French subtitles

← Un outil inattendu pour comprendre les inégalités : les maths abstraites

Get Embed Code
26 Languages

Showing Revision 8 created 03/19/2019 by eric vautier.

  1. Le monde est empli
    d'arguments contradictoires,
  2. de conflits,
  3. de fausses infos,
  4. de victimisation,
  5. d'exploitation, de préjugés,
    d'intolérance, de reproches, de cris
  6. et de capacités d'attention très courtes.
  7. Il peut sembler parfois que
    nous sommes condamner à prendre parti,
  8. à nous enfermer dans nos idées
  9. et jamais plus nous mettre d'accord.
  10. Ça ressemble parfois
    à un nivellement par le bas,
  11. là où tout le monde conteste
    les privilèges des autres
  12. et milite pour prouver
    qu'ils sont les plus laissés pour compte
  13. dans la conversation.
  14. Comment pouvons-nous trouver du sens
  15. dans un monde insensé ?
  16. J'ai un moyen pour comprendre
    ce monde déroutant qui est le nôtre,

  17. un outil que vous n'anticipez
    probablement pas :
  18. les mathématiques abstraites.
  19. Je suis une chercheuse
    en mathématiques pures.

  20. Traditionnellement, les maths pures
    sont la théorie des maths,
  21. tandis que les maths appliquées
    concernent les problèmes réels
  22. comme construire des ponts,
    faire voler des avions,
  23. et contrôler les flux de circulation.
  24. Mais je vais vous parler d'un domaine où
    les maths pures s'appliquent directement
  25. à nos vies quotidiennes
  26. en tant que mode de pensée.
  27. Je ne résous pas d'équations quadratiques
    pour améliorer ma vie quotidienne,
  28. mais j'utilise la pensée mathématique
    pour m'aider à comprendre les débats
  29. et pour me mettre à la place des autres.
  30. Donc les maths pures m'assistent dans
    le monde des humains dans sa totalité.
  31. Mais avant que je ne parle de ce monde,

  32. je dois vous parler de quelque chose
    que vous considérez sûrement
  33. comme des maths scolaires inutiles :
  34. les facteurs des nombres.
  35. Commençons par penser aux facteurs de 30.
  36. Si ça vous rappelle de mauvais souvenirs
    des cours de maths à l'école,
  37. je compatis, parce que je trouvais
    les cours de maths ennuyeux, moi aussi.
  38. Mais je suis sûre
    que nous allons suivre une direction
  39. qui est très différente
    de ce que vous faisiez à l'école.
  40. Alors, les facteurs de 30 ?

  41. Ce sont les nombres qui divisent 30.
  42. Vous vous rappelez ?
    Retrouvons-les.
  43. C'est 1, 2, 3,
  44. 5, 6,
  45. 10, 15 et 30.
  46. Ce n'est pas très intéressant.
  47. C'est quelques nombres
    sur une ligne droite.
  48. On peut rendre ça plus sympa
  49. en se demandant lesquels
    sont aussi diviseurs des autres
  50. et en dessinant une image,
    comme un arbre généalogique,
  51. pour illustrer ces relations.
  52. Donc, 30 est en haut
    un peu comme un arrière-grand-parent.
  53. 6, 10 et 15 descendent de 30.
  54. 5 descend de 10 et 15.
  55. 2 descend de 6 et 10.
  56. 3 descend de 6 et 15.
  57. Et 1 descend de 2, 3 et 5.
  58. Maintenant, on voit que 10
    n'est pas divisible par 3,
  59. mais est le coin d'un cube.
  60. C'est, je pense, un peu plus intéressant
    que quelques nombres en ligne droite.
  61. On peut aussi voir autre chose ici.
    Il y a une hiérarchie.

