YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Ce que les procureurs et les prisonniers peuvent apprendre les uns des autres

Get Embed Code
23 Languages

Showing Revision 6 created 05/31/2019 by eric vautier.

  1. Quand je regarde dans le miroir,
  2. je vois un professeur
    en justice et en éducation
  3. de l'université Columbia,
  4. un mentor pour les jeunes, un activiste
  5. et un futur sénateur
    de l’État de New York.
  6. (Acclamations)

  7. Je vois tout cela

  8. et un homme qui a passé un quart de sa vie
    dans une prison d’État --
  9. six ans pour être exact,
  10. dès mon adolescence, à Rikers Island,
  11. pour un geste qui a failli
    coûter la vie à un homme.
  12. Mais ce qui m'a mené de là-bas jusqu'ici
  13. n'est pas ma peine en tant qu'adolescent
    dans une prison pour adultes
  14. ou la sévérité de notre système juridique.
  15. C'est plutôt l'environnement
    d'apprentissage d'une salle de cours
  16. qui m'a fait découvrir une chose
    que je ne pensais pas possible pour moi
  17. ou pour notre système juridique.
  18. Quelques semaines
    avant ma libération conditionnelle,

  19. un conseiller m'a encouragé à m'inscrire
    à un cours universitaire
  20. offert par la prison :
  21. « Au sein du système judiciaire ».
  22. Cela semble assez explicite,
    n'est-ce pas ?
  23. Il s'est avéré
  24. que la classe était composée
    de huit prisonniers
  25. et de huit substituts du procureur.
  26. La professeure de psychologie
    à l'université Columbia Geraldine Downey
  27. et la substitute du procureur Lucy Lang
  28. ont donné ensemble le cours
  29. et c'était le premier de ce genre.
  30. Je peux dire honnêtement

  31. que ce n'est pas ainsi que j'imaginais
    démarrer l'université.
  32. J'ai été époustouflé dès le premier jour.
  33. J'avais supposé que tous les procureurs
    dans la salle seraient blancs.
  34. Mais je me souviens être entré
    dans la salle le premier jour de cours,
  35. d'avoir vu trois procureurs noirs
  36. et d'avoir pensé :
  37. « Être un procureur noir...
  38. c'est quelque chose ! »
  39. (Rires)

  40. D'ici à la fin de la séance,

  41. j'étais impliqué à 100%.
  42. Quelques semaines après ma libération,
  43. je me suis retrouvé à faire une chose
    que j'avais prié de ne pas faire.
  44. Je suis retourné en prison.
  45. Mais heureusement, cette fois-ci
    ce n'était qu'en tant qu'étudiant,
  46. pour rejoindre mes camarades de classe.
  47. Cette fois-ci,
  48. j'ai pu rentrer chez moi
    après la fin du cours.
  49. Durant le cours suivant, nous avons
    parlé de ce qui nous avait menés

  50. à ce moment dans notre vie
  51. et jusqu'à cette classe.
  52. J'ai fini par être assez à l'aise
  53. pour révéler la vérité
    à ceux présents dans la salle,
  54. pour dire d'où je venais.
  55. J'ai évoqué comment mes sœurs et moi
    avons vu ma mère être maltraitée
  56. durant des années
  57. aux mains de notre beau-père,
  58. ne nous en sortant que pour nous retrouver
    à vivre dans un refuge.
  59. J'ai parlé de ma promesse à ma famille
  60. d'assurer leur sécurité.
  61. J'ai même expliqué comment, à 13 ans,
    je ne me sentais pas adolescent,
  62. je me sentais plutôt
    comme un soldat en mission.
  63. Comme tout soldat,
  64. cela signifiait d'avoir
    un poids émotionnel sur mes épaules
  65. et je déteste dire cela,
  66. mais aussi une arme à la ceinture.
  67. Quelques jours après
    mon 17ème anniversaire,
  68. cette mission a échoué.
  69. Alors que ma sœur et moi
    allions à la laverie,

  70. une foule s'est arrêtée devant nous.
  71. Sans crier gare, deux filles
    ont attaqué ma sœur.
  72. Déconcerté par ce qu'il se passait,
    j'ai essayé de distancer une des filles
  73. et, à ce moment-là, j'ai senti
    quelque chose effleurer mon visage.
  74. Avec la montée d'adrénaline,
  75. je n'avais pas réalisé qu'un homme
    avait bondi de la foule et m'avait coupé.
  76. Alors que je sentais du sang chaud
    suinter sur mon visage
  77. et que je le regardais lever
    de nouveau son couteau vers moi,
  78. je me suis tourné pour me défendre,
    j'ai sorti l'arme à ma ceinture
  79. et j'ai appuyé sur la détente.
  80. Heureusement, il n'a pas
    perdu la vie ce jour-là.
  81. Les mains tremblantes
    et le cœur battant à la chamade,
  82. j'étais paralysé par la peur.
  83. Depuis ce moment,
  84. j'ai ressenti des regrets
    qui ne me quittent jamais.
  85. Plus tard, j'ai appris
    qu'ils avaient attaqué ma sœur

