux précis dans le but d’attirer l’attention sur ces histoires oubliées. Abigail DeVille travaille souvent avec des objets et des matériaux trouvés dans les environs du lieu d’exposition. Même si les objets collectés sont essentiels à ses installations, la priorité d’Abigail DeVille se concentre sur ce que les histoires entourant son œuvre peuvent raconter. Les racines familiales d’Abigail DeVille remontent au moins à deux générations. Son intérêt pour la ville, son travail à son sujet est à la fois personnel et politique.

Découvrez plus sur l’artiste :
https://art21.org/artist/abigail-deville/

CRÉDITS : Producteur : Ian Forster. Entretien : Ian Forster. Éditrice : Stephanie Andreou. Caméra : Sean Hanley. Son : Fivel Rothberh. Coloriste : Jonah Greenstein. Mixage sonore : Adam Boese. Musique : Blue Dot Sessions. Séquences additionnelles : John Mattiuzzi. Présentation de l’œuvre d’art : Abigaïl DeVille et Madison Square Park Conservancy. Remerciement spécial : Brooke Kamin Rapaport, NYC Ferry, Pioneer Works, et Tom Reidy.

« Extended Play » est soutenu par la Fondation pour les Arts Andy Warhol, et, en partie, par des fonds publics du Département des affaires culturelles de la ville de New York en partenariat avec le conseil municipal ; Dawn et Chris Fleischner, le Art21 Contemporay Council et des contributeurs individuels.

#AbigailDeVille #Art21 #Art21ExtendedPlay

more » « less
Video Language:
English
Team:
Art21
Proiect:
"Extended Play" series
Duration:
05:50

French subtitles

Versiuni Compare revisions