  62. Tout en bas se trouve le nombre 1,
  63. puis les nombres 2, 3 et 5,
  64. et aucun nombre ne divise ceux-là
    excepté 1 et eux-mêmes.
  65. C'est parce qu'ils sont premiers.
  66. Juste au-dessus, nous avons 6, 10 et 15,
  67. et chacun d'entre eux est le produit
    de deux facteurs premiers.
  68. Donc 2 fois 3 font 6
  69. 2 fois 5 font 10,
  70. et 3 fois 5 font 15.
  71. Et tout en haut, on a 30,
  72. qui est le produit
    de trois nombres premiers :
  73. 2 fois 3 fois 5.
  74. Je pourrais redessiner ce diagramme
    en n'utilisant que ces nombres-là.
  75. On voit que 2, 3 et 5
    se retrouvent tout en haut,
  76. on a des paires de nombres
    à l'étage en-dessous,
  77. et des nombres tout seuls
    à l'étage suivant.
  78. Et ensuite, un vide, tout en bas.
  79. Chacune des flèches reflète
    la perte d'un nombre dans un ensemble.
  80. Maintenant, on voit bien

  81. que les nombres importent peu en fait.
  82. Peu importe les nombres utilisés.
  83. On pourrait les remplacer
    par A, B et C, par exemple,
  84. et obtenir le même dessin.
  85. Maintenant, tout est devenu très abstrait.

  86. Les nombres sont devenus des lettres.
  87. Mais maintenant que tout est abstrait,
  88. c'est devenu applicable
    à beaucoup d'autres choses
  89. car A, B et C pourrait représenter
    n'importe quoi.
  90. Par exemple, trois types de privilèges :
  91. riche, blanc et mâle.
  92. Donc à ce niveau,
    on a les hommes blancs et riches.
  93. Dessous, les hommes riches.
  94. Et là, les hommes blancs.
  95. Ici nous avons : riche, blanc et homme.
  96. Et enfin, les autres,
    n'ayant aucun de ces privilèges.
  97. Je vais ajouter le reste
    des adjectifs pour préciser.
  98. Ici, nous avons les gens riches,
    blancs mais pas mâles,
  99. ce qui nous rappelle d'inclure
    les personnes non-binaires.
  100. Ici, nous avons les hommes
    riches, mais pas blancs.
  101. Ici, les hommes blancs mais pas riches,
  102. riches, mais pas blancs, ni mâles,
  103. pas riches, blancs, pas mâles
  104. et pas riches, pas blancs, mais mâles.
  105. Et tout en bas,
    avec le moins de privilèges,
  106. pas riches, pas blancs, et pas mâles.
  107. Nous sommes partis
    du diagramme des facteurs de 30

  108. pour aller au diagramme des interactions
    des différents types de privilèges.
  109. Il y a beaucoup de choses que nous pouvons
    apprendre de ce diagramme, je crois.
  110. D'abord, que chaque flèche représente
    la disparition d'un des privilèges.
  111. On croit parfois, par erreur,
    que le « privilège blanc » signifie
  112. que toutes les personnes blanches
    s'en sortent mieux que les autres.
  113. Alors des gens montrent les voitures
    de sportifs noirs super-riches et disent :
  114. « Vous voyez ? Ils sont riches,
    le privilège blanc n'existe pas. »
  115. Mais ce n'est pas ce que dit
    la théorie du privilège blanc.
  116. Ça dit que si une star du sport super
    riche avait les mêmes caractéristiques
  117. mais était aussi blanche,
  118. elle serait plus avantagée
    dans notre société.
  119. Il y a autre chose à comprendre
    de ce diagramme

  120. si nous regardons les lignes.
  121. En regardant la deuxième ligne,
    où les gens ont deux des trois privilèges,
  122. nous voyons qu'ils ne sont pas
    particulièrement égaux.
  123. Par exemple, les femmes blanches et riches
    sont probablement plus avantagées
  124. que les hommes blancs mais pauvres,
  125. et les hommes riches et noirs
    sont probablement entre les deux.
  126. Donc c'est plutôt penché comme ça,
  127. et pareil à l'étage suivant.
  128. Mais on peut aller encore plus loin

