YouTube

Vous avez un compte YouTube ?

Nouveauté : activer les traductions et les sous-titres créés par les internautes sur votre chaîne YouTube !

French sous-titres

← 1/6.Chouard.Metz.oct2011-ENJEUX CONSTITUTION

Obtenir le code d’intégration
2 langues

Afficher la révision 15 créée 06/02/2012 par Pascal Nime.

  1. Bonsoir, nous avons le plaisir ce soir

  2. avec ATTAC, d'accueillir Étienne Chouard
  3. Pour une conférence au titre un peu utopiste
  4. « L'union européenne... et si c'était à refaire ? »
  5. Alors Étienne Chouard est professeur
  6. de droit et d'économie à Marseille
  7. Il est également chercheur indépendant
  8. Et sa pensée s'est nourrit des débats
  9. qui ont eu lieu en 2005
  10. au moment du traité constitutionnel européen
  11. En fait, la possibilité de dire "NON" au traité, à cette constitution
  12. l'a amené à l’étudier en détail
  13. et à dénoncer ensuite tous les méfaits de cette constitution
  14. Constitution qui selon lui a été faite
  15. non pas pour le peuple
  16. mais pour tous ceux qui l'ont écrit
  17. et ceux qui nous gouvernent
  18. Aussi ce soir il nous présentera
  19. sa vision de l'union européenne
  20. de la démocratie et de ses enjeux
  21. Nous aurons l'occasion également d’aborder
  22. la question de la création monétaire
  23. De nous interroger sur l'utilité d'un traité constitutionnel
  24. Ainsi que de nous pencher
  25. sur un procédé assez novateur et assez original
  26. à savoir le tirage au sort
  27. pour désigner nos représentants
  28. Donc avant de laisser la parole à Étienne
  29. Je vous remercie... Bonjour... Je remercie la mairie
  30. qui nous prête gracieusement cette salle
  31. Et je remercie également Étienne
  32. qui vient aussi à titre gracieux
  33. Alors la conférence va être répartie dans le temps
  34. jusqu'à peu près 22 heures pour l’heure de fin
  35. Donc nous avons une première partie
  36. jusqu'à 19 heures 30
  37. pour aborder différents points
  38. À 19 heures 30 on fera une petite pause
  39. Il y a possibilité de se restaurer juste à côté
  40. Et nous reprendrons à 20 heures
  41. pour la suite des débats
  42. Je laisse la parole à Étienne
  43. Est-ce que vous m'entendez ?
  44. Il faut que je me rapproche de ce truc-là
  45. Est-ce que vous m'entendez ?
  46. Bonjour à tous…
  47. J'ai une idée forte pour nous sortir du pétrin
  48. Et c'est ça dont je viens vous parler
  49. Je me suis réveillé il y a six ans
  50. à l'occasion du débat sur
  51. le traité anticonstitutionnel européen
  52. Qui nous était proposé en 2005
  53. Je dis « anticonstitutionnel »
  54. parce qu'il servait, à l'examen
  55. il servait à détruire nos constitutions nationales
  56. Et ça marche bien !
  57. C'est un système qui fonctionne

  58. Et depuis, depuis je cherche

  59. Depuis que je suis réveillé
  60. je suis resté réveillé
  61. Et je réfléchis à ce qui pourrait
  62. protéger les humains
  63. contre les abus de pouvoir
  64. Et donc je lis énormément
  65. et plus je lis plus j'ai envie de lire
  66. Ça devient de la goinfrerie
  67. Mais en même temps, je découvre
  68. c'est très utile, parce que je découvre
  69. dans l'histoire des hommes
  70. dans l'histoire de la pensée des hommes
  71. je découvre que les hommes
  72. ont des problèmes avec les pouvoirs depuis longtemps
  73. Je découvre que les hommes
  74. ont besoin des pouvoirs
  75. À partir du moment où l'on vit
  76. en société, on a besoin de déléguer des pouvoirs
  77. Et que les hommes à qui on donne le pouvoir
  78. depuis toujours changent, se transforment
  79. Et il se transforme en mal
  80. Donc je découvre en lisant
  81. depuis Aristote, depuis Athènes
  82. Je vous parlerai beaucoup d'Athènes ce soir
  83. Surtout en deuxième partie
  84. je découvre que les hommes
  85. ont inventé des moyens
  86. de se défendre contre les abus de pouvoir
  87. Très astucieux, souvent déjoués
  88. mais déjoués par ceux
  89. que j'appelle « les voleurs de pouvoir »
  90. pour faire simple
  91. Mais, que ce n'est pas une fatalité
  92. c'est-à-dire qu'aujourd'hui
  93. on est vraiment entre les mains de gens
  94. qui abusent du pouvoir
  95. Je pense que la situation actuelle
  96. permet vraiment de…
  97. c'est une caricature aujourd'hui
  98. Ceux qui ne voient pas
  99. que ceux qui sont au pouvoir abusent
  100. sont complétement aveugles
  101. mais je pense que tout le monde le voit
  102. Question salle : «Concrètement, vous parlez de qui ? »
  103. De ceux qui sont au pouvoir
  104. C'est-à-dire les parlementaires
  105. les ministres, prennent des décisions
  106. sans que le mécontentement des peuples
  107. puisse se matérialiser
  108. Enfin, il me semble que c'est assez clair
  109. En fait le principal outil
  110. que les humains ont inventé
  111. mis en place depuis Athènes
  112. s'appelle la constitution
  113. En fait c'est l'État de droit
  114. ces règles de droit ont permis
  115. de pacifier les sociétés
  116. Et nos représentants à qui on donne le droit
  117. d'écrire le droit, à qui on donne
  118. le pouvoir d'écrire le droit
  119. sont par essence, parce qu'ils ont le pouvoir
