Retourner vers la vidéo

2/6.Chouard.Metz.oct2011-UE=CHÔMAGE DE MASSE

  • 0:09 - 0:13
    Je vous propose de passer à la première partie, c'est-à-dire au détail,
  • 0:13 - 0:18
    et je ne pourrais pas voir tout le détail, je vais m'apesantir sur trois ou quatre points
  • 0:18 - 0:23
    parmi les dix points que je trouve gravissimes, mais s'il y en a que vous voulez voir appronfondir
  • 0:23 - 0:29
    dans la liste du deuxième document, celui qui est une petite liasse,
  • 0:29 - 0:35
    qui s'appelle "Principaux griefs contre les institutions européennes" que je vous ai distribué.
  • 0:35 - 0:41
    Ce document-là contient... On va parler des institutions européennes un petit peu plus en détail.
  • 0:41 - 0:45
    Quand je vous disais, elles sont nulles ces institutions, je le démontre.
  • 0:45 - 0:50
    En tout cas, j'ai l'impression de le démontrer.
  • 0:51 - 0:56
    J'ai regroupé une dizaine de points que je trouve chacun gravissime.
  • 0:56 - 1:04
    Un seul de ces points est une authentique catastrophe, un risque majeur
  • 1:04 - 1:08
    _quelque chose qui devrait nous faire dire : mais qu'est-ce que c'est que ce truc?
  • 1:08 - 1:13
    qui a écrit ce texte?_ chacun de ces points. Donc on va en prendre quelques uns,
  • 1:13 - 1:21
    Je vous invite à les lire après, les textes dont je vous parle sont dans le document, j'ai mis les articles en question derrière.
  • 1:21 - 1:25
    Je ne vous parle pas en l'air, si vous trouvez que je me trompe,
  • 1:25 - 1:30
    parce que les textes ne disent pas ce que je prétends, je vous invite à me le dire. Je suis tout à fait preneur.
  • 1:30 - 1:44
    La première page, c'est le résumé des dix points et ensuite ce sont les articles en question avec des commentaires entre crochets.
  • 1:46 - 1:55
    où je vous dis, [regardez ce qui se passe à ce moment là] ; [C'est à ce moments-là que ça se passe] ou [faites attention, regardez] Parce que c'est compliqué
  • 1:55 - 2:03
    Pour s'apercevoir par quels mécanismes les auteurs des institutions européennes ont programmé notre impuissance sans que ça se voit.
  • 2:03 - 2:13
    Il faut s'en occuper, se concentrer, ça vaut le coup parce que là on comprend que c'est un piège.
  • 2:13 - 2:21
    On le comprend et on le prouve. Commençons par le premier et c'est quelque chose.
  • 2:21 - 2:29
    Premier point, les instititutions européennes institutionnalisent un chômage de masse
  • 2:29 - 2:40
    en institutionnalisant, sans le dire bien évidemment, il n'est pas écrit dans les institutions européennes
  • 2:40 - 2:48
    la Banque Centrale Européenne (BCE) a comme mission de se garantir que le chômage soit au maximum !
  • 2:48 - 2:51
    Effectivement, car on se serait plus révolté.
  • 2:51 - 2:56
    Cest pas comme cela que disent les constituants européens.
  • 2:56 - 3:03
    Ils disent que La BCE (Banque Centrale Européenne) 1° sera totalement indépendante des gens que vous allez élire,
  • 3:03 - 3:06
    C'est-à-dire que vous pouvez voter à gauche, à l'extrème gauche, à droite, à l'extrême droite ou au centre,
  • 3:06 - 3:08
    vous pouvez voter absolument ce que vous voulez, ça ne changera rien.
  • 3:08 - 3:14
    La BCE a même le droit de ne pas recevoir vos députés européens,
  • 3:14 - 3:18
    elle a le droit de les laisser dehors de leur dire : je ne veux pas que vous veniez me voir.
  • 3:18 - 3:22
    1°) La BCE est totalement indépendante de ceux que vous avez élus
  • 3:22 - 3:27
    2°) Elle a une mission unique qui est de lutter contre l'inflation.
  • 3:27 - 3:32
    Ca demande une explication parce que lutter contre l'inflation
  • 3:32 - 3:38
    c'est une façon positive de présenter le truc, c'est exactement trompeur.
  • 3:38 - 3:47
    parce que tous les jours on nous rebat les oreilles dans les médias, qu' il faut lutter contre l'inflation
  • 3:47 - 3:51
    que tout ça risque de nous amener de l'inflation et que on nous monte en épingle...
