YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Les monnaies libres : Jean-François Noubel - TEDxParis

Jean-François Noubel parle des monnaies libres et de la fin de l'argent.

Get Embed Code
6 Languages

Showing Revision 13 created 01/15/2016 by TED Translators admin.

  1. Bonjour.
  2. Alors oui, j'aimerais bien
    qu'on respire bien par la petite paille.
  3. On va même se lever,
    si vous le voulez bien. Allez-y.
  4. On va bouger notre corps
  5. en respirant par
    cette petite paille.
  6. C'est parti !
  7. Allez-y !
  8. ♪ Tum Chiki Cha Chiki Tum Chiki Cha ♪
  9. Allez-y.
  10. ♪ Tum Chiki Cha Chiki Tum Chiki Cha ♪
  11. Allez-y, bougez !
  12. En respirant par la paille, toujours. Allez.
  13. ♪ Tum Chiki Cha Chiki Tum Chiki Cha ♪
  14. Bougez bien !
  15. ♪ Tum Chiki Cha Chiki Tum Chiki Cha ♪
  16. Super !
  17. Merci !
  18. C'est facile ?
  19. Alors, on fait ça une petite minute.
  20. Si on faisait ça plusieurs semaines,
  21. plusieurs mois,
    ou le reste de notre vie,
  22. ou même, si on était né avec
    cette petite paille dans la bouche,
  23. qu'est-ce qui se passerait ?
  24. Eh bien déjà, on oublierait certainement
    qu'on a cette petite paille,
  25. et on construirait peut-être même
    une philosophie de la rareté,
  26. c'est-à-dire qu'on dirait
    que l'air est rare,
  27. simplement parce
    qu'on a oublié que l'objet,
  28. l'outil qui nous mène à cet air
    qui est abondant
  29. -- on est en relation de suffisance avec --
  30. mais cet objet, on l'a oublié,
  31. donc on construit une vision
    du monde qui est rare.
  32. L'autre chose aussi,
    c'était un peu court en une minute,
  33. mais on se rend bien compte
    que si on se met vraiment
  34. à respirer avec cette petite paille,
  35. eh bien, c'est toute notre énergie
    physique, émotionnelle, mentale,
  36. toute notre inspiration qui sont
    consacrées uniquement à cette respiration.
  37. On ne pense pas à autre chose,
  38. on ne va pas écrire
    une symphonie ou un livre,
  39. on ne va pas courir, on ne va pas danser,
  40. en fait chaque respiration
    devient la conquête
  41. de la respiration suivante.
  42. Autre chose aussi,
    c'est que cette suffocation
  43. va nous inciter peut-être
    à piquer la paille du voisin,
  44. ou en tout cas à nous donner
    très envie de le faire.
  45. Et d'ailleurs si j'accumule
    beaucoup de petites pailles,
  46. je vais peut-être pouvoir
    demander aux uns ou aux autres
  47. de leur prendre leur paille,
  48. et puis demander aux uns
    ou aux autres de travailler pour moi,
  49. et distribuer la paille.
  50. Alors vous voyez, cette situation
    de suffocation avec l'air,
  51. c'est la situation que vit
  52. la majeure partie
    de l'humanité aujourd'hui,
  53. avec cet outil pour accéder
    non pas à l'air, mais à la richesse,
  54. c'est-à-dire l'argent.
  55. L'argent fait défaut, l'argent manque,
  56. c'est l'expérience que font
    la majeure partie de nos contemporains
  57. à des degrés divers,
    mais la majeure partie.
  58. Pourquoi est-ce que cet argent manque ?
  59. Parce qu'on sait bien que la quantité
    en tant que telle est immense,
  60. mais cet argent va se concentrer.
  61. Et ça, cette concentration,
    on la rencontre déjà
  62. tout petit quand on joue
    au jeu de Monopoly,
  63. qui est une sorte de miniature,
    de simplification
  64. du système économique
    dans lequel on est,
  65. mais c'est la même chose,
    les fondamentaux sont les mêmes :
  66. plus je gagne d'argent,
    plus je peux en investir,
  67. plus je peux investir, plus j'en gagne,
    plus j'en gagne, plus je peux investir,
  68. et ainsi de suite...
  69. c'est-à-dire qu'on a
    un phénomène de condensation,
  70. -- c'est le terme technique --
    de la monnaie,
  71. qui va se condenser
    dans les mains de quelques-uns.
  72. Et pendant qu'il se condense
    ici évidemment,
  73. il désertifie ailleurs.