  120. d’écrire les règles ils sont dangereux
  121. Et la constitution sert…
  122. à limiter leur pouvoir
  123. Elle sert à affaiblir leur pouvoir
  124. Une constitution ça sert à protéger
  125. ceux qui consentent à obéir aux lois
  126. Ça sert à les protéger contre les abus
  127. De ceux qui ont le droit d'écrire les lois
  128. Et donc, c'est un texte très important, très astucieux
  129. en fait, quand on parle de la constitution
  130. on parle du « droit du droit »
  131. C'est un droit qui est au-dessus
  132. de ceux qui produisent le droit
  133. C'est un droit supérieur
  134. Qui est presque pas du droit
  135. c’est plus de la politique, de la philosophie politique
  136. Et ça nous concerne tous, au premier chef
  137. ça nous concerne tous très directement
  138. Nous devrions apprendre
  139. ce qu'est une constitution dès le plus jeune âge
  140. nous devrions connaître notre constitution
  141. sur le bout des doigts
  142. Et nous devrions protéger notre constitution
  143. comme le meilleur rempart
  144. contre les différentes tyrannies qui sont susceptibles
  145. qui risquent de nous tomber dessus
  146. Et étonnamment
  147. les citoyens se fichent complètement de la constitution
  148. Et souvent même ignorent
  149. ho, ils connaissent le mot
  150. mais ils ne savent même pas ce que ça veut dire
  151. ils ne savent même pas à quoi ça sert
  152. ni comment ça marche
  153. Ils ne savent pas ce qu'il y a dedans
  154. Et je pense que c’est…
  155. j'y reviendrai plus en détail
  156. mais je pense que c'est « La cause des causes »
  157. Parce que je cherche, vous allez voir
  158. vous allez voir dans les différents sujets
  159. sur lesquels j'ai eu l'occasion de réfléchir
  160. en partant de cette espèce de quête
  161. la quête de la résistance aux abus de pouvoir
  162. Une méthode générale qui m'a été…
  163. que je suis, c’est de…
  164. je cherche « La cause des causes »
  165. comme le suggérait Hérodote (Hippocrate ndt)
  166. Il disait : « Cherchez La cause des causes ! »
  167. Et c'est vrai que ça marche bien
  168. Ça marche bien quand on veut régler un problème
  169. de commencer par repérer parmi…
  170. tous les phénomènes sont multifactoriels
  171. tous les phénomènes ont plusieurs causes
  172. Mais si on arrive à localiser des causes déterminantes
  173. c'est-à-dire des causes
  174. qui déterminent d'autres causes
  175. Des causes premières
  176. et mieux, si on arrive à déterminer
  177. une cause particulièrement importante
  178. Ben en réfléchissant à cette cause là
  179. On règle plein de problèmes d'un coup
  180. C’est bien plus malin
  181. que de s'en prendre aux conséquences
  182. Or, ce que j'observe
  183. c'est que, les gens qui bien avant que je ne me réveille
  184. moi j'étais un citoyen passif
  185. tous les vieux résistants qui depuis longtemps
  186. ont passé quasiment leur vie à résister
  187. très souvent en résistant
  188. on s'en prend aux conséquences
  189. Les uns militent sur les désastres écologiques
  190. les autres militent
  191. sur le manque de démocratie dans l'entreprise
  192. les autres s'en prennent à la corruption des élus
  193. Donc il y a des associations « Anticor» des choses comme ça
  194. Les autres s'en prennent au nucléaire par exemple etc. etc.
  195. Et il me semble…
  196. et alors je fais comme les autres
  197. c'est-à-dire que j'ai ma marotte moi aussi
  198. Mais il me semble que…
  199. toutes ces injustices sociales
  200. ont UNE cause commune
  201. qui est l'abus de pouvoir
  202. c'est-à-dire la possibilité
  203. pour ceux qui ont le pouvoir d'abuser
  204. Il me semble que c'est une cause commune
  205. Alors écoutez, je cherche à comprendre
  206. Qu’est-ce qui permet à ceux qui ont le pouvoir
  207. d'abuser comme ça
  208. sans qu'on puisse réagir ?
  209. Aujourd'hui , les états créent pour les banques
  210. des centaines, des milliers de milliards
  211. pour que les banques puissent à leur tour
  212. nous le prêter avec intérêts
  213. Et au lieu de le prêter aux petites entreprises
  214. ou aux citoyens qui en ont besoin
  215. cet argent va dans les poches
  216. des gens hyper riches
  217. qui ont déjà trop d'argent
  218. Et on ne peut rien faire pour résister !
  219. Qu'est-ce qu'on peut faire pour résister ?
  220. Je n'exagère pas
  221. Qu'est-ce qu'on peut faire concrètement pour résister ?
  222. Intervention salle : « C’est essentiel de soutenir les banques… »
  223. « C'est elles qui permettent les investissements… »
  224. Non, je ne suis pas d'accord
  225. Justement, quand on va parler de la monnaie…
  226. Vos objections me sont tout à fait précieuses
  227. C'est-à-dire que j'ai besoin des objections pour progresser
  228. Et les objections, les controverses que je vis depuis six ans
  229. me font progresser à toute vitesse
  230. Donc je ne me débarrasserai sûrement pas de vos objections
  231. d'un revers de main
  232. sans faire l'effort de démontrer
  233. rigoureusement et rationnellement
  234. les points que je défends en opposition avec vous
  235. Quand vous dites
  236. « Il faut absolument sauver les banques, soutenir les banques »
