Return to Video

Aaron Huey: Amerindiens prisonniers de guerre

  • 0:00 - 0:03
    Je suis ici aujourd'hui pour partager avec vous mes photos des Lakota.
  • 0:04 - 0:06
    Beaucoup d'entre vous ont certainement entendu parler des Lakota,
  • 0:06 - 0:08
    ou au moins du plus grand groupe de tribus
  • 0:08 - 0:10
    appellés Sioux.
  • 0:10 - 0:13
    Les Lakota sont l'une des nombreuses tribus qui ont été expropriées
  • 0:13 - 0:15
    et placées dans des camps de prisonniers de guerre,
  • 0:15 - 0:17
    que l'on appelle aujoud'hui des réserves.
  • 0:17 - 0:19
    La réserve de Pine Ridge,
  • 0:19 - 0:21
    qui est le sujet de la présentation d'aujourd'hui,
  • 0:21 - 0:23
    est située à environ 120 kilomètres au sud-est
  • 0:23 - 0:25
    des Black Hills (Collines Noires), dans le Dakota du Sud.
  • 0:25 - 0:27
    Elle est parfois désignée sous le nom
  • 0:27 - 0:30
    de Camp de Prisonniers de Guerre n° 334,
  • 0:30 - 0:33
    et c'est là que les Lakota vivent à présent.
  • 0:33 - 0:35
    Maintenant, si certains d'entre vous ont entendu parler de AIM,
  • 0:35 - 0:37
    le mouvement Amerindien,
  • 0:37 - 0:39
    ou de Russell Means,
  • 0:39 - 0:41
    ou de Leonard Peltier,
  • 0:41 - 0:43
    ou de la révolte à Oglala,
  • 0:43 - 0:46
    alors vous savez que Pine Ridge est l'épicentre
  • 0:46 - 0:49
    des questions amerindiennes aux Etats-Unis.
  • 0:49 - 0:51
    On m'a demandé de vous parler aujourd'hui
  • 0:51 - 0:53
    de ma relation avec les Lakota,
  • 0:53 - 0:55
    et c'est quelque chose d'assez difficile pour moi.
  • 0:55 - 0:57
    Parce que, au cas où vous n'auriez pas remarqué ma couleur de peau,
  • 0:57 - 0:59
    je suis blanc,
  • 0:59 - 1:02
    et c'est une barrière énorme dans une réserve amerindienne.
  • 1:04 - 1:06
    Vous allez voir beaucoup de personnes dans mes photos,
  • 1:06 - 1:09
    avec qui je suis devenu très proche, et qui m'ont accueilli comme un membre de leur famille.
  • 1:09 - 1:11
    Ils m'ont appellé frère et oncle,
  • 1:11 - 1:13
    et m'ont invité encore et encore pendant cinq ans.
  • 1:13 - 1:15
    Mais à Pine Ridge,
  • 1:15 - 1:18
    je serai toujours ce qu'on appelle wasichu,
  • 1:18 - 1:21
    wasichu est un mot lakota,
  • 1:21 - 1:23
    qui veut dire non-indien,
  • 1:23 - 1:25
    mais il existe une autre signification de ce mot,
  • 1:25 - 1:29
    "celui qui prend la meilleure viande".
  • 1:29 - 1:31
    Et c'est ce sur quoi je voudrais me concentrer,
  • 1:31 - 1:33
    celui qui prend les meilleurs morceaux de viande.
  • 1:33 - 1:35
    Ca signifie avide.
  • 1:36 - 1:38
    Alors regardez autour de vous dans cet auditorium.
  • 1:38 - 1:41
    Nous sommes dans une école privé de l'Ouest américain,
  • 1:41 - 1:44
    assis dans des fauteuils en velours rouge,
  • 1:44 - 1:46
    avec de l'argent dans nos poches.
  • 1:46 - 1:48
    Et si l'on regarde nos vies,
  • 1:48 - 1:50
    nous avons effectivement pris
  • 1:50 - 1:52
    les meilleurs morceaux de viande.
