YouTube

Got a YouTube account?

nou: permite crearea traducerilor și subtitrărilor de către spectatori pe canalul tău de YouTube!

French subtitrări

← Pourquoi lacs et fleuves devraient avoir les mêmes droits que les humains ?

Obține codul încorporat
18 Languages

Showing Revision 23 created 03/11/2020 by eric vautier.

  1. Aquay Wunne Kesuk.
    Kelsey Leonard Nooweesuonk.
  2. Bonjour à tout le monde.
  3. Je fais partie de la nation Shinnecock.
  4. Merci à la tribu Cahuilla,
  5. qui aujourd'hui
    nous accueille sur sa terre.
  6. On m'a appris que l'eau est vivante.

  7. Elle peut entendre
  8. et garder en mémoire.
  9. Aujourd'hui, j'ai donc amené
    un récipient à eau,
  10. car je veux qu'il retienne
    nos conversations.
  11. Qui jouit de droits légaux ?

  12. Comme le passé nous l'a montré,
    certaines personnes mais pas d'autres.
  13. Aux États-Unis, les indigènes comme moi
  14. n'ont obtenu la citoyenneté
    aux yeux de la loi qu'en 1924.
  15. Mes ancêtres Shinnecock, représentés ici,
  16. n'étaient pas des citoyens légaux.
  17. Alors pourquoi revendique-t-on
    d'être un État de droit
  18. si certaines personnes sont protégées,
    et d'autres pas ?
  19. Car cela reste un des meilleurs moyens
    de se battre contre l'injustice.
  20. Et, en tant qu'indigènes,
    nous connaissons l'injustice.
  21. Une amie proche, mentor,
    une marcheuse de l'eau,

  22. Nokomis, grand-mère Josephine Mandamin-ba,
  23. m'a parlé d'une prophétie de son peuple,
  24. les Anichinabés de la Société Midewiwin.
  25. Et dans cette prophétie,
  26. elle m'a dit qu'il est fait mention
    d'un jour à venir
  27. où une once d'eau coûtera davantage
    qu'une once d'or.
  28. Lorsqu'elle m'a révélé cette prophétie,
    je me suis assise un moment
  29. et j'ai pensé à toutes les injustices que
    nous voyons aujourd'hui sur Terre,
  30. à la crise de l'eau à laquelle
    nous assistons aujourd'hui
  31. et j'ai dit : « Nokomis, grand-mère,
  32. j'ai l'impression que nous vivons déjà
    cette prophétie aujourd'hui. »
  33. Elle m'a regardée droit dans les yeux
  34. et elle m'a dit :
  35. « Et que vas-tu faire à ce sujet ? »
  36. C'est pour ça que je suis ici
    avec vous aujourd'hui.
  37. Car je crois que,
    parmi les nombreuses solutions
  38. aux diverses injustices liées à l'eau
    qui existent dans le monde aujourd'hui,
  39. il y a reconnaître que l'eau
    est une parente vivante
  40. et lui confier la personnalité juridique
    qui lui est due.
  41. Pour cela, nous devons modifier
    la valeur que nous attribuons à l'eau.

  42. Il nous faut commencer à réfléchir
    à notre relation avec elle.
  43. En général, si quelqu'un vous demande :
  44. « C'est quoi l'eau ? »,
  45. vous répondrez : « La pluie,
    les océans, les lacs, les fleuves,
  46. H2O, un liquide. »
  47. Peut-être même que vous comprendrez
    son caractère primordial et sacré
  48. et vous direz que l'eau, c'est la vie.
  49. Mais si je vous demandais plutôt :
  50. « Qui est l'eau ? »
  51. De la même façon, j'aurais aussi pu vous
    demander : « Qui est votre grand-mère ?
  52. Qui est votre sœur ? »
  53. Ce type d'approche
  54. modifie fondamentalement
    notre manière de penser à l'eau,
  55. notre façon de prendre des décisions
  56. sur la manière de préserver l'eau,
  57. la préserver comme
    on protégerait sa grand-mère,
  58. sa mère, sa sœur, ses tantes.
  59. C'est le genre d'évolution
  60. dont nous avons besoin pour répondre
    aux nombreuses crises de l'eau
  61. du monde actuel,
  62. ces douloureuses crises de l'eau
  63. qui se diffusent
    sur nos appareils numériques
  64. comme un compte à rebours
    jusqu'au « Jour Zéro »,
  65. le jour où l'approvisionnement
    municipal en eau est coupé.
  66. Dans des endroits
    comme Le Cap, en Afrique du Sud,

  67. où, en 2018,
  68. les habitants ont été limités
    à des douches de deux minutes
  69. et à moins de 90 litres d'eau
    par jour et par personne.
  70. Ou encore l'été dernier, quand une
    mauvaise gestion de l'eau
  71. a conduit les rues de Chennai
  72. à se remplir de milliers
    de bidons d'eau en plastique
  73. alors que les habitants attendaient
    des heures que des citernes
  74. leur livrent de l'eau,
    d'abord par train, puis en camion,
  75. pour répondre à leurs besoins quotidiens.
  76. Ou même ici, aux États-Unis,
  77. l'une des nations
    les plus développées au monde.
  78. Actuellement, la ville de Flint, dans le
    Michigan, n'a toujours pas d'eau propre.
  79. Mais vous n'êtes certainement pas
    autant au courant de ces crises de l'eau

