Return to Video

L'imagination selon les neurosciences - Andrey Vyshedskiy

  • 0:08 - 0:12
    Imaginez un canard professeur de français,
  • 0:12 - 0:15
    un match de ping-pong
    en orbite autour d'un trou noir,
  • 0:15 - 0:18
    un dauphin jonglant
    avec un ananas.
  • 0:18 - 0:21
    Vous n'en avez certainement
    jamais été témoin.
  • 0:21 - 0:24
    Pourtant, vous pouvez
    l'imaginer instantanément.
  • 0:24 - 0:28
    Comment notre cerveau peut-il produire
    une image de quelque chose d'inédit ?
  • 0:28 - 0:29
    Cela peut sembler anodin,
  • 0:29 - 0:32
    mais uniquement parce que
    nous y sommes habitués.
  • 0:32 - 0:35
    C'est en fait une mécanique complexe
  • 0:35 - 0:39
    qui requiert une coordination laborieuse
    à l'intérieur de notre cerveau.
  • 0:39 - 0:42
    Car, pour générer
    ces images inédites et étranges,
  • 0:42 - 0:44
    le cerveau prend des morceaux familiers
  • 0:44 - 0:47
    avant de les assembler
    de diverses manières
  • 0:47 - 0:50
    comme on fait un collage
    de plusieurs photographies.
  • 0:50 - 0:53
    Le cerveau doit jongler avec
    une multitude de signaux électriques
  • 0:53 - 0:58
    pour tous les amener à destination
    au bon instant.
  • 0:58 - 1:00
    Lorsqu'on regarde un objet,
  • 1:00 - 1:04
    des milliers de neurones
    s'illuminent dans le cortex postérieur.
  • 1:04 - 1:07
    Ils encodent plusieurs caractéristiques
    de l'objet en question :
  • 1:07 - 1:11
    piquant, fruit, marron, vert et jaune.
  • 1:11 - 1:16
    Ce déclenchement synchronisé
    connecte cet ensemble de neurones
  • 1:16 - 1:20
    et les relie pour créer
    un circuit neuronal.
  • 1:20 - 1:22
    Dans ce cas précis,
    celui destiné à l'ananas.
  • 1:22 - 1:25
    En neurosciences, c'est ce qu'on appelle
    la règle de Hebb,
  • 1:25 - 1:29
    les neurones qui s'allument à l'unisson
    sont mutuellement reliés.
  • 1:29 - 1:31
    Si vous tentez d'imaginer un ananas,
  • 1:31 - 1:36
    l'ensemble du circuit s'allumera
    et assemblera une image mentale.
  • 1:36 - 1:39
    Les dauphins sont encodés
    à travers un autre circuit neuronal.
  • 1:39 - 1:41
    En fait, chaque objet que vous avez vu
  • 1:41 - 1:45
    a été crypté
    par un circuit neuronal donné
  • 1:45 - 1:49
    dont les neurones ont été connectés
    grâce à un déclenchement synchronisé.
  • 1:49 - 1:53
    Mais cette règle n'explique pas
    le nombre infini d'objets
  • 1:53 - 1:57
    que notre imagination peut générer
    sans les avoir jamais aperçus.
  • 1:57 - 2:02
    Le circuit neuronal d'un dauphin jonglant
    avec un ananas n'existe pas.
  • 2:02 - 2:05
    Alors, comment pouvons-nous l'imaginer ?
  • 2:05 - 2:08
    Une hypothèse,
    appelée la Théorie de la synthèse mentale,
  • 2:08 - 2:11
    explique qu'une fois encore,
    le timing y joue un rôle crucial.
  • 2:11 - 2:14
    Si les circuits neuronaux
    du dauphin et de l'ananas
  • 2:14 - 2:16
    sont déclenchés au même instant
  • 2:16 - 2:21
    nous pouvons alors visualiser
    deux objets distincts en une seule image.
  • 2:21 - 2:24
    Mais quelque chose dans le cerveau
    doit se charger de tout coordonner.
  • 2:24 - 2:28
    Un candidat potentiel peut être
    le cortex préfrontal
  • 2:28 - 2:31
    qui est impliqué au sein
    de toute fonction cognitive complexe.
  • 2:31 - 2:35
    Les neurones du cortex préfrontal
    sont reliés au cortex postérieur
  • 2:35 - 2:40
    à travers des prolongements de neurones
    appelés fibres nerveuses.