  237. Oui, mais pas sans contrepartie
  238. Oui, mais pas sans contrepartie
  239. Oui parce que si on les laisse tomber
  240. le système s'effondre et nous avec
  241. Oui donc effectivement
  242. comme dit Frédéric Lordon, un ami
  243. effectivement il faut absolument soutenir les banques
  244. soutenir notre système financier
  245. Mais rien, rien ne nous impose
  246. Rien n’impose à ceux qui nous dirigent
  247. de le faire sans contrepartie
  248. Rien du tout, ces gens-là sont en faillite frauduleuse
  249. les banques aujourd’hui sont en faillite frauduleuse
  250. C'est-à-dire qu'ils devraient être en prison
  251. Et au lieu de ça on les sauve sans contrepartie ?

    Je trouve que c'est plus que contestable
  252. Mais on y reviendra si vous voulez
  253. quand ce sera le moment
  254. de parler de la monnaie
  255. Parce que j'ai plusieurs sujets
  256. Et je peux parler de la monnaie tout de suite ce qu'il y a
  257. c'est qu'il me semble qu'il y a un ordre qui est logique
  258. Il me semble qu'on peut partir de l'observation
  259. du fonctionnement de l'Union Européenne
  260. et de ses dysfonctionnements
  261. puisque c'est le sujet de la soirée
  262. Qu'est-ce qu'on fait avec l'Union Européenne ?
  263. Si c'était à refaire, est-ce qu'on le referait ?
  264. Et puis, à l'occasion de l'étude sur l'Union Européenne
  265. on parlera de monnaie
  266. et on approfondira le sujet de la monnaie
  267. Tiens je vous parlerai
  268. des mécanismes de création monétaire
  269. de la façon dont aujourd'hui
  270. on crée la monnaie
  271. qui … est dingue !
  272. qui n'est vraiment pas raisonnable
  273. et qui n'est pas la seule possible
  274. On pourrait, il y a des alternatives
  275. on pourrait créer la monnaie autrement
  276. Avec des dangers, qu'il faut connaître
  277. et dont on parlera
  278. Mais des dangers qui ne doivent pas nous conduire
  279. à renoncer à nous réapproprier
  280. les processus de création monétaire
  281. Mais je vous propose d'en parler dans un 2eme temps
  282. pour ne pas parler de tout en même temps
  283. Mais, à chaque fois ce qui serait bien
  284. C’est que je puisse vous dire
  285. où j'en suis du travail d'analyse que je mène
  286. Et puis que je m'arrête
  287. même si j’ai pas dit tout
  288. parce que si je vous dis tout ce que j’ai à dire
  289. je peux en parler pendant des jours sans m'arrêter
  290. donc, il faut que je ne vous dise pas tout
  291. Que je m'arrête, et que je vous laisse la parole
  292. Et qu’une bonne partie
  293. de ce que j'ai à vous dire
  294. je le dise en réaction à vos objections
  295. à vos peurs, à vos suggestions
  296. et parce que en plus, pour moi, c'est précieux
  297. je viens chercher ça aussi
  298. C'est-à-dire que vous allez
  299. très certainement m'apporter
  300. beaucoup de choses
  301. par des objections nouvelles, une idée nouvelle
  302. À chaque conférence pratiquement
  303. je ressors avec une bonne, une vraie bonne idée
  304. qui va me servir et que je cultive, que je travaille
  305. Remarque public : « Le dialogue est essentiel…. »
  306. Absolument ! Le dialogue est absolument essentiel
  307. Il y a une phrase
  308. que j'ai découverte la semaine dernière
  309. qui le dire autrement
  310. Qui dit : « J'ai besoin de mes ennemis »
  311. C'est tout à fait bien dit, je trouve
  312. C'est vrai que j'ai besoin de mes adversaires
  313. j'ai besoin de mes adversaires pour progresser
  314. Et j'ai besoin, même, de mes amis
  315. qui ne sont pas d'accord avec moi sur tout
  316. et qui me contredisent sur des sujets
  317. Je raffole de la controverse
  318. Voilà, je trouve que je ne progresse jamais tant
  319. qu’à l'occasion d'un débat contradictoire
  320. où l’on n'est pas d'accord
  321. Et quelquefois je m'aperçois que je me trompais
  322. que j'avais un biais, et je le corrige
  323. Quelquefois j'arrive à montrer
  324. que c'est l'autre qui avait un biais
  325. Voilà on discute
  326. Je ne cherche pas avoir raison
  327. Je cherche…je cherche le bien commun
  328. Et la plupart des résistants aussi
  329. On a chacun nos méthodes, chacun nos outils
  330. Je pense que ceux qui cherchent la justice sociale
  331. de bonne foi, doivent pouvoir s'entendre
  332. S’ils ne sont pas d'accord
  333. sur les moyens de l'atteindre
  334. la justice sociale
  335. je pense qu'ils doivent être capables
  336. d'en discuter respectueusement
  337. En essayant de prendre le meilleur
  338. de la réflexion de l'autre
  339. Il faut juste se donner le temps
  340. Et c'est pour ça que c'est bien
  341. qu'on ait du temps ce soir
  342. parce que c'est vraiment des sujets riches et denses
  343. sur lesquels il y a beaucoup
  344. beaucoup de choses à dire
  345. C'est bien d'avoir du temps
  346. de les développer
  347. Je vous ai distribué
  348. un premier document recto-verso
  349. une feuille simple sur laquelle…
  350. Vous allez voir je vous ai apporté
  351. plein de documents
  352. parce que je suis prof
  353. Et donc j'ai l'habitude de…
  354. à la fois de ne pas penser moi-même à tout dire
  355. à la fois de voir que les gens qui m'écoutent
  356. ne sont pas toujours aussi concentrés
  357. et je suis pareil moi, on est tous comme ça
  358. Et peuvent rater un moment important
  359. et qui manque ensuite au raisonnement
  360. Le bon moyen de pallier ces difficultés
  361. pour communiquer de façon orale
  362. c’est d'avoir un écrit, qui fixe bien
  363. qu'on a préparé à l'avance
  364. sur lequel on est sûr de n’avoir rien oublié
  365. Donc je vous invite, bien sûr je ne vais pas lire
  366. mais je vous invite à le lire tranquillement
  367. à tête reposée après coup
  368. Il y aura sûrement des choses
  369. que j'aurais oubliées de vous dire ce soir
  370. mais c'est pas grave
  371. Que vous retrouverez dans le document