  • 1:52 - 1:55
    Alors regardons maintenant quelques photos
  • 1:55 - 1:57
    de ces gens qui ont perdu
  • 1:57 - 1:59
    pour que nous puissions gagner,
  • 1:59 - 2:02
    et sachez que quand vous regardez ces visages
  • 2:02 - 2:05
    ce ne sont pas simplement ceux des Lakota,
  • 2:05 - 2:08
    ce sont ceux de tous les peuples indigènes.
  • 2:10 - 2:12
    Sur cette feuille
  • 2:12 - 2:14
    est notée l'Histoire comme me l'ont appris
  • 2:14 - 2:17
    ma famille et mes amis Lakota.
  • 2:17 - 2:19
    Ce qui suit est une chronologie
  • 2:19 - 2:22
    des traités passés, des traités rompus
  • 2:22 - 2:24
    et des massacres déguisés en batailles.
  • 2:24 - 2:26
    Cela commence en 1824.
  • 2:26 - 2:28
    "Ce qui est connu sous le nom de Bureau des Affaires Amerindiennes
  • 2:28 - 2:30
    est créé à l'interieur du Departement de Guerre
  • 2:30 - 2:32
    ce qui donne très tôt le ton aggressif
  • 2:32 - 2:34
    de nos relations avec les Amerindiens.
  • 2:34 - 2:36
    1851:
  • 2:36 - 2:38
    Le premier traité de Fort Laramie est signé,
  • 2:38 - 2:41
    définissant clairement les frontières de la nation Lakota.
  • 2:41 - 2:43
    D'après le traité,
  • 2:43 - 2:45
    ce territoire est une nation souveraine.
  • 2:45 - 2:47
    Si ces frontières avaient été respectées
  • 2:47 - 2:50
    et légalement elles devraient l'être,
  • 2:50 - 2:53
    alors voila ce à quoi les Etats-Unis ressembleraient aujourd'hui.
  • 2:55 - 2:57
    10 ans plus tard,
  • 2:57 - 3:00
    le "Homestead Act", signé par le président Lincoln,
  • 3:00 - 3:03
    à déclenché un raz de marée de colons blancs sur les terres des amérindiens.
  • 3:03 - 3:05
    1863:
  • 3:05 - 3:07
    Le soulèvement des Sioux Santee au Minnesota
  • 3:07 - 3:10
    se conclut par la pendaison de 38 d'entre eux,
  • 3:10 - 3:13
    la plus grande exécution de masse de l'histoire des Etats-Unis.
  • 3:14 - 3:16
    Cette exécution a été ordonné par le Président Lincoln
  • 3:16 - 3:18
    deux jours seulement
  • 3:18 - 3:21
    après qu'il ait signé la Proclamation d'Emancipation.
  • 3:22 - 3:25
    1866, débuts de la ligne ferrovière transcontinentale -
  • 3:25 - 3:27
    une nouvelle ère commence.
  • 3:27 - 3:29
    Nous nous sommes approprié des terres pour construire les voies ferrées
  • 3:29 - 3:32
    et tracer tout droit à travers le coeur de la nation Lakota.
  • 3:32 - 3:34
    Nous avons jeté les traités par la fenêtre.
  • 3:34 - 3:37
    En réponse, trois tribus, menées par le chef Lakota Red Cloud (Nuage Rouge)
  • 3:37 - 3:40
    ont attaqué et vaincu l'armée américaine à de nombreuses reprises.
  • 3:40 - 3:42
    Je vais répéter cela encore une fois.
  • 3:42 - 3:45
    Les Lakota ont vaincu l'armée des Etats-Unis d'Amérique!
  • 3:45 - 3:48
    1868: La second traité de Fort Laramie est signé
  • 3:48 - 3:51
    il garantie clairement la souveraineté de la grande nation Sioux
  • 3:51 - 3:54
    ainsi que la propriété des Black Hills, sacrées pour les Lakota.
  • 3:54 - 3:56
    Le gouvernement a également promis des terres et des droits de chasse
  • 3:56 - 3:58
    dans les états voisins.
  • 3:58 - 4:00
    Nous avons promis que le pays de Powder River
  • 4:00 - 4:03
    serait dorénavant fermé aux blancs.
