Return to Video

Le pouvoir durable d'une demande de pardon sincère

  • 0:02 - 0:06
    Ces dernières années,
    nous avons dénoncé les hommes.
  • 0:07 - 0:08
    Ça devait être fait.
  • 0:08 - 0:10
    (Applaudissements)
  • 0:10 - 0:16
    Récemment, j'ai compris que nous devions
    faire une chose encore plus difficile.
  • 0:17 - 0:20
    Nous devons, comme mon bon ami
    Tony Porter le dit si bien,
  • 0:20 - 0:24
    trouver un moyen d'inclure les hommes.
  • 0:25 - 0:29
    Mon père a commencé à abuser
    sexuellement de moi quand j'avais 5 ans.
  • 0:31 - 0:34
    Il venait dans ma chambre
    au milieu de la nuit.
  • 0:34 - 0:36
    Il semblait en transe.
  • 0:36 - 0:39
    Il a continué d'abuser de moi
    jusqu'à mes dix ans.
  • 0:40 - 0:42
    Quand j'essayais de lui résister,
  • 0:42 - 0:45
    quand j'ai enfin pu lui dire non,
  • 0:45 - 0:47
    il a commencé à me frapper.
  • 0:47 - 0:49
    Il me disait que j'étais stupide.
  • 0:49 - 0:50
    Il me traitait de menteuse.
  • 0:51 - 0:54
    Ses assauts sexuels ont cessé
    quand j'ai eu dix ans,
  • 0:54 - 0:57
    mais en réalité, ils sont sans fin.
  • 0:58 - 0:59
    Ils ont transformé qui j'étais.
  • 1:00 - 1:04
    Je ressentais continuellement
    anxiété, culpabilité et honte.
  • 1:04 - 1:06
    Je ne comprenais pas pourquoi.
  • 1:06 - 1:09
    Je détestais mon corps, je me détestais.
  • 1:09 - 1:11
    J'étais souvent malade.
  • 1:11 - 1:12
    Je ne parvenais pas à penser.
  • 1:12 - 1:14
    J'oubliais des choses.
  • 1:14 - 1:18
    J'étais attirée par des hommes
    et des femmes dangereux
  • 1:18 - 1:22
    à qui je permettais, que j'invitais même,
    à me maltraiter
  • 1:22 - 1:25
    car c'était ce que mon père
    m'avait appris sur l'amour.
  • 1:27 - 1:31
    J'ai attendu toute ma vie que
    mon père me présente ses excuses.
  • 1:32 - 1:33
    Il ne l'a jamais fait.
  • 1:33 - 1:35
    Il ne voulait pas le faire.
  • 1:35 - 1:38
    Et avec les scandales récents
    impliquant des hommes connus,
  • 1:38 - 1:41
    quand leurs actes ont été exposés,
  • 1:41 - 1:42
    j'ai pris conscience que
  • 1:43 - 1:47
    je n'avais jamais entendu un homme
  • 1:47 - 1:51
    qui a commis un viol
    ou une violence physique
  • 1:51 - 1:55
    présenter des excuses en public
    à sa victime.
  • 1:56 - 1:58
    J'ai commencé à réfléchir
  • 1:58 - 2:03
    à ce qu'une demande de pardon sincère
    et durable pourrait être.
  • 2:08 - 2:12
    Une chose étrange est alors survenue.
  • 2:12 - 2:14
    J'ai commencé à écrire
  • 2:14 - 2:17
    et je suis devenue l'interprète
    de la voix de mon père.
  • 2:18 - 2:21
    Il a commencé à m'expliquer
    ce qu'il avait fait
  • 2:21 - 2:22
    et pourquoi.
  • 2:22 - 2:25
    Il a commencé à présenter ses excuses.
  • 2:25 - 2:28
    Mon père est mort il y a 31 ans
  • 2:28 - 2:29
    mais dans cette lettre d'excuses
  • 2:29 - 2:32
    que j'avais dû écrire pour lui,
  • 2:32 - 2:36
    j'ai découvert le pouvoir
    de la demande de pardon
  • 2:37 - 2:39
    et en quoi cela peut
    devenir le point de départ
  • 2:39 - 2:41
    pour avancer dans la crise actuelle
  • 2:41 - 2:44
    entre les hommes et les femmes
    dont ils ont abusé.
  • 2:45 - 2:49
    La demande de pardon
    est un engagement sacré.
  • 2:50 - 2:52
    Elle exige une honnêteté scrupuleuse.
  • 2:53 - 2:56
    Elle exige une introspection
    profonde et du temps.
  • 2:56 - 2:58
    On ne peut pas la bousculer.
