Return to Video

Trois étapes pour transformer nos réunions en rassemblements transformateurs

  • 0:01 - 0:03
    Quand j'étais enfant,
  • 0:03 - 0:04
    un vendredi sur deux,
  • 0:04 - 0:07
    je quittais la maison
    de ma mère et de mon beau-père --
  • 0:07 - 0:11
    un foyer indien et britannique,
    athée, bouddhiste,
  • 0:11 - 0:17
    agnostique, végétarien, parfois new age,
  • 0:17 - 0:18
    démocrate.
  • 0:19 - 0:24
    Je faisais 2,2 kilomètres pour aller
    à la maison de mon père et ma belle-mère
  • 0:24 - 0:27
    et j'arrivais dans une famille blanche,
    chrétienne évangélique,
  • 0:27 - 0:30
    conservatrice, républicaine,
  • 0:30 - 0:33
    allant à l'église deux fois par semaine,
  • 0:33 - 0:35
    mangeant de la viande.
  • 0:36 - 0:38
    Pas besoin d'un psy
    pour expliquer comment j'ai fini
  • 0:38 - 0:41
    dans le domaine
    de la résolution de conflit.
  • 0:41 - 0:42
    (Rires)
  • 0:42 - 0:46
    Que je facilite les dialogues
    à Charlottesville, Istamboul
  • 0:46 - 0:47
    ou Ahmedabad,
  • 0:47 - 0:49
    le défi était toujours le même :
  • 0:50 - 0:52
    en dépit des obstacles
  • 0:52 - 0:53
    et avec intégrité,
  • 0:53 - 0:56
    comment faire que les gens
    créent des liens véritables,
  • 0:56 - 0:58
    prennent des risques,
  • 0:58 - 1:01
    soient changés par leur expérience ?
  • 1:02 - 1:07
    J'étais témoin d'une électricité
    incroyablement belle dans ces pièces.
  • 1:08 - 1:10
    Puis je quittais ces pièces
  • 1:10 - 1:13
    et assistais à mes rassemblements
    courants comme vous tous --
  • 1:13 - 1:16
    un mariage, une conférence
    ou un pique-nique de retrouvailles --
  • 1:16 - 1:17
    et beaucoup tombaient à plat.
  • 1:18 - 1:20
    Il y avait un fossé en termes de sens
  • 1:20 - 1:23
    entre ces groupes de conflit
    à haute intensité
  • 1:23 - 1:25
    et ces rassemblements ordinaires.
  • 1:25 - 1:28
    Vous pourriez dire
    que toutes les fêtes d'anniversaire
  • 1:28 - 1:30
    ne sont pas comparables
    à un dialogue sur la race,
  • 1:30 - 1:32
    mais ce n'est pas à cela que je répondais.
  • 1:34 - 1:35
    En tant que facilitateur,
  • 1:35 - 1:37
    on vous apprend à tout laisser de côté
  • 1:37 - 1:40
    et à vous concentrer sur l'interaction
    entre les gens,
  • 1:40 - 1:44
    alors que les hôtes du quotidien
    se concentrent à bien faire les choses --
  • 1:44 - 1:47
    la nourriture, les fleurs,
    les couteaux à poisson --
  • 1:47 - 1:51
    et laissent en grande partie le hasard
    s'occuper de l'interaction.
  • 1:52 - 1:56
    Je me suis demandé comment nous pourrions
    changer nos réunions
  • 1:56 - 2:00
    pour nous concentrer sur la création
    de sens via un rapport humain
  • 2:00 - 2:02
    et ne pas être obsédés
    par les petits fours.
  • 2:04 - 2:08
    Je suis partie interviewer des dizaines
    d'hôtes courageux et inhabituels --
  • 2:08 - 2:11
    un entraîneur olympique de hockey,
    un chorégraphe du Cirque du Soleil,
  • 2:11 - 2:13
    un rabbin, un moniteur de camp d'été --
  • 2:13 - 2:15
    pour mieux comprendre ce qui crée
  • 2:15 - 2:18
    des rassemblements pleins de sens,
    voire même transformateurs.
  • 2:18 - 2:20
    Je veux partager avec vous
    un peu de ce que j'ai appris
  • 2:20 - 2:22
    sur les nouvelles règles
    d'un rassemblement.
  • 2:24 - 2:26
    Quand les gens planifient
    un rassemblement,
  • 2:26 - 2:28
    ils commencent avec un format standard.
  • 2:28 - 2:31
    Une fête d'anniversaire ?
    Un gâteau et des bougies.
  • 2:31 - 2:33
    Un conseil d'administration ?
  • 2:33 - 2:35
    Une table marron, 12 hommes blancs.
