French subtitles

← The FREQ Show: 00.02 The Unmanning of Trump

Get Embed Code
3 Languages

Showing Revision 9 created 08/11/2017 by Alicia Parisse.

  1. "M. Trump... Votre mandat ?
  2. J'adore votre mandat.
  3. Je l'appelle "Disgrâce pour la nation".
  4. Il y a plus de gens qui manifestent contre vous
  5. que contre le cancer.
  6. Vous parlez comme un gorille
  7. qui aurait reçu un coup sur la tête.
  8. En fait, votre bouche ne sert qu'à une chose :
  9. tenir la **** de Vladimir Poutine.
  10. Vous vous souvenez,
  11. En janvier dernier,
  12. Quand des millions d'américain.e.s
    se sont enflammé.e.s sur Pinterest,
  13. ont vidé leurs tubes de colles
    et se sont éclatés,
  14. comme en cours d'art plastique ?
  15. Armé.e.s de millieurs de banderoles colorées,
  16. de pancartes et de cartons,
  17. environ quatre millions et demi de personnes
  18. dans le monde sont descendues dans la rue
  19. le 21 Janvier 2017, pour la Marche des Femmes.
  20. Pour se souvenir de quelques unes de raisons
  21. pour lesquelles les gens sont sortis ce jour là,
  22. Prenons un moment pour écouter les quelques mots
  23. de notre Commandant en chef,
  24. qui ont inspiré ce formidable évènement.
  25. "J'ai bien essayé de la baiser.
  26. Elle était marriée.
  27. J'ai essayé de la draguer comme une chienne.
  28. Mais j'ai pas réussi.
  29. Et elle était marriée
  30. Vous savez, je suis automatiquement
    attiré par les femmes séduisantes
  31. - j'essaie de les embrasser.
  32. C'est comme un aimant. J'embrasse.
  33. [rires]
  34. J'attends même pas.
  35. Et quand tu es une star,
    elles te laissent faire.
  36. Tu peux tout faire."
  37. "Les attrapper par la chatte.
  38. Tu peux tout faire."
  39. Oui, c'est notre Président en 2005
  40. quand il était simplement un milliardaire,
    présentateur de télé réalité,
  41. annonçant fièrement comme il avait
    abusé de ses pouvoirs et de sa célébrité
  42. pour harceler et aggresser
    des femmes vulnérables.
  43. Et au fait :
  44. c'est peut-être l'exemple le plus connu de Trump
  45. parlant de sa conception du vrai
  46. "Art de faire des affaires"
  47. mais c'est loin d'être le seul.
  48. Avant même l'annonce de la
    candidature de Trump à la présidence,
  49. toutes les reportages parlant de lui
    donnaient l'impression d'être coincé
  50. dans une partie de "Jumanji Culture du Viol".
  51. Et c'est en partie en réponse à
    cette misogynie flagrante et abusive,
  52. que plus de 4,6 millions de personnes
    se sont rassemblées
  53. dans plus de 550 villes rien qu'aux états-Unis,
  54. beaucoup d'entre elles, brandissant
    des pancartes spectaculaires
  55. avec des messages contre le racisme systémique,
    le sexisme et d'autres formes d'oppression.
  56. Malheureusement, toutes les images
    ou slogans de Janvier n'étaient pas inspirantes.
  57. En fait, quand on y regarde de plus près,
  58. certaines pancartes ou slogans
    ne manquaient pas juste de créativité -
  59. elles renforçaient précisément
  60. les idées contre lesquelles
    ces personnes croyaient protester.
  61. Un slogan incisif ne veut pas dire progressif...
  62. Quand vous "blaguez" à propos de la taille
    bizarrement petite des mains de quelqu'un,
  63. ou que vous rigolez devant
    des images homoérotiques,
  64. vous renforcez l'idée que des gens
    puissent croire qu'ils ont le droit de...
  65. "draguer une fille comme une chienne".
  66. Notre culture nous dit comment
    un "vrai mec" devrait penser,
  67. à quoi il devrait ressembler,
    et qui il peut dominer.
  68. Ces messages sont toxiques.
  69. Ils se réfèrent à une
    masculinité qui dit :
  70. Les "vrais" hommes utilisent
    la force pour dominer.
  71. Ils prennent ce qu'ils veulent,
  72. en affaires,
  73. en politiques,
  74. ou dans leurs relations avec des femmes.
  75. Et oui, ces messages mettent en parallèle
    le fait d'avoir des petites mains
  76. (ou n'importe quoi de petit),
  77. avec le fait de ne pas être un "vrai" mec.
  78. Observons quelques exemples
  79. pour nous aider à mieux
    comprendre ce mécanisme.
  80. En Août 2016,
  81. notre dernier été heureux
    avant les élections,
  82. une statue apparut à
    l'Union Square de New York,
  83. représentant Donald Trump tout nu.
  84. La taille du sexe de la statue était
    clairement une insulte pour cet homme,
  85. dont l'expérience de manager la plus réussie
  86. fût sûrement de virer deux fois
    Stephen Baldwin de The Celebrity Apprentice.