  74. Ailleurs, on a ce qu'on appelle
    une sous-monétarisation.
  75. Et c'est là que cette asphyxie
    se met en place.
  76. Ce phénomène de
    condensation de la monnaie,
  77. ça a un nom, ça s'appelle l'effet Pareto,
  78. et c'est ça qu'on expérimente
    dans ce jeu de Monopoly.
  79. Et là, il y a quelques conclusions
    qui sont intéressantes,
  80. et on en parle pas
    dans les manuels scolaires,
  81. on en parle encore moins
    dans la presse économique.
  82. Première chose déjà, c'est que
    dans ce système monétaire,
  83. par design, il n'y a non pas un gagnant,
    celui qui a tous les billets,
  84. parce que si j'ai tous les billets et
    que les autres joueurs n'ont rien,
  85. je suis aussi aussi
    économiquement mort que les autres !
  86. Donc les billets qui me restent,
    je peux en faire ce que je veux,
  87. je peux les lire d'un derrière distrait,
    comme disaient certains...
  88. mais en tout cas,
    je ne peux plus rien en faire.
  89. Ou alors, je change les règles du jeu,
  90. et à ce moment-là, la partie repart.
  91. Donc c'est un jeu,
    en fait, à mort collective.
  92. C'est inscrit dans la structure
    monétaire du Monopoly,
  93. et dans la structure monétaire que
    nous utilisons dans le monde aujourd'hui.
  94. L'autre chose aussi, c'est que
  95. quelle que soit la volonté
    des participants,
  96. c'est-à-dire, des gens qui veulent
    faire des échanges bienveillants,
  97. ils ne sont pas nécessairement là
    pour s'entretuer,
  98. eh bien, malgré tout,
    le système dans son ensemble
  99. va aller vers sa destinée,
  100. indépendamment de
    la volonté des acteurs.
  101. C'est ça le mécanisme de rareté,
  102. et c'est pour ça
    qu'on appelle ça : l'argent rare.
  103. Ce n'est pas un jugement de valeur,
  104. c'est un terme technique pour décrire
  105. le type de monnaie que nous utilisons
    aujourd'hui dans l'humanité.
  106. Peu importe que ce soit des euros,
    des dollars ou autre chose,
  107. c'est la même chose.
  108. Alors, il y a une réponse évidemment,
    qui se fait à ça aujourd'hui,
  109. déjà toute simple, c'est que du fait
    que la monnaie manque sur un territoire,
  110. les gens voient bien
    que l'argent, il est parti ailleurs,
  111. alors on va créer
    notre propre monnaie locale.
  112. Et on voit pulluler dans
    des milliers d'endroits sur la planète
  113. des monnaies locales.
  114. Donc, les échanges reprennent,
    le corps social reprend son activité,
  115. son dynamisme, et c'est reparti !
  116. Il y a aussi des monnaies
    qu'on appelle des monnaies sociales,
  117. des monnaies complémentaires sociales.
  118. Exemple : au Japon,
    je suis étudiant, mettons,
  119. j'ai ma voisine de palier,
    une dame âgée,
  120. je vais lui faire ses courses,
    son ménage,
  121. peut-être l'aider dans sa toilette.
  122. Je vais gagner des Fureai-Kippu
    que je peux envoyer
  123. à mon vieux grand-oncle
    à l'autre bout du Japon,
  124. qui lui-même va pouvoir les utiliser
    avec une personne de proximité.
  125. Et là on voit que cette monnaie
    a une fonction uniquement sociale,
  126. elle crée du lien,
    et le Yen en tant que tel,
  127. n'est pas du tout adapté
    à cette fonction-là.
  128. Et ça fait, en plus, économiser
    des milliards de Yens au gouvernement.
  129. Vous avez aussi des monnaies
    de nature commerciale.
  130. Il y en a une qu'on connaît très bien,
    mondiale, c'est les air miles,
  131. qui permettent d'acheter
    des billets d'avion,
  132. hôtel, voiture, etc.
  133. Vous avez aussi des monnaies
    qu'on appelle affectées,
  134. c'est-à-dire, elles vont remplir
    une fonction particulière
  135. comme le carbone,
    des monnaies carbone ou
  136. des monnaies kilowatt,
  137. des monnaies qui vont aider une filière,
  138. un secteur précis :
    l'éducation, l'énergie, etc. Voilà.
  139. Alors ça, c'est le tableau général
    des monnaies complémentaires.
  140. Il y a une brèche qui s'est donc ouverte,
  141. si vous allez observer ça sur internet,
  142. il y a une brèche qui s'est ouverte,
  143. dans le monopole de l'argent rare.
