French subtitles

← Mesurons ce que nous chérissons : les droits humains | Anne-Marie Brook | TEDxWellington

Get Embed Code
11 Languages

Showing Revision 8 created 09/19/2019 by eric vautier.

  1. Vous comprenez l'importance de la lumière
    et de la vérité, n'est-ce pas ?
  2. Imaginez un monde sans elles.
  3. Je suis ici pour parler de combien
    nous avons besoin de plus des deux.
  4. Je vais démarrer avec une histoire vraie
  5. au sujet du genre de choses qui arrivent
  6. quand une trop grande partie du monde
    fonctionne dans l'obscurité.
  7. Par une chaude journée d'octobre 2018,
  8. un journaliste saoudien
    du nom de Jamal Khashoggi
  9. est entré au consulat saoudien d'Istanbul
  10. pour obtenir les papiers nécessaires
    à son mariage avec sa fiancée turque.
  11. Elle l'a attendu dehors durant des heures.
  12. Elle ne l'a jamais revu.
  13. Vous vous souvenez peut-être
    de cette affaire
  14. car elle a fait les gros titres
    dans le monde entier.
  15. Nous savons d'après
    un certain nombre d'enquêtes
  16. que des agents du gouvernement saoudien
    sont entrés dans le consulat,
  17. ont tué M. Khashoggi
  18. et ont démembré son corps.
  19. Laissez-moi être claire
    quant à ce que je viens de dire.
  20. Des agents d'un gouvernement
    ont tué un journaliste
  21. afin de passer ses vérités sous silence.
  22. Ce genre d'événements sont à la fois
    choquants et étonnamment courants.
  23. Mais je suis sûr que si
    le gouvernement saoudien avait su
  24. que cette affaire ferait
    les gros titres dans le monde entier
  25. et ce, pendant des semaines,
  26. ils n'auraient pas fait cela.
  27. Ils voulaient commettre
    leur crime dans l'obscurité,
  28. pas au grand jour et à la vue de tous.
  29. Ce qui soulève quelques questions.
  30. Et si nous pouvions faire plus de lumière
  31. sur les injustices et les malversations
    à travers le monde ?
  32. Et si, en ce faisant, nous pouvions
    inciter les gouvernements partout
  33. à traiter les gens avec plus de respect
  34. et à écouter les voix de leurs opposants
    plutôt que de les réduire au silence ?
  35. C'est le monde que je travaille à créer.
  36. J'aimerais que vous preniez un instant -
  37. vous pouvez fermer les yeux -
  38. et que vous vous posiez cette question :
  39. de quoi votre famille et vous avez besoin
  40. pour vivre dans la dignité et réaliser
    votre potentiel en tant qu'êtres humains ?
  41. Vous pensez peut-être à de la nourriture
    ou un toit au-dessus de votre tête,
  42. un accès à des soins de santé
    ou à l'éducation,
  43. un bon travail, une couverture sociale,
  44. ou vous pensez peut-être
    à la liberté d'être vous-même
  45. et à dire ce que vous pensez
  46. sans craindre d'être arrêté,
    torturé, emprisonné ou pire.
  47. Ces choses-là ne sont pas des luxes.
  48. Ce sont des droits humains.
  49. Ils ont été établis et définis
  50. dans les lois internationales
    sur les droits humains.
  51. Les pays ont promis de les respecter.
  52. Mais jusqu'à maintenant,
  53. personne n'a réalisé de suivi
    sur comment chaque pays s'assure
  54. que chaque personne peut
    jouir de chaque droit humain.
  55. Je sais, j'ai également été surprise
    d'apprendre cela.
  56. Pendant 20 ans, j'ai été une économiste.
  57. Au milieu des années 2000,
    je travaillais à l'OCDE à Paris,
  58. donnant des conseils aux gouvernements
    pour leurs politiques économiques.
