YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Votre corps contre les implants - Kaitlyn Sadtler

Get Embed Code
22 Languages

Showing Revision 21 created 09/02/2019 by eric vautier.

  1. Les pompes à insuline améliorent la vie
  2. d'un grand nombre des 415 millions
    de diabétiques autour du monde
  3. en surveillant la glycémie,
    en administrant de l'insuline,
  4. en rendant inutile
    de se piquer le doigt
  5. et de faire des analyses sanguines.
  6. Ces petits appareils comprennent
    une pompe et une aiguille,
  7. qui peuvent détecter le taux de glucose,
  8. le renvoyer à la pompe,
  9. et calculer la quantité d'insuline
    à administrer par l'aiguille.
  10. Mais il y a un hic :
    elles sont temporaires.
  11. En quelques jours, les capteurs de glucose
    doivent être déplacés et remplacés.
  12. Et ce n'est pas seulement les glucomètres
  13. et les pompes à insuline
    qui ont ce problème,
  14. mais tous les implants corporels,
    à différentes échelles de temps.
  15. Les prothèses de genoux en plastique
    doivent être remplacées
  16. après environ 20 ans.
  17. D'autres implants, comme ceux utilisés
    pour des raisons esthétiques,
  18. peuvent subir le même sort
    après environ 10 ans.
  19. Ce n'est pas seulement une nuisance :
    cela peut être couteux et risqué.
  20. Cet inconvénient est dû
    au système immunitaire de notre corps.

  21. Perfectionné par quelques centaines
    de millions d'années d'évolution,
  22. ces fronts défensifs sont devenus
    exceptionnellement bons
  23. pour identifier les objets étrangers.
  24. Notre système immunitaire dispose
  25. d'un impressionnant arsenal d'outils
    pour attaquer, intercepter et détruire
  26. tout ce qui, selon eux,
    ne devrait pas être là.
  27. Mais la conséquence
    de cette surveillance constante
  28. est que nos corps traitent
    les implants utiles,
  29. comme les pompes à insuline,
  30. avec le même soupçon qu'ils auraient
    pour un virus ou une bactérie nuisible.
  31. Dès que la pompe à insuline
    est implantée dans la peau,

  32. sa présence déclenche ce qu'on appelle
    une « réponse de corps étranger ».
  33. Cela commence avec
    des protéines flottantes
  34. qui se collent à la surface de l'implant.
  35. Ces protéines comprennent des anticorps,
  36. qui tentent de neutraliser le nouvel objet
  37. et d'envoyer un signal qui appelle
    d'autres cellules immunitaires sur le site
  38. pour renforcer l'attaque.
  39. Les cellules inflammatoires
    à réponse rapide,

  40. comme les neutrophiles et les macrophages,
  41. répondent à l'appel d'urgence.
  42. Les neutrophiles libèrent de petits
    granules remplis d'enzymes
  43. qui tentent de décomposer la surface
    de l'aiguille de la pompe à insuline.
  44. Les macrophages sécrètent
    également des enzymes,
  45. ainsi que des radicaux d'oxyde nitrique,
  46. qui créent une réaction chimique
    qui dégrade l'objet dans le temps.
  47. Si les macrophages sont incapables
    d'expulser rapidement le corps étranger,
  48. ils fusionnent et forment
    une masse de cellules
  49. appelée une « cellule géante ».
  50. Au même moment, les cellules
    appelées fibroblastes
  51. se rendent sur le site
    et commencent à déposer
  52. des couches de tissu conjonctif dense.
  53. Celles-ci bouchent l'aiguille que la pompe
    utilise pour administrer l'insuline
  54. et mesurer le taux de glucose.
  55. Avec le temps, cet échafaudage s'accumule,
  56. formant une cicatrice autour de l'implant.
  57. La cicatrice fonctionne comme
    une paroi presque impénétrable

  58. qui pourrait commencer à bloquer
    les interactions vitales
  59. entre le corps et l'implant.
  60. Par exemple, une cicatrice autour
    d'un pacemaker peut interrompre
  61. la transmission électrique essentielle
    à son fonctionnement.
  62. Les articulations synthétiques de genoux
    peuvent dégager des particules
  63. lorsqu'elles sont usées,
  64. provoquant l'inflammation des cellules
    immunitaires autour de ces fragments.
  65. Malheureusement, l'attaque du système
    immunitaire peut mettre la vie en danger.
  66. Cependant, les chercheurs
    trouvent des moyens

  67. de tromper le système immunitaire
    pour qu'il accepte les dispositifs
  68. que nous introduisons
    dans nos tissus corporels.
  69. Nous avons découvert
    que des implants recouverts
  70. par certains produits chimiques
    ou médicaments peuvent atténuer
  71. la réponse immunitaire.
  72. Ceux-ci rendent les implants invisibles
    pour le système immunitaire.
  73. Nous fabriquons également plus d'implants
    à partir de matériaux naturels
  74. et sous des formes qui imitent
    directement les tissus,
  75. de sorte que le corps lance
    une attaque plus faible
  76. que s'il trouvait un implant
    complétement artificiel.
  77. Certains traitements médicaux
    font appel à des implants
  78. conçus pour régénérer les tissus
    perdus ou endommagés.
  79. Dans ces cas, nous pouvons
    concevoir des implants
  80. contenant des composants
    qui libéreront des signaux spécifiques,
  81. et adapteront soigneusement
    les réactions immunitaires de notre corps.
  82. Á l'avenir, cette façon de travailler
    aux côtés du système immunitaire

  83. pourrait nous aider à développer
    des organes complètement artificiels,
  84. des prothèses totalement intégratives,
  85. et des thérapies d'auto-guérison.
  86. Ces traitements pourraient un jour
    révolutionner la médecine -
  87. et transformer pour toujours
    les corps dans lesquels nous vivons.