  • 2:35 - 2:37
    (Rires)
  • 2:39 - 2:44
    En supposant que l'objectif est évident,
    nous passons trop vite à la forme.
  • 2:44 - 2:46
    Cela ne mène qu'à des rassemblements
    ternes et répétitifs,
  • 2:46 - 2:49
    nous ratons une opportunité plus profonde
  • 2:49 - 2:51
    de satisfaire nos besoins.
  • 2:52 - 2:56
    La première étape pour concevoir
    des rassemblements courants pleins de sens
  • 2:56 - 3:00
    est d'embrasser un objectif
    spécifique contestable.
  • 3:01 - 3:05
    Une mère enceinte que je connais
    craignait sa fête prénatale.
  • 3:06 - 3:08
    L'idée de jouer à des jeux,
    comme ne pas pouvoir dire « bébé »,
  • 3:08 - 3:11
    et d'ouvrir des cadeaux
    semblait vieux et dépourvu d'intérêt.
  • 3:12 - 3:13
    Alors elle s'est demandé :
  • 3:13 - 3:16
    « Quel est l'objectif
    d'une fête prénatale ?
  • 3:16 - 3:19
    Quel est mon besoin actuel ? »
  • 3:19 - 3:22
    Elle a réalisé qu'il s'agissait
    d'aborder ses peurs
  • 3:22 - 3:24
    concernant leur transition,
    à elle et son mari --
  • 3:24 - 3:25
    vous vous souvenez de lui ? --
  • 3:25 - 3:26
    vers la parentalité.
  • 3:27 - 3:30
    Elle a demandé à deux amies d'organiser
    un événement à ce sujet.
  • 3:31 - 3:34
    Et par une après-midi ensoleillée,
    six femmes se sont réunies.
  • 3:34 - 3:37
    Au début, pour répondre à sa peur
    de l'accouchement --
  • 3:37 - 3:39
    elle était terrifiée --
  • 3:39 - 3:41
    elles lui ont raconté
    des histoires issues de leur vie
  • 3:41 - 3:45
    pour lui rappeler les traits de caractère
    qu'elle possédait déjà --
  • 3:45 - 3:49
    le courage, l'émerveillement,
    la foi, la reddition --
  • 3:50 - 3:53
    qui, d'après elles, la porteraient,
    l'aideraient durant l'accouchement.
  • 3:53 - 3:58
    En parlant, elles enfilaient une perle
    pour chaque qualité sur un collier
  • 3:58 - 4:01
    qu'elle pourrait porter autour du cou
    en salle d'accouchement.
  • 4:01 - 4:03
    Puis son mari est arrivé,
  • 4:03 - 4:06
    ils ont écrit de nouveaux vœux,
    des vœux familiaux,
  • 4:06 - 4:07
    et les ont récités à voix haute,
  • 4:07 - 4:10
    s'engageant à ce que
    leur mariage reste central
  • 4:10 - 4:12
    durant la transition vers la parentalité,
  • 4:12 - 4:14
    mais aussi des vœux futurs
    pour leur futur fils,
  • 4:14 - 4:18
    les choses qu'ils voulaient apporter
    de leurs lignées familiales respectives
  • 4:18 - 4:20
    et ce qui prendrait fin
    avec cette génération.
  • 4:20 - 4:24
    Puis d'autres amis les ont rejoints,
    dont des hommes, pour un dîner.
  • 4:24 - 4:28
    Comme cadeaux, chacun est venu
    avec son souvenir d'enfance préféré
  • 4:28 - 4:30
    à partager avec la tablée.
  • 4:30 - 4:34
    Vous pensez peut-être que c'est beaucoup
    pour une fête prénatale,
  • 4:34 - 4:36
    que c'est plutôt étrange
    ou que c'est plutôt intime.
  • 4:36 - 4:37
    Bien.
  • 4:38 - 4:39
    C'est spécifique.
  • 4:39 - 4:40
    C'est contestable.
  • 4:40 - 4:42
    Cela leur est propre,
  • 4:42 - 4:45
    tout comme votre rassemblement
    devrait vous être propre.
  • 4:46 - 4:50
    La prochaine étape pour établir
    des rassemblements courants pleins de sens
  • 4:50 - 4:53
    est de susciter une bonne controverse.
  • 4:54 - 4:56
    Vous avez peut-être appris, comme moi,
  • 4:56 - 4:59
    à ne pas parler de sexe, de politique
    ou de religion lors d'un dîner.
  • 4:59 - 5:02
    C'est une bonne règle
    car elle préserve l'harmonie,
  • 5:02 - 5:04
    ou c'est l'intention.