    Il y a cette réponse.
  144. Et pourtant,
  145. c'est pas là qu'on va s'arrêter,
  146. parce que, cette monnaie complémentaire
  147. n'est qu'une étape de transition.
  148. C'est une réponse à...
  149. Complémentaire,
  150. donc ça veut bien dire ce que ça dit,
  151. ça complémente le système,
  152. ça fait des patchs, des pansements,
  153. c'est fait pour soigner,
    pour répondre aux insuffisances.
  154. Mais ce qui est en train
    d'arriver, en fait,
  155. ça préfigure un moment historique,
  156. comme on a eu quelques fois,
  157. notamment, lorsqu'on a dit,
  158. tiens, finalement, chacun a le droit
    de penser ce qu'il veut,
  159. et chacun a droit
    à la liberté d'expression.
  160. C'est un droit universel et inaliénable.
  161. Eh bien, on voit bien
    que l'expression était avant
  162. une notion régalienne.
  163. On ne pouvait pas
    s'exprimer sans l'aval
  164. de l'autorité en place,
  165. du Roi, de Dieu, ce qu'on veut.
  166. Et là on parle encore
    aujourd'hui, de nos jours,
  167. de monnaie régalienne.
  168. On dit, c'est dans nos esprits,
  169. c'est indiscutable,
    la monnaie est de fait,
  170. liée au pouvoir, à l'autorité,
    peu importe que ce soit Dieu,
  171. l'État, les banques... peu importe.
  172. Eh bien là, cette transition
    qui est en train de se faire,
  173. c'est le passage
  174. de la monnaie régalienne vers
  175. LES monnaies citoyennes.
  176. Et là, partout, on commence à observer,
  177. des gens qui se disent : « Mais oui !
  178. finalement, on peut créer une monnaie
    pour développer telle filière,
  179. sur l'éducation,
  180. telle autre sur les eaux propres,
  181. pour telle autre, on va créer
    de la solidarité sociale... »
  182. et ainsi de suite.
  183. Et toute cette dynamique
    qui est en train de naître,
  184. s'appelle les monnaies libres.
  185. Et au-delà du fait de résoudre
  186. des questions sociales,
  187. ces monnaies libres préfigurent
    une évolution de notre espèce
  188. de la même magnitude
    que l'invention du langage,
  189. ou l'invention de l'écriture.
  190. C'est-à-dire qu'on va devenir capable
    de créer des grands collectifs
  191. petits, locaux, grands,
  192. spécialisés, grand public...peu importe,
  193. mais qui vont avoir un langage
  194. qui leur permet de comprendre
    leur propre dynamique.
  195. La dynamique des échanges, des flux.
  196. C'est d'ailleurs le terme originel,
  197. du mot « currency » en anglais.
  198. John Locke disait : « currency,
    c'est voir les courants, voir les flux »,
  199. et là, il y a des milliers de courants
    partout autour de nous.
  200. Il y en a certains qui
    nous intéressent particulièrement
  201. et on doit avoir la liberté
    de pouvoir jouer,
  202. voir, avec ces courants.
  203. Alors, maintenant,
    je voudrais partager un rêve,
  204. ce rêve, sur lequel je travaille.
  205. Je voudrais que...
  206. Je rêve que tout être humain
  207. puisse s'engager avec ses pairs,
  208. à la hauteur de ses forces,
    à la hauteur de ses capacités,
  209. de ses talents,
  210. sans être stoppé dans cet élan,
  211. uniquement faute de monnaie,
  212. uniquement à cause de ça.
  213. Je travaille, je souhaite créer
  214. le meilleur système d'échange
    et de partage de la richesse,
  215. et les monnaies libres semblent
    se diriger exactement vers ça.
  216. Et ce système, c'est pas celui qui
    s'impose de quelques-uns vers tous,
  217. c'est celui que les gens
    vont créer pour eux-mêmes
  218. là où ils sont, dans leur contexte.
  219. Telle ville, tel réseau social,
    telle entreprise,
  220. tel groupement de gens
    qui partagent les mêmes valeurs,
  221. ça fait des millions
    de cercles différents :
  222. des petits, des grands,
    des locaux, des globaux...
  223. chacun doit pouvoir
    créer des monnaies libres
  224. qui vont permettre les échanges.
  225. Je souhaite évidemment que
    ce système soit facile à utiliser,
  226. ludique, qu'il puisse fonctionner
    sur tout téléphone portable.
  227. On y travaille, on a déjà
    les premières expérimentations,
  228. ça se passe très bien.