  • 3:51 - 4:01
    2,3 ou 4 cas dans l'histoire des Hommes qui sont effectivement remarquables, qu'il faut remarquer, je ne dis pas qu'il ne faut pas les remarquer,
  • 4:01 - 4:06
    on nous les monte en épingle en nous disant, il y a un grand danger du système de l'eau en 1720
  • 4:06 - 4:13
    des assignats pendant la révolution, de l'hyper inflation allemande, dans les années 20.
  • 4:13 - 4:21
    du Zimbabwe récemment... Ce sont des chiffons rouges qu'on nous agite, qui sont des risques réels
  • 4:22 - 4:26
    je ne dis pas qu'il n'y a pas de risque d'hyper inflation si l'on crée trop de monnaie. Je sais ça.
  • 4:26 - 4:35
    Ces chiffons rouges sont agités pour justifier une lutte exclusive, prioritaire, et dingue contre l'inflation.
  • 4:35 - 4:40
    C'est dingue aujourd'hui de se battre contre l'inflation alors qu'on a un chômage de masse
  • 4:40 - 4:44
    et qu'il n'y a pas d'inflation. C'est criminel. Ils le savent très bien.
  • 4:44 - 4:50
    C'est idiot de mettre dans une constitution, c'est plus qu'idiot,
  • 4:52 - 4:57
    c'est anti-social de mettre dans une constitution et même une constitution internationnale,
  • 4:57 - 5:01
    c'est même pas une constitution que vous pouvez changer en France
  • 5:01 - 5:08
    même si nous étions l'unanimité des français à ne plus vouloir, il faudrait que l'on sorte de l'union européenne.
  • 5:08 - 5:15
    pour sortir de ce piège-là. Parce que cela ne dépend plus de nous mais de 27 pays.
  • 5:15 - 5:18
    27 pays ! Je ne sais pas si vous voyez la difficulté de l'éducation populaire qu'il va falloir
  • 5:18 - 5:25
    pour que les 400 millions d'européens arrivent à comprendre que quand on lutte contre l'inflation
  • 5:25 - 5:32
    on le paie en chômage de masse. Bon j'ai amené quelques bouquins, il faut que je pense à vous en parler au fur et à mesure.
  • 5:32 - 5:37
    Il y a un bon bouquin à lire qui s'appelle "Le fabuleux destin de la courbe de Philipps" (Les théories de l'inflation et du chômage après Keynes de Liem Hoang-Ngoc.)
  • 5:37 - 5:49
    Ecrit par quelqu'un qui a failli être là, Liem, qui est un écnonomiste qui écrit vraiment bien et son bouquin est très utile,
  • 5:50 - 5:56
    parce qu'il rappelle les travaux d'un économiste, Philipps qui a montré la corrélation
  • 5:56 - 6:02
    Il ne l'a pas montré de façon théorique mais empirique. En regardant les chiffres, les statistiques sur un siècle
  • 6:02 - 6:07
    quand on a de l'inflation il n'y a pas de chômage et quand on a du chômage il n'y a pas d'inflation.
  • 6:07 - 6:13
    je fais court car c'est un peu plus compliqué que ça. Il a fallu d'autres économistes pour faire la corrélation
  • 6:13 - 6:21
    pour finir le travail de Philipps, pour schématiser on sait que... empiriquement on ne sait pas pourquoi
  • 6:21 - 6:26
    enfin on se doute pourquoi, il y a des discussions là-dessus, on sait qu'empiriquement,
  • 6:26 - 6:30
    quand vous luttez contre l'inflation vous le payez en chômage
  • 6:30 - 6:34
    quand vous luttez contre le chômage vous le payez en inflation
  • 6:34 - 6:39
    en gros, quand vous luttez contre le chômage, vous n'avez plus de chômage,
  • 6:39 - 6:42
    les gens savent que quand ils perdent leur boulot, ils vont en trouver facilement, il n'y a pas de chômage.
  • 6:42 - 6:52
    Ils vont être revendicatifs, demander de meilleurs salaires parce qu'ils savent que si on ne leur donne pas un bon salaire, ils vont sortir et trouver un autre boulot.
  • 6:53 - 6:59
    C'est pas la seule raison, faites attention, c'est multi factoriel le lien entre l'inflation et le chômage.
  • 6:59 - 7:02
    c'est une raison facile à comprendre et puissante.
  • 7:02 - 7:09
    quand il n'y a pas de chômage, les salariés sont plus revendicatifs pour leurs salaires.