  372. Et puis il y a des choses même que j'aurais dites
  373. que j'aurais mal prononcées
  374. ou sur lesquelles je n'aurais pas assez insisté
  375. que vous n'auriez pas comprises…
  376. Et que vous comprendrez peut-être mieux en le lisant
  377. Cette première page
  378. elle fait une sorte de synthèse
  379. de ce qui m'amène à réfléchir à ce sujet
  380. de la solution
  381. la solution institutionnelle que j'envisage, que j'entrevois
  382. Dans cette première page il y a cette introduction
  383. que je vous ai faite tout à l'heure
  384. qui explique les hommes depuis toujours
  385. ont besoin de pouvoir
  386. se confrontent depuis toujours
  387. aux abus de pouvoir
  388. ont inventé pour résister
  389. l'idée de constitution
  390. Qu'une constitution ça ne sert pas à organiser les pouvoirs
  391. ça sert à les affaiblir
  392. Ça sert à les affaiblir…
  393. Et donc dans une constitution
  394. si on cherche à affaiblir les pouvoirs
  395. On ne cherche pas à les anéantir
  396. on a besoin des pouvoirs…
  397. Mais on cherche à les affaiblir
  398. pour qu'il n'abusent pas
  399. pour que nos serviteurs ne deviennent pas nos maîtres
  400. que nous ne devenions pas la proie de tyrans
  401. Et donc, pour qu'une constitution fasse son boulot
  402. d'affaiblissement des pouvoirs
  403. tout en ayant des pouvoirs quand même
  404. capables de travailler
  405. Il y a toute une série de mesures
  406. de règles, d'articles dans les constitutions
  407. de principes qu'on voudrait voir appliqués
  408. Que j'ai détaillé au dos de ce document
  409. Au dos de ce document, j'ai fait une liste
  410. On aura pas le temps de travailler ce soir
  411. Peut-être que tout à l'heure
  412. on travaillera sur deux, trois, quatre points
  413. peut-être des points sur lesquels
  414. vous voudriez…peut-être pendant la pause
  415. vous pourriez regarder un petit peu
  416. S’ il y a des points dont vous voulez qu'on parle
  417. on pourrait les approfondir
  418. des points dont vous vous dites « Mais pourquoi il parle de ça ? »
  419. Ou bien « Tient il a oublié de parler de ça… »
  420. Tout ça, dans mon esprit, n’est pas fermé du tout
  421. Je suis en train de réfléchir
  422. Je trouve des idées tous les jours
  423. Je suis complètement ouvert à la critique
  424. à l'évolution, les idées nouvelles
  425. Je ne suis pas du tout en train
  426. de vous décrire une solution clé en main
  427. une espèce de nouveau dogme, un nouvelle religion
  428. Pas du tout, pas du tout…
  429. Simplement, il me semble
  430. que je suis en train de me sensibiliser moi-même
  431. à « Qu'est-ce que c'est qu'une constitution ? »
  432. Mais comment diable
  433. comment ça se fait qu'on ne s'en occupe pas ?
  434. comment ça se fait qu'on se soit pas approprié
  435. nous, chacun d'entre nous
  436. nous qui consentons à obéir au pouvoir
  437. comment ça se fait qu'on ne se soit pas approprié cet outil ?
  438. Et qu'est-ce qu'on devrait connaître dans cet outil
  439. au lieu de le négliger
  440. En même temps que je me l’approprie
  441. comme je suis prof, j'aime bien expliquer
  442. Et bien j'en profite !
  443. En plus j'ai eu la chance en 2005
  444. d'avoir cette espèce de notoriété incroyable
  445. qui vient de l'Internet
  446. et puis du jeu des médias
  447. Voilà j'en profite
  448. Ça me donne des tribunes
  449. Et bien voilà j'en profite
  450. Je suis en train de découvrir un truc
  451. Il me semble que je suis en train de trouver une idée
  452. une série d'idées, à la fois originales
  453. très vieilles, parce que ça date de 2500 ans
  454. mais complètement enfouies, enterrées, oubliées et géniales
  455. Vraiment, ils avaient trouvé les athéniens
  456. un truc formidable
  457. pour se protéger des voleurs de pouvoir
  458. Je suis en train de frotter cette idée-là
  459. de la confronter à la flamme
  460. au feu de vos objections critiques
  461. pour vérifier que ça tient
  462. que ça tient la route
  463. Bon, ce n'est pas du tout un dogme
  464. C’est une idée qui est en train de…
  465. Mais qui est en train de devenir forte
  466. Vous allez voir que l'idée d'une vraie démocratie
  467. rendue possible et protégée par le tirage au sort
  468. vous allez voir que c'est séduisant
  469. et c'est très prometteur
  470. Le tirage au sort, je l’ai vu venir
  471. Je vais vous en parler un petit peu
  472. j'en parlerai beaucoup plus en fin de soirée
  473. quand on verra la démocratie
  474. comment ça marche ?
  475. Comment ça marchait à Athènes
  476. Et qu'est-ce qu'on transpose ?
  477. Qu'est-ce qu'on peut transposer ?
  478. On verra ça plus en détail
  479. Mais très vite en fait, des 2005
  480. en étudiant les institutions européennes
  481. je me suis demandé
  482. « Mais comment est-ce qu'on a pu écrire
  483. des institutions aussi mauvaises
  484. aussi peu protectrices des citoyens ? »
  485. Parce que, ça va être la première partie de la soirée
  486. on va travailler, je vous propose de travailler
  487. sur les principaux griefs que je fais-moi…
  488. Voilà, c'est une pierre dans le débat
  489. je ne prétends pas tout résumer
  490. Ce que je considère-moi comme le plus grave
  491. A reprocher aux institutions européennes
  492. c’est ce qu'on va voir tout à l'heure
  493. Mais d’ores et déjà, avant même de voir le détail…
  494. Si vous avez si vous avez participé au débat de 2005
  495. vous vous souvenez qu'il y avait quand même
  496. beaucoup à dire sur cette constitution
  497. En même temps que je réfléchissais
  498. je me demandais…toujours pareil
  499. je cherchais « La cause des causes »
  500. Mais qu'est-ce qui nous a conduits
  501. à des textes aussi peu protecteurs des humains
  502. aussi prétentieux
  503. des textes qui prétendent nous protéger
  504. qui prétendent établir…
  505. comment ils appelaient ça ?...