  229. Et là, ça ouvre déjà
    plus de 50% de l'humanité
  230. aux monnaies libres.
    Il n'y a pas 50% de l'humanité
  231. qui a accès à la monnaie,
    de manière libre, comme ça,
  232. aujourd'hui.
  233. Je souhaite que... je rêve
    que vous partiez de cette salle
  234. avec cette petite graine
    en vous disant :
  235. « La monnaie, c'est un droit citoyen ».
  236. Et tout un chacun ici dans cette salle,
  237. on peut le faire. Et d'ailleurs,
    dans cette salle, ici,
  238. il y a déjà toute une économie
    potentielle qui peut commencer.
  239. Si vous voulez le faire,
    ça y est, ça peut démarrer.
  240. Peut-être aussi que TED,
    en tant que tel,
  241. cet énorme échange
    d'idées, de talents,
  242. de gens qui partagent
    et qui essaiment un peu partout,
  243. peut-être que ça peut être
    un extraordinaire point de départ,
  244. aussi, pour les monnaies libres.
  245. Une fois que les monnaies
    libres seront partout,
  246. eh bien, vous choisirez.
  247. La veille monnaie,
    payante, unique, ou bien
  248. des monnaies plurielles,
    citoyennes, gratuites.
  249. Alors pour concrétiser ce rêve,
  250. j'y travaille bien sûr, sur 2 plans.
  251. Déjà un plan technique,
  252. c'est-à-dire qu'il y a
    de la technologie à faire,
  253. on écrit du logiciel,
    on écrit du code.
  254. Vous pourrez aller sur un site
    qui vous aiguillera un peu partout,
  255. après, si vous voulez,
    qui s'appelle The Transitioner.org,
  256. désolé, on travaille en anglais,
    The Transitioner.org,
  257. où vous trouverez
    l'information facilement.
  258. Et puis, au delà de la technique,
    du code, des protocoles,
  259. des interfaces utilisateurs,
    des téléphones portables,
  260. j'ai aussi fait un choix, personnel,
  261. qui est de quitter l'argent
  262. pour devenir riche.
  263. C'est-à-dire de devenir riche sans argent
  264. mais, bien sûr, au moyen
    des monnaies libres.
  265. Et quand je dis « riche »,
    ce n'est pas au sens consumériste.
  266. C'est au sens le plus profond du terme :
  267. riche des relations, mais riche,
    aussi, matériellement.
  268. Voilà. Cette misère, j'en ai
    un petit peu parlé dans le monde,
  269. je n'en parle pas que
    de manière théorique,
  270. je l'ai rencontrée moi-même.
  271. L'argent je l'ai gagné, je l'ai hérité,
    j'ai eu de l'argent de poche,
  272. je l'ai aussi volé à une époque,
  273. j'ai été moi-même dans
    ce mécanisme de prédation,
  274. ça m'a envoyé d'ailleurs
    deux fois en prison.
  275. J'ai rencontré, j'ai vu
    que la majeure partie des gens
  276. qui étaient dans ces prisons,
    qui rencontraient
  277. l'enfermement, eh bien,
    étaient des gens comme moi
  278. qui étaient dans des rapports
    prédateurs avec l'argent,
  279. qui l'avaient volé ou avec
    la drogue, des casses, etc...
  280. J'ai ensuite, par tous ces voyages
    que je fais actuellement dans le monde,
  281. j'ai vu que finalement la vraie misère,
  282. la vraie humiliation d'un être humain,
  283. c'est pas tellement de ne pas avoir
    accès à quelque chose.
  284. C'est surtout de ne pas pouvoir donner.
  285. Et ça, maintenant,
    aujourd'hui, on a les moyens
  286. de pouvoir changer ça,
    grâce, justement, à tout ce travail
  287. sur l'économie, dont
    on ne parle pas dans la presse.
  288. Le monde de demain ne sera pas
    le fruit de nos réactions,
  289. il sera le fruit de nos créations.
  290. On y travaille,
  291. on a besoin des uns
    des autres pour le faire.
  292. Nous sommes une petite équipe
    globale très déterminée,
  293. on a besoin de votre aide.
  294. Merci.
  295. (Applaudissements)
  296. Jean-François !
  297. Voilà, j'ai pris le X de TEDx
  298. pour ne plus avoir à
    prononcer « TEDex »,
  299. je l'ai échangé contre
    mille mercis et maintenant,
  300. je vous le donne.
  301. Merci ! Et puis il paraît
    que le X, ça rapporte, alors...
  302. (Applaudissements)