  86. en faisant erreur sur la personne,
  87. en pensant qu'elle était
    quelqu'un d'autre.
  88. C'était terrifiant
  89. mais clair que je n'étais pas
    ni entraîné, ni qualifié
  90. à être le soldat
    que je pensais devoir être.
  91. Dans mon quartier,
  92. je ne me sentais en sécurité
    que lorsque j'avais une arme.
  93. De retour dans la salle de classe,
    après avoir entendu mon histoire,

  94. les procureurs voyaient que je n'avais
    jamais voulu blesser quiconque.
  95. Je voulais juste
    rentrer chez moi sain et sauf.
  96. J'ai littéralement pu voir
    le changement graduel sur leur visage
  97. alors qu'ils entendaient
    une histoire après l'autre
  98. de la part des autres prisonniers.
  99. Des histoires nous ayant piégés
  100. dans le cercle vicieux de l'incarcération,
  101. dont la plupart
    n'a pas réussi à se libérer.
  102. Bien sûr, il y a des gens
    qui commettent des crimes terribles.
  103. Mais les histoires
    de la vie de ces individus
  104. avant qu'ils ne commettent ces actes
  105. étaient le genre d'histoires
  106. que les procureurs
    n'avaient jamais entendues.
  107. Puis cela a été à leur tour
    de parler, aux procureurs.

  108. J'ai également été surpris.
  109. Ils n'étaient pas des drones
    ni des robots policiers sans émotions,
  110. pré-programmés pour envoyer
    des gens en prison.
  111. C'étaient des fils et des filles,
  112. des frères et des sœurs.
  113. Mais surtout, c'étaient de bons élèves.
  114. Ils étaient ambitieux et motivés.
  115. Et ils croyaient pouvoir utiliser la loi
    pour protéger les gens.
  116. Ils avaient une mission
    que je pouvais comprendre.
  117. Vers le milieu du cours, Nick,
    un des prisonniers,

  118. a fait part de son inquiétude :
  119. les procureurs tournaient autour
  120. des préjugés raciaux
    et de la discrimination
  121. au sein de notre système
    de justice pénale.
  122. Si vous êtes déjà allé en prison,
  123. vous savez qu'il est impossible
    de parler de réforme de la justice
  124. sans parler de race.
  125. Nous avons acclamé Nick en silence,
  126. impatients d'entendre
    la réponse des procureurs.
  127. Je ne me souviens pas
    de qui a parlé en premier,
  128. mais quand Chauncey Parker,
    un procureur principal,
  129. s'est dit d'accord
    avec ce que Nick avait dit
  130. et qu'il était déterminé à mettre fin
  131. à l'incarcération de masse
    des personnes de couleur,
  132. je l'ai cru.
  133. J'ai su que nous allions
    dans la bonne direction.
  134. Nous avons commencé
    à avancer en tant qu'équipe.
  135. Nous avons commencé
    à explorer de nouvelles possibilités,
  136. à découvrir des vérités
    sur notre système judiciaire
  137. et comment un vrai changement
  138. nous arrive.
  139. Pour moi, ce n'étaient pas les programmes
    obligatoires au sein de la prison.

  140. C'était plutôt d'écouter
    les conseils des aînés --
  141. des gens qui ont été condamnés à passer
    le reste de leur vie en prison.
  142. Ces hommes m'ont aidé à changer
    ma vision de la masculinité.
  143. Ils ont instillé tous leurs buts
    et leurs ambitions en moi,
  144. dans l'espoir que
    je ne retourne jamais en prison
  145. et que je joue le rôle d'ambassadeur
    dans le monde libre.
  146. Pendant que je parlais, je pouvais voir
    une étincelle chez un procureur
  147. qui a dit une chose
    qui me semblait évidente :
  148. j'avais changé malgré mon incarcération
  149. et pas grâce à elle.
  150. Il était clair que ces procureurs
    n'avaient pas réfléchi