  • 5:04 - 5:08
    Mais cela ôte un ingrédient fondamental
    du sens : la passion,
  • 5:08 - 5:10
    une pertinence ardente.
  • 5:11 - 5:15
    Les meilleurs rassemblements apprennent
    à cultiver une bonne controverse
  • 5:15 - 5:17
    en en créant les conditions
  • 5:17 - 5:20
    car les rapports humains
    sont tout aussi menacés
  • 5:20 - 5:24
    par une paix malsaine
    que par un conflit malsain.
  • 5:25 - 5:28
    Alors que je travaillais
    dans un cabinet d'architecture,
  • 5:28 - 5:29
    ils étaient à un carrefour.
  • 5:29 - 5:33
    Ils devaient déterminer s'ils voulaient
    continuer à être un cabinet d'architecture
  • 5:33 - 5:36
    et se concentrer
    sur la construction de bâtiments
  • 5:36 - 5:38
    ou devenir un cabinet de conception
  • 5:38 - 5:41
    se concentrant sur l'après
    de la construction d'espaces.
  • 5:41 - 5:43
    Il y avait de vrais désaccords
    dans la pièce,
  • 5:43 - 5:46
    mais vous ne l'auriez pas su
    car personne ne s'exprimait publiquement.
  • 5:46 - 5:48
    Nous avons animé une bonne controverse.
  • 5:48 - 5:51
    Après une pause déjeuner,
    tous les architectes sont revenus
  • 5:51 - 5:54
    et nous avons animé un combat en cage.
  • 5:55 - 5:57
    Ils sont entrés,
  • 5:57 - 6:00
    nous avons mis un architecte dans un coin
    pour représenter l'architecture
  • 6:00 - 6:02
    et l'autre la conception.
  • 6:02 - 6:04
    Nous avons jeté des serviettes
    autour de leur cou,
  • 6:04 - 6:06
    volées dans les toilettes -- désolée --
  • 6:06 - 6:09
    joué la musique de « Rocky » sur un iPad,
  • 6:09 - 6:11
    avons dégoté à chacun
    un promoteur à la Don King
  • 6:11 - 6:13
    pour les préparer
    avec des contre-arguments
  • 6:14 - 6:17
    et les avons fait avancer
    le meilleur argument possible
  • 6:17 - 6:19
    pour chaque vision.
  • 6:19 - 6:23
    La norme de la politesse
    gênait leur progression.
  • 6:23 - 6:27
    Puis nous avons demandé à tous les autres
    de choisir physiquement un camp
  • 6:27 - 6:28
    devant leurs collègues.
  • 6:28 - 6:31
    Puisqu'ils ont pu montrer leur position,
  • 6:31 - 6:33
    ils sont sortis de l'impasse.
  • 6:33 - 6:35
    L'architecture a gagné.
  • 6:35 - 6:37
    C'est du travail.
  • 6:37 - 6:42
    Qu'en est-il d'un hypothétique
    dîner tendu pour Thanksgiving ?
  • 6:42 - 6:43
    Quelqu'un ?
  • 6:43 - 6:45
    (Rires)
  • 6:46 - 6:49
    Premièrement, cherchez l'objectif.
  • 6:49 - 6:52
    De quoi la famille
    a-t-elle besoin cette année ?
  • 6:53 - 6:56
    Si cultiver une bonne passion
    en fait partie,
  • 6:56 - 6:59
    essayez pour un soir
    de bannir les opinions
  • 6:59 - 7:01
    et de demander plutôt des histoires.
  • 7:01 - 7:04
    Choisissez un thème
    lié au conflit sous-jacent.
  • 7:05 - 7:06
    Mais au lieu d'opinions,
  • 7:06 - 7:09
    demandez à tous de partager
    une histoire issue de leur vie et vécu
  • 7:09 - 7:12
    que personne autour de la table
    n'a jamais entendue,
  • 7:12 - 7:14
    à propos de la différence,
    de l'appartenance
  • 7:14 - 7:17
    ou d'une fois où ils ont changé d'avis.
  • 7:18 - 7:20
    Cela offre une voie vers l'autre
  • 7:20 - 7:22
    sans mettre le feu à la maison.
  • 7:24 - 7:27
    Finalement, pour créer des rassemblements
    courants avec plus de sens,
  • 7:28 - 7:31
    créez un monde alternatif temporaire
  • 7:31 - 7:34
    en utilisant des règles éphémères.
  • 7:35 - 7:37
    Il y a quelques années, j'ai remarqué
  • 7:37 - 7:40
    que les invitations
    étaient accompagnées de règles.
  • 7:40 - 7:42
    Ennuyeux et dominateur, non ?
  • 7:43 - 7:44
    Faux.
