Retourner vers la vidéo

Ben Knight "Le chainon manquant d'Internet : Outils pour transformer les paroles en action"

  • 0:00 - 0:02
    Le chainon manquant d'Internet :
  • 0:02 - 0:04
    Outils pour transformer
    les paroles en action
  • 0:04 - 0:06
    Ben Knight
  • 0:06 - 0:09
    Démocratie personnelle
    Forum 2014
  • 0:09 - 0:13
    Merci beaucoup Michael et merci à tous
  • 0:13 - 0:17
    de me recevoir dans ce lieu très lointain.
  • 0:17 - 0:21
    Il y a quelques années,
    j'ai commencé un doctorat
  • 0:21 - 0:23
    de recherche sur l'évolution
  • 0:23 - 0:26
    de l'intelligence collective
    chez les humains.
  • 0:26 - 0:29
    J'étais vraiment obsédé par cette question
  • 0:29 - 0:32
    qui était : comment se fait-il
  • 0:32 - 0:34
    que les humains, à notre connaissance,
  • 0:34 - 0:36
    sont la seule espèce, qui, collectivement
  • 0:36 - 0:39
    devient de plus en plus en intelligente ?
  • 0:39 - 0:42
    À chaque génération, nous sommes capables
    de faire des choses
  • 0:42 - 0:45
    plus complexes que celle d'avant.
  • 0:45 - 0:48
    Naturellement, j'ai été envoyé au Texas,
  • 0:48 - 0:51
    et j'y ai travaillé avec des chimpanzés,
  • 0:51 - 0:54
    leur apprenant
    comment utiliser des écrans tactiles
  • 0:54 - 0:58
    et en essayer d'aller au bout de cela.
  • 0:58 - 1:00
    La question que je posais
  • 1:00 - 1:03
    tous les soir
    quand je rentrais du Centre des primates
  • 1:03 - 1:06
    quand j'ouvrais mon ordinateur
  • 1:06 - 1:07
    et que je voyais toutes les preuves
  • 1:07 - 1:10
    de choses qui vont
    vraiment mal dans le monde.
  • 1:10 - 1:12
    Des choses comme
    l'effondrement des écosystèmes,
  • 1:12 - 1:15
    une économie extractive hors-contrôle
    à l'échelle mondiale
  • 1:15 - 1:18
    l'inégalité des revenus
  • 1:18 - 1:20
    dépassant les plafonds,
    où qu'on regarde.
  • 1:20 - 1:22
    Ma question de recherche initiale
  • 1:22 - 1:24
    a été évacuée par une question
  • 1:24 - 1:27
    bien plus pressante, qui est que
  • 1:27 - 1:29
    si nous devenons tout le temps
  • 1:29 - 1:30
    tellement plus intelligent
  • 1:30 - 1:33
    comment se fait-il
    que nos plus grandes institutions
  • 1:33 - 1:35
    se comportent d'une manière
  • 1:35 - 1:37
    de moins en moins intelligente ?
  • 1:37 - 1:40
    Si inintelligente qu'elle met en danger
    le futur de la planète
  • 1:40 - 1:43
    et de tous ses habitants.
  • 1:43 - 1:46
    L'Internet a été annoncé
    depuis maintenant des décennies
  • 1:46 - 1:48
    comme une force
  • 1:48 - 1:51
    potentiellement transformatrice.
  • 1:51 - 1:53
    En terme d'accumulation de savoir
  • 1:53 - 1:55
    et de communication instantanée
  • 1:55 - 1:57
    accessible, et reliant les personnes
  • 1:57 - 2:00
    plus qu'elles ne l'avaient jamais été.
  • 2:00 - 2:01
    Et ça en a vraiment le potentiel
  • 2:01 - 2:03
    quand vous regardez Wikipédia
  • 2:03 - 2:06
    utilisé chaque jour
    comme une chose acquise
  • 2:06 - 2:08
    quand un groupe de personne
  • 2:08 - 2:11
    ont fait en sorte de rendre accessible
    la totalité du savoir humain
  • 2:11 - 2:13
    partout et à tout le monde.
    Et ils le font.
  • 2:13 - 2:18
    Et c'est incroyable.