  59. J'adorais mon travail.
  60. Je trouvais cela très intéressant
  61. de considérer chaque pays
    via le prisme de l'économiste
  62. et de déterminer quel conseil donner.
  63. Mais il y avait un problème.
  64. Dans chaque pays, il y avait
    des violations des droits humains.
  65. Je lisais au sujet de la maltraitance
    des Kurdes en Turquie
  66. et des Roms en Slovaquie
  67. et je cherchais toujours des moyens
  68. d'essayer d'intégrer ces problèmes
    de droits humains dans mes rapports.
  69. Mais il y avait une limite
    à ce que je pouvais faire,
  70. car quand les économistes
    donnent des conseils,
  71. cela doit toujours s'appuyer
    sur des preuves empiriques
  72. et j'ai appris qu'il n'y avait pas
    de base de données globale
  73. pour suivre les résultats des pays
    en matière de droits humains.
  74. C'est un problème.
  75. C'était un problème.
  76. Quand vous évaluez l'état du monde,
  77. vous allez probablement d'abord considérer
    ce sur quoi vous avez des données :
  78. le revenu par personne,
    les flux commerciaux et d'investissement,
  79. les émissions de carbone...
  80. Il est très difficile pour un gouvernement
  81. de placer les droits humains
    au cœur de son programme
  82. s'il n'a pas les données nécessaires.
  83. Je ne pouvais pas laisser passer le fait
    que cette absence de données existait.
  84. Quelques années plus tard,
    après être revenue en Nouvelle-Zélande,
  85. je me souviens d'une journée
    à la maison avec mon jeune fils
  86. et, après l'avoir mis au lit
    pour sa sieste de l'après-midi,
  87. j'ai ressenti cette attraction
    magnétique vers l'ordinateur
  88. où je faisais des recherches
    sur qui évaluait les droits humains.
  89. Je contactais les experts mondiaux
    et leur posais des questions.
  90. Pourquoi les droits humains n'étaient-ils
    pas systématiquement évalués ?
  91. Cela pouvait-il être fait ?
  92. Nombre des mails que j'ai envoyés
    n'ont pas reçu de réponse.
  93. Mais beaucoup ont répondu.
  94. Quelques personnes m'ont dit
  95. que cette idée de systématiquement
    suivre les droits humains
  96. était bonne mais trop ambitieuse.
  97. Seules une ou deux personnes m'ont dit
    que c'était impossible, voire ridicule.
  98. Cela ne m'a pas trop gênée.
  99. Ma philosophie était d'aller
    là où il y avait de l'énergie.
  100. En suivant l'énergie,
  101. je me suis associée à deux universitaires
    spécialistes des droits humains
  102. qui partageaient ma vision,
  103. Susan Randolph et Chad Clay,
  104. et ensemble, nous avons fondé
    Human Rights Measurement Initiative,
  105. ou HRMI pour faire court.
  106. Même avant qu'HRMI
    ait un dollar de financement,
  107. nous avons travaillé avec des défenseurs
    des droits humains du monde entier
  108. pour nous assurer de produire des données
  109. qui reflètent fidèlement la situation
    sur le terrain dans différents pays.
  110. Notre objectif est de nous assurer
    que vous puissiez voir plus
  111. que ces quelques affaires faisant les
    gros titres, comme celle de M. Khashoggi.
  112. Nous faisons de la lumière
    dans le monde entier.
  113. Je suis privilégiée et emplie d'humilité
    de pouvoir faire le travail que je fais
  114. car je sais que dans beaucoup
    d'autres pays dans le monde,
  115. les défenseurs des droits humains
    mettent leur vie en danger chaque jour
  116. simplement en documentant
    les injustices qu'ils voient.
  117. Je suis très heureuse qu'HRMI
    aide à amplifier les voix
  118. de ces gens formidables
  119. pour que leur travail
    ait un plus grand impact.
  120. Je suis très heureuse
    que la vision collective qu'a HRMI
  121. ne soit plus qu'une vision
    mais une initiative collective.
