Return to Video

Last Week Tonight with John Oliver: Uganda and Pepe Julian Onziema Pt. 1 (HBO)

  • 0:00 - 0:03
    traduit pour ot-binaire.tumblr.com
  • 0:04 - 0:10
    C'était la gay-parade à New York aujourd'hui, point culminant d'un mois
  • 0:10 - 0:15
    d'avancées significatives pour l'égalité de mariage aux États-Unis
  • 0:15 - 0:21
    La Maison Blanche garantit des avantages aux couples de même sexe, même s'ils vivent dans un état sans mariage homo
  • 0:21 - 0:28
    A ce jour 19 états et le District fédéral ont autorisé l'égalité de mariage et cet élan se poursuit...
  • 0:28 - 0:32
    Eh oui, nous sommes presque à mi-chemin de l'égalité de mariage dans l'ensemble du pays
  • 0:32 - 0:40
    ce qui veut dire qu'on va bientôt se poser la question de quel état sera le dernier
  • 0:40 - 0:43
    Lequel cela pourrait-il être, Mississippi, nous ne savons pas
  • 0:43 - 0:46
    Nous ne savons pas, Mississippi, ça pourrait être n'importe lequel, Mississippi
  • 0:46 - 0:49
    Alors, je sais qu'il est trop tôt
  • 0:49 - 0:53
    mais je pense vraiment que nous sommes à un moment où nous avons le droit d'être fiers de ce pays :
  • 0:53 - 0:57
    l'égalité de mariage déferle dans le pays, "les États-Unis l'ont fait" !
  • 0:57 - 1:10
    En avant la musique avec "rock n'roll George Washington", il n'y a aucune raison que ce bonheur prenne fin, c'est fantastique !
  • 1:10 - 1:14
    OK, OK, attendez, attendez...
  • 1:15 - 1:19
    Car malheureusement, ce mois a également apporté de moins bonnes nouvelles d'autres pays
  • 1:20 - 1:24
    Cette grande controverse à propos du nouveau Président de l'Assemblée Générale de l'ONU :
  • 1:24 - 1:29
    l'Ougandais Sam Kutesa a été élu à un rôle largement symbolique
  • 1:29 - 1:34
    mais des milliers de gens ont signé des pétitions contre sa nomination à cause des lois ougandaises sévères envers l'homosexualité
  • 1:35 - 1:39
    Attention, décrire les lois ougandaises comme "sévères" n'est pas vraiment représentatif
  • 1:39 - 1:43
    cela revient à décrire Staline comme "un vieux grincheux"
  • 1:43 - 1:47
    ou l'incendie d'usine Triangle Shirtwaist (New York) comme "malencontreux"
  • 1:47 - 1:50
    ou le Titanic comme "un voyage décevant"
  • 1:50 - 1:56
    car... prenons un moment pour se rappeler ce que contiennent véritablement les lois ougandaises
  • 1:57 - 2:01
    Lundi, le président ougandais a promulgué une loi anti-gay dévastatrice
  • 2:01 - 2:07
    cette loi rend illégal simplement le fait d'être homo dans le pays et impose des peines de prison sévères aux contrevenants
  • 2:07 - 2:12
    Martin Luther King parlait d'un "arc moral de l'univers" mais celui-ci semble éviter l'Ouganda
  • 2:13 - 2:17
    Et la loi ne met pas les homos seulement en danger de prison : depuis qu'elle est passée en Ouganda
  • 2:17 - 2:26
    le nombre de persécutions reportées a augmenté entre 750 et 1900% par rapport aux années précédentes
  • 2:26 - 2:30
    On en est au point où les gens du Moyen-Âge pourraient construire une machine à remonter le temps,
  • 2:30 - 2:38
    se rendre dans l'Ouganda de 2014 et conclure "ah mince ça n'a pas marché... on aura essayé, on y retourne"
  • 2:38 - 2:43
    Vous allez vous demander comment l'ONU peut laisser présider son Assemblée Générale
  • 2:43 - 2:50
    par un représentant d'un gouvernement accusé de corruption et de répression brutale de ses opposants ?
  • 2:50 - 2:56
    Sam Kutesa est choisi sans vote, la sélection se fait sur critère géographique
  • 2:56 - 3:00
    et les pays d'Afrique étaient déjà tombés d'accord sur leur candidat
  • 3:00 - 3:03
    Oh alors c'est bon, c'est juste leur tour !