  87. Tu es viré
  88. De l'art de rue aux réseaux sociaux
  89. en passant par les manifestations,
  90. on voit ce genre de représentation partout.
  91. C'est presque impossible d'éviter les memes
  92. sur la taille de ses mains,
    son auto-bronzant riddicule
  93. ou sa mèche rebelle, qui essaient de
    vexer un certain individu susceptible
  94. qui a tendance à rager sur Twitter
  95. et qui a accès aux codes nucléaires.
  96. En plus des membres minuscules,
  97. des petites mains
  98. et des coiffures oranges,
  99. les critiques dans l'espace publique
  100. montraient beaucoup d'images
    de Trump et Poutine
  101. poussant leur niveau d'intimité
    politique sur le plan sexuel.
  102. De nombreux artistes ont profité
    de la Saint Valentin pour provoquer Trump,
  103. en utilisant une imagerie homo-érotique
    pour l'atteindre.
  104. Mais dans cette situation,
    homo-érotique veut dire homophobe.
  105. Si vous utilisez des images gay
    pour insulter quelqu'un,
  106. vous insinuez que l'homosexualité
    elle-même peut être une honte.
  107. Ces images ne font pas que critiquer
    une relation politique.
  108. Elles émasculent Trump en utilisant
  109. du maquillage, des grossesses,
    ou même la position dite de "la petite cuillère"
  110. pour montrer sa féminité.
  111. Ces images ridiculisent le fait
    que deux hommes soient ensemble,
  112. romantiquement ou sexuellement,
  113. ce qui équivaut à dire aux spectateurs,
  114. qu'en 2017, les relations sexuelles
    entre "vrais" hommes sont riddicules.
  115. Des gens qui se prétendent
    être des alliés LGBT
  116. utilisent le genre de logique qui insinue
  117. que tout comportement qui ne soit pas
    stéréotypiquement masculin ou hétérosexuel
  118. est soit mauvais soit absurde.
  119. Que veut-on dire par "stéréotypiquement masculin" ?
  120. Et bien les media que nous créons
    et avec lesquels nous collaborons,
  121. représentent trop souvent
  122. l'aggressivité, la force physique,
    la fierté, la protection
  123. ou même le mauvais caractère,
    comme "masculins".
  124. Ces caractéristiques sont passées de
  125. "vertus masculines" à
    "condition pour être un vrai homme" -
  126. et varier ne serait-ce qu'un peu de
    cette norme rend un homme suspect.
  127. Du même coup,
    notre culture toute entière
  128. ressemble à des vestiaires pour
    garçons plein d'imbéciles,
  129. et notre président a appris la diplomatie
    dans "Les Petites Canailles".
  130. "Et si on créait un nouveau club...
  131. Et on l'appellerait
    "Le Club des Gros Bras Mysogines" ?"
  132. Ces images sont tellement omniprésentes,
    et établies socialement,
  133. qu'on a fini par les croire
    naturelles et vraies,
  134. comme le fait que le soleil se lève à l'Est
  135. ou qu'un film Star Trek sur deux
    soit vraiment merdique.
  136. Mais la notion du "vrai homme"
    dictée par notre culture,
  137. n'a rien d'objectif.
  138. En fait, cette version de la masculinité
  139. ne se définit que par son
    contraste avec son opposé :
  140. la faiblesse, l'humilité et la vulnérabilité.
  141. En d'autres mots, la "féminité".
  142. Si être un "vrai homme" veut dire
    être impassible, fort et rationnel,
  143. alors être une "vraie" femme
  144. vous promet une vie pleine de timidité,
    de faiblesse et d'hystérie.
  145. Anecdote : le mot "hystérie" vient du
    Grec et signifie "utérus".
  146. Associer la compassion,
    la vulnérabilité et les émotions
  147. à la féminité est aussi incorrect
  148. qu'associer l'agressivité et la
    domination à la masculinité.
  149. Mais en établissant ce contraste,
  150. et en définissant des comportements,
    des corps et des apparences,
  151. comme féminines ou masculines,
  152. notre culture dicte aux hommes
    de montrer des attributs masculins
  153. et inversement, aux femmes de
    montrer des traits féminins.
  154. Franchissez ou évitez cette frontière
    définie par notre culture
  155. et vous aurez des problèmes à gérer.
  156. Qu'il soit petit ou grand.
  157. La vérité, c'est que
    les idées préconçues
  158. sur la masculinité et la féminité
    nous limitent tous,
  159. d'une manière ou d'une autre,
  160. même si les personnes
    s'identifiant en tant qu'homme
  161. et celles qui s'identifient en tant que femme
  162. sont atteintes très différemment.
  163. Dans notre culture, c'est très humiliant
    pour les "vrais hommes"
  164. de posséder des traits de caractères féminins.
  165. Il n'y a rien de plus insultant
    pour un homme
  166. qu'un de ses pairs questionnant
    sa masculinité
  167. ou le traitant de femme
    ou d'un de ses synonymes.