  • 7:09 - 7:14
    Les patrons ne peuvent pas faire autrement parce qu'il y a moins de main d'oeuvre derrière qui attend,
  • 7:14 - 7:18
    ils ne peuvent pas faire autrement que de consentir ces hausses de salaire.
  • 7:18 - 7:31
    comme ces hausses de salaires sont des coûts, ils les répercutent sur les prix, ça fait de l'inflation. Ca se tient, c'est robuste.
  • 7:31 - 7:38
    Et à l'envers, quand vous laissez le chômage filer, un 10% en France,
  • 7:38 - 7:48
    et c'est pas au hasard que je dis 10 %
  • 7:48 - 7:53
    C'est parce que ces affreux ont fixé la barre à 9, 10 % de chômage
  • 7:53 - 7:56
    pour qu'on ne réclame pas de haut salaire.
  • 7:56 - 7:59
    au Japon, ils sont plus dociles, il n'y a pas besoin de leur mettre...
  • 7:59 - 8:03
    le NAIRU ça s'appelle, c'est un taux de chômage minimum.
  • 8:03 - 8:05
    pour que les gens n'embêtent pas à demander de trop haut salaire.
  • 8:05 - 8:09
    Au Japon, ils sont tellement disciplinés que 1% suffit.
  • 8:09 - 8:12
    Je ne sais pas si vous vous rendez compte du niveau de cynisme de ceux qui nous gouvernent
  • 8:12 - 8:21
    de "nos" économistes. Le NAIRU, c'est officiel, ce ne sont pas des théories complotistes, c'est une doctrine.
  • 8:21 - 8:25
    Il y a un niveau de chômage qui est calculé pour qu'il n'y ait pas d'inflation !
  • 8:25 - 8:31
    Ces gens-là ne cherchent pas à réduire le chômage, ils cherchent à réduire l'inflation.
  • 8:31 - 8:37
    D'ailleurs, ils l'institutionnalisent, ils l'écrivent dans la constitution.
  • 8:37 - 8:43
    Ils écrivent : la Banque Centrale sera indépendante, donc vous pouvez voter ce que vous voulez,
  • 8:43 - 8:48
    ça ne changera rien à cette politique, sa mission c'est uniquement de lutter contre l'inflation.
  • 8:48 - 8:52
    ce qui va se payer en chômage.
  • 8:52 - 8:58
    Je récapitule, ce premier point, ce sont les institutions européennes
  • 8:58 - 9:06
    nous condamnent durablement, sciemment, volontairement à un chômage de masse.
  • 9:06 - 9:10
    rien que ce point-là suffit à dire, mais on se barre.
  • 9:12 - 9:17
    qui a écrit ce texte-là, pour qui on a écrit ce texte-là.
  • 9:19 - 9:27
    encore un mot sur l'inflation...
  • 9:29 - 9:46
    une conséquence de la chance que j'ai eue en 2005, est d'avoir rencontré des gens connus, des chercheurs pointus et
  • 9:46 - 9:50
    je suis devenu, dans les dernières années de sa vie, ami avec Maurice Allais
  • 9:50 - 9:56
    notre seul prix Nobel d'économie, J'ai passé des centaines d'heures de discussion avec lui,
  • 9:56 - 9:59
    c'était fabuleux, j'avais l'impression de discuter avec Keynes,
  • 9:59 - 10:12
    Maurice Allais était un économiste libre, un autodidacte, un scientifique qui a appris l'économie tout seul,
  • 10:12 - 10:24
    en lisant les plus grands, en lisant Juglar, Fisher, Keynes... tous les grands penseurs, Smith, Ricardo,
  • 10:24 - 10:33
    Il n'était pas déformé par la fac, j'en reparlerai quand on parlera de la monnaie parce qu'il vétupérait
  • 10:33 - 10:39
    la création monétaire des banques, il condamnait la création monétaire par les banques privées,
  • 10:39 - 10:45
    il disait "c'est folie, nous nous appauvrissons avec ce système-là"
  • 10:45 - 10:51
    Je vous en parlerai plus tard, ce livre-là de Maurice Allais, à propos de la création monétaire.