  • 3:03 - 3:07
    Finalement, l'ONU fonctionne de la même manière que le choix d'un film en famille :
  • 3:07 - 3:15
    même si votre petite sœur choisit pour la troisième fois le même DVD de "Mon Petit Poney, les amies c'est magique"
  • 3:16 - 3:19
    vous devez le regarder à cause de cette connerie de tour
  • 3:19 - 3:27
    Le fait qu'au XXIè siècle, 81 pays aient des lois pénalisant l'homosexualité est incroyablement déprimant
  • 3:27 - 3:33
    pourtant quelque part, ça nous montre la chance que nous avons de vivre ici car rappelez-vous :
  • 3:33 - 3:38
    sur le plan de l'égalité de mariage, "les États-Unis l'ont fait" ! J'ai pas raison, les pom pom girls ?
  • 3:40 - 3:50
    Voici le Lincoln dansant ! Cela ne va jamais nous revenir en pleine face ! USA ! USA !
  • 3:51 - 3:55
    Bien... ça fait du bien !
  • 3:55 - 4:01
    Mais sinon je me demande : où est-ce que l'Ouganda a trouvé l'idée de promouvoir des lois si haineuses ?
  • 4:02 - 4:07
    L'Ouganda a eu des lois contre l'homosexualité pratiquement tout au long du siècle dernier,
  • 4:08 - 4:12
    elles avaient été introduites à l'époque des colonies britanniques...
  • 4:13 - 4:16
    Oups...
  • 4:16 - 4:23
    Être Britannique c'est parfois comme être alcoolique : quand on te raconte les horreurs que tu as faites
  • 4:23 - 4:27
    tu réponds "honnêtement je ne me souviens même pas d'avoir fait ça mais t'as sans doute raison..."
  • 4:27 - 4:30
    "...j'suis un connard, qu'est-ce que tu veux que je te dise"
  • 4:31 - 4:36
    OK donc à la base c'est la faute des Britanniques mais bon je vis aux États-Unis maintenant
  • 4:36 - 4:41
    donc j'ai quand même un certain sentiment de fierté... à moins qu'on ne vienne me l'enlever
  • 4:42 - 4:48
    Les militants des droits homos soulignent que c'est un petit groupe de protestants évangéliques américains
  • 4:48 - 4:53
    qui sont venus en Ouganda faire campagne contre l'homosexualité, déjà illégale,
  • 4:53 - 4:58
    et vraiment accentuer les poursuites contre la communauté LGBT
  • 4:58 - 5:04
    Ah... donc... finalement... "les États-Unis l'ont fait" ..?
  • 5:05 - 5:11
    Non ! Retournez dans ce gâteau et cassez-vous !
  • 5:11 - 5:16
    Cassez-vous tous et réfléchissez à ce que vous avez fait, honte à vous !
  • 5:16 - 5:22
    Honte à vous !
  • 5:22 - 5:31
    Bon... en fait des activistes homophobes américains étaient en Ouganda pour pousser cette loi
  • 5:31 - 5:35
    Je vous en présente un : Scott Lively. Son nom vous dira peut-être quelque chose,
  • 5:35 - 5:40
    il est un de ces chrétiens d'extrême-droite qui passent à la télé pour dire des choses comme ça
  • 5:40 - 5:43
    Monsieur Obama est peut-être lui-même homosexuel
  • 5:43 - 5:49
    Hého, c'est totalement faux, ce n'est pas "monsieur" Obama, c'est "le Président" Obama
  • 5:49 - 5:55
    "Le Président" Obama est homosexuel, soyez précis et respectueux !
  • 5:55 - 6:01
    Si vous vivez dans le Massachussetts, peut-être le connaissez-vous comme le timbré qui veut devenir gouverneur
  • 6:01 - 6:07
    et qui veut reprendre aux homos le symbole de l'arc-en-ciel grâce à cette chanson
  • 6:07 - 6:15
    L'arc-en-ciel appartient à Dieu, épargné du mauvais...
  • 6:15 - 6:19
    DÉSIR !
  • 6:23 - 6:30
    Je crois que si Kermit la grenouille entendait cette chanson il ne la garderait pas pour sa collection
  • 6:30 - 6:37
    Scott Lively est évidemment un idiot et heureusement tout le monde lui rit au nez au forum LGBT du Massachussetts
  • 6:37 - 6:44
    Vous n'arrêterez jamais le SIDA tant que vous considérez la sodomie homosexuelle comme un droit civique
  • 6:44 - 6:48
    vous devez la considérer comme un comportement à éviter
  • 6:52 - 6:55
    Il a des arguments qui tuent !