  • 2:58 - 3:01
    J'ai découvert qu'il y a quatre étapes
    à la demande de pardon.
  • 3:01 - 3:04
    Permettez-moi de vous proposer
    de les parcourir ensemble.
  • 3:04 - 3:08
    La première étape consiste à expliciter
    ce que vous avez fait.
  • 3:09 - 3:11
    La description ne peut pas rester vague.
  • 3:11 - 3:13
    « Je suis désolé si je t'ai blessée »,
  • 3:13 - 3:15
    « Je suis désolé de t'avoir
    agressée sexuellement »
  • 3:15 - 3:16
    ne suffit pas.
  • 3:16 - 3:19
    Il faut dire ce qu'il
    s'est exactement passé.
  • 3:20 - 3:23
    « Je suis venu dans ta chambre
    au milieu de la nuit,
  • 3:23 - 3:25
    et je t'ai enlevé ton pyjama. »
  • 3:26 - 3:28
    « Je t'ai dévalorisée
    parce que j'étais jaloux
  • 3:28 - 3:30
    et je voulais que
    tu te sentes inférieure. »
  • 3:30 - 3:33
    La libération est dans les détails.
  • 3:34 - 3:37
    Une excuse est un souvenir
  • 3:37 - 3:39
    qui relie le passé au présent.
  • 3:39 - 3:43
    Elle affirme que ce qu'il s'est passé
    s'est vraiment passé.
  • 3:44 - 3:48
    À la deuxième étape,
    il faut se demander pourquoi.
  • 3:49 - 3:52
    Le pourquoi hante les survivants.
  • 3:52 - 3:57
    Pourquoi ? Pourquoi mon père voulait-il
    violer sa fille aînée ?
  • 3:57 - 4:01
    Pourquoi me tenir la tête
    et la fracasser contre un mur ?
  • 4:04 - 4:06
    Mon père
  • 4:06 - 4:10
    est le benjamin né
    bien après les autres enfants.
  • 4:11 - 4:14
    C'est l'accident devenu « le miracle ».
  • 4:14 - 4:18
    On l'a adoré et traité comme un saint.
  • 4:19 - 4:22
    Mais l'adoration n'équivaut pas
    à de l'amour.
  • 4:22 - 4:24
    L'adoration est la projection
  • 4:24 - 4:26
    du souhait d'autrui
    requérant votre perfection
  • 4:26 - 4:27
    sur vous-même.
  • 4:28 - 4:31
    Mon père a dû tenter d'être à la hauteur
    de ce défi impossible
  • 4:31 - 4:33
    et il n'a jamais pu être lui-même.
  • 4:33 - 4:36
    Il n'a jamais pu exprimer de la tendresse,
  • 4:36 - 4:39
    de la vulnérabilité,
    de la curiosité ou du doute.
  • 4:39 - 4:41
    On ne lui a jamais permis de pleurer.
  • 4:41 - 4:44
    Il a dû enfouir
    tous ces sentiments profondément
  • 4:44 - 4:47
    et ils se sont transformés en cancer.
  • 4:47 - 4:51
    Ces sentiments refoulés
    ont fait de lui Mr Hyde,
  • 4:51 - 4:53
    il est devenu incontrôlable
  • 4:53 - 4:57
    et il a déchaîné
    ses flots torrentiels sur moi.
  • 4:58 - 5:02
    La troisième étape est d'ouvrir son cœur
  • 5:02 - 5:06
    et ressentir ce que la victime a ressenti
    quand on l'agressait.
  • 5:07 - 5:09
    Il faut permettre à son cœur de se briser.
  • 5:09 - 5:11
    Il faut ressentir l'horreur, la trahison
  • 5:11 - 5:15
    et les impacts durables de ses agressions
    sur ses victimes.
  • 5:16 - 5:19
    Il faut être terrassé par la souffrance
    que l'on a causée.
  • 5:20 - 5:21
    La quatrième étape naturellement,
  • 5:21 - 5:25
    est de prendre la responsabilité
    de ses actes
  • 5:25 - 5:27
    et de faire amende honorable.
  • 5:27 - 5:32
    Pourquoi quiconque voudrait-il traverser
    un processus d'humilité aussi éprouvant ?
  • 5:33 - 5:36
    Pourquoi vouloir mettre
    ses entrailles à vif ?
  • 5:37 - 5:41
    Parce que c'est le seul moyen
    de se libérer.
  • 5:41 - 5:45
    C'est le seul moyen
    de libérer votre victime.
  • 5:45 - 5:47
    Vous n'avez pas détruit
    votre victime uniquement.
  • 5:47 - 5:49