  • 2:18 - 2:21
    Cela amène une autre question,
  • 2:21 - 2:23
    si c'est le cas,
  • 2:23 - 2:25
    pourquoi internet n'a pas aidé
  • 2:25 - 2:28
    nos plus grandes institutions
  • 2:28 - 2:31
    ayant des comportement
    gravement inintelligents
  • 2:31 - 2:34
    mettant tout le monde en danger.
  • 2:34 - 2:36
    Pour le moment, Internet semble
  • 2:36 - 2:39
    immensément puissant,
  • 2:39 - 2:42
    mais un cerveau désincarné.
  • 2:42 - 2:43
    Vous entendez cette métaphore
  • 2:43 - 2:45
    d'internet comme un cerveau mondial.
  • 2:45 - 2:47
    Pour le moment, il a l'air de flotter
  • 2:47 - 2:50
    quelque-part dans l'espace
  • 2:50 - 2:53
    déconnecté du corps mondial
  • 2:53 - 2:55
    ou des membres du monde physique
  • 2:55 - 2:58
    impactant profondément
    notre environnement.
  • 2:58 - 3:01
    C'est là où les grandes institutions
    entrent en jeu.
  • 3:01 - 3:03
    Par les choses affectant vraiment
  • 3:03 - 3:06
    notre écologie, nos conditions de vie
  • 3:06 - 3:09
    à une immense échelle.
  • 3:09 - 3:11
    Voilà les choses sans cerveau.
  • 3:11 - 3:14
    Ce sont d'immenses institutions
    dirigées par l'intérêt personnel
  • 3:14 - 3:18
    et sans personne vraiment à la barre.
  • 3:18 - 3:20
    Simplement conduites par ces processus
  • 3:20 - 3:22
    que nous avons mis en place
    au cours de décennies
  • 3:22 - 3:24
    et totalement déconnectées
  • 3:24 - 3:26
    de cette étonnante richesse
  • 3:26 - 3:28
    d'une intelligence collective
  • 3:28 - 3:31
    grandissant exponentiellement.
  • 3:31 - 3:34
    En 2011 quelque-chose
    de vraiment intéressant a débuté.
  • 3:34 - 3:37
    J'étais au Texas devenant tellement
  • 3:37 - 3:39
    désillusionné par la lenteur
  • 3:39 - 3:42
    de la recherche universitaire
  • 3:42 - 3:43
    à avoir un impact dans le vrai monde
  • 3:43 - 3:46
    que j'ai commencé à ressentir
    de plus en plus de culpabilité.
  • 3:46 - 3:49
    J'ai commencé à me sentir irresponsable
    de verser ma vie
  • 3:49 - 3:50
    dans cette poursuite universitaire
  • 3:50 - 3:53
    qui était intéressante, mais si lente
  • 3:53 - 3:55
    comparée à l'urgence des problèmes
  • 3:55 - 3:57
    auxquels nous faisons face.
  • 3:57 - 3:59
    Donc je suis revenu en Nouvelle Zélande
  • 3:59 - 4:02
    et me suis impliqué dans
    des organisation communautaire de base
  • 4:02 - 4:04
    et dans du militantisme
    de justice sociale.
  • 4:04 - 4:06
    Je ressentais ce réel besoin
  • 4:06 - 4:09
    de me relier à de vrais personnes
    dans de vrai communautés.
  • 4:09 - 4:13
    Puis en 2011,
    en grande partie grâce aux médias sociaux
  • 4:13 - 4:15
    et comme beaucoup de personnes
    dans cette salle
  • 4:15 - 4:17
    en ont probablement fait l'expérience
  • 4:17 - 4:18
    voyant ces images se répendant
  • 4:18 - 4:21
    au travers de toutes les nouvelles sortes
    de mouvements sociaux
  • 4:21 - 4:24
    un mouvement social
    semblait clairement différent
  • 4:24 - 4:25
    de tout ce que j'avais vu avant.