  • 6:55 - 7:02
    "Vous saviez que le VIH ne se transmet qu'entre homosexuels, vous m'entendez ? Les mecs ici savent de quoi je parle"
  • 7:02 - 7:08
    Mais malheureusement, en Ouganda, cela se passe de manière très différente
  • 7:08 - 7:18
    Aux USA il n'est rien mais en Afrique, cet extrémiste apparaît comme un porte-parole
  • 7:18 - 7:22
    et il peut s'adresser au Parlement entier pendant 5 heures
  • 7:23 - 7:29
    Je ne sais ce qui est le plus choquant : qu'il ait parlé au Parlement ou qu'il l'ait fait pendant 5 heures
  • 7:29 - 7:35
    parce que si ta frénésie homophobe dure 5 heures, tu as besoin de voir un médecin
  • 7:35 - 7:40
    et attention, ce n'est pas tout, Scott Lively a parlé à la télé ougandaise et a donné des séminaires
  • 7:40 - 7:48
    auxquels ont participé des fonctionnaires ougandais et c'est là qu'il est beaucoup moins drôle
  • 7:48 - 7:55
    Des lesbiennes se font agresser par d'autres femmes, cela se voit de plus en plus souvent aux États-Unis
  • 7:55 - 8:01
    "Comment osez-vous mettre sur le même plan homosexualité et pédophilie ?" mais C'EST sur le même plan
  • 8:01 - 8:07
    Ils ont très peu d'indulgence, les trucs rwandais venaient sans doute d'eux
  • 8:07 - 8:09
    C'était les nazis
  • 8:09 - 8:17
    C'est comme s'il avait avalé la plus choquante sélection de mots magnétiques et qu'il la vomissait sur son public
  • 8:17 - 8:21
    ...et quelques mois plus tard, l'Ouganda passait sa loi anti-homosexualité...
  • 8:21 - 8:27
    notons bien que Lively dit ne pas être d'accord et rejette avoir eu la moindre influence
  • 8:28 - 8:34
    Je ne soutiens pas et n'ai jamais soutenu les sanctions sévères comme des longues peines de prison,
  • 8:34 - 8:37
    je ne crois pas à ça et n'y ai jamais cru
  • 8:37 - 8:42
    Non, bien sûr que non, tu disais juste : "écoutez, les homos sont des traîtres nazis dangereux"
  • 8:42 - 8:47
    "faites ce que vous voulez de cette information, je dis ça je dis rien"
  • 8:47 - 8:53
    Pourquoi reculer maintenant, Scott ? Assume ! Si dieu déteste les homos autant que tu le crois
  • 8:53 - 8:56
    il va être franchement dégoûté que tu ne dises pas les choses à fond !
  • 8:56 - 9:03
    Et il n'y a pas que Scott Lively ! L'un des plus importants prédicateurs anti-gay est le pasteur Martin Ssempa,
  • 9:04 - 9:06
    écoutons un de ses sermons plein d'amour
  • 9:06 - 9:14
    Savez-vous ce qu'ils font dans la chambre à coucher ? J'ai recherché et rassemblé ces informations :
  • 9:14 - 9:19
    alors ils commencent par se toucher les parties génitales et se renifler
  • 9:20 - 9:27
    Je dois dire, pour un pasteur anti-gay, il a eu accès rapidement à beaucoup de porno fétichiste
  • 9:28 - 9:31
    Très rapide, juste : oh, voilà !
