Return to Video

Reflection on NSFNet

  • 0:00 - 0:06
    Alors, dans cette vidéo, l’université du Michigan, l'institution qui n’était pas du tout
  • 0:06 - 0:13
    considérée dans la course pour le financement de la Fondation Nationale des Sciences, remporta la victoire.
  • 0:13 - 0:21
    L’université avait utilise une technique ancienne pour cela. Beaucoup peuvent penser que c' était en fait de la tricherie.
  • 0:21 - 0:26
    Ils n'avaient pas respecter les lois. Cependant, leur technique est souvent utilisée
  • 0:26 - 0:32
    par les institutions qui veulent gagner des subventions.
  • 0:32 - 0:38
    Elles utilisent tellement de moyens financiers
  • 0:38 - 0:43
    qu'il devient évident qu'elles vont atteindre leur objectif a chaque fois pour gagner une
  • 0:43 - 0:48
    subvention. Il y' a eu des écoles qui pensaient
  • 0:48 - 0:53
    que cette approche n’était pas équitable. Mais il faut savoir que ce sont les lobbyistes
  • 0:53 - 0:59
    qui avaient soigneusement monte la somme de 15 millions de dollars. J'ose dire qu' ils avaient soigneusement monte la somme de
  • 0:59 - 1:04
    15 millions de dollars pour faire echouer le reseau pour la simple raison qu'ils savaient combien allaient
  • 1:04 - 1:10
    coûter la location des lignes de communication a AT & T. Cette location allait être tellement chère qu' on ne pouvait
  • 1:10 - 1:14
    avoir que des lignes de 56 kilobits pour le réseau ainsi propose.
  • 1:14 - 1:19
    56 kilobits est vraiment impensable aujourd'hui.
  • 1:19 - 1:24
    Prenez votre telephone portable aujoud'hui, il est dote soit d'un reseau 3 G ou encore 4 G, et EDGE avant.
  • 1:24 - 1:28
    Vous souvenez-vous d'EDGE? Si vous allez quelque part ou la reception est mauvaise,
  • 1:28 - 1:33
    votre sous-sol par exemple, vous entrez dans le reseau d' EDGE
  • 1:33 - 1:38
    EDGE est ce ce que fait votre téléphone lorsqu'il a une mauvaise réception.
  • 1:38 - 1:43
    EDGE dispose de 128 kilobits, ce qui est 2 fois plus que le réseau fédérateur de tous les
  • 1:43 - 1:49
    scientifiques qui communiquent avec tous les ordinateurs du pays. Le réseau fédérateur national disposait de 56 kilobits que
  • 1:49 - 1:55
    les lobbyistes avaient soigneusement autorise les fonds. Et en regardant cela de près, tout ce que je peux
  • 1:55 - 2:01
    conclure est qu'ils voulaient faire échouer le projet.
  • 2:01 - 2:07
    Mais comme le film Jurassic Park nous l' a démontré, la nature trouve toujours son chemin.
  • 2:07 - 2:13
    Plus on y pense, plus on se rend compte que l'histoire que vient de nous raconter Doug Van Holland était la tempête idéale.
  • 2:13 - 2:19
    MCI venait juste de voir le jour. La compagnie voulait quelque chose
  • 2:19 - 2:25
    de nouveau, et elle etait prete a prendre des risques. Doug venait tout juste d' arriver de
  • 2:25 - 2:30
    l' university De Carnegie Mellon, ou il travaillait pour IBM.
  • 2:30 - 2:36
    Alors, quelles sont les chances qu'une école qui a une longue histoire dans la création du réseau et qui pourtant n'a pas travaille dans le projet d' ARPANET.
  • 2:36 - 2:43
    Une ecole qui a des relations etroites avec IBM de surcroit. Vous savez, cela semble tout bonnement extraordinaire
  • 2:43 - 2:50
    que tout ceci arriva. Cela c'est bien passe cependant, car la nature finit toujours par triompher, comme dans
  • 2:50 - 2:57
    Jurassic Park. Et tous les plans, tous les efforts pour faire echouer le projet
  • 2:57 - 3:03
    n'avaient pas aboutis. Ainsi, le NSF net comme l'a dit Dough,
  • 3:03 - 3:10
    décolla. Si on revient bien sur ce que Larry avait dit, le point le plus important etait que chaque ecole
  • 3:10 - 3:16
    devait etre premiere dans le projet ou courir le risque de perdre ses physiciens