  • 4:03 - 4:05
    Le traité paraissait une victoire totale
  • 4:05 - 4:07
    pour Red Cloud et les Sioux.
  • 4:07 - 4:10
    En effet, il s'agit de la seule guerre de l'Histoire américaine
  • 4:10 - 4:13
    dans laquelle le gouvernement a négocié la paix
  • 4:13 - 4:16
    en concédant toutes les demandes de l'ennemi.
  • 4:18 - 4:20
    1869:
  • 4:20 - 4:22
    Le trancontinental est terminé.
  • 4:22 - 4:25
    Il commence à transporter, entre autres choses, un grand nombre de chasseurs
  • 4:25 - 4:28
    qui commencèrent la chasse industrielle du bison,
  • 4:28 - 4:31
    éliminant une source de nourriture, d'habillement et de refuge pour les Sioux.
  • 4:31 - 4:33
    1871:
  • 4:33 - 4:35
    L'Indian Appropriation Act,
  • 4:35 - 4:38
    place les amérindiens sous la tutelle du gouvernement fédéral.
  • 4:38 - 4:41
    De plus, l'armée à donné l'ordre
  • 4:41 - 4:44
    d'interdire aux amérindiens de l'ouest de sortir des réserves.
  • 4:44 - 4:46
    A ce moment là, les amérindiens de l'ouest
  • 4:46 - 4:48
    sont devenus des prisonniers de guerre.
  • 4:48 - 4:50
    Egalement en 1871,
  • 4:50 - 4:52
    nous avons mis fin au temps des signatures de traités.
  • 4:52 - 4:55
    Le problème des traités est qu'ils permettent aux tribus d'éxister en tant que nations souveraines,
  • 4:55 - 4:57
    et nous ne pouvions pas nous le permettre;
  • 4:57 - 4:59
    nous avions des plans.
  • 4:59 - 5:01
    1874:
  • 5:01 - 5:04
    le général George Custer annonce la découverte d'or en territoire Lakota,
  • 5:04 - 5:06
    spécialement dans les Black Hills.
  • 5:06 - 5:08
    La nouvelle de l'or crée un afflux important de colons blancs
  • 5:08 - 5:10
    vers la nation Lakota.
  • 5:10 - 5:12
    Custer recommande au Congrès de trouver un moyen
  • 5:12 - 5:14
    de mettre fin aux traités passés avec les Lakota,
  • 5:14 - 5:16
    et de le faire aussi vite que possible.
  • 5:16 - 5:19
    1875: La guerre des Lakota commence,
  • 5:19 - 5:22
    à cause de la violation du traité de Fort Laramie.
  • 5:22 - 5:24
    1876:
  • 5:24 - 5:26
    le 26 juillet
  • 5:26 - 5:28
    alors qu'elle va attaquer un village Lakota
  • 5:28 - 5:30
    la 7eme unité de Cavalerie de Custer est écrasée
  • 5:30 - 5:32
    lors de la bataille de Little Big Horn.
  • 5:32 - 5:34
    1877:
  • 5:34 - 5:37
    Le grand chef et guerrier Lakota appellé Crazy Horse (Cheval Fou)
  • 5:37 - 5:39
    capitule à Fort Robinson.
  • 5:39 - 5:42
    Il est par la suite tué en détention.
  • 5:45 - 5:48
    1877 est également l'année où nous avons trouvé le moyen
  • 5:48 - 5:50
    de contourner les traités de Fort Laramie.
  • 5:50 - 5:53
    Un nouvel accord a été présenté aux chefs et dirigeants Sioux
  • 5:53 - 5:56
    dans le cadre d'une campagne connue sous le nom de "vendez ou mourrez de faim".
  • 5:56 - 5:59
    Signez ce papier où votre tribu n'aura plus de nourriture.
  • 5:59 - 6:02
    Seulement 10% des hommes signèrent.
  • 6:02 - 6:04
    Le traité de Fort Laramie
  • 6:04 - 6:06
    établissait un minimum de trois quart de la tribu
  • 6:06 - 6:08
    pour la signature de cession de terres.
  • 6:08 - 6:10
    Cette clause a évidemment été ignorée.
