French subtitles

← Mon secret pour rester concentré sous pression

Get Embed Code
45 Languages

Showing Revision 11 created 07/23/2020 by eric vautier.

  1. Le 8 Juin 2010,
  2. Russell Wilson, le quatrième joueur choisi
    par l'équipe de baseball Colorado Rockies.
  3. Je suis gonflé à bloc,
  4. un des moments les plus forts de ma vie.
  5. Tout enfant rêve d'être choisi
    par une équipe de la Major League.
  6. Le 8 Juin 2010.
  7. Le 9 Juin 2010 -

  8. (Imite le son d'un ECG plat)

  9. L'activité s'arrête.

  10. Mon père meurt.
  11. Du plus haut des hauts
  12. au plus bas des bas.
  13. Juste comme ça.
  14. Mon père couché sur son lit de mort,
  15. des larmes coulent sur mon visage,
  16. que faire après ?
  17. Mon esprit s'emballe, les souvenirs,
    les flashbacks, les moments,
  18. les réveils à l'aube,
  19. l'entraînement de balles basses
    et de lancers,
  20. des sprints et des traversées de terrain
    avec mon frère et mon père,
  21. les trajets matinaux
    vers la league de baseball AAU,
  22. mon père était entraîneur
    des troisièmes bases.
  23. Avance rapide à la victoire du Super Bowl
    pendant le championnat,

  24. le trophée Lombardi en main,
  25. les émotions et l’enthousiasme de tout ça,
  26. les confettis bleus et verts partout
  27. et savoir qu'on vient de remporter
    le Super Bowl.
  28. Mais un an plus tard,
    la pression de la compétition,
  29. la balle est presque arrivée au but
  30. et c’est l’occasion de gagner le match
    mais on n'y arrive pas.
  31. En dépit des millions
    et millions de spectateurs
  32. qui nous regardent partout dans le monde.
  33. On doit parler aux journalistes
  34. et que dire ensuite,
    que faire, à quoi penser ?
  35. Être marié à un jeune âge

  36. juste après l'université et tout le reste,
  37. et peu après, le mariage qui échoue
  38. et comprendre, devinez !
  39. C’est la vie.
  40. C’est la vie, ça arrive à tout le monde.
  41. La perte d'un membre de la famille,
    le divorce,
  42. la peur, la douleur, la dépression,
    les soucis, les préoccupations.
  43. Quand on pense être positif -
  44. oui, je suis positif de nature,
  45. mais la positivité,
    ça ne marche pas toujours,
  46. car quand tu trouves avec un 16-0
    à un match du championnat de la NFC
  47. et que les gens sont en mode :
  48. « Russ, on ne va pas gagner ce match,
  49. Ce n’est pas une bonne situation. »
  50. Quand on lutte contre le cancer,
  51. ou qu'on est confronté à des difficultés,
  52. problèmes de finances, de ceci ou cela,
  53. comment affronter cela ?
  54. C’est dur d'être positif
    au milieu de tout ça.
  55. Et j'étais sûr de ceci :
  56. la négativité marche tout le temps.
  57. La négativité ne m'amènerait nulle part.
  58. J’ai commencé à me dire,

  59. « Ses compassions
    se renouvellent chaque matin. »
  60. Nouveaux débuts, nouveaux départs.
  61. Malgré les épreuves, la douleur,
    les inquiétudes
  62. et la volonté de les surmonter
    et « Comment faire ? »,
  63. j’ai pensé à une voiture.
  64. Dans une voiture,
    il y a un levier de vitesse
  65. et on veut passer au point mort ?
  66. On passe la première, puis la deuxième
    jusqu'à la cinquième
  67. mais on doit savoir
    comment passer au point mort.
  68. C’est ce que je devais faire
    avant de me fracasser.
  69. Assis là après le Super Bowl,