  168. Pourquoi ?
  169. Parce que tant qu'on continuera
    à entretenir ce système
  170. qui ne présente que deux options de genre,
  171. la féminité sera toujours
    considérée comme négative.
  172. "D'accord et je suis quoi du coup ?"
  173. "Ce que tu es ?
  174. T'es ma salope.
  175. C'est tout.
  176. Ma petite salope personnelle."
  177. "Tu seras la chienne de ma chienne.
  178. Tu seras ma grande-chienne."
  179. "Fais pas ta fillette!"
  180. "Tu viens de me tirer dessus, putain!"
  181. En réalité, des personnes
    de tous les genres
  182. peuvent avoir n'importe
    quel trait de caractère,
  183. et elles peuvent s'identifier
    en tant qu'homme, que femme,
  184. au milieu de cela,
  185. ou en dehors complètement.
  186. Mais tant que notre culture
    normalisera et entretiendra
  187. des attentes rigides relatives au genre
  188. - comme par exemple
    encenser la masculinité
  189. tout en dénigrant la féminité -
  190. ces idées contribueront à l'oppression
    de certaines catégories de populations,
  191. comme les femmes, les trans
    et les personnes non binaires.
  192. Ok, vous vous demandez sûrement,
  193. qu'est-ce que ça a à voir avec les insultes
    proférées envers Donald Trump ?
  194. Laissez moi être très claire là dessus :
  195. JE NE SUIS PAS en train de défendre Donald Trump.
  196. Je veux juste qu'on reconnaisse
    que les "blagues" sur qui est ou n'est pas
  197. un vrai mec, ou des choses similaires,
  198. font partie des choses
    qui feraient beaucoup rire Trump.
  199. Oui, on sait que ce genre de truc
    énerve Trump au plus haut point.
  200. Mais ce n'est pas une raison
    pour y participer.
  201. On vaut mieux que ça.
  202. On est plus drôle que ça.
  203. On se doit de remettre en question
    ce que ces critiques et ces insultes
  204. impliquent vraiment à propos
  205. des hommes, des femmes,
    du genre et de la sexualité,
  206. parce que ça renforce de
    dangereuses idées patriarcales
  207. qui avantagent les gens comme
    notre président actuel.
  208. Bien sûr, ça peut faire du bien
  209. de porter une pancarte
    ou partager un post Facebook
  210. qui ferait hurler notre
    président soupe au lait,
  211. qui tweete trop vite et
    ne réfléchit pas à ses actions.
  212. Et justement comme Trump croit tellement
  213. en une vision terriblement sexiste
    de la masculinité et du pouvoir,
  214. questionner sa masculinité
    parait un moyen simple et rapide
  215. de le faire déchanter.
  216. Mais on doit penser
    au message qu'on envoie
  217. quand on insulte n'importe qui sur l'idée
    que les petites mains sont efféminées,
  218. ou que voir deux hommes
    qui s'aiment est gênant
  219. - même un président qui laissait
    un arrière gout dégoutant avec
  220. sa propre ligne de steaks
    dans les restaurants "Sharper Image"...
  221. Bien avant qu'il nous offense et nous
    embarrasse en tant que chef de l'état.
  222. Si on se base sur une vision
    patriarcale de la masculinité
  223. pour insulter et protester
  224. contre quelqu'un qui profite clairement
    du patriarcat et de la misogynie,
  225. et de sa position d'homme blanc,
    hétéro et richissime,
  226. alors on aide à perpétuer les mêmes normes.
  227. Ces mêmes normes qui font
    que certaines personnes peuvent
  228. ignorer leurs antécédents de
    sexisme ou d'agressions sexuelles,
  229. et se faire quand même
    élire au plus haut poste de l'état.
  230. Ce qui serait transgressif
    et vraiment embêtant pour Trump,
  231. serait une résistance
    qui travaille à déconstruire
  232. les notions du patriarcat et du pouvoir
    qui l'ont aidé à devenir président.
  233. Une résistance qui défie
    les notions rigides
  234. de féminité et de masculinité,
    qui soutient fermement
  235. les personnes de tous les genres
    et de toutes les expressions de genre.
  236. Alors arrêtons de recourir
    au body-shaming
  237. ou à l'homophobie, quand
    ce qu'on veut vraiment faire
  238. c'est critiquer la misogynie,
    les antécédents d'agressions sexuelles
  239. et l'abus de pouvoir politique
    d'un homme
  240. qui aurait du nous rendre service
  241. et disparaître depuis longtemps
    de la sphère publique
  242. après son caméo dans "Home Alone 2".
  243. "Excusez-moi, le lobby c'est par où ?"
  244. "Au fond du hall, à gauche."
  245. "Merci."
  246. C'était la toute nouvelle émission
    de Feminist Frequency !
  247. Si vous aimez ce qu'on fait,
    partagez avec vos amis,
  248. abonnez vous pour plus de vidéos
  249. et donnez pour qu'on
    puisse continuer à en faire !