  • 6:10 - 6:13
    1887 : Le "Dawes Act".
  • 6:13 - 6:16
    La propriété collective des terres des réserves prend fin.
  • 6:16 - 6:19
    Les réserves sont découpées en lot de 65 hectares
  • 6:19 - 6:21
    qui sont distribués aux membres des tribus,
  • 6:21 - 6:23
    et le surplus revient à l'état.
  • 6:23 - 6:26
    Les tribus ont ainsi perdu des milions d'hectares.
  • 6:26 - 6:28
    Le rêve américain de la propriété privée de terres
  • 6:28 - 6:30
    s'est révélé être une manière très habile
  • 6:30 - 6:33
    de diviser les réserves jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien.
  • 6:33 - 6:35
    Cela a détruit les réserves,
  • 6:35 - 6:38
    rendant encore plus facile de subdiviser et de vendre
  • 6:38 - 6:41
    à chaque nouvelle génération.
  • 6:41 - 6:43
    La majorité des terres en surplus
  • 6:43 - 6:45
    et beaucoup de lots à l'intérieur même des réserves
  • 6:45 - 6:48
    sont maintenant aux mains de blancs, propriétaires de ranch.
  • 6:48 - 6:51
    Une fois de plus, le wasichu prend les meilleurs morceaux.
  • 6:52 - 6:54
    1890, une date qui est, je pense,
  • 6:54 - 6:57
    la plus importante de cette présentation.
  • 6:57 - 6:59
    C'est l'année de massacre de Wounded Knee (Genou blessé).
  • 6:59 - 7:01
    Le 29 décembre,
  • 7:01 - 7:04
    des toupes américaines encerclèrent un campement Sioux dans la crique de Wounded Knee
  • 7:04 - 7:06
    et massacrèrent le chef Big Foot
  • 7:06 - 7:08
    ainsi que 300 prisonniers de guerre,
  • 7:08 - 7:10
    utilisant une nouvelle mitrailleuse
  • 7:10 - 7:12
    tirant des balles explosives
  • 7:12 - 7:14
    appellée "Hotchkiss gun".
  • 7:14 - 7:16
    Pour cette soit-disant bataille
  • 7:16 - 7:19
    la 7ème unité de Cavalerie a reçu
  • 7:19 - 7:22
    20 Medailles d'Honneur du Congrès pour bravoure.
  • 7:22 - 7:24
    A l'heure où je vous parle
  • 7:24 - 7:27
    c'est le plus grand nombre de médailles
  • 7:27 - 7:30
    décernées pour un seule bataille.
  • 7:30 - 7:32
    Plus de Medailles d'Honneur ont été décernées
  • 7:32 - 7:34
    pour le massacre sans discernement de femmes et d'enfants
  • 7:34 - 7:36
    que pour n'importe quelle autre bataille de la Première Guerre Mondiale,
  • 7:36 - 7:38
    de la Seconde Guerre Mondiale,
  • 7:38 - 7:40
    le la guerre de Corée, du Vietnam,
  • 7:40 - 7:43
    d'Irak ou d'Afghanistan.
  • 7:44 - 7:46
    Le massacre de Wounded Knee
  • 7:46 - 7:49
    est considéré comme étant la fin des guerres indiennes.
  • 7:49 - 7:51
    A chaque fois que je visite le site
  • 7:51 - 7:53
    de la fosse commune de Wounded Knee,
  • 7:53 - 7:55
    je vois plus qu'une sépulture
  • 7:55 - 7:57
    pour les Lakota ou pour les Sioux,
  • 7:57 - 8:00
    j'y vois la tombe de tous les peuples indigènes.
  • 8:03 - 8:05
    Le saint homme, Black Elk, a dit,
  • 8:05 - 8:07
    "Je ne savais pas alors,
  • 8:07 - 8:09
    tout ce qui venait de prendre fin.