  70. je devais prendre une décision :
  71. allais-je laisser ça définir ma carrière,
  72. définir ma vie ?
  73. Pas question !
  74. J’ai compris que
    l'état d’esprit est une compétence.
  75. Ça s’enseigne et ça s’apprend.
  76. J’ai commencé il y a dix ans
    à entrainer mon esprit,
  77. avec Trevor Moawad,
    mon coach de conditionnement mental.
  78. Nous travaillons ensemble depuis dix ans,
  79. nous sommes devenus amis et partenaires.
  80. Les athlètes entraînent leur corps.
  81. On s'entraîne à courir plus vite,
    lancer plus loin, sauter plus haut
  82. à faire toutes ces choses,
  83. pourquoi pas notre esprit ?
  84. Que veux-tu faire de ta vie ?
  85. Écris-le, parles-en, dis-le.
  86. Quelle est notre langue,
    à quoi ressemble-t-elle ?
  87. Regarde ces points forts, Russell,
    pendant tes meilleurs moments.
  88. À quoi ressemblent-ils ?
  89. Sois cela, vis cela,
    exprime-toi comme cela !
  90. Les meilleurs tireurs de lancer-franc
    ne se soucient pas du panier raté.
  91. Ils pensent à ce lancer-ci,
  92. ce but, ce lancer, cette première ligne.
  93. Puis j’ai rencontré ce gamin de 19 ans,
    Milton Wright,

  94. atteint du cancer trois fois.
  95. Le jour où je suis allé le voir,
    il se sentait frustré :
  96. « Je suis à bout,
    je ne veux plus subir ça,
  97. mon heure est venue. »
  98. J’ai lui ai parlé de mon père
    qui me disait :
  99. « Pourquoi pas toi ?
  100. Pourquoi pas avoir ton diplôme plus tôt,
  101. jouer en league pro au football
    américain et baseball ?
  102. Pourquoi pas toi ? »
  103. Je lui ai dit :
    « Milton, pourquoi pas toi ?
  104. Tu as essayé une thérapie de cellules T
  105. et si tu essayes ça
    et que ça ne marche pas,
  106. tu ne t'en souviendras pas. »
  107. Milton a souri et a dit :
  108. « Tu as raison.
  109. Oui, je suis atteint de cancer, Russ.
  110. Je peux le laisser me tuer,
  111. pas juste physiquement,
  112. mais aussi émotionnellement
    et mentalement.
  113. Mais j’ai aussi le choix,
    au cœur du problème,
  114. au milieu de la tempête,
  115. de décider de le surmonter. »
  116. Je reçois très souvent cette question
    sur la pensée neutre :

  117. « Cela signifie-t-il
    ne pas avoir d'émotions ? »
  118. Et je dis toujours : « Pas du tout. »
  119. Oui, nous avons des émotions,
  120. nous vivons des situations complexes,
  121. nous avons des choses à affronter.
  122. Mais l’idée est de rester
    concentré sur le moment
  123. et ne pas être super émotif.
  124. C'est normal d'avoir des émotions,
    sans toutefois être émotif.
  125. Quand les gens me regardent,

  126. ils voient le joueur
    le mieux payé de la NFL,
  127. ils voient que j'ai une nana comme Ciara,
  128. et que j'ai une famille, ceci, cela.
  129. Mais je rencontre quand même
    des problèmes.
  130. Nous en avons tous.
  131. Nous avons tous
    de la tristesse, des pertes,
  132. de la dépression, des soucis et des peurs.
  133. Je ne suis pas arrivé là par hasard.
  134. Quelle est la vérité,
  135. et comment en sortir grandi ?
  136. C'est comme ça que mon esprit
    a commencé à changer.
  137. Ce n'est pas juste le succès ou l' échec,
  138. c'était le processus :
  139. quelle est la prochaine étape,
    comment faire, maintenant ?
  140. Nous avons un choix à faire dans la vie.

  141. et moi, quand j'étais jeune
    et que je n'avais pas les moyens,
  142. j'ai fait un choix.
  143. J'ai choisi de croire
  144. que de grandes choses allaient survenir,
  145. que j'aurai le bon état d'esprit,
  146. et que j'aurai le bon langage
  147. et les bonnes choses auxquelles penser.
  148. C'est ce qui m'a préparé pour aujourd'hui.
  149. Je ne suis qu'un humain.
  150. J'ai juste la capacité
    de lancer la balle plus loin,
  151. courir vite, faire des passes
    cools et rigolotes
  152. et parfois faire sourire.
  153. Mais le fait est que j'ai toujours
    de la pression,
  154. j'ai toujours des soucis, des peurs.
  155. Il y a toujours des choses qui m'arrivent.
  156. j'ai toujours des pertes.
  157. la positivité peut être dangereuse

  158. mais la négativité est plus efficace.
  159. je n'ai jamais voulu vivre
    dans la négativité,
  160. donc je suis resté neutre.
  161. Je suis resté au point mort.
  162. C'est là que j'ai vécu,
  163. et c'est là où je continue à vivre depuis.