  506. « Les plus hauts standards de la démocratie » disaient-ils
  507. Et qui en même temps organisaient
  508. dans le plus petit détail
  509. la parfaite impuissance politique
  510. de chacun des citoyens
  511. qui ne pouvaient plus rien changer à rien
  512. Je me suis dit : « comment est-ce qu'on en est arrivé là ? »
  513. En fait en répondant à cette question
  514. j'ai répondu à toutes les questions de même nature
  515. que je rencontrais aussi au niveau national
  516. Parce que, ce que l'on rencontre au niveau européen
  517. cette impuissance politique
  518. qui est organisée au niveau des institutions européennes
  519. on la rencontre déjà au niveau national
  520. Et on la rencontre…
  521. dans pratiquement tous les pays du monde
  522. Alors, est-ce que c'est une fatalité ?
  523. Ou bien est-ce qu'il y a une cause commune
  524. qui permet de comprendre pourquoi
  525. ça se passe toujours comme ça
  526. Et qui permettrait de comprendre aussi
  527. qu'est-ce qu'il faut changer pour que
  528. ça ne se passe plus comme ça
  529. Et je crois que je l’ai trouvée
  530. Les institutions européennes elles ont été écrites
  531. par des ministres… et des présidents
  532. Et ça se voit partout dans les institutions européennes
  533. que ce sont des ministres qui ont écrit les institutions
  534. Dans les institutions européennes
  535. le pouvoir législatif est exercé
  536. principalement par des ministres
  537. Par nos ministres au niveau national
  538. qui enlèvent leurs costumes de ministres
  539. quand ils quittent la France
  540. pour aller dans le parlement européen
  541. pour aller dans les institutions européennes
  542. Et là ils mettent un habit de parlementaire
  543. alors que ce sont des ministres
  544. ils mettent un habit de parlementaires, pour écrire les lois
  545. les lois européennes
  546. Qui sont transposées en droit français, ou en droit national
  547. c'est pareil dans tous les pays
  548. pratiquement mécaniquement
  549. pratiquement automatiquement
  550. Et ensuite, ils retournent dans leur pays
  551. ils remettent leurs habits de ministres
  552. Et ça se voit que c'est eux qui ont écrit les règles
  553. Et on reviendra sur le détail
  554. de ces grands dangers dans les institutions européennes
  555. mais ça se voit, que ce sont des ministres européens
  556. qui ont écrit les institutions européennes
  557. De la même façon que les institutions françaises
  558. la constitution de 58, ça se voit
  559. que c'est De Gaulles qui l’a écrite
  560. On me dit c’est Debré (Michel ndt)
  561. Oui, c’est Debré, mais Debré il l’a écrite pour De Gaulle
  562. Les juristes, les grands juristes
  563. les grands profs de droit public
  564. qui ont écrit les institutions de la cinquième manifestement
  565. Mais ça se voit partout
  566. Les institutions de la cinquième ne sont pas faites
  567. comme celles de la quatrième et de la troisième
  568. elles sont faites pour le président
  569. qui les a faites pour lui-même
  570. Et c'est comme ça pratiquement partout dans le monde
  571. Et c'est pour ça en fait…
  572. Ce n’est pas aux hommes au pouvoir
  573. d’écrire les règles du pouvoir
  574. Ce n’est pas…, c'est comme ça que je résume
  575. c'est avec ces mots là
  576. que je résume « le cœur du cœur »
  577. le plus important de ce que j'ai à vous dire
  578. Il me semble que c'est « La cause des causes »
  579. de notre impuissance politique
  580. C'est que nous n'avons pas de constitution
  581. La déclaration des droits de l'homme
  582. que nos grands-parents révolutionnaires
  583. Il faut lire les débats constituants
  584. les débats qu’avaient ces gens-là
  585. au moment où ils se libéraient
  586. de la tyrannie de l'ancien régime
  587. et où ils fabriquaient un outil
  588. pour se protéger contre la tyrannie
  589. les réflexions, les discours qu'ils tenaient
  590. les réflexions qu'ils avaient
  591. pour se protéger durablement
  592. contre les abus de pouvoir
  593. C'était ça la révolution française !
  594. C'est des conversations absolument passionnantes
  595. Et ils savaient très bien
  596. qu'il fallait affaiblir les pouvoirs
  597. Montesquieu avait réfléchi avant
  598. Et les révolutionnaires connaissaient évidemment Montesquieu, Rousseau
  599. Ils savaient qu'il fallait diviser les pouvoirs
  600. pour que le pouvoir n'abuse pas du pouvoir
  601. Il faut disait Montesquieu
  602. que « le pouvoir arrête le pouvoir »
  603. c'est-à-dire qu'il fallait que…
  604. Et Montesquieu n'avait envisagé que trois pouvoirs
  605. Il avait envisagé
  606. ceux qui font les lois : le parlement
  607. ceux qui exécutent les lois : l'exécutif
  608. Et ceux qui règlent les conflits
  609. ceux qui appliquent les lois : les juges
  610. Et il disait il faut que celui qui écrit les lois
  611. le parlement, ne les exécute pas
  612. que celui qui exécute les lois, l'exécutif
  613. il ne faut pas dire gouvernement
  614. parce que si on dit gouvernement
  615. vous vous faites avoir
  616. il va tout faire, il va écrire les lois
  617. Si il s'appelle gouvernement
  618. le gouvernement, ça porte en lui
  619. le mot porte en lui
  620. la confusion des pouvoirs
  621. Il ne faut pas les appeler gouvernement
  622. il ne faut pas accepter « un gouvernement »