  122. Nous avons des centaines de défenseurs
    des droits humains à travers le monde
  123. qui contribuent, de façon bénévole,
    par leur temps et leur savoir
  124. pour aider à faire plus de lumière,
    à combler ces manques de données,
  125. à attirer plus d'attention
    sur ce qui compte vraiment.
  126. Comment mesurer les résultats des pays
    en matière de droits humains ?
  127. Jusqu'ici, nous avons
    deux méthodologies principales.
  128. Un : à chaque fois que c'est possible,
    nous utilisons des statistiques publiques.
  129. Pour la qualité de vie
  130. tels que le droit à de la nourriture,
  131. une éducation, la santé,
    un logement et un travail,
  132. cela nous offre une excellente
    couverture géographique.
  133. Cette carte montre, en bleu, les 169 pays
  134. où nous suivons les résultats du pays
    concernant le droit à la santé.
  135. Nombre des indicateurs statistiques
    que nous considérons sont les mêmes
  136. que ceux pour le suivi
  137. des Objectifs de développement durable
    des Nations Unies.
  138. Mais il y a une différence :
  139. nous ne considérons
    pas uniquement les statistiques brutes.
  140. Nous faisons quelque chose
    de bien plus vital.
  141. Nous les convertissons en chiffres
  142. qui ont du sens d'un point de vue
    des droits humains.
  143. Pour ce faire, nous avons adopté
    une approche primée
  144. qui a été développée par la co-fondatrice
    d'HRMI Susan et ses collègues.
  145. Elle juge chaque pays
    d'après différents critères
  146. dépendant du niveau de revenus de ce pays.
  147. Les pays plus riches et plus pauvres
    auront des scores plus faibles
  148. s'ils n'utilisent pas
    les ressources disponibles
  149. de façon aussi efficace que l'ont fait
    d'autres pays au même niveau de revenus
  150. pour, par exemple, obtenir
    de bons résultats en matière de santé.
  151. Cette approche est un coup de génie,
  152. non seulement car elle mesure
    comment les pays se situent
  153. sur la base de la définition de ces droits
    dans les lois internationales,
  154. mais aussi parce que cela est logique.
  155. Cela a du sens d'avoir
    des normes plus exigeantes
  156. pour les pays à revenus élevés
  157. en matière de santé
  158. que pour les pays plus pauvres.
  159. Deuxièmement : pour les droits
    civils et politiques,
  160. nous collectons nous-mêmes les données.
  161. Ces droits incluent
    toutes sortes de choses,
  162. des meurtres à la torture,
  163. au droit de vote
    et à la liberté d'expression.
  164. Vous seriez peut-être surpris d'apprendre
    que ce sont toutes des choses
  165. pour lesquelles il n'existe pas
    de statistiques officielles.
  166. Nous avons réuni des experts
    d'Amnesty International,
  167. des organisations comme Human Rights Watch
  168. et ensemble, nous avons créé
    un sondage d'experts
  169. afin de pouvoir collecter ces informations
  170. de gens qui suivent les événements
    sur le terrain dans chaque pays.
  171. Nous sommes très heureux de la réussite
    de notre sondage d'experts.
  172. Jusqu'ici, nous avons
    des données pour ces 19 pays
  173. et ce nombre croît chaque année.
  174. Surtout, les gens nous disent
  175. que nos scores reflètent de façon fidèle
    la situation sur le terrain
  176. dans les pays au sujet desquels
    ils sont bien informés.
  177. Laissez-moi vous présenter
    certains de nos éclairages
  178. en partageant une question avec vous.
  179. « Lequel de ces pays respecte le mieux
  180. le droit de ne pas faire l'objet
    d'une exécution extrajudiciaire ?
  181. La Jordanie, le Venezuela,
    l'Arabie saoudite,
  182. les États-Unis ou le Mexique ? »
  183. Pendant que vous y réfléchissez,
  184. laissez-moi vous donner
    un peu plus d'informations.
