Return to Video

Essor et déclin des guerriers celtes - Philip Freeman

  • 0:08 - 0:13
    Un soir d'été, en 335 avant J.-C.,
    Alexandre le Grand
  • 0:13 - 0:15
    faisait halte sur la rive du Danube,
  • 0:15 - 0:18
    après une journée de combat
    contre les tribus scythes,
  • 0:18 - 0:21
    quand une bande d'étrangers
    s'approcha de son camp.
  • 0:21 - 0:26
    Alexandre n'avait jamais vu de tels
    guerriers, grands et à l'allure féroce
  • 0:26 - 0:30
    avec leurs énormes torques dorées
    et leurs manteaux colorés.
  • 0:30 - 0:34
    Il les invita donc à partager son banquet.
  • 0:34 - 0:37
    Ils se présentèrent avec fierté
    comme des « Keltoi » ou Celtes,
  • 0:37 - 0:40
    venus des lointaines Alpes.
  • 0:41 - 0:44
    Alexandre leur demanda
    ce qu'ils craignaient le plus au monde,
  • 0:44 - 0:46
    en espérant qu'ils répondraient
    que c'était lui.
  • 0:46 - 0:50
    Ils répondirent en riant
    qu'ils ne craignaient rien du tout.
  • 0:51 - 0:54
    C'est l'une des premières histoires
    sur les anciens Celtes.
  • 0:55 - 0:57
    Nous ne savons pas
    d'où ils étaient partis,
  • 0:57 - 1:02
    mais, à l'époque d'Alexandre, les Celtes
    s'étaient répandus partout en Europe,
  • 1:02 - 1:04
    de l'Asie Mineure à l'est
  • 1:04 - 1:10
    jusqu'en Espagne et aux îles britanniques
    et à l'Irlande à l'ouest sur l'Atlantique.
  • 1:10 - 1:13
    Les Celtes ne furent jamais
    un empire unifié
  • 1:13 - 1:16
    et ils ne bâtirent pas
    de villes ou de monuments.
  • 1:16 - 1:20
    Il s'agissait plutôt de centaines
    de tribus indépendantes
  • 1:20 - 1:22
    qui parlaient la même langue.
  • 1:22 - 1:26
    Chaque tribu avait son propre roi-guerrier
    et son centre religieux.
  • 1:26 - 1:28
    Les tribus s'affrontaient entre elles
  • 1:28 - 1:30
    avec le même enthousiasme
    qu'elles mettaient
  • 1:30 - 1:31
    à combattre leurs ennemis.
  • 1:31 - 1:33
    Peu d'armées pouvaient leur tenir tête.
  • 1:34 - 1:38
    Chose assez inhabituelle pour l'époque,
    les Celtes croyaient en la réincarnation :
  • 1:38 - 1:41
    qu'ils renaîtraient sur Terre
  • 1:41 - 1:44
    pour recommencer à vivre,
    à festoyer et à se battre,
  • 1:44 - 1:48
    ce qui peut avoir contribué
    à leur intrépidité au combat.
  • 1:48 - 1:52
    Certains se battaient nus,
    se moquant de l'armure de leurs ennemis.
  • 1:52 - 1:55
    Le plus grand trophée
    qu'un guerrier celte pouvait posséder
  • 1:55 - 1:58
    était la tête tranchée d'un ennemi.
  • 1:58 - 2:02
    Ils conservaient ces têtes
    dans des bocaux d'huile de cèdre
  • 2:02 - 2:05
    qu'ils montraient aux visiteurs
    qui se rendaient chez eux.
  • 2:05 - 2:09
    Les guerriers celtes étaient si appréciés
    dans le monde antique
  • 2:09 - 2:13
    que des rois étrangers les engageaient
    souvent comme mercenaires
  • 2:13 - 2:15
    pour servir dans leurs armées.
  • 2:15 - 2:18
    Mais les Celtes étaient bien plus
    que de simples guerriers.
  • 2:18 - 2:21
    Parmi eux, il y avait
    beaucoup d'artisans qualifiés,
  • 2:21 - 2:24
    d'artistes et de grands poètes,
    appelés les « bardes ».
  • 2:24 - 2:28
    Les bardes chantaient
    la geste héroïque de leurs ancêtres,
  • 2:28 - 2:31
    louaient les exploits
    de leurs rois guerriers
  • 2:31 - 2:36
    et composaient des satires mordantes
    sur les chefs lâches ou égoïstes.
  • 2:36 - 2:39
    Les Celtes vénéraient de nombreux dieux
  • 2:39 - 2:43
    et des prêtres, appelés les « druides »,
    supervisaient le culte.
  • 2:43 - 2:45
