French subtitles

← Comment j'utilise l'art pour combattre la pollution plastique dans nos océans

Get Embed Code
34 Languages

Showing Revision 10 created 12/07/2019 by eric vautier.

  1. Voici Sian Ka'an.
  2. Située au sud de Tulum
    sur la côte Caraïbes du Mexique,
  3. c'est une réserve protégée
    par le gouvernement fédéral,
  4. un site du patrimoine mondial de l'UNESCO
  5. et l'une des régions les plus riches
    en biodiversité de la planète.
  6. Quand j'y suis allé
    pour la première fois en 2010,
  7. j'ai été horrifié et absolument déconcerté
    de voir la plage recouverte de déchets.
  8. J'ai vite compris que ces déchets
    flottants provenaient du monde entier.
  9. J'y suis retourné plusieurs fois par an
    après ce premier voyage

  10. pour visiter Sian Ka'an,
    dans le pays où je suis né,
  11. et travailler avec ces déchets.
  12. Et jusqu'à présent,
  13. nous avons documenté des déchets
    de 58 pays et territoires différents,
  14. sur six continents,
  15. s'échouant sur ce paradis au Mexique.
  16. Même si je ne sais jamais
    où le produit a été jeté,

  17. je reconnais parfois où le produit
    a été fait grâce à son étiquette.
  18. En rouge, vous pouvez voir tous les pays
    d'où proviennent les déchets à Sian Ka'an.
  19. Par exemple, ces boîtes à beurre d'Haïti
    de toutes les tailles
  20. et ces bouteilles d'eau de la Jamaïque.
  21. Sans surprise, beaucoup de déchets
    viennent des pays des Caraïbes voisins,
  22. mais ils viennent de partout.
  23. Voici un échantillon de bouteilles
    du monde entier.
  24. Ironiquement, je trouve beaucoup
    de produits de nettoyage
  25. et d'embellissement,
  26. comme ce produit des États-Unis,
    fait pour protéger le plastique.
  27. (Rires)

  28. Voici du shampoing de Corée du Sud,

  29. de l'eau de Javel du Costa Rica
  30. et un nettoyant pour toilettes de Norvège.
  31. Ce sont des objets très familiers.
  32. Du moins, je l'espère. Vous reconnaîtrez
    peut-être ces brosses à dents.
  33. (Rires)

  34. Des ustensiles de cuisine.

  35. Des jouets.
  36. Je trouve aussi des traces
    de déchets en plastique brûlés
  37. qui dégagent des vapeurs cancérigènes
    dans l'air.
  38. On me demande quel est l'objet
    le plus intéressant que j'ai trouvé

  39. et c'est de loin cette jambe artificielle.
  40. Et à l'arrière-plan, vous pouvez voir
    ce petit bouchon bleu.
  41. Quand je l'ai trouvé,
  42. c'était la maison de ce petit
    bernard l'hermite.
  43. Il est trop mignon.
  44. (Rires)

  45. (Rires)

  46. Et ce sont ces objets fascinants,

  47. mais aussi terrifiants,
  48. avec tous leur propre histoire,
  49. que j'utilise pour créer mes œuvres
    écologiques et éphémères.
  50. Tout a commencé avec cette photo
    en février 2010,

  51. quand j'ai visité Sian Ka'an
    pour la première fois.
  52. J'ai remarqué que la couleur dominante
    du plastique était le bleu.
  53. Violet est la couleur la plus rare.
    Cette couleur est comme de l'or.
  54. Mais le bleu est dominant.
  55. J'ai rassemblé quelques déchets bleus
  56. et fait cet arrangement
    devant le ciel bleu
  57. et les eaux bleues des Caraïbes.
  58. Quand j'ai pris une photo
    et regardé les premiers essais,
  59. c'est comme si j'avais été frappé
    par un éclair
  60. et j'ai su que j'allais y revenir
  61. pour créer une série d'installations
  62. sur place et les photographier.
  63. Voici l'ébauche d'un projet

  64. que j'ai terminé trois ans plus tard.
  65. Je n'avais aucune idée
    que presque 10 ans plus tard,
  66. une décennie entière,
    je travaillerais toujours dessus.
  67. Mais le problème persiste.
  68. Je vais vous montrer quelques images

