Return to Video

Abigail DeVille "La Lumière de la Liberté" / Art21 "Extended Play"

  • 0:07 - 0:10
    ABIGAIL DEVILLE : "Si il n'y a pas
    d'acharnement,
    il n'y a pas de progression"
  • 0:14 - 0:19
    "Ceux qui clament privilégier la liberté
    mais dénigrent l'agitation"
  • 0:19 - 0:23
    sont des hommes qui veulent récolter
    sans semer
  • 0:25 - 0:28
    ils veulent la pluie mais sans le tonnerre
    ni les éclairs
  • 0:31 - 0:35
    ils veulent l'océan sans le terrible
    rugissement de ses eaux tumultueuses
  • 0:38 - 0:42
    Frederik Douglass, le 4 aout 1857
  • 0:42 - 0:46
    [Abigail DeVille :
    la lumière de la liberté"]
  • 0:56 - 0:58
    [Madison Square Park]
  • 1:01 - 1:05
    D'abord, j'ai trouvé
    la citation de Frederick Douglass
  • 1:05 - 1:09
    et c'était moi qui
    pensait comment
  • 1:09 - 1:12
    contextualiser rapidement
    ce qui s'était passé cet été là.
  • 1:14 - 1:17
    je pense que cela a à voir avec
    les images qu'il a peintes
  • 1:17 - 1:20
    je pensais toujours à
    ces vagues déferlantes
  • 1:21 - 1:24
    et aux vagues de personnes qui
    s'accrochaient les unes aux autres,
    main dans la main
  • 1:24 - 1:28
    et qui probablement luttaient
    contre la mort
  • 1:29 - 1:31
    à travers cette pandémie
  • 1:31 - 1:34
    pour en fait combattre pour tout ce que
    cette nation revendique
  • 1:34 - 1:37
    sur quoi elle a été fondée et
    basée.
  • 2:00 - 2:04
    C'est la commémoration
    du mouvement et des manifestations
    de Black Lives Matter
  • 2:04 - 2:10
    et des vies noires présentes sur ce
    continent depuis 400 ans.
  • 2:13 - 2:14
    Lorsque je plaçais les bras,
  • 2:14 - 2:15
    en pensant aux manières dont
    tout aurait pu être si différent,
  • 2:15 - 2:19
    aux occasions et aux moments qui
    n'ont pas été saisis
  • 2:19 - 2:23
    régulièrement dans l'histoire de New York et
    dans l'histoire de la nation dans son ensemble :
  • 2:23 - 2:28
    des moments pour évoluer
  • 2:28 - 2:29
    ou des moments où l'écart
    s'amenuisait.
  • 2:29 - 2:30
    En CM1, j'ai eu une
    incroyable institutrice,
  • 2:30 - 2:36
    son nom était Madame Hammond.
  • 2:41 - 2:44
    Elle était extraordinaire.
  • 2:44 - 2:46
    Elle a vraiment rendu
    l'histoire vivante pour nous
  • 2:46 - 2:47
    Elle nous a fait écouter le disque du
    discours de Martin Luther King,
  • 2:47 - 2:50
    vous auriez pu entendre une goutte
    d'eau tombée dans la classe.
  • 2:50 - 2:54
    je me souviens serrer la main de
    ma meilleure amie sous la table
  • 2:54 - 2:58
    j'étais si touchée par ses mots
  • 2:58 - 3:01
    la force de ses mots.
  • 3:01 - 3:02
    Elle a planté une graine,
    ça c'est sûr,
  • 3:02 - 3:05
    sur la manière dont nous participons tous
    à l'histoire.
  • 3:05 - 3:06
    voir des images de la main de la Statue
    de la Liberté avec la torche dans le parc
  • 3:06 - 3:07
    Je me disais "okay, maintenant
    je peux arrêter de regarder"
  • 3:07 - 3:10
    "on y est"
  • 3:12 - 3:16
    "je ne pense qu'à ça"
  • 3:18 - 3:22
    "je ne veux parler que de ça"
  • 3:22 - 3:24
    la torche et la main de la
    Statue de la Liberté
  • 3:24 - 3:25
    placée dans ce parc pendant 6 ans
    de 1876 à 1882
  • 3:25 - 3:25
    pendant qu'ils essayaient de
    récolter des fonds pour le piedestal
  • 3:25 - 3:27
    pour la Statue de la Liberté.
  • 3:27 - 3:29
    J'adore les échafaudages.
  • 3:30 - 3:34
    Ils sont omniprésents ici
    à New York
  • 3:34 - 3:39
    Tout est toujours en cours de construction
    et démoli.
  • 3:39 - 3:43
    L'idée de liberté est en continuelle
    construction
  • 3:43 - 3:45
    et reconstruction-
  • 3:50 - 3:51
    de génération en génération.
  • 3:51 - 3:52
    Penser que des cloches puissent être
    un autre symbole de la liberté
  • 3:52 - 3:56
    mais qu'elles sont enfermées
    au creux de cette torche
  • 3:57 - 4:00
    qu'elles ne peuvent pas vraiment sonner.
  • 4:00 - 4:05
    C'est aussi ce qui alimente la torche,
  • 4:05 - 4:07
    et la flamme bleue est aussi la partie
    la plus chaude du feu.
  • 4:07 - 4:09
    La société a essayé de nous diviser ou de
    nous définir en fonction de nos corps
  • 4:13 - 4:16
    ou en fonction de où nous vivons -
  • 4:16 - 4:20
    ou selon la classe socio-économique,
    l'éducation, tout.
  • 4:20 - 4:22
    La manière comme nous nous sommes
    liés collectivement les uns aux autres
  • 4:24 - 4:27
    et affirmer autre chose.
  • 4:27 - 4:30
    Je pense que faire en sorte
    que cela marche
  • 4:39 - 4:43
    c'était, d'une certaine manière,
    comme un prière, un espoir,
  • 4:43 - 4:45
    quelque chose pour le futur-
  • 4:45 - 4:49
    pour ramener des noms du passé
    dans le présent.
  • 4:54 - 4:57
    Et pour continuer la chute
  • 4:57 - 5:00
    pour transmettre le bâton et
    honorer le collectif
  • 5:08 - 5:11
  • 5:11 - 5:14
  • 5:14 - 5:16
  • 5:16 - 5:20
  • 5:20 - 5:23
  • 5:23 - 5:28
Title:
Abigail DeVille "La Lumière de la Liberté" / Art21 "Extended Play"
Description:

more » « less
Video Language:
English
Team:
Art21
Proiect:
"Extended Play" series
Duration:
05:50

French subtitles

Versiuni Compare revisions