Return to Video

Obama annonce des sanctions élargies contre la Russie en réponse au référendum de la Crimée.

  • 0:01 - 0:03
    Bonjour, tout le monde.
  • 0:03 - 0:08
    A travers les mois récents, pendant que les citoyens de l'Ukraine se faisait entendre,
  • 0:08 - 0:12
    un principe fondamental nous guidait.
  • 0:12 - 0:17
    L'avenir de l'Ukraine doit être déterminé par le peuple ukrainien.
  • 0:17 - 0:23
    Ainsi, la souveraineté et l'intégralité territoriale de l'Ukraine doivent être respectées
  • 0:22 - 0:26
    et la loi internationale doit être soutenue.
  • 0:26 - 0:29
    Et donc, la décision de la Russie de déployer des troupes en Crimée
  • 0:29 - 0:32
    a reçu à juste titre de la condamnation mondiale.
  • 0:32 - 0:36
    Dès le début, les Etats-Unis ont mobilisé la communauté internationale
  • 0:36 - 0:38
    pour soutenir l'Ukraine.
  • 0:38 - 0:41
    Pour isoler la Russie à cause de ses actions,
  • 0:41 - 0:43
    et pour rassurer nos alliés et nos partenaires.
  • 0:43 - 0:47
    Nous avons vu encore cette unité internationale pendant le week-end
  • 0:47 - 0:53
    quand la Russie était seule au conseil de sécurité de l'ONU pour défendre ses actions en Crimée.
  • 0:53 - 0:55
    Et comme j'ai dit au Président Putin hier,
  • 0:55 - 1:04
    le referendum en Crimée a clairement violé la constitution ukrainienne et la loi internationale
  • 1:04 - 1:08
    et ne sera pa reconnu par la communauté internationale.
  • 1:08 - 1:13
    Aujourd'hui, j'annonce des mesures qui continueront à augmenter le prix pour la Russie,
  • 1:13 - 1:17
    et pour les responsables de ce qui se passe en Ukraine.
  • 1:17 - 1:21
    D'abord, comme a autorisé l'ordre exécutif que j'ai signé il y a deux semaines,
  • 1:21 - 1:26
    nous imposons des sanctions aux individus spécifiquement responsables
  • 1:26 - 1:31
    pour avoir sapé la souveraineté, l'intégralité territoriale, et le gouvernement ukrainiens.
  • 1:31 - 1:34
    Nous démontrons clairement que leurs actions auront des conséquences.
  • 1:34 - 1:41
    Deuxième, j'ai signé un nouveau ordre exécutif qui étend le cadre de nos sanctions.
  • 1:41 - 1:45
    Comme première étape, j'autorise des sanctions contre des fonctionnaires russes,
  • 1:45 - 1:49
    des entités au secteur d'armes à la Russie,
  • 1:49 - 1:55
    et des individus qui donnent du soutient matériel aux fonctionnaires supérieures du gouvernement russe,
  • 1:55 - 1:58
    et si la Russie continue à se mêler en Ukraine,
  • 1:58 - 2:02
    nous sommes prêts à déployer des sanctions additionnelles.
  • 2:02 - 2:07
    Troisième, nous continuons à consulter intimement avec nos partenaires européennes
  • 2:07 - 2:12
    qui sont avancés avec leurs propres sanctions contre la Russie aujourd'hui à Bruxelles.
  • 2:12 - 2:17
    Ce soir, le vice-président Biden part en Europe, où il rencontera des dirigeants de nos alliés de l'OTAN:
  • 2:17 - 2:21
    la Pologne, l'Estonie, la Lettonie, et la Lituanie.
  • 2:21 - 2:23
    Et je voyagerai en Europe la semaine prochaine.
  • 2:23 - 2:26
    Notre message sera évident.
  • 2:26 - 2:29
    En tant que des alliés de l'OTAN, nous avons un engagement sérieux à notre défense collective,
  • 2:29 - 2:32
    et nous soutiendrons cet engagement.
  • 2:32 - 2:35