  • 4:25 - 4:28
    Commençant en Tunisie en janvier 2011
  • 4:28 - 4:31
    puis se répandant au travers
    des manifestations du printemps arabe
  • 4:31 - 4:34
    en Égypte puis des indignés
    et les mouvement du 15M
  • 4:34 - 4:35
    en Amérique latine et en Espagne,
  • 4:35 - 4:38
    puis le mouvement Occupy à Wall Street
  • 4:38 - 4:40
    commençant à Wall Street, puis s'étendant
  • 4:40 - 4:43
    des centaines de villes autour du monde
  • 4:43 - 4:47
    même jusqu'en Nouvelle Zélande.
  • 4:47 - 4:49
    J'ai ressenti cela, et j'en suis sûr
  • 4:49 - 4:51
    pour beaucoup de personnes ici
  • 4:51 - 4:53
    comme la première fois qu'internet
  • 4:53 - 4:55
    s'exprimait dans le vrai monde.
  • 4:55 - 4:59
    La première fois que
    cette sorte d'interconnexion massive
  • 4:59 - 5:02
    conduisait les personnes
    en très grand nombre
  • 5:02 - 5:05
    à aller dans la rue.
  • 5:05 - 5:07
    Et donc si c'est la première qu'internet
  • 5:07 - 5:09
    s'exprimait vraiment
  • 5:09 - 5:11
    que pensez vous que fut son premier mot ?
  • 5:11 - 5:13
    Internet, plus que tout autre chose
  • 5:13 - 5:15
    au cours des dernières années
  • 5:15 - 5:16
    fourni cette infrastructure géante
  • 5:16 - 5:19
    immensément puissante
  • 5:19 - 5:21
    à mobiliser quantités de personnes
  • 5:21 - 5:24
    à se rassembler pour dire "NON !"
    tous à la fois.
  • 5:24 - 5:25
    Mais ensuite que se passa-t-il ?
  • 5:25 - 5:28
    Nous restions dans cette situation,
  • 5:28 - 5:30
    ce vide
  • 5:30 - 5:33
    une fois le régime oppressif déchu
  • 5:33 - 5:35
    après le succès de la pétition,
  • 5:35 - 5:38
    une fois retirée
  • 5:38 - 5:40
    la chose contre laquelle
  • 5:40 - 5:42
    vous vous mobilisiez,
  • 5:42 - 5:45
    comment ensuite évoluer pour soutenir
  • 5:45 - 5:48
    une action collective constructive ?
  • 5:48 - 5:52
    Comment aller de cette situation
    à cette situation ?
  • 5:52 - 5:54
    Comment aller de l'enfant en colère
  • 5:54 - 5:57
    qui ne sait pas dire oui
  • 5:57 - 6:01
    jusqu'au moment où, vous savez,
    six mois plus tard…
  • 6:01 - 6:03
    Comment prendre
  • 6:03 - 6:05
    cette masse d'information
  • 6:05 - 6:08
    que nous échangeons tous
    à rythme toujours croissant
  • 6:08 - 6:11
    et la traduire en une action partagée,
  • 6:11 - 6:15
    générative et constructive ?
  • 6:15 - 6:18
    C'est ce à quoi, un groupe d'entre nous
    à Wellington
  • 6:18 - 6:21
    un tas de technologues,
    de développeurs open source,
  • 6:21 - 6:23
    de facilitateurs et d'activistes
  • 6:23 - 6:27
    ont travaillé au cours
    des 18 à 24 derniers mois.
  • 6:27 - 6:28
    Il est ressorti de cette expérience
  • 6:28 - 6:31
    de processus de décision collectif
  • 6:31 - 6:33
    à grande échelle
  • 6:33 - 6:35
    sachant que ça se passait
  • 6:35 - 6:37
    dans des villes du monde entier
  • 6:37 - 6:41
    sur chaque continent, que des personnes
    qui ne s'étaient jamais rencontré
  • 6:41 - 6:42
    se rassemblaient, se parlaient,
  • 6:42 - 6:44
    délibéraient et organisaient
  • 6:44 - 6:46
    une manière directement démocratique,
  • 6:46 - 6:48
    où chaque voix pouvait être entendue
  • 6:48 - 6:51
    où des perspectives diverses
    pouvaient contribuer à un processus
  • 6:51 - 6:53
    conduisant les groupes
  • 6:53 - 6:55
    à arriver de meilleurs résultats
  • 6:55 - 6:57
    que celui d'aucun individu par lui-même.
