YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← La technologie portable qui nous aide à naviguer par le toucher

Get Embed Code
25 Languages

Showing Revision 10 created 06/11/2019 by eric vautier.

  1. Vous souvenez-vous
    de votre premier baiser ?

  2. Ou la fois où vous vous êtes brûlé
    le palais sur une part de pizza ?
  3. Et jouer à chat ou
    à tomate-tomate-ketchup étant enfant ?
  4. Ce sont tous des cas où on utilise
    le contact pour comprendre.
  5. Et c'est la base du design haptique.
  6. Haptique se réfère à l'idée du toucher.

  7. Et nous utilisons cela toute notre vie.
  8. Je travaillais sur mon ordinateur
    quand mon amie,
  9. en me voyant penché sur mon clavier,
    a marché derrière moi.
  10. Elle a mis son pouce gauche
    en bas à gauche de mon dos,
  11. en posant l'index de la main droite
    sur le devant de mon épaule droite.
  12. Par instinct, je me suis assis droit.
  13. Dans un seul geste rapide et doux,
  14. elle avait communiqué
    comment fixer ma posture.
  15. Le rapport que j'écrivais à ce moment-là
  16. portait sur l'enseignement du mouvement
    via la technologie.
  17. Je voulais créer un costume
    qui aurait pu enseigner le Kung-Fu.
  18. (Rires)

  19. Mais je ne savais pas comment
    transmettre les mouvements
  20. sans un instructeur.
  21. Et à cet instant-là,
    j'ai eu une illumination : le toucher.
  22. Si j'avais des moteurs vibrants
    où elle avait mis ses doigts,
  23. couplés avec des données modélisant
    les postures actuelle et optimale,
  24. je pourrais simuler l'expérience entière
  25. sans qu'un instructeur soit présent.
  26. Mais il y avait encore une partie clé
    du puzzle qui manquait.
  27. Si je veux que vous leviez le poignet
    deux pouces au-dessus des genoux,
  28. en utilisant la vibration,
  29. comment vous le dis-je ?
  30. Mets-je un moteur en haut du poignet
    pour que vous le leviez ?
  31. Ou en mets-je un sous le poignet,
  32. pour que vous le sentiez soulevé ?
  33. Il n'y avait pas de réponse prête
  34. parce qu'il n'existait pas
    de langue haptique convenue
  35. par laquelle communiquer.
  36. Et donc mes cofondateurs et moi
    cherchions à la créer.

  37. Et le premier appareil créé
    ne fut pas un costume de Kung-Fu.
  38. (Rires)

  39. Mais, d'une façon,
    il était plus impressionnant

  40. grâce à sa simplicité et son utilité.
  41. On a débuté avec la navigation,
  42. qui est une forme de mouvement simplifiée.
  43. Puis nous avons créé Wayband,
  44. un appareil porté sur la poitrine qui
    oriente l'utilisateur dans une direction,
  45. en utilisant des signaux de vibration.
  46. Nous demandions aux gens
    de tourner sur place
  47. et de s'arrêter quand ils sentaient
    que c'était la bonne direction à suivre.
  48. Officieusement, des centaines
    de personnes l'ont testé,
  49. et la majorité l'a compris
    en moins de 15 secondes.
  50. C'était tellement intuitif.
  51. Au début, c'était juste pour
    éloigner les gens de leur portable

  52. et revenir dans le monde réel.
  53. Mais plus nous expérimentions,
  54. plus nous réalisions que ceux qui
    bénéficieraient le plus de notre travail
  55. seraient les malvoyants.
  56. Quand on a approché une association
    d'aveugles, ils nous ont dit :
  57. « Ne créez pas un appareil
    pour aveugles.
  58. Créez un appareil pour tout le monde
  59. mais qui soit optimisé
    pour les aveugles. »
  60. Nous avons créé notre entreprise WearWorks
    avec trois principes :
  61. créer des trucs cools,
  62. avoir le plus grand impact possible
    à l'échelle d'une vie,
  63. et repenser un monde entier
    conçu pour le toucher.
  64. Et le 5 novembre 2017,

  65. Wayband a aidé une personne non-voyante
  66. à courir les 24 premiers kilomètres
    du marathon de New York
  67. sans l'assistance d'une personne voyante.
  68. (Applaudissements)

  69. Il n'a pas fini la course
    à cause de la forte pluie,

  70. mais ce n'était pas grave.
  71. (Rires)

  72. On avait donné la preuve

  73. qu'il était possible de se diriger sur
    une route complexe par le toucher.
  74. Alors, pourquoi le toucher ?

  75. La peau a une sensibilité innée
  76. comme les yeux ont la capacité
    à reconnaître des milliers de couleurs
  77. ou celle des oreilles à reconnaître
    des sons complexes.
  78. Mais comme moyen de communication,
  79. c'est largement relégué aux notifications
    façon Morse des smartphones.
  80. Si vous receviez soudainement
    un baiser ou un coup,
  81. votre réaction serait
    instinctive et immédiate.
  82. En même temps, le cerveau essayerait
    de rattraper le retard
  83. pour comprendre ce qui
    venait de se passer.
  84. Et comparée aux instincts,
    la pensée consciente est assez lente.
  85. Mais c'est un éclair
  86. comparé à la vitesse d'escargot
    d'apprentissage d'une langue.
  87. J'ai passé beaucoup de temps
  88. à apprendre l'espagnol, le japonais,
    l'allemand et actuellement le suédois,
  89. avec des degrés d'échec divers.
  90. (Rires)

  91. Mais ces échecs ont révélé l'organisation
    de ces différentes langues.

  92. Cela a montré à notre équipe
  93. comment utiliser l'ordre linguistique
    de langues bien établies
  94. comme inspiration pour
    une langue haptique complètement nouvelle,
  95. simplement basée sur le toucher.
  96. Ça nous a montré quand
    les mécaniques du langage n'étaient pas
  97. le meilleur moyen
    de communiquer l'information.
  98. Comme un sourire est un sourire
    dans tous les cultures,
  99. et s'il existait un mécanisme tactile
    sous-jacent
  100. dépassant les frontières
    linguistiques et culturelles ?
  101. Une sorte de langue mondiale.
  102. Vous voyez, je pourrais vous donner
    buzz-buzz-buzz, buzz-buzz,

  103. et vous apprendriez peut-être
  104. qu'une certaine vibration
    signifie « stop ».
  105. Mais comme concepteurs haptiques,
    on voulait se dépasser.
  106. Comment désignerions-nous « stop » ?
  107. Alors, selon le contexte,
  108. la plupart d'entre nous
    ont vécu l'expérience
  109. de l'arrêt soudain d'un véhicule,
    suivi par la réaction de notre corps.
  110. Et donc si je voulais vous arrêter,
  111. je pourrais vous envoyer
    une séquence de vibrations.
  112. Ou je pourrais désigner
    une expérience haptique
  113. qui vous ferait sentir que s'arrêter
    était la bonne décision.
  114. Et ça prend plus que l'affectation
    arbitraire de signes haptiques.
  115. Ça demande une profonde empathie.
  116. Mais aussi la capacité à convertir
    l'expérience humaine en connaissance
  117. puis en gestes et produits haptiques.
  118. Le design haptique va augmenter
    la capacité de l'humain

  119. à sentir et répondre
    à notre environnement,
  120. tant physique que virtuel.
  121. Il y a une nouvelle frontière :
    le toucher.
  122. Et elle a le pouvoir de changer
    notre perception du monde.
  123. Merci.

  124. (Applaudissements)