Return to Video

Is there life after death?

  • 0:10 - 0:22
    (Cloche)
  • 0:28 - 0:33
    Alors notre question, c'est :
    Y a-t-il une vie après la mort ?
  • 0:37 - 0:41
    Sa question est :
    Y a-t-il une vie après la mort ?
  • 0:43 - 0:45
    Deux personnes, une question ?
  • 0:45 - 0:47
    (Rires)
  • 0:50 - 0:54
    La vie va avec la mort.
    En même temps,
  • 0:55 - 0:58
    pas seulement avant !
  • 1:04 - 1:05
    Et...
  • 1:09 - 1:11
    Elle ne peut être séparée de la mort.
  • 1:12 - 1:18
    Où il y a la vie, il y a la mort.
    Et où il y a la mort, il y a la vie.
  • 1:19 - 1:23
    Et cela nécessite un peu de méditation.
  • 1:33 - 1:36
    Dans le Bouddhisme, ça s’appelle
    « l’inter-être ».
  • 1:38 - 1:39
    « L'inter-être. »
  • 1:40 - 1:43
    Ça signifie qu’on ne peut
    être seul avec soi-même.
  • 1:44 - 1:48
    On doit inter-être avec l’autre côté.
  • 1:50 - 1:52
    C’est comme la gauche et la droite.
  • 1:54 - 1:57
    Sans droite, la gauche ne peut exister.
  • 2:00 - 2:03
    Sans gauche, la droite ne peut exister.
  • 2:04 - 2:08
    Il est impossible de séparer
    la gauche de la droite.
  • 2:09 - 2:13
    Il est impossible de séparer
    la droite de la gauche.
  • 2:13 - 2:19
    Si je demande à l’une de vous d’apporter
    la gauche au hameau du bas
  • 2:20 - 2:23
    et à une autre d’apporter
    la droite au hameau nouveau
  • 2:23 - 2:24
    C’est impossible !
  • 2:25 - 2:29
    La droite et la gauche,
    elles veulent être ensemble.
  • 2:30 - 2:33
    Car sans l’autre elles n’existent pas.
  • 2:34 - 2:35
    C’est très clair.
  • 2:36 - 2:38
    Comme le dessus et le dessous.
  • 2:39 - 2:42
    Le dessus n’existe pas
    s’il n’y a pas de dessous.
  • 2:44 - 2:49
    Et c’est ce que le Bouddhisme
    appelle « inter-être ».
  • 2:51 - 2:54
    Ils doivent être là en même temps.
  • 2:55 - 2:57
    Alors, quand Dieu a dit :
  • 2:59 - 3:01
    « Que la lumière soit »,
  • 3:04 - 3:05
    la lumière a répondu :
  • 3:05 - 3:08
    « Je dois attendre, mon Dieu.
    Je dois attendre. »
  • 3:09 - 3:11
    Dieu : « Que dois-tu attendre ? »
  • 3:12 - 3:16
    Lumière : « J’attends la noirceur
    pour me manifester avec elle. »
  • 3:18 - 3:21
    Car la lumière et la noirceur,
    elles « inter-sont ».
  • 3:24 - 3:27
    Et Dieu a dit :
    « La noirceur est déjà là. »
  • 3:27 - 3:30
    Et la lumière a répondu :
    « Dans ce cas, je suis déjà là. »
  • 3:33 - 3:36
    C’est vrai avec le bien et le mal,
  • 3:37 - 3:39
    avec avant et après,
  • 3:40 - 3:42
    ici et là,
    vous et moi.
  • 3:44 - 3:47
    Je ne peux être ici sans vous.
  • 3:50 - 3:54
    La fleur de lotus ne peut
    exister sans la boue.
  • 3:56 - 3:59
    Sans la boue, il n’y a pas de lotus.
  • 4:01 - 4:04
    Il n’y a pas de bonheur sans souffrance.
  • 4:06 - 4:09
    Il n’y a pas de vie sans mort.
  • 4:11 - 4:13
    Quand un biologiste observe...
  • 4:15 - 4:17
    le corps d’un être humain,
  • 4:20 - 4:24
    il voit la vie et la mort se produire
    en même temps dans le corps.
  • 4:26 - 4:28
    En ce moment même,
  • 4:30 - 4:33
    des milliers et des milliers
    de cellules se meurent.
  • 4:39 - 4:45
    Quand on se gratte comme ça,
    des cellules sèches tombent.
  • 4:46 - 4:47
    Elles sont mortes.
  • 4:51 - 4:55
    Et de nombreuses cellules meurent
    à chaque moment du quotidien.