    N'importe qui pouvait devenir un druide,
  • 2:45 - 2:47
    mais la formation exigeait
    beaucoup d'années
  • 2:47 - 2:50
    d'études et d'apprentissage par cœur –
  • 2:50 - 2:55
    les druides ne pouvaient pas consigner
    par écrit leurs enseignements.
  • 2:55 - 2:57
    Les druides supervisaient
  • 2:57 - 2:59
    les pratiques religieuses
    et les sacrifices aux dieux,
  • 2:59 - 3:05
    mais ils étaient aussi précepteurs,
    guérisseurs, juges et scientifiques.
  • 3:05 - 3:09
    Ils étaient si respectés qu'ils pouvaient
    s'interposer entre deux tribus en guerre,
  • 3:09 - 3:14
    au milieu d'une bataille,
    et mettre fin aux combats.
  • 3:14 - 3:19
    Aucun Celte n'aurait osé faire de mal
    à un druide, ni discuter ses décisions.
  • 3:19 - 3:23
    Au 2e siècle avant J.-C.,
    les Romains commencèrent
  • 3:23 - 3:28
    à envahir le territoire celte aux dépens
    des tribus du nord de l'Italie.
  • 3:28 - 3:32
    Au lieu de réagir à cette défaite en
    s'unissant contre les légions romaines,
  • 3:32 - 3:35
    les Celtes maintinrent
    leurs divisions tribales.
  • 3:36 - 3:39
    Les tribus d'Espagne tombèrent peu après.
  • 3:39 - 3:44
    Au 1er siècle avant J.-C., Jules César
    déploya ses armées à travers la Gaule,
  • 3:44 - 3:47
    en utilisant la corruption, les menaces
    et les mensonges
  • 3:47 - 3:50
    pour monter les tribus
    les unes contre les autres.
  • 3:50 - 3:53
    Ce ne fut que dans les derniers jours
    de cette grande guerre
  • 3:53 - 3:56
    que les Celtes s'unirent
    contre leur ennemi commun
  • 3:56 - 3:59
    sous la direction du roi Vercingétorix,
  • 3:59 - 4:01
    mais il était trop tard.
  • 4:01 - 4:05
    D'innombrables guerriers et leurs familles
    périrent ou furent réduits en esclavage
  • 4:05 - 4:07
    pendant la conquête de la Gaule
    par les Romains.
  • 4:08 - 4:10
    Protégées par les mers
    qui les entouraient,
  • 4:10 - 4:12
    les tribus celtes
    de Grande-Bretagne et d'Irlande
  • 4:12 - 4:15
    furent les derniers à résister.
  • 4:15 - 4:18
    Enfin, lorsque les Romains
    envahirent la Grande-Bretagne,
  • 4:18 - 4:23
    la reine Boadicée unit sa tribu
    à la révolte après la mort de son mari.
  • 4:23 - 4:28
    Elle réussit presque à chasser
    les légions romaines de Grande-Bretagne,
  • 4:28 - 4:33
    avant de mourir alors qu'elle menait
    la bataille décisive contre l'ennemi.
  • 4:33 - 4:38
    À la fin du 1er siècle de notre ère,
    seule l'Irlande, loin en mer,
  • 4:38 - 4:41
    restait invaincue par Rome.
  • 4:41 - 4:46
    Là-bas, les coutumes des anciens Celtes
    survécurent inchangées
  • 4:46 - 4:49
    longtemps après
    la destruction de Rome elle-même.
Cím:
Essor et déclin des guerriers celtes - Philip Freeman
Speaker:
Philip Freeman
Leírás:

Voir la leçon complète : https://ed.ted.com/lessons/the-rise-and-fall-of-the-celtic-warriors-philip-freeman

Un soir d'été, en 335 avant J.-C., Alexandre le Grand faisait halte sur la rive du Danube lorsqu'une bande d'étrangers s'approcha de son camp. Alexandre n'avait jamais vu de tels guerriers, grands et à l'allure féroce, avec leurs énormes torques dorées et leurs manteaux colorés. C'était des « Keltoi » ou Celtes, un ensemble de tribus indépendantes réparties dans toute l'Europe. Philip Freeman nous raconte l'ascension et le déclin des anciens Celtes.

Leçon de Philip Freeman, réalisée par Paper Panther.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
Projekt:
TED-Ed
Duration:
04:51

French subtitles

Felülvizsgálatok