  • 6:57 - 6:59
    Voyant le pouvoir de ce processus
  • 6:59 - 7:02
    et son potentiel à vraiment grande échelle
  • 7:02 - 7:05
    à avoir un effet transformateur.
  • 7:05 - 7:07
    Mais voyant aussi son revers.
  • 7:07 - 7:09
    Voyant les contraintes pratiques
  • 7:09 - 7:11
    d'être au même endroit au même moment
  • 7:11 - 7:13
    voyant ce qui se passe pour les personnes
  • 7:13 - 7:15
    quand elles se rassemblent
    pendant cinq heures
  • 7:15 - 7:16
    et que rien n'est décidé.
  • 7:16 - 7:18
    Ou quand les voix les plus fortes
    dans la salle
  • 7:18 - 7:19
    dominent la discussion
  • 7:19 - 7:21
    ont une influence disproportionnée
  • 7:21 - 7:23
    sur la prise de décision.
  • 7:23 - 7:25
    et de voir au cours des semaines
  • 7:25 - 7:28
    la désintégration à laquelle
    conduit cette pression sélective.
  • 7:28 - 7:31
    Les mêmes structures de pouvoir enracinées
  • 7:31 - 7:34
    ont émergé de ces groupes
  • 7:34 - 7:36
    ayant un engagement explicite
  • 7:36 - 7:39
    en faveur d'un processus démocratique
    délibératif, inclusif,
  • 7:39 - 7:41
    pour en arriver finalement
  • 7:41 - 7:44
    à ces sortes de dictatures accidentelles.
  • 7:44 - 7:47
    Nous utilisions internet pour communiquer
  • 7:47 - 7:49
    tous les jours,
  • 7:49 - 7:50
    il doit surement y exister un outil
  • 7:50 - 7:53
    utilisant cette infrastructure
  • 7:53 - 7:56
    pas seulement pour parler
  • 7:56 - 7:59
    mais pour avoir des discussions
  • 7:59 - 8:03
    conduisant ensuite à construire
    une compréhension partagée
  • 8:03 - 8:05
    et finalement à des résultats d'accords
  • 8:05 - 8:09
    qui puissent être mis en œuvre.
  • 8:09 - 8:11
    La plateforme à laquelle
    nous sommes arrivés
  • 8:11 - 8:14
    est devenue connue
    sous le nom de Loomio.
  • 8:14 - 8:16
    Il y a deux éléments dans le nom.
  • 8:16 - 8:18
    L'idée de tisser des fils disparates
  • 8:18 - 8:20
    en un tout cohérent.
  • 8:20 - 8:22
    Aussi l'illumination venant
  • 8:22 - 8:24
    de la sagesse collective
    d'un groupe de personnes
  • 8:24 - 8:26
    ayant des perspectives diverses
  • 8:26 - 8:30
    travaillant ensemble.
  • 8:30 - 8:33
    Nous avons maintenant
    un prototype bêta robuste
  • 8:33 - 8:35
    utilisé par des milliers de groupes
  • 8:35 - 8:37
    autour du monde
  • 8:37 - 8:39
    et il ressemble un peu à ça.
  • 8:39 - 8:42
    C'est vraiment un simple outil pratique
  • 8:42 - 8:46
    qui permet à un groupe
    d'avoir une discussion
  • 8:46 - 8:50
    de commencer une discussion
    sur n'importe quel sujet.
  • 8:50 - 8:53
    Si le groupe arrive à un point
    où ça a du sens
  • 8:53 - 8:56
    d'essayer de prendre une décision ensemble
  • 8:56 - 8:58
    alors n'importe qui
    peut faire une proposition.
  • 8:58 - 9:00
    Une bonne proposition est juste
  • 9:00 - 9:02
    un plan d'action très clair :
  • 9:02 - 9:05
    « Je pense que le groupe
    devrait faire ceci »
  • 9:05 - 9:09
    Comme pour un groupe de personnes
    travaillant très bien ensemble,
  • 9:09 - 9:11
    vous avez cette flexibilité
  • 9:11 - 9:13
    de pouvoir changer votre position
    à tout moment.