  • 2:40 - 2:44
    Cette théorie affirme que tel
    un marionnettiste tenant les fils,
  • 2:44 - 2:48
    les neurones du cortex préfrontal
    envoient des signaux électriques
  • 2:48 - 2:50
    le long de ces fibres nerveuses
  • 2:50 - 2:54
    afin d'ajouter des ensembles neuronaux
    dans le cortex postérieur.
  • 2:54 - 2:56
    C'est ce qui leur permet
    de s'allumer à l'unisson.
  • 2:56 - 2:59
    Si ces ensembles neuronaux
    se déclenchent au même instant
  • 2:59 - 3:04
    nous visualisons alors l'image composée
    comme si nous l'avions déjà aperçue.
  • 3:04 - 3:06
    Cette synchronisation intentionelle
  • 3:06 - 3:10
    de plusieurs ensembles neuronaux
    par le cortex préfrontal
  • 3:10 - 3:12
    est appelée synthèse mentale.
  • 3:12 - 3:14
    Pour qu'elle fonctionne,
  • 3:14 - 3:19
    les signaux doivent tous arriver
    aux ensembles neuronaux au même moment.
  • 3:19 - 3:21
    Le problème, c'est que certains neurones
  • 3:21 - 3:25
    sont bien plus éloignés
    du cortex préfrontal que d'autres.
  • 3:25 - 3:29
    Si tous les signaux traversaient
    la fibre à la même vitesse,
  • 3:29 - 3:31
    ils seraient incapables d'arriver
    au même moment.
  • 3:31 - 3:34
    Il est impossible de modifier
    la longueur des connexions
  • 3:34 - 3:37
    mais le cerveau,
    spécialement durant l'enfance
  • 3:37 - 3:41
    est capable de modifier
    la vitesse de conduction.
  • 3:41 - 3:46
    Les fibres nerveuses sont entourées
    d'une substance adipeuse appelée myéline.
  • 3:46 - 3:47
    La myéline permet d'isoler
  • 3:47 - 3:52
    et d'accélérer les signaux électriques
    le long des fibres nerveuses.
  • 3:52 - 3:56
    Certaines peuvent avoir
    jusqu'à 100 couches de myéline.
  • 3:56 - 3:58
    D'autres se contentent
    de quelques-unes.
  • 3:58 - 4:00
    Celles possédant le plus
    de couches de myéline
  • 4:00 - 4:04
    peuvent conduire des signaux
    100 fois plus rapidement
  • 4:04 - 4:07
    que celles qui en possèdent moins.
  • 4:07 - 4:10
    Certains scientifiques affirment
    que cet écart de myélinisation
  • 4:10 - 4:14
    serait la clé de cette conduction
    uniforme à l'intérieur de notre cerveau
  • 4:14 - 4:17
    et ainsi de notre capacité à
    élaborer une synthèse mentale.
  • 4:17 - 4:21
    La plus grande partie de la myélinisation
    se déroule durant l'enfance.
  • 4:21 - 4:22
    Ainsi, dès notre plus jeune âge,
  • 4:22 - 4:26
    une imagination débordante peut être liée
    à notre construction cérébrale
  • 4:26 - 4:28
    dont les connexions myélinisées
  • 4:28 - 4:33
    réalisent des symphonies novatrices
    tout au long de notre vie.
Title:
L'imagination selon les neurosciences - Andrey Vyshedskiy
Speaker:
Andrey Vyshedskiy
Description:

Accédez au cours complet ici : http://ed.ted.com/lessons/the-neuroscience-of-imagination-andrey-vyshedskiy

L'histoire d'un instant, imaginez un canard professeur de français. Un match de ping-pong en orbite autour d'un trou noir. Un dauphin en train de jongler avec un ananas. Vous n'avez très certainement jamais été témoin de ces événements. Pourtant, vous êtes capable de les imaginer instantanément. Comment notre cerveau peut-il générer une image de quelque chose d'inédit ? Andrey Vyshedskiy explique l'imagination selon les neurosciences.

Un cours de Andrey Vyshedskiy, animé par Tomás Pichardo-Espaillat.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
Project:
TED-Ed
Duration:
04:49

French subtitles

Revisions