  • 9:31 - 9:38
    Donc Martin Ssempa n'est pas américain mais a reçu par le passé un financement de l'église chrétienne de Canyon Ridge à Las Vegas
  • 9:38 - 9:45
    et du gouvernement américain qui a versé 40 000 $ à son organisation pour l'éducation à l'abstinence
  • 9:45 - 9:51
    ce qu'il a apparemment dépensé de manière responsable en porno gay à montrer pendant des sermons
  • 9:51 - 10:00
    Mais résumons en un mot l'étendue déprimante de l'influence culturelle américaine sur l'homophobie ougandaise :
  • 10:00 - 10:05
    Au commencement étaient Adam et Ève, pas Adam et Steve
  • 10:05 - 10:15
    Ce n'est pas un dicton très ougandais... Voici 3 prénoms pas très courants en Afrique : Adam, Ève, Steve
  • 10:16 - 10:25
    Donc des groupes américains ont trouvé un marché où l'homophobie d'État reculait pour vendre leurs campagnes
  • 10:25 - 10:32
    Nous ne recyclons en Afrique plus seulement les t-shirts dépassés du Superbowl mais aussi nos idées dépassées
  • 10:32 - 10:37
    et bien que les États-Unis imposent maintenant des sanctions en réaction à ces lois,
  • 10:37 - 10:44
    c'est un problème que l'Ouganda devra résoudre seul et ici nous avons peut-être une lueur d'espoir
  • 10:45 - 10:50
    car en préparant ce sujet, nous avons trouvé un extrait d'interview dans une émission ougandaise
  • 10:50 - 10:55
    du militant transgenre des droits de l'homme Pepe Julian Onziema
  • 10:55 - 10:59
    - Merci d'être venu, bonjour
    - Merci de me recevoir, bonjour
  • 10:59 - 11:01
    - Pourquoi êtes vous gay ?
  • 11:01 - 11:08
    OK on saute directement dans le vif du sujet, pas de questions d'échauffement
  • 11:08 - 11:14
    et cela donne une idée du sang-froid nécessaire à ce militant pendant une heure
  • 11:14 - 11:22
    - Ne croyez vous pas que gays, homosexuels, lesbiennes, transgenres devraient plutôt être ré-orientés
  • 11:22 - 11:26
    plutôt que de recevoir ce genre de reconnaissance
  • 11:26 - 11:32
    car la société semble les considérer comme contre-nature, des gens peut-être perdus
  • 11:33 - 11:40
    - Vous êtes assis en ce moment, n'est-ce pas contre-nature ?
    - Bon, c'est naturel mais je reste perplexe
  • 11:40 - 11:46
    Perplexe ? Mais c'est bien la question : si quelque chose te rend perplexe, tu ne le mets pas forcément en prison ?
  • 11:46 - 11:50
    Sinon les prisons américaines seraient pleines de cafetières de la marque Keurig !
  • 11:51 - 11:56
    Attends, l'eau d'abord ... puis refermer ? Faut enlever le couvercle ?
  • 11:56 - 12:04
    Que quelqu'un mette cette sorcellerie derrière des barreaux ! C'est moralement condamnable ! J'ai peur !
  • 12:05 - 12:12
    De manière remarquable, Pepe Onziema a gardé son calme tout le long
  • 12:13 - 12:20
    - Pourquoi recrutez-vous des jeunes garçons et filles dans ce militantisme gay ?
  • 12:20 - 12:29
    - Il n'y a aucun recrutement de jeunes, ni d'adultes, ni rien de cela
  • 12:29 - 12:36
    D'ailleurs qu'est-ce que le recrutement ? Quand vous me parlez de recrutement, qu'appelez-vous recrutement ?
  • 12:36 - 12:43
    - Je veux dire essayer de les faire entrer dans votre système, leur apprendre quoi faire, comment le faire
  • 12:43 - 12:46
    - Nous ne faisons pas cela
  • 12:46 - 12:50
    Comment est-ce qu'un être humain garde une telle maîtrise de soi
  • 12:50 - 12:56
    et répond "nous ne faisons pas cela" au lieu de "mais merde c'est quoi ton problème ?"
  • 12:56 - 13:07
    De pire en pire : ce cher Martin Ssempa les a rejoint avec un sac plein de légumes et beaucoup de questions
  • 13:07 - 13:17
    - Ils utilisent des bananes, des carottes, des concombres, d'autres gadgets en métal, et ils se les introduisent
  • 13:17 - 13:26
    - Vous utilisez ces instruments...
    - Ce sont des légumes... je les garde dans mon assiette !
  • 13:26 - 13:34
    Pepe Onziema est le Gandhi de l'Ouganda... il est... Ougandhi !
  • 13:34 - 13:42
    J'ai l'honneur de vous annoncer qu'il est avec nous ce soir, faites bon accueil à Pepe Julian Onziema !
  • 13:50 - 13:58
    - Je vous en prie... Pepe...
    - Oui...
  • 13:58 - 14:05
    - Merci infiniment d'être ici, ma première question est bien sûr "pourquoi êtes-vous gay ?"