  • 9:13 - 9:16
    Si quelqu'un apporte
    un point de vue convaincant
  • 9:16 - 9:18
    auquel vous n'aviez pas pensé
    vous pouvez passer
  • 9:18 - 9:20
    de « pas d'accord » à « d'accord ».
  • 9:20 - 9:22
    Ça reprend le protocole de base
  • 9:22 - 9:23
    le principal du processus
  • 9:23 - 9:25
    de décision collective,
  • 9:25 - 9:28
    qui s'est vraiment répendu
    dans les réseaux sociaux
  • 9:28 - 9:29
    autour du mouvement Occupy
  • 9:29 - 9:32
    et autour des autres mouvements sociaux
  • 9:32 - 9:34
    et de la vague en 2011,
    et nous l'avons mis
  • 9:34 - 9:36
    dans l'environnement en ligne
    le plus accessible
  • 9:36 - 9:39
    que nous pouvions concevoir.
  • 9:39 - 9:41
    Quand vous arrivez au bout du processus
  • 9:41 - 9:43
    vous obtenez toujours un résultat clair.
  • 9:43 - 9:46
    Un résultat clair et pratique.
  • 9:46 - 9:49
    Tous les groupes qui essayent en ce moment
  • 9:49 - 9:51
    de prendre des décisions
  • 9:51 - 9:52
    au travers de facebook
  • 9:52 - 9:55
    des courriels, toutes ces platformes
  • 9:55 - 9:57
    qui n'ont simplement pas été conçues
  • 9:57 - 9:59
    pour avoir cette convergence autour
  • 9:59 - 10:03
    d'un résultat partagé
    qui convienne à tous.
  • 10:03 - 10:06
    Dès que nous avons eu
    un prototype fonctionnel
  • 10:06 - 10:10
    il a été adopté par
    une telle diversité de groupes
  • 10:10 - 10:13
    qu'il a fini par être utilisé
    pour des choses
  • 10:13 - 10:15
    qu'on n'aurait jamais pu prévoir.
  • 10:15 - 10:17
    Un des premiers usage à grande échelle
  • 10:17 - 10:20
    l'a été par le conseil municipal qui
  • 10:20 - 10:22
    12 mois auparavant
  • 10:22 - 10:24
    nous avait envoyé un avis d'expulsion
  • 10:24 - 10:27
    pour nous dégager de la place de la ville.
  • 10:27 - 10:30
    Ils l'ont utilisé pour une
    consultation publique à grande échelle.
  • 10:30 - 10:31
    Il y a peu, des groupes
  • 10:31 - 10:33
    ont été mis en place
  • 10:33 - 10:35
    pour des jardins partagés en Bulgarie
  • 10:35 - 10:38
    un hôpital communautaire au Vietnam
  • 10:38 - 10:40
    des coopératives minières Bitcoin
  • 10:40 - 10:42
    jusqu'à deux groupes d'enfants de 12 ans
  • 10:42 - 10:44
    prenant des décisions
  • 10:44 - 10:47
    dans leur conseil scolaire.
  • 10:47 - 10:49
    Quelque chose d'attrayant pour tous,
  • 10:49 - 10:51
    depuis des collectifs anarchistes
  • 10:51 - 10:54
    jusqu'à des ministères gouvernementaux
  • 10:54 - 10:56
    donne l'impression d'une potentielle
  • 10:56 - 10:58
    très large généralisation.
  • 10:58 - 11:02
    Nous avons construit cette version bêta,
  • 11:02 - 11:04
    au cours des six mois à venir
  • 11:04 - 11:06
    nous allons sortir de cette version bêta
  • 11:06 - 11:08
    pour une version mobile complète.
  • 11:08 - 11:11
    Nous sortons d'une campagne
    de financement participatif
  • 11:11 - 11:13
    je sais que certain parmi vous
    y ont participé.
  • 11:13 - 11:16
    Nous sommes plein de gratitude
    d'avoir maintenant les ressources
  • 11:16 - 11:19
    pour l'amener jusqu'à une version complète
  • 11:19 - 11:21
    qui pourra être étendue.
