French subtitles

← Pourquoi vous devriez être vous-même au travail

Dan Clay avait peur d'être rejeté en étant « trop gay » au travail, il a donc dissimulé sa personnalité. Toutefois, son alter ego, Carrie Dragshaw, est devenu viral sur internet. Voici ce qu'il s'est passé ensuite.

Get Embed Code
30 Languages

Showing Revision 5 created 03/12/2019 by eric vautier.

  1. Un leader est stable, ferme,
    catégorique, inébranlable.
  2. Personne te doit te voir suer,
    aie réponse à tout.
  3. [Notre Façon De Travailler]

  4. Je suis Dan, un associé dans un cabinet
    international de conseil en créativité.

  5. Mais, j'ai une autre facette :
  6. Carrie Dragshaw,
  7. un personnage créé sur Instagram.
  8. Quand je pensais à ma double vie,
    je ne pouvais pas m'empêcher de penser...
  9. Quand son vrai moi n'est pas commun,
  10. à quel point peux-on l'amener au bureau ?
  11. Pour certains d'entre nous,
    l'authenticité est-elle interdite ?
  12. Durant les 10 premières années
    de ma carrière,

  13. je ne connaissais
    qu'une façon d'être chef :
  14. catégorique et sérieux.
  15. Mais, ce n'est pas moi.
  16. Alors je portais un déguisement au bureau
    pour correspondre à ce rôle.
  17. Je prenais une voix plus grave,
    je contrôlais mes gestes.
  18. Je suis quelqu'un qui m'emballe très vite,
  19. alors je tempérais cela.
  20. J'avais cette petite voix
    dans ma tête qui me disait :
  21. « Tu es trop gay, trop féminin,
    trop extravagant. »
  22. Un conseiller d'entreprise
    bien intentionné m'a dit :
  23. « Tout le monde sait
    que tu es gay. C'est bien.
  24. Mais tu n'as pas besoin
    de leur rabâcher. »
  25. Scène suivante : moi en tutu,
    pour Halloween 2016.

  26. J'étais déguisé en Carrie Bradshaw,
    mon personnage de série télé préféré
  27. en pensant que mes amis allaient adorer.
  28. Et puis, c'est devenu de la folie.
  29. La publication est devenue virale,
    au début, c'était génial.
  30. J'ai commencé à recevoir des messages
    incroyables de personnes
  31. à propos de leur enthousiasme,
  32. comment ça les avait poussés
    à être eux-mêmes.
  33. Je me suis alors dit
  34. qu'il était temps de dire à la petite voix
    dans ma tête de la fermer
  35. et de me laisser être moi-même.
  36. Mais cela a commencé
    à prendre de l'ampleur.
  37. Carrie Dragshaw était partout --
    dans le New York Post, l'US Weekly --

  38. et j'étais terrifié :
  39. « Que va penser mon patron ?
  40. Pourrais-je encore être chef d'équipe ?
  41. Que vont penser mes clients ? »
  42. J'ai cru que j'allais devoir trouver
    un nouveau travail.
  43. Mais, quelque chose est arrivé,
    une petite chose.
  44. J'ai reçu un message de mon patron,
    pas très long, qui disait :
  45. « Waouh, Cosmo ! »
  46. Avec un lien d'un article sur moi
    qui venait de paraître.
  47. Et ça m'a permis de taire
    cette petite voix terrifiée
  48. et de me réjouir de ce tout nouveau monde
  49. plutôt que de paniquer.
  50. C'est le pouvoir d'une personne,

  51. il suffit parfois d'un seul allié
    pour vous mettre à l'aise.
  52. Mes collègues ont commencé
    à agir autrement.
  53. Ils sont devenus plus ouverts,
    plus enjoués avec moi,
  54. comme si découvrir mon autre visage
  55. leur avait donné la permission
    d'être eux-mêmes aussi.
  56. Je pensais qu'être ouvert et vulnérable
  57. me décrédibiliserait
    aux yeux de mon équipe.
  58. Mais ça a eu l'effet inverse.
  59. En deux ans,

  60. je n'aurais jamais pensé que cette partie
    de moi, en plus d'être acceptée,
  61. pouvait m'aider dans ma carrière.
  62. C'est vrai que je suis chanceux.
  63. Je travaille à New York,
  64. dans un bureau où la créativité
    est mise en valeur
  65. et ma carrière était déjà plutôt bien
    établie quand tout ça a commencé.
  66. Peut-être que c'est le cas
    pour toi, peut-être pas.
  67. Mais tout ça m'a beaucoup appris
  68. sur l'importance d'amener
    son vrai moi au travail.
  69. Et ça a vraiment bousculé
    mes propres préjugés
  70. sur ce qu'il faut pour réussir.
  71. Il n'y a pas qu'une manière d'être chef.

  72. Il s'agit de trouver ses atouts
    et trouver des façons de les amplifier.
  73. Avant, si une réunion était difficile,
    j'enfilais mon masque du chef parfait.
  74. Maintenant je peux dire :
    « Bon sang, c'était frustrant. »
  75. On peut discuter des enjeux
    et des difficultés ouvertement,
  76. plutôt que chacun prétende d'aller bien
    jusqu'à ce que ça soit trop tard.
  77. Dissimuler son identité
    demande du travail.
  78. Pensez à toute l'énergie
    gâchée en faisant semblant,
  79. en souhaitant être quelqu'un d'autre.
  80. Le plus intéressant à mes yeux
    dans cette étude du camouflage,
  81. 93% des personnes qui disent le faire
  82. pensent aussi que leur entreprise
    favorise l'inclusion.
  83. Clairement, nos lieux de travail
    et nos voix intérieures étranges
  84. ont du progrès à faire sur l'acceptation.
  85. Il y a une grosse différence
    entre s'adapter et se déguiser.

  86. Je pense avoir appris cela un peu tard.
  87. Personnellement, je prends tout ça
    comme un appel pour être l'allié,
  88. comme mon patron l'a été.
  89. Faisons comprendre
    qu'il n'est pas grave de s'ouvrir.
  90. Si tu es gay ou fier
    de ton origine ethnique,
  91. si tu as un handicap
    ou si tu es très religieux,
  92. vois ce que cela fait
    d'être vraiment toi-même au travail.
  93. Tu risques d'être agréablement surpris.