  185. D'abord, une définition :
  186. les exécutions extrajudiciaires sont
    menées par des agents gouvernementaux,
  187. comme ce qui est arrivé à M. Khashoggi,
  188. mais plus couramment, ce sont des choses
    comme un tir de la police.
  189. Laissez-moi vous en dire plus
    sur l'origine des scores.
  190. En février et en mars cette année,
  191. nous avons envoyé notre sondage d'experts
  192. à des gens surveillant la situation
    pour les droits humains
  193. dans chacun de ces cinq pays
    ainsi que d'autres pays
  194. et chaque personne nous a dit comment
    elle pensait que son pays s'en sortait
  195. en matière de respect
    de ce droit et d'autres.
  196. Nous utilisons des techniques
    statistiques très sophistiquées
  197. pour nous assurer que les réponses
    des différentes personnes
  198. soient rendues comparables
    les unes aux autres.
  199. Avez-vous en tête
  200. ce que vous pensez être
    la réponse à la question ?
  201. La réponse est la Jordanie.
  202. Ici, vous pouvez voir les scores
    de chacun de ces cinq pays.
  203. Les petites lignes verticales et épaisses
    sont notre meilleure estimation
  204. du score de chaque pays.
  205. Les pays avec des marges d'incertitude
    plus larges, comme l'Arabie saoudite,
  206. nous indiquent que nous sommes
    moins sûrs du score réel,
  207. peut-être car l'entente était moindre
  208. parmi les sondés ayant rempli
    notre sondage pour l'Arabie saoudite.
  209. Des marges d'incertitude
    plus étroites, comme le Mexique,
  210. nous indiquent que nous sommes
    plus sûrs du score de ce pays.
  211. Le recoupement des marges est important.
  212. Nous pouvons être sûrs que la Jordanie
    fait mieux que le Venezuela
  213. car leurs marges ne se recoupent pas.
  214. Nous sommes moins sûrs
    du classement relatif
  215. des pays qui suivent.
  216. Bien sûr, ce n'est qu'un sous-ensemble
  217. de tous les pays pour lesquels
    nous avons des données.
  218. Laissez-moi en ajouter.
  219. Ici, vous voyez la Nouvelle-Zélande,
  220. l'Australie, la Corée du Sud
    et le Royaume-Uni.
  221. Aucun pays n'a un score parfait
  222. car dans tous les pays,
    même en Nouvelle-Zélande,
  223. il y a de la marge de progression.
  224. En quoi cette information est-elle utile ?
  225. HRMI n'est pas une organisation
    de défense des droits,
  226. nous ne disons pas aux gouvernements
    ce qu'ils pourraient faire différemment.
  227. Mais vous pouvez utiliser
    nos données dans ce but.
  228. Disons que votre pays
    a un score plutôt bas,
  229. il est en bas de l'échelle,
  230. et vous voulez le faire monter.
  231. Que pouvez-vous faire ?
  232. Je suis sûre que
    les possibilités sont infinies,
  233. mais discutons de quelques-unes.
  234. Vous pourriez encourager votre pays
  235. à entreprendre la tâche
    complexe mais vitale
  236. de réformation des forces de police.
  237. Vous pourriez aller à la rencontre
    de groupes vulnérables et minoritaires
  238. et écouter leurs conseils sur comment
    réformer vos institutions.
  239. Vous pourriez considérer
    les lois et politiques
  240. des pays voisins plus performants
  241. et choisir de faire mieux.
  242. Nous avons un tel classement
    pour huit droits civils et politiques
  243. et pour chacun d'entre eux,
    pour chaque pays et chaque droit,
  244. nous collectons aussi des informations
    sur ce qui mène à ces scores.
  245. Disons que vous voulez savoir
  246. pourquoi les États-Unis sont
    si peu performants sur ce droit-là.