  • 8:09 - 8:11
    Quand j'y repense à présent,
  • 8:11 - 8:13
    du haut de la colline de mon grand âge,
  • 8:13 - 8:15
    je vois encore les femmes et les enfants massacrés,
  • 8:15 - 8:17
    étendus, entassés et épars,
  • 8:17 - 8:20
    le long de ce ravin courbé,
  • 8:23 - 8:25
    je les vois aussi bien que lorsque je les ai vu
  • 8:25 - 8:28
    de mes yeux encore jeunes.
  • 8:31 - 8:34
    Et je peux voir que quelque chsoe d'autre est mort dans cette boue sanguinolante
  • 8:35 - 8:38
    et fut enterré dans le blizzard.
  • 8:39 - 8:42
    Le rêve d'un peuple est mort là-bas,
  • 8:42 - 8:45
    et c'était un rêve magnifique."
  • 8:46 - 8:48
    Avec cet évenement,
  • 8:48 - 8:51
    une nouvelle ère de l'Histoire amérinidenne a commencé.
  • 8:52 - 8:54
    Tout peut être mesuré
  • 8:54 - 8:57
    avant Wounded Knee et après.
  • 8:57 - 8:59
    Car c'est à ce moment-là,
  • 8:59 - 9:02
    avec les doigts sur les gachettes de ces mitrailleuses Hotchkiss
  • 9:02 - 9:06
    que le gouvernement des Etats-Unis a ouvertement déclaré sa position sur les droits des amérindiens.
  • 9:06 - 9:08
    Ils étaient fatigués des traités.
  • 9:08 - 9:10
    Ils étaient fatigués des collines sacrées.
  • 9:10 - 9:13
    Ils étaient fatigués des dances des esprits.
  • 9:13 - 9:16
    Et ils étaient fatigués de tous les dérangements causés par les Sioux.
  • 9:16 - 9:19
    Alors ils ont sorti leurs canons.
  • 9:20 - 9:23
    "Tu veux être indien maintenant," ont-ils dit
  • 9:23 - 9:25
    le doigt sur la gachette.
  • 9:30 - 9:32
    1900:
  • 9:32 - 9:35
    La population indienne aux Etats-Unis atteint son point le plus bas-
  • 9:36 - 9:38
    moins de 250 000,
  • 9:38 - 9:40
    comparé aux 8 millions estimés
  • 9:40 - 9:42
    en 1492.
  • 9:44 - 9:46
    Avance rapide.
  • 9:46 - 9:48
    1980:
  • 9:48 - 9:50
    La plus longue affaire non résolue de l'Histoire des Etats-Unis
  • 9:50 - 9:53
    la nation Sioux contre les Etats-Unis,
  • 9:53 - 9:56
    a été reglé par la Cour Supreme des Etats-Unis.
  • 9:57 - 10:00
    La cour a déterminé que, lorsque les Sioux se sont réinstallés dans les réserves
  • 10:00 - 10:03
    et que 3 millions d'hectares de leurs terres
  • 10:03 - 10:06
    ont été ouverts aux chercheurs d'or et aux pionniers,
  • 10:06 - 10:08
    les termes du second traité de Fort Laramie
  • 10:08 - 10:10
    ont été violés.
  • 10:10 - 10:12
    La cour a déclaré
  • 10:12 - 10:14
    que les Black Hills ont été saisies illégalement
  • 10:14 - 10:16
    et que le prix inicial plus des intérêts
  • 10:16 - 10:18
    devrait être versé à la nation Sioux.
  • 10:18 - 10:20
    Comme paiement pour les Black Hills,
  • 10:20 - 10:23
    la cour n'a versé que 106 millions de dollars
  • 10:23 - 10:25
    à la nation Sioux.
  • 10:25 - 10:28
    Les Sioux ont refusé cet argent et ont lancé ce cri de ralliement,
  • 10:28 - 10:31
    "les Black Hills ne sont pas à vendre."
  • 10:31 - 10:33
    2010:
  • 10:33 - 10:36
    Les statistiques sur la population amérindienne actuelle,
  • 10:36 - 10:39
    plus d'un siècle après le massacre de Wounded Knee,
  • 10:39 - 10:41
    révèlent l'héritage de la colonisation,
  • 10:41 - 10:43
    des migrations forcées
  • 10:43 - 10:45
    et des violations de traités.