  623. Appelez-le exécutif…
  624. Et vous allez voir que le mot vous conduit
  625. à être plus rigoureux avec
  626. un principe essentiel de la séparation des pouvoirs
  627. Un principe essentiel pour nous
  628. pour nous protéger du pouvoir
  629. Donc ce que disait Montesquieu
  630. il faut que l'exécutif exécute sans écrire
  631. Sans écrire...
  632. Parce que si celui qui écrit les lois
  633. ne peut pas les exécuter
  634. Si celui qui exécute les lois
  635. ne peut pas les écrire
  636. Vous comprenez l'idée ?
  637. Elle les astucieuse, cette idée
  638. séparer les pouvoirs
  639. Elle est très astucieuse !
  640. Elle permet dans la structure de la constitution
  641. dans la structure du droit supérieur
  642. du droit du droit
  643. au-dessus de ceux qui vont faire le droit
  644. Elle permet de nous protéger
  645. parce que personne n'a, à lui seul, tous les pouvoirs
  646. Et puis Montesquieu continuait
  647. en disant les juges doivent aussi être indépendants
  648. des deux autres pouvoirs
  649. pour pouvoir appliquer les lois
  650. Et donc, pour que le droit s'applique
  651. il fallait que celui qui écrit les lois
  652. soit d'accord avec celui qui exécute les lois
  653. et soit d'accord avec celui qui les applique : le juge
  654. Bons on s'est bien mis à l'abri
  655. des abus de pouvoir si on fait ça
  656. Et ce qu'avaient dit les révolutionnaires
  657. dans la déclaration des droits de l'homme
  658. c'est une nation qui ne sépare pas les pouvoirs
  659. n'a pas de constitution, c'est l'article 16
  660. Une nation qui ne se sépare pas les pouvoirs
  661. n'a pas de constitution
  662. On ne peut pas être plus clair !
  663. C'est-à-dire que si prétendre en avoir une, elle est fausse
  664. Et c'est vrai… Je crois que c'est vrai !...
  665. Je vais même dire mieux aujourd'hui
  666. au vingt et unième siècle on peut pousser le bouchon
  667. on peut pousser la réflexion plus loin
  668. et dire : « Une constitution qui ne nous protège pas bien
  669. que ce soit à cause de la non séparation des pouvoirs
  670. ou à cause d'autres choses
  671. une constitution qui ne nous protège pas bien
  672. contre les abus de pouvoir
  673. n'est pas une constitution ! »
  674. Puisque son boulot, puisque sa raison d'être
  675. puisque une constitution ça ne sert qu'à ça !
  676. À nous protéger tous,
  677. les riches, les pauvres, les jeunes, les vieux, tous
  678. à nous protéger contre les abus de pouvoir
  679. Puisque la définition même
  680. l'essence d'une constitution
  681. c’est de nous protéger des abus de pouvoir
  682. Si elle ne fait pas son boulot
  683. ce n'est pas une constitution !
  684. Ou c'est une mauvaise constitution
  685. De ce point de vue, la cinquième elle est nulle !
  686. C'est une mauvaise constitution
  687. Et la constitution européenne elle est mauvaise aussi !
  688. Et on peut en parler en détail
  689. C'est-à-dire que là, je commence par la fin
  690. en vous disant la conclusion
  691. C'est pas bon, mais on peut regarder…
  692. Article par article, pratiquement
  693. Alors c'est justement le sens du document
  694. du verso du premier document dont je vous parle
  695. ça consiste à dire : « Faisons le point…
  696. Qu'est-ce qu'on attend d'une constitution ?
  697. Par quels rouages mécaniques ?
  698. Quels rouages juridiques ?
  699. une constitution me protège
  700. « Me protège », je ne parle pas que de moi évidemment
  701. je parle au sens générique, « moi citoyen »
  702. Par quels rouages une constitution me protège ?
  703. Le parlement… « est prééminent sur les autres »
  704. « le mode de scrutin permet de dégager une majorité »
  705. « le scrutin donne la parole aux minorités »
  706. « quelques sièges sont réservés… »
  707. Alors vous allez voir là-dedans
  708. qu'il y a des choses qui sont un peu hétérodoxes
  709. Parce que, quand je dis quelques sièges
  710. de tous les organes sont réservés
  711. à des citoyens tirés au sort
  712. Chacune de ces lignes mériterait d'être étudiée
  713. Si je commence à mettre le nez là-dedans
  714. ça va trop long, il ne faut pas que je sois trop long
  715. Mais ce que je voulais, j'ai fait ce tableau-là
  716. avec ensuite à droite des cases à cocher
  717. Et quand j'examine ma constitution : je coche
  718. Est-ce que ça je l’ai, ou est-ce que ça je ne l'ai pas ?
  719. Et puis je coche oui/non , oui/non, oui/non
  720. Et pour la cinquième, il y a très peu de « Oui »
  721. très très peu, il n'y a pratiquement que des « Non »
