French sottotitoli

← Mangez les insectes pour sauver la forêt

Ottieni il codice di inserimento
22 Lingue

Mostrare Revisione 5 creata 11/22/2018 da Marie-Louise Truong.

  1. « Valala iray hifanapahana » insiste sur
    la générosité
  2. du peuple du Madagascar.
  3. C'est un proverbe qui veut dire que si je
    n'ai qu'un seul grillon,
  4. je partagerais le moitié avec vous.
  5. Et cela est ce qu'on veut faire.
  6. On essaie de prendre une coutume
    complètement Malgache
  7. et la partager avec le peuple Malgache.
  8. Je voulais me servir de la science pour
    la protection de la nature.
  9. Cela m'a pris du temps pour réaliser
  10. qu'on ne peut pas faire de la préservation
    sans comprendre
  11. pourquoi les gens n'en font pas.
  12. En Madagascar, c'est tout autour de la
    nourriture.
  13. Sa population continue sans arrêt
    à augmenter,
  14. et depuis j'ai commencé de travailler
    là-bas
  15. les prairies sont déjà dégradées à
    cause de la pâturage du bétail,
  16. et il n'y a que 10% du forêt qui reste.
  17. En plus,
  18. environ 53% des enfants de moins de
    cinq ans sont mal alimentés.
  19. C'est claire qu'ils ont faim.
  20. Mais vont-ils manger quoi?
  21. Ils ont besoin d'un nouveau aliment.
  22. Pas un aliment novateur,
  23. mais traditionnel.
  24. Avec l'aide de la technologie,
  25. on peut le rendre plus économique et le
    faire à grande échelle
  26. pour qu'on puisse nourrir un grand
    nombre de gens.
  27. L'humanité mangeait des insectes depuis
    la nuit des temps.
  28. C'est à manger pour les cultures
    traditionnelles autour du monde.
  29. Selon les études, certains insectes
  30. apportent plus de micronutriments sous
    forme de protéine, poudre,
  31. ou insecte entier par exemple,
  32. que manger d'un steak.
  33. Les insectes ont une empreinte carbone
    très, très faible
  34. en termes de l'impact sur l'environnement
  35. et pour un pays comme Madagascar,
  36. cela est la seule solution.
  37. On a décidé de diviser nos efforts
    de cultiver
  38. en deux catégories.
  39. D'abord on veut répondre au problème de
    la famine et la malnutrition à Madagascar.
  40. On a choisi un seul type de grillon.
  41. Il s'appelle « Gryllus madagascariensis »
  42. et maintenant on a une exploitation.
  43. On l'a nommé la Ferme de Valala.
  44. On les prend et les met
  45. dans une sorte de pack de repas
    pour les familles
  46. qui est distribuée dans les zones
    de famine
  47. au sud-ouest de Madagascar.
  48. Deuxième but, c'est de trouver
    une solution pour les villages
  49. où ils pourraient cultiver leur propre
    source de protéine
  50. qui est si délicieuse que tout le monde
    veut en manger.
  51. Voyez, les gens tuent et mangent
    les lémuriens
  52. donc maintenant on cultive un bon insecte
    au goût du bacon
  53. qui s'appelle le fulgoridé - sekundry en
    malgache -
  54. comme un remplacement de viande
    d'animaux sauvages.
  55. Maintenant on pousse des haricots afin
    de cultiver le sekundry
  56. que les gens vont manger ce sekundry
    délicieux au goût du bacon
  57. plutôt que les lémuriens.
  58. C'est la science la plus vitale.
  59. On engage plus des étudiants pour la
    recherche d'insectes comestibles
  60. maintenant plus que la documentation
    de la biodiversité,
  61. et ces étudiants-là en prospèrent
  62. et apprennent beaucoup
  63. parce qu'ils voient son importance
    directe.
  64. Comment est-ce qu'on peut parler de la
    préservation avant le petit déjeuner?
  65. Il faut que nous agissons toute de suite,
    on ne peut pas attendre.