  • 10:51 - 10:56
    Mais je voulais vous en parler à propos de l'inflation, Maurice Allais à écrit un bouquin sur l'indexation,
  • 10:56 - 11:05
    En défendant l'idée de l'indexation, il dit C'est vrai que l'inflation fausse tous les rapports économiques, c'est comme de la triche
  • 11:05 - 11:10
    beaucoup s'appauvrissent sans raison, s'enrichissent sans raison grâce à l'inflation,
  • 11:10 - 11:15
    des gens qui ne remboursent pas ce qu'ils devraient rembourser parce qu'ils remboursent en monnaie de singe,
  • 11:15 - 11:24
    Il y a une solution à ce jeu de dupes qu'il y a dans l'inflation pour peu qu'elle reste raisonnable,
  • 11:24 - 11:29
    il ne faut pas que ce soit une hyper inflation, mais on sait faire ça, c'est l'indexation.
  • 11:29 - 11:35
    pendant les trente glorieuses nous avons connu l'indexation : l'échelle mobile des salaires,
  • 11:35 - 11:39
    quand il y a 10% d'inflation cette année vos salaires augmentent de 10 %
  • 11:39 - 11:42
    vous n'avez rien perdu.
  • 11:42 - 11:45
    C'est très important l'indexation.
  • 11:45 - 11:48
    Ce sont des socialistes qui ont fait sauter l'indexation !
  • 11:48 - 11:55
    Ce sont des socialistes qui ont mis fin à l'échelle mobile des salaires.
  • 11:55 - 11:59
    C'est une catastrophe sociale.
  • 12:03 - 12:07
    Donc un peu d'inflation et de l'indexation.
  • 12:07 - 12:14
    Ceux qui travaillent et les entreprises, les PME n'ont rien à craindre de l'inflation avec une indexation.
  • 12:27 - 12:35
    Ceux qui ont à craindre de l'inflation ce sont ceux qui ont de la liquidité, de l'argent...
  • 12:37 - 12:46
    liquide, parce que s'ils le placent, ils ont un intérêt qui compense l'inflation. Ceux qui ont beaucoup de liquidité, eux, ils ont intérêt, mais qui sont-ils ?
  • 12:49 - 12:54
    C'est très peu de gens, c'est pas nous,
  • 12:56 - 13:02
    donc la politique européenne qui consiste à protéger... contre l'inflation
  • 13:02 - 13:07
    comme si c'était un choix de société majeure, qu'il fallait absolument le faire, au prix du chômage de masse.
  • 13:07 - 13:11
    comme si le chômage de masse n'avait pas d'importance.
  • 13:11 - 13:18
    même, comme si le chômage de masse était... en plus, et il y a fort à parier que ce soit intégré dans le calcul,
  • 13:18 - 13:23
    que le chômage de masse soit bien commode pour obtenir la docilité des gens...
  • 13:25 - 13:29
    S'il y a beacoup de chômage... c'est un vieux truc, Marx en parlait déjà, l'armée de réserve,...
  • 13:30 - 13:34
    le chômage sert à rendre les travailleurs dociles.
  • 13:35 - 13:40
    Il n'y a pas que Marx, c'est le bon sens. N'importe qui peut comprendre ça.
  • 13:41 - 13:46
    Il y a donc un choix de société entre l'inflation et le chômage,
  • 13:49 - 13:58
    Ceux qui ont écrit les institutions européennes ont fait le choix de société, qu'il fallait du chômage et pas d'inflation. C'est le premier point.
  • 13:59 - 14:08
    Dans les pages qui suivent il y a les articles qui décrivent l'indépendance de la BCE,
  • 14:08 - 14:14
    qui décrivent la mission unique sur l'inflation.
Titre:
2/6.Chouard.Metz.oct2011-UE=CHÔMAGE DE MASSE
Description:

Pour approfondir tout ça, je vous propose d'aller faire un tour sur mon site :<br /><br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/<br />http://www.le-message.org/<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Documents_conferences/<br /><br />Je vous recommande particulièrement cette sélection de documents, que je trouve particulièrement importants :<br /><br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/tirage_au_sort.php<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/documents.php<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/tous_les_resumes.php<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Journal.pdf<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Constitution_revelateur_du_cancer_de_la_democratie.pdf<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Reponse_Etienne_Chouard_a_Bastien_Francois.pdf<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/LettreAStephanePaoliEtBernardGuetta.pdf<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Bonne_Constitution_Guerison_Democratie.pdf<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2008/04/08/93-manifestations-obstinees<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Liens_en_totalite.pdf<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/monnaie.php<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Tout_notre_debat_sur_la_monnaie_chez_Paul_Jorion.pdf<br />http://etienne.chouard.free.fr/Europe/En_Vrac.pdf

plus » « moins
Langue de la vidéo:
French

sous-titres en French

Révisions Comparer les révisions