  80. que la Première Nation Neskantaga,
    dans l'Ontario, au Canada,
  81. à qui on conseille de bouillir
    leur eau depuis 1995.
  82. Ou la Première Nation de Grassy Narrows,
  83. qui vit avec de l'eau contaminée
    depuis des dizaines d'années
  84. à cause d'une papeterie.
  85. Une étude récente a montré
  86. que près de 90% de la population indigène
  87. souffre d'intoxication au mercure,
  88. créant de graves complications de santé.
  89. Ou même chez la Nation navajo.
  90. On peut voir ici la rivière Animas
    tôt un matin de 2015,

  91. avant le déversement d'eaux usées
    de la mine Gold King.
  92. Après que des millions de déchets miniers
    dangereux ont été déversés
  93. dans le réseau fluvial,
  94. la revoici plus tard ce jour-là.
  95. Aujourd'hui, la Nation navajo,
    le peuple Diné
  96. et la rivière elle-même essaient toujours
    de se remettre de la pollution.
  97. Ou même ici à Palm Springs, en Californie,
  98. où le groupe d'Indiens Cahuilla
    d'Agua Caliente
  99. se bat depuis des dizaines d'années
    pour protéger les nappes de l'exploitation
  100. afin que les générations futures
  101. puissent vivre et s'épanouir
    sur leur terre natale,
  102. comme ils l'ont toujours fait.
  103. Vous savez, une étude récente de DIGDEEP
    et de la US Water Alliance

  104. a révélé qu'aux États-Unis la race
  105. est le meilleur indicateur de l'accès
    à l'eau et à l'assainissement
  106. et que nous,
  107. les Amérindiens des États-Unis,
  108. formons le groupe qui a le plus de
    probabilité d'avoir des problèmes d'accès
  109. à l'eau ou à l'assainissement.
  110. Ainsi, en tant que juriste
    et scientifique indigène,
  111. je crois que beaucoup
    de ces injustices liées à l'eau
  112. viennent de ce que le système
    juridique occidental ne reconnaît pas
  113. la personnalité juridique de l'eau.
  114. Nous devons donc nous demander –

  115. à qui sert la justice ?
  116. A l'humanité seulement ?
  117. Nous avons accordé aux entreprises
    la personnalité juridique.
  118. La Cour Suprême a estimé
    dans l'affaire « Citizens United »
  119. qu'une entreprise est une personne
  120. avec les mêmes droits
    garantis par la Constitution,
  121. comme la liberté d'expression.
  122. Elle a tenu un raisonnement proche
    dans « Hobby Lobby »
  123. en estimant qu'une entreprise
    a droit à la liberté religieuse
  124. pour éviter l'application de l'Obamacare
  125. à ses salariés.
  126. Ces affaires sont sujettes à controverse

  127. et, en tant que Shinnecock et juriste,
  128. elles m'amènent à remettre en question
    le sens moral d'un monde occidental
  129. où on octroie à une entreprise
    la personnalité juridique,
  130. mais pas à la nature.
  131. La personnalité juridique permet
  132. d'avoir sa place dans un tribunal
  133. et de faire entendre sa voix
    en tant que personne protégée par la loi.
  134. Et donc, si l'on peut la donner
    à une entreprise,
  135. pourquoi pas aux Grands Lacs ?
  136. Pourquoi pas au Mississippi ?
  137. Pourquoi pas aux nombreux cours d'eau
    de notre planète
  138. dont notre survie commune dépend ?
  139. Nous sommes conscients
    de la crise climatique actuelle,

  140. mais, à l'échelle mondiale,
    les eaux sont aussi menacées
  141. et nous sommes confrontés
    à une crise de l'eau dans le monde.
  142. Et, si nous voulons répondre
    à cette crise de notre vivant,
  143. nous devons changer.
  144. Notre manière d'évaluer l'importance de
    l'eau doit fondamentalement évoluer.
  145. Rien de nouveau pour nous,
    les peuples indigènes.
  146. Les systèmes juridiques indigènes
    ont pour principe fondamental
  147. de considérer les membres
    non-humains de notre famille
  148. comme des êtres vivants,
    protégés par nos lois.
  149. Même dans le monde occidental,
  150. les théoriciens du droit environnemental
  151. ont défendu les droits de la nature
    depuis les années 70.
  152. Mais nous devons faire plus.
  153. Nous devons changer.
  154. Nous devons accorder à l'eau
    la personnalité juridique
  155. pour lui offrir les droits
    et les protections suivantes.
  156. Le droit d'exister,
  157. de s'épanouir et d'évoluer naturellement.
  158. Et par-dessus tout,
    elle protégerait l'eau de nous,
  159. des humains qui lui seraient nuisibles,
  160. des effets du changement climatique,
  161. des polluants
  162. et de la pollution d'origine humaine.
  163. De plus, cela renverserait
    la hiérarchie généralement acceptée
  164. selon laquelle l'humanité
    domine la nature.
  165. Nous, les êtres humains,
  166. ne sommes pas supérieurs
    aux autres êtres sur cette planète.
  167. Nous ne sommes pas supérieurs à l'eau.
  168. Il faut que nous apprenions
    à redevenir de bons gardiens.
  169. Nous pensons souvent que le monde
    a des ressources infinies en eau.

