French subtitles

← Hacker votre mémoire -- avec le sommeil

On nous a tous dit de passer un bonne nuit de sommeil avant un examen -- voici enfin la raison. Le scientifique du sommeil, Matt Walker, explique comment le fait de dormir suffisamment affecte la façon dont nos cerveaux mémorise et traite les souvenirs.

Get Embed Code
25 Languages

Showing Revision 53 created 09/13/2020 by eric vautier.

  1. Que vous bûchiez pour un examen,
  2. que vous appreniez
    un nouvel instrument de musique
  3. ou que vous vouliez vous améliorer
    dans un nouveau sport,
  4. le sommeil pourrait bien être
    votre arme secrète de mémorisation.
  5. [Dormir avec la science]

  6. Les études nous disent que
    le sommeil est essentiel pour la mémoire

  7. d'au moins trois façons.
  8. Premièrement, nous savons que dormir
    avant d'apprendre est essentiel
  9. pour préparer notre cerveau,
  10. comme une éponge sèche,
  11. à absorber de nouvelles informations.
  12. Or sans sommeil, les réseaux
    de la mémoire dans le cerveau
  13. sont détrempés, pour ainsi dire,
  14. et nous ne pouvons pas
    absorber de nouvelles informations.
  15. Nous ne pouvons pas poser efficacement
    ces nouvelles traces de mémoire.
  16. Mais dormir avant d'apprendre
    n'est pas la seule chose cruciale

  17. car nous savons aussi que nous avons
    besoin de dormir après l'apprentissage
  18. pour appuyer le bouton d'enregistrement
    de ces nouveaux souvenirs
  19. afin de les retenir.
  20. En fait, le sommeil va
    pérenniser ces informations,
  21. dans notre cerveau.
  22. Il va les enraciner
  23. dans l'architecture
    de nos réseaux neuronaux.
  24. Nous commençons à comprendre
  25. exactement comment le sommeil atteint cet
    avantage de consolidation de la mémoire.
  26. Le premier mécanisme est
    un processus de transfert de fichiers.

  27. Je dois vous parler à ce stade-ci de deux
    structures distinctes dans le cerveau.
  28. La première s'appelle l'hippocampe
  29. qui se trouve sur les côtés
    gauche et droite de notre cerveau.
  30. On peut considérer que l'hippocampe est
    la boîte de réception de notre cerveau.
  31. Il est très bon pour recevoir
    de nouveaux fichiers de mémoire
  32. et s'y accrocher.
  33. La deuxième structure à évoquer
    s'appelle le cortex.

  34. C'est le tissu ridé volumineux
    au sommet de notre cerveau.
  35. Pendant le sommeil profond,
  36. un mécanisme de transfert
    de fichiers prend place.
  37. Imaginez que l'hippocampe est une clé USB
  38. et que le cortex est un disque dur.
  39. Pendant la journée,
    nous vaquons à nos occupations
  40. et emmagasinons beaucoup de fichiers.
  41. Ensuite, la nuit,
    pendant le sommeil profond,
  42. à cause de cette capacité
    de stockage limitée,
  43. nous avons besoin de transférer
    ces fichiers de l'hippocampe,
  44. vers le disque dur du cerveau, le cortex.
  45. C'est exactement un des mécanismes
    que le sommeil profond semble offrir.
  46. Mais il y a un autre mécanisme
    que nous avons découvert récemment

  47. qui aide à enraciner
    ces souvenirs dans notre cerveau.
  48. On parle de rejouer les souvenirs.
  49. Il y a plusieurs années,
  50. des scientifiques ont étudié
    comment les souris apprenaient
  51. en courant dans un labyrinthe.
  52. Ils enregistraient l'activité dans
    les centres de mémorisation des souris.
  53. Et pendant qu'elles couraient
    dans le labyrinthe,
  54. différentes cellules du cerveau codaient
    différentes parties du labyrinthe.
  55. Et donc, en ajoutant une tonalité
    à chaque cellule du cerveau,
  56. on pouvait entendre les souris
    commencer à mémoriser le labyrinthe.
  57. C'était la signature de cette mémoire.
  58. Ça donnait ceci, en somme :
  59. (3 notes répétées au xylophone)

  60. Nous pouvions donc entendre
    la signature de l'apprentissage.

  61. Ensuite, ils ont fait
    quelque chose d'astucieux :
  62. ils ont continué à écouter le cerveau
    des souris pendant leur sommeil
  63. et ce qu'ils ont entendu
    était incroyable.
  64. La souris dans son sommeil
  65. a commencé à rejouer
    cette même signature de mémoire.
  66. Mais elle la rejouait
    presque dix fois plus vite
  67. que quand elle était en éveil.
  68. Dans le sommeil, on entendait ceci :
  69. (3 notes répétées rapidement au xylophone)

  70. Cela semble à être la deuxième façon

  71. pour le sommeil de consolider
    les souvenirs.
  72. En d'autre mots, le sommeil rejoue
    et incruste ces souvenirs
  73. dans un nouveau circuit du cerveau,
  74. renforçant ainsi cette représentation
    mnésique.
  75. La dernière façon dont le sommeil
    est bénéfique pour la mémoire

  76. est l'intégration et l'association.
  77. Nous sommes en train de découvrir
    que le sommeil
  78. est beaucoup plus intelligent
    que nous ne l'imaginions.
  79. Le sommeil ne consolide pas uniquement
    nos souvenirs individuels.
  80. Le sommeil entrelace et intègre habilement
    les nouveaux souvenirs.
  81. Une conséquence est que
  82. nous nous réveillons le lendemain
  83. avec un réseau d'associations
    révisé à l'échelle de l'esprit.
  84. Nous imaginons des solutions
    à des problèmes auparavant insolubles.
  85. C'est sans doute la raison pour laquelle

  86. on nous dit de ne jamais réfléchir
    à un problème pendant la journée
  87. mais que la nuit porte conseil.
  88. Et la science est en train
    de confirmer cela.