  151. à ce qu'ils nous arrivaient
    après une condamnation.
  152. Mais simplement en s'asseyant
    dans une salle de classe,
  153. ces avocats ont commencé à voir
    que nous maintenir enfermés
  154. ne servait ni notre communauté,
  155. ni nous-mêmes.
  156. Vers la fin du cours,
    les procureurs étaient enthousiastes,

  157. alors que nous parlions de nos projets
    après notre libération.
  158. Mais ils n'avaient pas réalisé
    combien cela allait être dur.
  159. Je peux encore voir le choc
  160. sur le visage d'une jeune
    substitute du procureur :
  161. la carte d'identité provisoire
    qui nous serait donnée avec notre liberté
  162. indiquait que nous venions
    d'être libérés de prison.
  163. Elle n'avait pas imaginé les obstacles
    que cela créerait pour nous
  164. lors de notre réinsertion dans la société.
  165. Mais je pouvais voir sa réelle empathie
    pour les choix que nous avions dû faire :
  166. entre rentrer et avoir
    un lit dans un refuge
  167. ou un canapé dans l'appartement surpeuplé
    d'un membre de notre famille.
  168. Ce que nous avons appris dans la classe

  169. s'est frayé un chemin
    dans des recommandations politiques.
  170. Nous avons présenté nos propositions
  171. au commissaire du département
    des services correctionnels d’État
  172. et au procureur de Manhattan
  173. lors de notre remise de diplômes
    dans un amphithéâtre bondé de Columbia.
  174. En tant qu'équipe,
  175. je n'aurais pas pu imaginer
    de façon plus mémorable
  176. de conclure nos huit semaines ensemble.
  177. Seulement 10 mois
    après être sorti de prison,

  178. je me suis retrouvé
    dans une pièce étrange,
  179. invité par le commissaire de la police
    de New York pour partager mon point de vue
  180. lors d'un sommet policier.
  181. Alors que je parlais,
  182. j'ai reconnu un visage familier
    dans le public.
  183. C'était le procureur ayant engagé
    les poursuites contre moi.
  184. En le voyant,
  185. j'ai pensé aux journées
    que nous avions passées au tribunal
  186. sept ans plus tôt,
  187. je me suis souvenu l'avoir écouté
    recommander une peine de prison,
  188. comme si ma jeune vie
    n'avait pas de valeur
  189. ni de potentiel.
  190. Mais cette fois-ci,
  191. les circonstances étaient différentes.
  192. Je me suis défait de ces pensées
  193. et je suis allé le voir
    pour lui serrer la main.
  194. Il a semblé content de me voir.
  195. Surpris, mais content.
  196. Il a reconnu à quel point il était fier
    d'être dans cette pièce avec moi
  197. et a entamé une conversation
    sur une collaboration
  198. pour améliorer la situation
    de notre communauté.
  199. Aujourd'hui,

  200. je porte en moi toutes ces expériences
  201. alors que je développe
  202. le conseil de jeunesse des ambassadeurs
    de la justice à l'université Columbia,
  203. réunissant de jeunes New-yorkais --
    certains ayant déjà été enfermés
  204. et d'autres encore au lycée --
  205. et des fonctionnaires de la ville.
  206. Dans cette classe,
  207. tout le monde cherchera des idées
  208. pour améliorer la vie des jeunes
    les plus vulnérables de notre ville
  209. avant qu'ils ne soient jugés
    par le système de justice pénale.
  210. Cela est possible, si nous y travaillons.

  211. Notre société et notre système judiciaire
    nous ont convaincus
  212. que nous pouvions enfermer nos problèmes
  213. et éviter les défis sociaux
    grâce à des condamnations.
  214. Mais ce n'est pas vrai.
  215. Imaginez avec moi un instant
  216. un futur où personne ne peut devenir
  217. procureur,
  218. juge,
  219. policier
  220. ou même contrôleur judiciaire
  221. sans s'être auparavant
    assis dans une classe
  222. pour apprendre et nouer des liens
  223. avec les personnes dont ils auront
    la vie entre leurs mains.
  224. Je fais ma part pour promouvoir
    la faculté des conversations

  225. et le besoin de collaborations.
  226. C'est à travers l'éducation
  227. que nous arriverons à une vérité
    qui est inclusive et nous unit tous
  228. à la poursuite de la justice.
  229. Pour moi, cela a été
    une toute nouvelle conversation
  230. et un nouveau genre de salle de classe
  231. qui m'ont montré comment mon état d'esprit
  232. et notre système de justice pénale
  233. pouvaient être changés.
  234. Ils disent que la vérité vous libère.

  235. Mais je crois
  236. qu'il s'agit de l'éducation
  237. et de la communication.
  238. Merci.

  239. (Applaudissements)