  69. de cette série appelée : « Échoués :
    transformer un paysage de déchets. »
  70. Gardez bien à l'esprit que je ne peins pas
    les déchets.
  71. Je les ramasse et les trie par couleur
  72. sur la plage même où je les ai trouvés.
  73. Voici ma précieuse pile de déchets en 2015

  74. après notre première édition
    de « Museo de la Basura »
  75. ou « Musée des Ordures ».
  76. C'est mon attention de prendre soin
    des déchets, de les magnifier,
  77. de les mettre sur un piédestal
    et de les exposer.
  78. Nous avons tous vu
    des images d'animaux mourant

  79. avec du plastique dans l'estomac.
  80. Il est très important de voir ces images
  81. et de se les mettre en tête.
  82. Mais c'est en créant ces arrangements
    artistiques, voire magnifiques,
  83. à partir des déchets du monde,
  84. que j'essaye d'attirer l'attention
    du spectateur,
  85. d'inspirer ceux qui sont indifférents
    aux horreurs du monde
  86. et de leur offrir un support différent
    pour comprendre la situation.
  87. Le vortex de déchets du Pacifique
    a été décrit comme une île

  88. deux fois la taille du Texas,
  89. mais il est difficile à voir,
  90. car il ressemble plus à du smog.
  91. À travers mes œuvres,
  92. j'essaye de représenter la réalité
    de l'état de notre environnement
  93. et de rendre visible ce qui est invisible.
  94. Après avoir commencé le projet,
    je me suis demandé :

  95. « Que faire de tous ces déchets
    quand j'ai fini ? »
  96. On m'a dit que ces déchets sont abîmés
  97. après avoir traversé les océans
    et avoir été exposés aux éléments.
  98. Ils peuvent se dégrader et peuvent même
    ruiner une pile de recyclables.
  99. La décharge n'était pas non plus
    le bon endroit.
  100. Enfin, j'ai compris qu'après
    tous mes efforts
  101. et les efforts de ceux qui m'ont aidé
    à ramasser, trier et nettoyer ces déchets,
  102. que je devais les garder.
  103. C'est mon intention :
  104. utiliser et réutiliser à l'infini
  105. pour créer d'autres œuvres
  106. et faire participer les communautés
    à la création d'art écologique.
  107. Voici un exemple d'œuvre communautaire
    que nous avons fait l'an dernier

  108. avec les jeunes de Punta Allen
    à Sian Ka'an.
  109. Le nettoyage des plages
    et les programmes éducatifs
  110. sont des éléments clés
    du travail communautaire.
  111. Si la communauté autour du projet
  112. et ma collection de déchets
    s'agrandissent,
  113. alors je crois vraiment que l'impact
    sera aussi plus grand.
  114. Alors, au fil des ans,

  115. je suis devenu un peu obnubilé
    par ma collection de déchets.
  116. Je les mets dans mes valises
    et je voyage avec eux.
  117. Je les emporte en vacances.
  118. (Rires)

  119. Dans mon dernier projet,

  120. j'ai commencé à casser
    le plan bidimensionnel de la photographie.
  121. Je suis très fier de ce nouveau projet.
  122. Je les vois comme des œuvres vivantes
  123. qui vont se transformer et s'agrandir
    avec le temps.
  124. Mon plus grand souhait est de manquer
    de matière première pour ce projet,
  125. mais nous n'en sommes pas encore là.
  126. Alors dans la prochaine phase du projet,
  127. je prévois de continuer
    le travail communautaire
  128. et de créer mon œuvre
    à une échelle plus grande,
  129. car le problème est énorme.
  130. Huit millions de tonnes de plastique
    entrent dans les océans chaque année

  131. et détruisent les écosystèmes.
  132. Pendant que je vous parle, une marée
    de plastique est en train de se produire.
  133. Ce projet est un cri à l'aide
    et un appel à l'action.
  134. Notre santé et notre futur sont
    étroitement liés aux océans.
  135. J'ai appelé ce projet : « Échoués :
    transformer un paysage de déchets »
  136. mais il m'a en fait transformé
  137. et m'a fait revoir mes propres habitudes
    et ma consommation.
  138. Si je peux susciter une prise
    de conscience chez quelqu'un,
  139. alors cela en aura valu la peine.
  140. Merci beaucoup.

  141. (Applaudissements)