  • 7:44 - 7:47
    Dans cette société
    multiculturelle, intersectionnelle,
  • 7:47 - 7:49
    où nous sommes réunis et élevés
  • 7:49 - 7:52
    par des gens dont la bienséance
    est différente de la nôtre,
  • 7:52 - 7:54
    quand nous ne partageons pas
    la même bienséance,
  • 7:54 - 7:56
    les normes tacites
    entraînent des problèmes
  • 7:57 - 7:59
    alors que les règles éphémères
  • 7:59 - 8:01
    nous permettent
    des rapports pleins de sens.
  • 8:01 - 8:05
    Ce sont des constitutions à usage unique
    pour un objectif particulier.
  • 8:05 - 8:07
    Un dîner d'équipe
  • 8:07 - 8:10
    où différentes générations se réunissent
  • 8:10 - 8:13
    et ne partagent pas les mêmes postulats
    sur les téléphones :
  • 8:14 - 8:16
    le premier qui regarde son téléphone
  • 8:16 - 8:17
    paye la note.
  • 8:17 - 8:19
    (Rires)
  • 8:19 - 8:20
    Essayez.
  • 8:20 - 8:21
    (Applaudissements)
  • 8:21 - 8:24
    Pour un cercle de conseil
    d'entrepreneurs entre inconnus,
  • 8:24 - 8:27
    quand les animateurs ne veulent pas
    simplement écouter
  • 8:27 - 8:29
    l'investisseur en capital de risque --
  • 8:29 - 8:30
    (Rires)
  • 8:30 - 8:31
    cela sent le vécu --
  • 8:31 - 8:32
    (Rires)
  • 8:32 - 8:36
    vous ne pouvez pas révéler
    ce que vous faites comme travail.
  • 8:36 - 8:38
    Pour un dîner entre mères
  • 8:38 - 8:40
    où vous voulez renverser les normes
  • 8:40 - 8:44
    de ce dont les femmes qui sont mères
    parlent quand elles se réunissent,
  • 8:44 - 8:47
    si vous parlez de vos enfants,
    vous buvez un verre.
  • 8:48 - 8:50
    (Rires)
  • 8:51 - 8:52
    C'est un vrai dîner.
  • 8:53 - 8:55
    Les règles sont formidables
  • 8:55 - 8:57
    car elles nous permettent
  • 8:57 - 9:00
    de changer et d'harmoniser
    temporairement les comportements.
  • 9:00 - 9:02
    Dans des sociétés diversifiées,
  • 9:02 - 9:05
    les règles éphémères
    ont une force particulière.
  • 9:05 - 9:08
    Elles permettent de se rassembler
    au-delà des différences,
  • 9:08 - 9:09
    de nouer des liens,
  • 9:09 - 9:10
    de créer du sens ensemble
  • 9:10 - 9:12
    sans avoir à être les mêmes.
  • 9:13 - 9:15
    Quand j'étais enfant,
  • 9:16 - 9:19
    je naviguais entre mes deux mondes
    comme un caméléon.
  • 9:19 - 9:22
    Si quelqu'un éternuait
    dans la maison de ma mère,
  • 9:22 - 9:23
    je disais : « A tes souhaits »,
  • 9:23 - 9:26
    chez mon père : « Que Dieu te bénisse ».
  • 9:27 - 9:29
    Pour me protéger, je me cachais,
  • 9:29 - 9:31
    comme tant d'entre nous le font.
  • 9:31 - 9:34
    Ce n'est qu'après avoir grandi
    et travaillé sur les conflits
  • 9:34 - 9:36
    que j'ai arrêté de me cacher.
  • 9:38 - 9:42
    J'ai réalisé que pour moi,
    les meilleurs rassemblements
  • 9:42 - 9:45
    nous permettent d'être
    au milieu des autres,
  • 9:45 - 9:48
    d'être vus tels que nous sommes
  • 9:48 - 9:50
    et de voir.
  • 9:52 - 9:54
    Notre façon de nous réunir importe
  • 9:55 - 9:58
    car notre façon de nous réunir
  • 9:58 - 9:59
    est notre façon de vivre.
  • 10:00 - 10:01
    Merci.
  • 10:01 - 10:04
    (Applaudissements)
Title:
Trois étapes pour transformer nos réunions en rassemblements transformateurs
Speaker:
Priya Parker
Description:

Pourquoi est-ce que certains de nos rassemblements sont un succès et pas d'autres ? L'auteure Priya Parker nous fait part de trois étapes pour transformer vos fêtes, vos dîners, vos réunions et vos vacances en rassemblements pleins de sens et transformateurs.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
Project:
TEDTalks
Duration:
10:17

French subtitles

Revisions