  • 11:21 - 11:24
    Nous allons vraiment de l'avant
  • 11:24 - 11:27
    en construisant
    avec la communauté open source
  • 11:27 - 11:29
    quelque-chose que nous voyons
  • 11:29 - 11:32
    comme une infrastructure publique
  • 11:32 - 11:37
    de prise de décision collective en ligne.
  • 11:37 - 11:42
    Quelques-un des groupes l'utilisant.
  • 11:42 - 11:46
    Là où nous en sommes de l'Histoire
  • 11:46 - 11:50
    j'en ai l'impression,
    est un moment très intéressant.
  • 11:50 - 11:53
    C'est un moment plein d'espoir
    par certains aspects.
  • 11:53 - 11:55
    C'est l'esprit de cette conférence :
  • 11:55 - 11:57
    le fait que nous avons
  • 11:57 - 12:00
    avec cette infrastructure
  • 12:00 - 12:03
    avec plus de potentiel
    de libération, d’interconnexions,
  • 12:03 - 12:07
    pour une authentiquement
    significative démocratie.
  • 12:07 - 12:09
    Et en même temps cette même infrastructure
  • 12:09 - 12:12
    est de plus en plus menacées.
  • 12:12 - 12:14
    Nos biens communs numériques
  • 12:14 - 12:16
    sont de plus en plus enfermés.
  • 12:16 - 12:19
    Nous avons tous ces espaces
    qui ont l'air ouverts
  • 12:19 - 12:21
    et qui en fait ne le sont vraiment pas.
  • 12:21 - 12:25
    Ces espaces auxquels on a l'impression
    de pouvoir participer librement
  • 12:25 - 12:27
    tandis que chacun des comportements
  • 12:27 - 12:29
    que vous avez, est monétisé
  • 12:29 - 12:33
    et vendu au plus offrant.
  • 12:33 - 12:38
    Le défi maintenant est de soutenir
  • 12:38 - 12:40
    l'écosystème d'outils qui est développé
  • 12:40 - 12:43
    et maintenu publiquement
  • 12:43 - 12:45
    au service du bien commun
  • 12:45 - 12:48
    et non de la maximisation du profit.
  • 12:48 - 12:50
    Des outils vraiment incroyables arrivent.
  • 12:50 - 12:52
    Il y a un groupe en Argentine appelé
  • 12:52 - 12:54
    "Démocratie toujours" qui a construit
  • 12:54 - 12:57
    la première plateforme conviviale
  • 12:57 - 13:00
    de démocratie fluide
    pour le vote par procuration.
  • 13:00 - 13:03
    Un projet vraiment impressionnant.
  • 13:03 - 13:06
    Le défi est vraiment de voir
  • 13:06 - 13:07
    ce qui est déjà là :
  • 13:07 - 13:09
    cette sphère bourgeonnante
  • 13:09 - 13:12
    d'infrastructures techniques civiques
    maintenues publiques.
  • 13:12 - 13:14
    De la soutenir et de voir
    ce que nous pouvons faire
  • 13:14 - 13:16
    pour soutenir
    les autres projets émergents.
  • 13:16 - 13:20
    Ce n'est que lorsque nous participons tous
  • 13:20 - 13:23
    que la démocratie est significative.
  • 13:23 - 13:26
    Une démocratie en tant que réseau en ligne
  • 13:26 - 13:28
    de vrai personnes,
    de vrai communautés se rejoignant
  • 13:28 - 13:31
    pour prendre des décisions
    qui fonctionnent pour tous.
  • 13:31 - 13:33
    Alors seulement l'internet publique
  • 13:33 - 13:35
    aura livré tout son vrai potentiel.
  • 13:35 - 13:40
    Merci beaucoup.
Titre:
Ben Knight "Le chainon manquant d'Internet : Outils pour transformer les paroles en action"
Description:

"Le chainon manquant d'Internet : Outils pour transformer les paroles en action"
Une conférence de Ben Knight, au Forum 2014 de "Démocratie personnelle".

plus » « moins
Langue de la vidéo:
English
Durée:
13:41

sous-titres en French

Révisions Comparer les révisions