  • 10:45 - 10:48
    Le chômage dans la réserve de Pine Ridge
  • 10:48 - 10:51
    varie entre 85 et 90%.
  • 10:51 - 10:54
    L'office du logement est dans l'incapacité de construire de nouvelles structures,
  • 10:54 - 10:56
    et les structures existantes tombent en ruines.
  • 10:56 - 10:58
    Nombreux sont les sans abris,
  • 10:58 - 11:00
    et ceux qui ont une maison sont entassés dans des masures
  • 11:00 - 11:02
    avec jusqu'à cinq familles vivant sous le même toit.
  • 11:02 - 11:04
    39% des maisons à Pine Ridge
  • 11:04 - 11:06
    n'ont pas l'électricité.
  • 11:06 - 11:09
    Au moins 60% des maisons de la réserve
  • 11:09 - 11:11
    sont infestés de moisissure noire.
  • 11:11 - 11:13
    Plus de 90% de la population
  • 11:13 - 11:16
    vit sous le seuil fédéral de pauvreté.
  • 11:16 - 11:19
    Le taux de tuberculose à Pine Ridge
  • 11:19 - 11:22
    est environ huit fois superieur à la moyenne américaine.
  • 11:22 - 11:24
    Le taux de mortalité infantile
  • 11:24 - 11:26
    est le plus haut du continent
  • 11:26 - 11:29
    et est environ trois fois superieure à la moyenne nationale.
  • 11:29 - 11:31
    Le cancer du col de l'utérus est cinq fois plus fréquent
  • 11:31 - 11:33
    que dans le reste du pays.
  • 11:33 - 11:36
    L'abandon des études avoisinne les 70%.
  • 11:36 - 11:38
    Le remplacement des enseignants
  • 11:38 - 11:41
    est huit fois supérieur à la moyenne américaine.
  • 11:41 - 11:44
    Souvent les grandparents élevent leur petits enfants,
  • 11:44 - 11:47
    car les parents ne peuvent les élever,
  • 11:47 - 11:49
    à cause de l'alcoolisme,
  • 11:49 - 11:51
    des violences domestiques et de l'apathie générale.
  • 11:52 - 11:55
    50% de la population de plus de 40 ans
  • 11:55 - 11:57
    souffre de diabète.
  • 11:57 - 11:59
    L'espérance de vie des hommes
  • 11:59 - 12:01
    se situe entre 46
  • 12:01 - 12:04
    et 48 ans -
  • 12:04 - 12:06
    approximativement la même
  • 12:06 - 12:09
    qu'en Afghanistan et en Somalie.
  • 12:10 - 12:13
    Le dernier chapitre d'un génocide réussi
  • 12:13 - 12:15
    est celui pendant lequel l'oppresseur
  • 12:15 - 12:18
    peut retirer ses mains et dire,
  • 12:18 - 12:21
    "Mon Dieu, regardez ce que ces gens s'infligent à eux-mêmes!
  • 12:21 - 12:23
    Ils s'entretuent.
  • 12:23 - 12:25
    Ils se suicident à petit feu
  • 12:25 - 12:28
    pendant qu'on les regarde mourir."
  • 12:28 - 12:31
    C'est ainsi que nous sommes devenu propriétaires de ces Etats-Unis.
  • 12:31 - 12:33
    Voila l"heritage
  • 12:33 - 12:35
    de destin apparent.
  • 12:35 - 12:37
    Des prisonniers naissent encore
  • 12:37 - 12:39
    dans des camps de prisonniers de guerre
  • 12:39 - 12:42
    bien après que les gardes soient partis.
  • 12:44 - 12:46
    Voici les os qui restent
  • 12:46 - 12:49
    après que la meilleure viande ait été prise.
  • 12:51 - 12:53
    Il y a bien longtemps
  • 12:53 - 12:55
    une série d'évenements a été déclenchée
  • 12:55 - 12:58
    par des gens qui me ressemblent, par des wasichu,
  • 12:58 - 13:00
    avides de prendre les terres et l'eau
  • 13:00 - 13:03
    et l'or dans les collines.