  129. et regarder les interactions
    entre les deux niveaux du milieu.
  130. Parce que les gens riches, pas blancs,
    ni mâles sont probablement plus avantagés
  131. que les hommes blancs et pauvres.
  132. Pensez aux exemples extrêmes
    comme Michelle Obama,
  133. Oprah Winfrey.
  134. Elles sont clairement plus avantagées
    que des SDF blancs pauvres au chômage.
  135. Donc en fait, le diagramme
    est encore plus déséquilibré que ça.
  136. Et une différence existe
  137. entre les niveaux des privilèges
    de ce diagramme
  138. et le privilège réel que les gens
    vivent dans la société.
  139. Ça m'a aidée à comprendre pourquoi
    des hommes blancs mais pauvres
  140. sont si en colère
    contre la société aujourd'hui.
  141. Parce qu'ils sont censés être tout là-haut
    dans ce cube des privilèges,
  142. mais dans la réalité, ce n'est pas
    ce qu'ils vivent et ressentent.
  143. Et je pense que comprendre
    la cause de cette colère
  144. est bien plus productif que de simplement
    être en colère contre eux en réponse.
  145. Les structures abstraites peuvent aussi
    nous aider à changer le contexte

  146. et voir que différentes personnes sont
    au sommet dans différents contextes.
  147. Dans notre diagramme originel,
  148. les riches hommes blancs étaient en haut,
  149. mais si on s'en tient à ceux
    qui ne sont pas des hommes,
  150. on voit qu'ils sont ici.
  151. Maintenant, les blancs riches,
    non-mâles sont en haut.
  152. On peut passer à
    un contexte purement féminin,
  153. nos trois types de privilèges pourraient
    être riche, blanche et cisgenrée.
  154. « Cisgenré » signifie que votre perception
    de votre genre est la même
  155. que celui attribué à votre naissance.
  156. Donc là, nous avons les femmes riches,
    blanches, et cis à la même place
  157. que les hommes blancs et riches
    dans la société.
  158. Ça m'a permis de comprendre
    pourquoi il y a tant de colère
  159. contre les femmes blanches riches,
  160. particulièrement dans
    certains mouvement féministes,
  161. peut-être parce qu'elles se voient
    plutôt comme défavorisées
  162. en comparaison aux hommes blancs,
  163. mais elles oublient
    combien elles sont favorisées
  164. par rapport aux femmes de couleur.
  165. Nous pouvons utiliser
    ces structures abstraites

  166. pour nous aider à basculer
    entre les situations
  167. où nous sommes plus ou moins
    favorisés que les autres.
  168. On est tous plus chanceux que quelqu'un
  169. et moins chanceux que quelqu'un d'autre.
  170. Par exemple, je sais et je ressens
    qu'en tant qu'asiatique,
  171. je suis moins privilégiée que les blancs
  172. à cause du privilège blanc.
  173. Mais je comprends aussi
  174. que j'appartiens probablement aux plus
    privilégiés des personnes de couleur,
  175. et cela m'aide à basculer
    entre ces deux concepts.
  176. En termes d'argent,
  177. je ne pense pas être super riche.
  178. Je ne suis pas riche
    au point de ne plus travailler.
  179. Mais je me débrouille bien,
  180. et je suis dans une très bonne situation
  181. comparée à ceux en difficulté,
  182. peut-être au chômage
    ou travaillant au salaire minimum.
  183. Je fais ces basculements dans ma tête

  184. pour m'aider à comprendre
    les choses du point de vue des autres,
  185. ce qui m'amène à cette
    conclusion, peut-être surprenante :
  186. les mathématiques abstraites
    sont tout à fait pertinentes
  187. dans nos vies quotidiennes
  188. et peuvent même nous aider
    à comprendre les autres
  189. et à avoir de l'empathie pour eux.
  190. J'aimerais que tous, nous essayons
    de comprendre davantage les autres,
  191. de travailler de concert avec eux,
  192. plutôt que d'être en compétition avec eux,
  193. et d'essayer de leur prouver
    qu'ils se trompent.
  194. Et je crois que la pensée
    mathématique abstraite
  195. peut nous aider à réaliser ça.
  196. Merci.

  197. (Applaudissements)