    Vous vous êtes détruit.
  • 5:49 - 5:54
    Personne qui commet des actes de
    violence à l'encontre d'une autre personne
  • 5:54 - 5:56
    reste sans souffrir
    de effets de ses actes.
  • 5:57 - 6:04
    Ça génère un esprit horriblement
    noir et contagieux
  • 6:04 - 6:06
    qui se répand dans toute votre vie.
  • 6:08 - 6:11
    Cette demande de pardon que
    j'ai rédigée m'a appris une chose
  • 6:11 - 6:13
    au sujet des différents angles
    que nous devons adopter
  • 6:13 - 6:16
    pour comprendre le problème
    de la violence masculine
  • 6:16 - 6:20
    à laquelle j'ai survécu avec un milliard
    d'autres femmes.
  • 6:20 - 6:23
    On veut d'abord punir.
  • 6:24 - 6:26
    C'est instinctif mais en fait,
  • 6:26 - 6:30
    même si la punition peut parfois
    s'avérer être efficace,
  • 6:30 - 6:33
    seule, elle ne suffit pas.
  • 6:33 - 6:34
    Mon père m'a punie.
  • 6:35 - 6:36
    Je me suis tue.
  • 6:36 - 6:38
    J'étais brisée.
  • 6:39 - 6:42
    Je pense que la punition nous rend dures
    mais elle ne nous apprend rien.
  • 6:42 - 6:45
    L'humiliation n'est pas une révélation.
  • 6:45 - 6:50
    Nous devons concevoir un processus
    qui peut inclure une punition,
  • 6:50 - 6:53
    où nous ouvrons un passage
  • 6:53 - 6:57
    que les hommes peuvent traverser
    pour devenir quelqu'un d'autre.
  • 6:58 - 7:00
    J'ai haï mon père pendant des années.
  • 7:00 - 7:03
    Je voulais qu'il meure,
    qu'il aille en prison.
  • 7:03 - 7:07
    Mais il se fait que cette rage a cultivé
    ce lien avec l'histoire de mon père.
  • 7:08 - 7:13
    Ce que je souhaitais vraiment ne se limite
    pas à l'arrestation de mon père.
  • 7:13 - 7:14
    Je voulais qu'il change.
  • 7:14 - 7:16
    Je voulais qu'il me demande pardon.
  • 7:16 - 7:18
    C'est ce que nous voulons.
  • 7:18 - 7:20
    Nous ne voulons pas détruire les hommes.
  • 7:20 - 7:23
    Nous ne voulons pas
    qu'ils soient simplement punis.
  • 7:23 - 7:28
    Nous voulons qu'ils nous regardent,
    nous, les victimes qu'ils ont blessées
  • 7:28 - 7:30
    et nous voulons qu'ils se repentent
  • 7:30 - 7:31
    et changent.
  • 7:31 - 7:33
    Je suis convaincue que c'est possible.
  • 7:34 - 7:37
    Je suis convaincue que
    c'est la voie pour avancer.
  • 7:38 - 7:41
    Mais les hommes doivent nous rejoindre.
  • 7:41 - 7:47
    Il leur faudra du courage
    pour prendre part à cette transformation.
  • 7:48 - 7:51
    J'ai passé la plus grande partie de ma vie
    à dénoncer les hommes.
  • 7:52 - 7:54
    Et me voici,
  • 7:55 - 7:57
    ici,
  • 7:57 - 8:00
    à vous inviter à nous rejoindre.
  • 8:01 - 8:02
    Merci.
  • 8:02 - 8:05
    (Applaudissements)
  • 8:05 - 8:06
    Merci.
  • 8:06 - 8:07
    (Applaudissements)
  • 8:07 - 8:08
    Merci, merci.
  • 8:08 - 8:10
    (Applaudissements)
Title:
Le pouvoir durable d'une demande de pardon sincère
Speaker:
Eve Ensler
Description:

Une demande de pardon sincère dépasse les remords, nous dit la dramaturge Eve Ensler. Dans un discours franc et déchirant, elle nous relate comment elle put transformer son propre vécu de l'abus en sagesse sur ce que les auteurs de méfaits peuvent faire et dire pour se repentir réellement. Elle nous propose un cheminement en quatre étapes pour initier le processus.

Cette intervention contient des propos réservés aux adultes.

more » « less
Video Language:
English
Team:
closed TED
Proiect:
TEDTalks
Duration:
08:23

French subtitles

Versiuni