  • 13:03 - 13:05
    Ces évenements ont eu un effet de domino
  • 13:05 - 13:07
    qui n'a toujours pas pris fin.
  • 13:07 - 13:11
    Bien que nous, la société dominante, nous sentions bien éloignés
  • 13:12 - 13:15
    d'un massacre en 1890,
  • 13:15 - 13:18
    ou d'une série de traités violés il y a 150 ans,
  • 13:19 - 13:21
    je vais tout de même vous poser cette question,
  • 13:21 - 13:24
    comment devriez-vous vous sentir à propos des statistiques actuelles?
  • 13:25 - 13:27
    Quel est le lien
  • 13:27 - 13:29
    entre ces images de souffrances
  • 13:29 - 13:31
    et l'histoire que je viens de vous lire?
  • 13:31 - 13:33
    Et quelle partie de cette histoire
  • 13:33 - 13:35
    avez-vous même besoin de connaitre?
  • 13:35 - 13:38
    Est-ce que vous êtes responsable de cela aujourd'hui?
  • 13:39 - 13:42
    On m'a dit que l'on devait pouvoir faire quelque chose.
  • 13:42 - 13:45
    Il faut un appel à l'action.
  • 13:45 - 13:48
    Parce que pendant longtemps je me suis resté en dehors de tout cela,
  • 13:48 - 13:50
    content de n'être qu'un témoin,
  • 13:50 - 13:53
    de prendre des photos.
  • 13:53 - 13:56
    Parce que la solution semble si loin dans le passé,
  • 13:56 - 13:58
    J'aurai eu besoin d'une machine à remonter le temps
  • 13:58 - 14:00
    pour y accéder.
  • 14:00 - 14:02
    Les souffrances des peuples indigènes
  • 14:02 - 14:05
    ne sont pas un problème simple à régler.
  • 14:06 - 14:08
    Tout le monde ne peut pas aider
  • 14:08 - 14:10
    comme on peut le faire pour Haiti,
  • 14:10 - 14:13
    pour combattre le SIDA ou la famine.
  • 14:13 - 14:15
    La solution,
  • 14:15 - 14:18
    pourrait être bien plus difficile pour la société dominante
  • 14:18 - 14:20
    qu'un chèque de 50 dollars
  • 14:20 - 14:22
    ou une sortie de la paroisse
  • 14:22 - 14:24
    pour repeindre des maisons couvertes de garffitis,
  • 14:24 - 14:26
    ou une famille de banlieue (chic)
  • 14:26 - 14:29
    qui fait don d'un carton de vêtements, dont ils ne veulent même plus.
  • 14:29 - 14:31
    Qu'est-ce que cela nous laisse?
  • 14:31 - 14:34
    Hausser les épaules dans l'obscurité?
  • 14:34 - 14:36
    Les Etats-Unis
  • 14:36 - 14:38
    continuent quotidiennement
  • 14:38 - 14:40
    de violer les termes
  • 14:40 - 14:42
    des traités de Fort Laramie
  • 14:42 - 14:45
    de 1851 et 1868 passés avec les Lakota.
  • 14:45 - 14:47
    Mon appel à l'action d'aujourd'hui -
  • 14:47 - 14:50
    mon voeu TED- est le suivant :
  • 14:51 - 14:53
    Honorez les traités.
  • 14:53 - 14:55
    Rendez les Black Hills.
  • 14:55 - 14:58
    Ce qu'ils en font ne vous regarde pas.
  • 15:00 - 15:06
    (Applaudissements)
Title:
Aaron Huey: Amerindiens prisonniers de guerre
Speaker:
Aaron Huey
Description:

Les efforts de Aaron Huey pour photographier la misère aux Etats-Unis l'ont mené à la réserve indienne de Pine Ridge, où la lutte de la tribu Lakota - alarmante et largement ignorée- l'a poussé à faire une mise au point. Cinq années de travail plus tard, ses photos viennent nous hanter et il nous donne une choquante leçon d'histoire dans cette présentation pleine de courage et d'audace à TEDxDU.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
Project:
TEDTalks
Duration:
15:07
Geoffrey Lugli added a translation

French (Canada) subtitles

Revisions