  • 3:16 - 3:21
    Ainsi entrer dans le projet etait devenu un insigne d'honneur. Ainsi les universites s'affolerent et trouverent de
  • 3:21 - 3:27
    l'argent quelque part dans leur budget pour installer ds lignes en fibre optique, elles mirent sur pied des réseaux dans les bureaux.
  • 3:27 - 3:33
    une infrastructure immense devait etre installee vou savez. A ce moment la je n'etais pas a
  • 3:33 - 3:39
    l' universite du Michigan, j'etais plutot a l'universite de l'etat du michigan.
  • 3:39 - 3:44
    juste a cote. J' avais pu voir l'internet pour la premiere fois dans cet immeuble
  • 3:44 - 3:51
    ici en haut et a gauche de la diapositive.
  • 3:51 - 3:57
    on appelait cet immeuble SI du Nord, l'universite d'ou je viens.
  • 3:57 - 4:03
    C'etait vraiment un immeuble indeterminable cependant il etait sous une grande surveillance.
  • 4:03 - 4:08
    Alors le traffic augmenta, la performance augmenta aussi. Il y' avait toutes sortes de choses
  • 4:08 - 4:14
    qu' il fallait resoudre. Les choses commencerent en 1988 et
  • 4:14 - 4:19
    devaient aller jusqu' en 1993, donc pour 5 annees. Cependant, elles continuerent jusqu' en 1995.
  • 4:19 - 4:25
    Si vous reflechissez bien sur le temps, les annees 1990s ont vu le debut des choses.
  • 4:25 - 4:30
    Avant la question se situait sur la fiabilite des choses. Mais lorsque les choses se sont passees, tout le monde voulait etre de la partie.
  • 4:30 - 4:34
    tout ceux qui etaient importants faisaient parti du reseau.
  • 4:34 - 4:39
    combien de bande passante, pourquoi ses serveurs, que faire avec toutes ces choses?
  • 4:39 - 4:44
    Alors, le premier reseau du NSF etait concu pour la recherche universitaire
  • 4:44 - 4:52
    et ils etaient tres strictes la dessus.
  • 4:52 - 4:57
    Plus particulierement a Cleveland.
  • 4:57 - 5:02
    L'university du Case Western Reserve avait concu le Freenet.
  • 5:02 - 5:07
    Le freenet etait constitue de tableaux d'affichages, il y' en avait beaucoup.
  • 5:07 - 5:12
    mais ils etaient tous tres localises. Seulement, certains systemes de tableaux d'affichages commencerent
  • 5:12 - 5:17
    a former des parteneriats avec des universites. Ils avaient commence a introduire des etrangers dans leur reseau
  • 5:17 - 5:21
    Je me souviens que l'internet etait a la mode en ce temps la
  • 5:21 - 5:26
    il n'y avait que nous qui puissions y acceder.
  • 5:26 - 5:30
    Nous etions les seuls a savoir comment l' utiliser et nous mourrions d'envie de le repandre.
  • 5:30 - 5:34
    Et soudain, le freenet ouvra la porte
  • 5:34 - 5:39
    a tout le monde et cela augmenta le demande. Ainsi, vers le debuts 1990 et la fin des annees 80,
  • 5:39 - 5:44
    les regles sur l'utilisation exclusive de l'internet furent
  • 5:44 - 5:49
    relaxees, et d'autres furent adopter. A ce point
  • 5:49 - 5:55
    le chat etait deja sorti du sac. Le reseau etait constitue de 45 megabits
  • 5:55 - 6:01
    et toutes les ecoles de la planete étaient connectees. Il etait donc difficile
  • 6:01 - 6:07
    pour les lobbies de le fermer. Leurs plans etaient soigneusement fabriques
Título:
Reflection on NSFNet
Video Language:
English
Ibrahima Doumbya ha editado los subtítulos en Francés de Reflection on NSFNet .
Ibrahima Doumbya ha editado los subtítulos en Francés de Reflection on NSFNet .
Ibrahima Doumbya ha editado los subtítulos en Francés de Reflection on NSFNet .
Ibrahima Doumbya ha editado los subtítulos en Francés de Reflection on NSFNet .
Ibrahima Doumbya ha editado los subtítulos en Francés de Reflection on NSFNet .
Ibrahima Doumbya ha añadido una traducción.

Subtítulos en French

Incompleto

Revisiones Compare revisions