  722. Et pour les institutions européennes, il n'y a que des « Non »
  723. Pratiquement que des « Non »… Pratiquement que des « Non »
  724. Je n'ai pas de respect du vote blanc…
  725. Je n'ai pas de référendum d'initiative populaire
  726. Je n’ai pas de séparation des pouvoirs
  727. J'ai pas de… etc. etc.
  728. Les juges ne sont pas indépendants
  729. Chacun des points …
  730. Si vous voulez, quand on parle de démocratie
  731. quand on parle de démocratie
  732. quand on parle de constitution
  733. je ne m'en tiens pas aux mots
  734. il ne suffit pas de me dire :
  735. « Les institutions européennes sont le plus haut standard de la démocratie »
  736. Je vais voir à l'intérieur des institutions européennes
  737. pour voir concrètement
  738. quels sont les rouages
  739. qui permettent de dire que c'est une démocratie
  740. Or démocratie pour moi, je ne sais pas pour vous…

    Mais bon, c'est un débat
  741. mais pour moi c’est « démos cratos »
  742. C’est pouvoir du peuple
  743. Normalement le peuple à le pouvoir
  744. Le peuple exerce le pouvoir
  745. Démocratie : « Le peuple exerce le pouvoir »
  746. Et au moins, alors il n'y en a aucun
  747. sur terre il n’y en a aucun
  748. très peu, peut-être… la Suisse
  749. Et encore, même pas, la Suisse à des parlementaires
  750. Donc il n'y a aucun pays au monde pour l'instant
  751. où le peuple écrit lui-même directement ses lois
  752. Donc la plupart des régimes
  753. et on détaillera tout à l'heure
  754. que la plupart des régimes
  755. ne sont pas des démocraties
  756. se sont gouvernements représentatifs
  757. Et vous verrez, quand on en parlera
  758. je vous expliquerai l'histoire
  759. et ça c'est très important
  760. pour comprendre les régimes dans lesquelles on est
  761. L'histoire de nos régimes
  762. Ce qu'ont voulu les gens qui ont institué nos régimes
  763. ne voulaient pas du tout fabriquer une démocratie
  764. Ils savaient très bien ce qu'était une démocratie
  765. ils ne l’ont pas voulu du tout
  766. Donc c'est normal qu'on ne soit pas en démocratie
  767. C'était pas voulu comme ça du tout au départ
  768. Sieyès, en France, un grand penseur de la révolution française
  769. qui avait écrit « Qu'est-ce que le tiers état »
  770. un des notables qui a suivi toute la révolution française
  771. Jusqu'à Thermidor…
  772. Est quelqu'un qui ne voulait…qui écrit noir sur blanc !
  773. « Il n'est pas question
  774. dans un des documents que je vous distribuerai
  775. il y a la citation complète
  776. « Il n'est pas question que la France soit une démocratie
  777. Il ne va pas s'agir de ça, on ne va pas faire une démocratie
  778. Le peuple n'est pas capable d'écrire lui-même les lois
  779. le peuple va désigner ses représentants
  780. qui écriront les lois à sa place et puis c'est tout !
  781. Bon, ben ça, ce n'est pas une démocratie
  782. C'est autre chose, c'est une aristocratie
  783. c'est le gouvernement des meilleurs
  784. si on arrive à mettre les meilleurs au pouvoir
  785. c'est une aristocratie
  786. sinon, si ce n'est pas les meilleurs, ça va être une oligarchie
  787. Mais ce n'est pas une démocratie !
  788. Or, ça c'est vraiment le sujet de tout à l’heure
  789. Donc je ferme la parenthèse
  790. pour rester sur le schéma de la première partie de l'union européenne
  791. Donc pour finir cette introduction
  792. la réflexion sur les institutions européennes en 2005
  793. m’a tout de suite conduit
  794. tout de suite, dans le premier document
  795. celui qui a fait le tour de France et puis un peu du monde
  796. Je disais dans ma conclusion mais …
  797. si d'aussi mauvaises institutions ont pu être écrites
  798. c'est parce que ceux qui les ont écrites
  799. n'auraient pas dû le faire
  800. Ce n'était pas à eux décrire les constitutions
  801. Ce n’était pas à eux décrire les institutions
  802. Ils étaient juges et partis
  803. ils étaient en situation de conflit d'intérêts
  804. Ils écrivaient des règles pour eux-mêmes
  805. Et là, je suis sur « La cause des causes »
  806. Là je suis sur « La cause des causes »
  807. Si vous laissez, si nous laissons, écrire les constitutions
  808. par ceux-là mêmes qui devraient la craindre…
  809. Si nous laissons écrire la constitution
  810. par ceux-là mêmes qui devraient craindre la constitution
  811. C'est facile à comprendre
  812. ces gens-là n'écriront pas les règles qui vont les ficeler
  813. les tenailler, les tenir sous contrôle, les menacer
  814. leur faire courir un risque
  815. les rendre « comptables »