  247. Vous pourriez apprendre
    que c'est en partie
  248. parce qu'il y a trop de tirs de la police
    sur des personnes de couleur.
  249. Nos experts américains nous ont dit
  250. que les gens le plus à risque
    d'une exécution extrajudiciaire
  251. aux États-Unis
  252. sont les Afro-Américains,
  253. les Hispaniques,
  254. les Amérindiens
  255. et les enfants détenus à la frontière.
  256. Ces données issues
    de notre base de données
  257. font partie des milliers de données
    que vous pouvez y trouver
  258. et cela avant même que nous ayons étendu
    notre sondage à tous les pays du monde.
  259. Je sais que tout cela semble intense.
  260. C'est le cas car cela est intense.
  261. Je suis heureuse de partager
  262. que nous avons également
    des nouvelles très bonnes et positives
  263. dans la base de données d'HRMI.
  264. Voici un graphique de bonne nouvelle
    sur la région africaine.
  265. Chacune des sections colorées vous montre
    un droit de qualité de vie
  266. et vous voyez qu'il y a eu
    une amélioration lente mais progressive
  267. dans les résultats, en moyenne,
    à travers le continent africain.
  268. La bonne nouvelle devient encore meilleure
  269. car les données d'HRMI montrent également
    une tendance à l'amélioration progressive
  270. dans l'exercice de ces droits
    dans toutes les régions du monde.
  271. C'est une histoire
    de droits humains très positive.
  272. J'adore cela et cela me remplit d'espoir.
  273. Une chose que j'ai remarquée
  274. depuis ma transition professionnelle
    d'économiste à cofondatrice d'HRMI,
  275. c'est que quand je reprends contact
    avec de vieux amis et que je leur dis
  276. que je mesure les résultats des pays
    en matière de droits humains,
  277. j'ai parfois le droit
    à un regard perplexe.
  278. Quand je disais aux gens que j'aidais
    à améliorer les performances économiques,
  279. j'avais le droit à plus d'acquiescements
    en signe de compréhension.
  280. Je comprends cela.
  281. L'économie est très bien mesurée,
  282. les gens ont l'habitude
    d'en entendre parler.
  283. Au contraire, les droits humains sont
    sous-publiés, sous-mesurés
  284. et négligés depuis trop longtemps.
  285. Changeons cela.
  286. Faire la lumière sur les droits humains
  287. et entraîner un énorme changement
    dans le fonctionnement de notre monde
  288. est un énorme défi mondial et collaboratif
  289. et vous pouvez aider.
  290. Nous avons commencé
    à faire la lumière sur votre pays.
  291. Qu'est-ce que cela révèle
    sur ce sur quoi vous pouvez agir ?
  292. Qu'exigerez-vous de vos dirigeants ?
  293. Quels autres pays
    peuvent inspirer le vôtre
  294. à avoir un respect plus grand
    et plus résolu pour les droits humains ?
  295. Et si les dirigeants du monde
    convoquaient leurs conseillers
  296. et exigeaient des réponses ?
  297. Et s'ils ne disaient pas que :
  298. « Dites-moi comment améliorer
    notre performance économique »
  299. mais : « Dites-moi comment améliorer
  300. nos résultats en matière
    de droits humains » ?
  301. Les chiffres ne sont pas
    aussi séduisants que les histoires.
  302. Ils ne touchent pas une corde sensible
  303. de la même façon.
  304. Mais chacun nous aide à éclairer le monde,
    nous montre la voie à suivre.
  305. Les chiffres nous aident à déterminer
    ce qui doit changer et comment.
  306. Créons un monde où les pays
    sont en compétition,
  307. pas seulement pour le sport
    et pour voir qui peut être le plus riche,
  308. mais pour voir qui peut traiter
    le mieux son peuple.
  309. Mesurons ce que nous chérissons.
  310. Merci.
  311. (Applaudissements)