  170. En fait, ce n'est pas vrai.
  171. Cette planète, Ohke, la Terre-Mère,
  172. dispose de ressources d'eau très limitées.
  173. Actuellement, environ
    deux milliards de personnes
  174. vivent dans des pays
    qui connaissent une pénurie d'eau.
  175. On estime aussi que d'ici 2030,
  176. jusqu'à 700 millions de personnes
    pourraient être déplacées dans le monde,
  177. à cause de la pénurie d'eau.
  178. Nous devons répondre à cette crise.

  179. Il est temps pour nous de changer.
  180. Nous devons modifier la valeur
    que nous donnons à l'eau.
  181. Et c'est possible.
  182. Nous pouvons apprendre
    à redevenir de bons gardiens.
  183. Nous pouvons créer des lois pour accorder
    à l'eau la personnalité juridique.
  184. Nous pouvons commencer
    à honorer les premiers traités
  185. entre les populations indigènes
    et non indigènes
  186. en matière de protection de l'eau.
  187. Nous pouvons nommer des gardiens de l'eau
  188. qui veilleraient à ce que les droits
    de l'eau soient toujours protégés.
  189. Nous pouvons aussi créer
    des normes de qualité de l'eau
  190. dans une approche holistique,
  191. qui ferait passer le bien-être de l'eau
    avant les besoins de l'homme.
  192. Nous pouvons aussi œuvrer à la suppression
    de la propriété exclusive de l'eau.
  193. Il y a des exemples de succès incroyables
    à travers le monde.

  194. Le Whanganui à Aotearoa,
    la Nouvelle-Zélande,
  195. et le Gange en Inde
  196. ont tous deux reçu
    la personnalité juridique en 2017.
  197. Et cette année même,
  198. les habitants de Toledo
  199. ont accordé au lac Érié
    la personnalité juridique.
  200. Ici-même, en Californie,
  201. la tribu Yorok a donné la personnalité
    juridique au fleuve Klamath.
  202. Vous savez, j'imagine un monde
    où nous verrions l'eau

  203. comme un parent vivant
  204. et où nous travaillerions
    à réparer notre relation avec l'eau.
  205. Nous les femmes,
    sommes des porteuses d'eau.
  206. Nous nourrissons de l'eau
    dans notre ventre pendant neuf mois.
  207. C'est le premier remède que
    chacun de nous, les êtres humains,
  208. rencontre.
  209. Nous autres, êtres humains, avons tous
    une relation avec l'eau dès la naissance,
  210. mais à un moment donné,
    nous avons perdu cette relation
  211. et nous devons travailler à la retrouver.
  212. Parce que j'imagine un monde
  213. dans lequel l'eau est bonne pour la santé
    et les écosystèmes prospèrent.
  214. J'imagine un monde
  215. où chacun de nous accepte
    son droit à la responsabilité,
  216. en tant que citoyen de l'eau,
  217. et la protège.
  218. Alors, pour reprendre
    les mots de Nokomis :

  219. qu'allez-vous faire à ce sujet ?
  220. Qu'allez-vous faire pour l'eau ?
  221. Vous pouvez appeler votre élu local,
  222. aller au conseil municipal,
  223. militer pour accorder
    la personnalité juridique à l'eau.
  224. Vous pouvez faire
    comme les habitants de Toledo :
  225. construire à partir de rien,
  226. rédiger votre propre loi
    si les politiques ne le font pas,
  227. afin de reconnaître
    la personnalité juridique de l'eau.
  228. Vous pouvez vous informer sur les terres
    et les eaux indigènes que vous occupez,
  229. ainsi que sur les systèmes juridiques
    qui les régissent encore.
  230. Et surtout, vous pouvez
    vous relier à l'eau.
  231. Retrouver ce lien.
  232. Aller au point d'eau
    le plus près de chez vous
  233. afin de voir pourquoi il est en danger.
  234. Mais par-dessus tout, au minimum,
  235. je vous demande de vous faire la promesse
  236. que chaque jour vous vous demanderez :
  237. « Qu'ai-je fait pour l'eau aujourd'hui ? »
  238. Si nous sommes capables
    d'honorer cette promesse,
  239. je pense que nous pouvons créer
    un monde intrépide et formidable
  240. dans lequel les générations futures
    pourront construire
  241. la même relation avec l'eau
    que nous avons eu la chance de connaître.
  242. Un monde dans lequel
    toutes les communautés, humaines ou non,
  243. ont de l'eau pour vivre,
  244. car l'eau, c'est la vie.
  245. Tabutni. Merci.

  246. (Applaudissements)