  816. les rendre responsables de leurs actes
  817. Ces gens-là..., mais, je ne leur en veux pas
  818. je ne dis pas que c’est des affreux
  819. Un peu… C'est important ça
  820. En droit, quand un juge rend la justice
  821. Mais quand dans une affaire
  822. il est de la même famille que la victime
  823. ou que le prévenu , que l'accusé
  824. Il est récusé
  825. Et ça ne fait aucun problème
  826. et c'est comme ça
  827. dans tous les pays du monde, évidemment
  828. Et tout le monde comprend
  829. qu'on n'est pas en train de dire que ce juge est malhonnête
  830. Pas du tout ! Quand on récuse un juge
  831. parce qu'il est de la même famille
  832. que la victime ou que l'accusé
  833. C'est pas parce qu'il est malhonnête
  834. C'est parce qu'il ne peut pas, dans cette occurrence-là
  835. il ne peut pas être honnête
  836. Mais on ne dit pas ce gars-là est malhonnête, pas du tout !
  837. D'ailleurs le juge est récusé
  838. et il ne le prend pas mal du tout
  839. Il n'y a pas de problème
  840. Il est en situation de conflit d’intérêts
  841. Il ne peut pas juger !
  842. Et bien les parlementaires, les ministres, les juges
  843. tous ceux qui ont un pouvoir
  844. institué, établi dans les institutions
  845. et même ceux qui ne l'ont pas encore
  846. ce pouvoir ,mais qui briguent ce pouvoir
  847. Tous ceux qui sont dans les partis politiques
  848. tous ceux qui sont dans les partis politiques
  849. qui sont candidats à ce pouvoir
  850. donc qui se projettent dans l'avenir
  851. qui savent qu'un jour ils seront dans ce pouvoir
  852. Tous ces gens-là sont en situation…
  853. Je ne dis pas du tout qu'ils sont malhonnêtes
  854. entendez-moi, faites attention qu'il n'y ait pas de malentendu
  855. Comme pour le juge
  856. je ne dis pas que ces gens-là sont malhonnêtes, pas du tout
  857. Je dis que ces gens-là…
  858. on a besoin, on a besoin de gens qui vont exercer le pouvoir
  859. Mais ce n'est pas à eux décrire la constitution !
  860. C'est pas à eux décrire la règle qu’ils devront craindre
  861. et qui va les empêcher d'abuser du pouvoir
  862. et de se transformer de serviteurs en nos maîtres
  863. Ce n'est pas à eux décrire la règle
  864. Qui va les empêcher de devenir nos maîtres absolus, tyranniques
  865. Il faut que ce soit d'autres personnes
  866. D'autres que les gens qui sont dans les partis
  867. et qui ont le pouvoir
  868. ou qui le veulent…
  869. Comment vous allez faire pour les désigner ?
  870. Alors on n'en reparlera tout à l'heure
  871. mais je peux vous en déjà vous en donner
  872. un premier avant-goût
  873. comme ça vous aurez l’idée en tête
  874. C'est important que vous voyez où je veux en venir
  875. le fil d'Ariane finalement
  876. le fils de ma pensée
  877. je cherche un processus constituant « honnête »
  878. désintéressé, sans conflit d'intérêts
  879. Alors pour l'instant, aujourd'hui
  880. j'en suis au tirage au sort de l'assemblée constituante
  881. mais peut-être que vous allez me trouver
  882. une meilleure idée, je suis preneur
  883. Moi je ne cherche pas le tirage au sort, pour le tirage au sort
  884. Je m'en fiche pas mal
  885. si j'ai une meilleure idée je la prendrai
  886. Je cherche, et il me semble que nous devrions tous chercher
  887. Le problème c'est que
  888. tout le monde s'en fout pour l'instant
  889. C'est ça la folie, « La cause des causes »
  890. C'est notre indifférence, c'est notre inculture
  891. C'est le fait qu'on s'en foutent complètement de la constitution
  892. Et le processus constituant on s'en fout encore plus
  893. À Tunis, en Tunisie aujourd'hui ils votent
  894. ils votent pour une assemblée constituante
  895. Je vais faire le prophète pour rire
  896. Si je me trompe j’aurais pâle figure
  897. Mais je vous annonce
  898. que la constituante qui va être élue aujourd'hui
  899. elle établira pas une démocratie
  900. pour les mêmes raisons
  901. que ce qui interdit aux démocraties réelles, d'advenir
  902. Partout dans le monde
  903. si vous laissez les hommes au pouvoir écrire eux-mêmes
  904. les règles de leur propre pouvoir
  905. Ils ne vont pas écrire le pouvoir du peuple
  906. Et je ne leur en veux pas
  907. C'est normal… ils ne vont pas se faire hara-kiri
  908. Ils ne vont pas… ils se projette dans l'avenir
  909. ils ont une vision du bien commun
  910. C'est très bien, ils sont très vertueux
  911. Mais au moment d'écrire les règles
  912. est-ce qu'on prévoit le respect du vote blanc ?
  913. C'est-à-dire la possibilité de nous foutre tous dehors ?
  914. Dans une élection de dire « Non »
  915. je ne veux ni de A, ni de B, ni de C
  916. Je veux qu'ils rentrent tous chez eux
  917. Est-ce qu’on prévoit le vote blanc ?
  918. Heuuu, non c'est pas la peine le vote blanc…
  919. vont dire les parlementaires
  920. ils vont dire non, mais c'est pas la peine…
  921. Non, le vote blanc, le vote blanc,non…
  922. il y a autre chose de plus important à faire dans une constitution
  923. Ils vont passer à autre chose !
  924. Qui a écrit les règles dans lesquelles
  925. le vote blanc est mélangé avec le vote nul ?
  926. C'est pas de simples citoyens qui ont écrit ça, c'est pas vrai !
  927. C'est pas de simple citoyen qui ont dit « le vote blanc… »
  928. Vous savez ce que c’est le vote blanc ?
  929. Le vote blanc c'est un vote protestataire
  930. Un vote qui dit : « Mais attendez eux là…
  931. c’est tous des crapules !
  932. c'est tous des gens pas bons
  933. c'est tous des gens que j'avais déjà vu me mentir
  934. des gens qui ont déjà trahi leurs promesses
  935. ou des gens qui ont pour telle ou telle raison, peu importe…
  936. je n'en veux aucun !
  937. Je voudrais qu'ils rentrent tous chez eux
  938. Qu’on en mette d'autres à la place
  939. C'est ça le vote blanc
  940. Le vote blanc c'est un vote de protestation
  941. Le vote blanc c'est un vote affirmatif
  942. c'est pas du tout un vote de désintérêt
  943. C'est pas du tout une erreur un vote blanc
  944. Un vote blanc, c'est pas du toute une abstention
  945. un vote blanc c'est un vote très engagé !
  946. Qui dit : « Je ne suis pas content du tout du chapelet de candidats qu'on me propose »
  947. J'en veux d'autres
  948. Ou bien si on me pose des questions idiotes
  949. c'est un vote qui dit : « Mais posez-moi d'autres questions
  950. cette question est idiote ! »
  951. C'est vachement important le vote blanc
  952. Bon, j’ouvre pas cette parenthèse
  953. J’allais vous parler d'ostracisme
  954. qui était une façon pour les athéniens
  955. de dire : « Mais lui, j’en veux pas ! »
  956. Une façon de dire…, ça ressemble un peu au vote blanc
  957. c'était une façon, une institution
  958. qui permettait aux gens de dire
  959. non seulement je veux, mais aussi ce que je ne veux pas
  960. Je vous en parlerai peut-être tout à l'heure
  961. En tout cas, qu'est-ce qui fait
  962. qu'est-ce qui conduit un constituant
  963. quelqu'un qui écrit une constitution
  964. qu'est-ce qui le conduit à ne pas respecter le vote blanc
  965. et à le mélanger avec des votes nuls ?
  966. Et ça, c’est un des 50 points qui font une constitution
  967. Le respect du vote blanc
  968. Un parlementaire, un ministre il va mélanger un vote blanc avec les nuls
  969. Il va le mélanger avec les nuls
  970. Et il va le faire parce que c'est son intérêt
  971. Parce qu'il a un intérêt personnel
  972. à ce qu'on ne puisse pas le foutre dehors
  973. à l'occasion d'une élection
  974. Donc, y a pas, je ne lui en veux même pas
  975. comprenez-moi, c’est pas à lui décrire les constitutions !