  • 14:07 - 14:11
    Non... je croyais que c'est la manière dont toutes les interviews commencent...
  • 14:11 - 14:20
    non la vraie question c'est : pensez-vous que ces lois seraient arrivées sans les interférences américaines ?
  • 14:20 - 14:30
    - La réponse est non, ça ne serait pas arrivé sans l'influence des États-Unis... Pourquoi je dis ça ?
  • 14:30 - 14:41
    Nous avons cherché combien de personnes ont vraiment été condamnées sur la base de l'ancien code pénal :
  • 14:41 - 14:53
    sur de nombreuses années il ne semble y avoir qu'un seul cas mais qui n'a même pas abouti en peine, donc... non
  • 14:54 - 15:01
    - Mais ce n'est pas tant le problème de l'application de la loi que de l'incitation à la haine autour,
  • 15:01 - 15:08
    qui fait plus de réels dégats qu'une menace de prison
    - Tout à fait,
  • 15:08 - 15:19
    bien sûr beaucoup d'entre nous ont souffert de la manière dont le code pénal nous représentait,
  • 15:19 - 15:27
    beaucoup d'entre nous ont subi des évictions, des coups dans la rue, des arrestations arbitraires, etc
  • 15:27 - 15:35
    cependant cela a augmenté, cela a changé sous... "votre" influence ou... êtes-vous d'ailleurs ?
  • 15:35 - 15:43
    - Les deux... je double la mise... j'ai planté la graine en tant que Britannique et maintenant en tant que résident des USA j'arrose cette graine de merde
  • 15:43 - 15:48
    - Tout à fait
    - Des deux côtés, je suis désolé
  • 15:48 - 15:53
    - Être désolé ne change rien
  • 15:56 - 16:05
    - J'adore le sang-froid incroyable que nous avons vu dans l'interview mais à moi vous me demandez de m'excuser
  • 16:06 - 16:15
    Alors, êtes-vous en sécurité en Ouganda ? J'imagine que la réponse sera "pas vraiment", c'est correct ?
  • 16:15 - 16:26
    - Je ne suis pas vraiment en sécurité mais dans une certaine mesure ça va car je tiens bon,
  • 16:26 - 16:34
    je ne vais pas changer sous la menace, je ne vais pas fuir le pays,
  • 16:35 - 16:41
    le fait que vous tous connaissiez ma situation est aussi une forme de protection pour moi
  • 16:42 - 16:49
    je reste constamment sur mes gardes mais je ne voudrais être nulle part ailleurs que là-bas
  • 16:49 - 17:00
    et essayer d'obtenir de ce pays la protection nécessaire
    - Je ne peux vous dire à quel point...
  • 17:00 - 17:07
    je vous remercie d'être ici et à quel point je vous admire pour retourner en Ouganda
  • 17:08 - 17:14
    - Je peux boire de l'eau ?
    - Bien sûr, voulez-vous discuter un peu plus pour le web ?
  • 17:15 - 17:23
    Retrouvez la suite de cette interview sur le web. Mes remerciements immenses à Pepe Julian Onziema
  • 17:23 - 17:31
    Passez une bonne semaine, nous nous retrouvons pas la semaine prochaine mais celle d'après, bonne soirée !
  • 17:31 - 17:35
    traduit pour ot-binaire.tumblr.com
Title:
Last Week Tonight with John Oliver: Uganda and Pepe Julian Onziema Pt. 1 (HBO)
Description:

Last Week Tonight with John Oliver: Uganda and Pepe Julian Onziema (HBO)
John Oliver celebrates recent LGBT rights milestones in the United States before covering oppressive anti-gay laws in Uganda. (Also, the US involvement in inspiring and funding those laws.) Ugandan LGBTI rights advocate Pepe Julian Onziema sits down with John to discuss the situation in his home country.

Connect with Last Week Tonight online...
Subscribe to the Last Week Tonight YouTube channel for more almost news as it almost happens: www.youtube.com/user/LastWeekTonight
Find Last Week Tonight on Facebook like your mom would:
http://Facebook.com/LastWeekTonight
Follow us on Twitter for news about jokes and jokes about news:
http://Twitter.com/LastWeekTonight
Visit our official site for all that other stuff at once:
http://www.hbo.com/last-week-tonight-...

more » « less
Video Language:
English
Duration:
17:34

French subtitles

Revisions Compare revisions