    Quatrième, nous continuerons à démontrer clairement à la Russie
  • 2:35 - 2:38
    que des provocations additionnelles n'accomplirent rien
  • 2:38 - 2:41
    que d'isoler la Russie plus profondément et de diminuer sa place mondiale.
  • 2:41 - 2:44
    La communauté internationale continuera à faire front commun
  • 2:44 - 2:47
    pour opposer des violations de la souveraineté ukrainienne
  • 2:47 - 2:51
    et l'integralité territoriale, et la continuation de l'intervention militaire de la Russie en Ukraine
  • 2:51 - 2:55
    ne sert qu'à intensifier l'isolement diplomatique de la Russie
  • 2:55 - 2:59
    et d'endommager de plus l'économie russe.
  • 2:59 - 3:03
    A l'avenir, nous pouvons calibrer nos réponses selon si la Russie choisit
  • 3:03 - 3:07
    à intensifier ou à réduire la situation.
  • 3:07 - 3:12
    Alors, je crois qu'il y a toujours un moyen à résoudre cette situation avec la diplomatie,
  • 3:12 - 3:17
    pour qu'elle adresse les intérêts de la Russie de même que de l'Ukraine.
  • 3:17 - 3:21
    Cela exige que la Russie se retire ses troupes de la Crimée à leurs bases,
  • 3:21 - 3:25
    qu'elle soutient le déploiement des surveillants internationals additionnels en Ukraine,
  • 3:25 - 3:29
    et qu'elle entre en dialogue avec le gouvernement ukrainien,
  • 3:29 - 3:33
    qui a indiqué qu'il est prêt à poursuivre des réformations constitutionnelles
  • 3:33 - 3:37
    en préparation pour les élections du printemps.
  • 3:37 - 3:41
    Mais tout au long de ce processus,
  • 3:41 - 3:44
    nous allons rester déterminés avec notre soutient inébranlable de l'Ukraine.
  • 3:44 - 3:47
    Comme j'ai dit au Premier ministre Yatsenyuk la semaine dernière,
  • 3:47 - 3:49
    les Etats-Unis soutiennent le peuple de l'Ukraine
  • 3:49 - 3:53
    et leur droit à déterminer leur propre destin.
  • 3:53 - 3:54
    Nous continuerons à travailler avec le Congrès
  • 3:54 - 3:59
    et nos alliés mondiales pour donner à l'Ukraine le soutient économique nécessaire
  • 3:59 - 4:03
    pour surmonter ce crise et pour améliorer les vies quotidiennes de la peuple ukranienne.
  • 4:03 - 4:07
    Et à l'avenir, nous continuerons à considérer les façons dans lesquelles
  • 4:07 - 4:10
    nous pouvons aider nos amis ukrainiens atteindre leurs droits universelles
  • 4:10 - 4:15
    et la sécurité, prospérité, et dignité qu'ils méritent.
Title:
Obama annonce des sanctions élargies contre la Russie en réponse au référendum de la Crimée.
Description:

Le président Barack Obama a annoncé lundi au Maison Blanche qu'il a l'intention d'imposer des sanctions contre des individus spécifiques qui ont sapé la souveraineté de l'Ukraine, y compris des fonctionnaires russes.

"Ce référendum en Crimée a clairement violé la loi ukrainienne et internationale et ne sera pas reconnu par la communauté internationale,"a dit Obama en réponse à un référendum pour déterminer si la Crimée se séparer de l'Ukraine et rejoindre la Russie.

Le président a averti que "la continuation de l'intervention militaire de la Russie en Ukraine ne sert qu'à intensifier l'isolement diplomatique de la Russie et d'endommager de plus l'économie russe."

more » « less
Video Language:
English
Team:
PBS NewsHour
Proiect:
World
Duration:
04:16

French subtitles

Versiuni