  • 4:59 - 5:03
    Comme vous êtes si occupés,
    vous ne remarquez pas que vous mourrez.
  • 5:04 - 5:06
    Si elles meurent, vous mourrez !
  • 5:07 - 5:09
    Vous croyez que vous
    n’êtes pas encore morts,
  • 5:10 - 5:14
    que vous devrez attendre
    50 ou 70 ans avant de mourir.
  • 5:14 - 5:16
    Ce n’est pas vrai !
  • 5:17 - 5:21
    La mort ne nous attend pas au bout,
    la mort est ici et maintenant.
  • 5:23 - 5:28
    Alors « la mort » se produit,
    ici, dans le présent; à tout moment.
  • 5:30 - 5:33
    Et grâce à la mort
    de certaines cellules,
  • 5:33 - 5:37
    d’autres cellules peuvent naître.
  • 5:38 - 5:41
    De nombreuses cellules
    naissent en ce moment même.
  • 5:43 - 5:47
    Mais nous n’avons pas le temps
    de célébrer leur naissance.
  • 5:52 - 5:57
    Alors le fait est que,
    scientifiquement parlant,
  • 6:00 - 6:04
    la naissance et la mort se
    produisent déjà à l’instant présent.
  • 6:06 - 6:12
    Et puisque des cellules meurent,
    d’autres cellules peuvent naître.
  • 6:13 - 6:19
    Comme des cellules peuvent naître,
    d’autres cellules peuvent mourir.
  • 6:20 - 6:22
    Elles s’appuient les unes sur les autres.
  • 6:24 - 6:28
    Alors vous vivez
    la mort et la naissance
  • 6:29 - 6:30
    à chaque instant.
  • 6:31 - 6:34
    Vous n’êtes pas nées
    seulement à ce moment.
  • 6:34 - 6:37
    Le moment inscrit sur
    votre certificat de naissance
  • 6:37 - 6:39
    n’est qu’un moment.
  • 6:40 - 6:42
    Et il n’est pas votre premier moment.
  • 6:43 - 6:47
    Avant cela, il y a des moments
    où vous étiez déjà là.
  • 6:49 - 6:52
    Avant d’être conçues,
    dans le ventre de votre mère,
  • 6:53 - 6:56
    vous existiez dans
    votre mère et votre père
  • 6:56 - 6:58
    sous une autre forme.
  • 7:00 - 7:05
    Alors il n’y a pas de naissance,
    un vrai début et une vraie fin.
  • 7:09 - 7:14
    En sachant que la naissance
    et la mort existent toujours ensemble,
  • 7:15 - 7:17
    nous ne craignons plus la mort,
  • 7:18 - 7:20
    car au moment de mourir,
    il y a aussi la naissance.
  • 7:22 - 7:24
    La vie est avec la mort.
  • 7:25 - 7:27
    Elles ne peuvent être séparées.
  • 7:27 - 7:30
    C’est une méditation très profonde.
  • 7:32 - 7:35
    Et vous ne devez pas méditer sur
    ce sujet seulement avec votre cerveau.
  • 7:36 - 7:38
    Vous devez observer la vie...
  • 7:41 - 7:43
    durant votre vie quotidienne.
  • 7:46 - 7:50
    Vous verrez que la naissance et la mort
    inter-existent dans tout :
  • 7:53 - 8:01
    les arbres, les animaux, le climat,
    la matière, l’énergie...
  • 8:03 - 8:05
    Et les scientifiques l’ont déjà dit
  • 8:06 - 8:08
    il n’y a ni naissance ni mort.
  • 8:09 - 8:12
    Rien ne se crée, rien ne se perd.
  • 8:12 - 8:14
    Tout n’est que transformation.
  • 8:14 - 8:18
    La transformation
    est possible, elle existe.
  • 8:18 - 8:21
    Mais la naissance
    et la mort n’existent pas.
  • 8:22 - 8:25
    Ce que vous appelez la naissance
    et la mort ne sont que transformation.
  • 8:28 - 8:31
    En formant une réaction chimique,
  • 8:33 - 8:37
    vous rassemblez un
    certain nombre de substances.
  • 8:39 - 8:43
    Et lorsque les substances se rencontrent,
    une transformation se produit.
  • 8:44 - 8:48
    Et parfois, vous croyez
    qu’une substance n’est plus là,
  • 8:49 - 8:50
    qu’elle a disparu.
  • 8:51 - 8:55
    Mais en fait, en regardant bien,
    vous voyez qu’elle est toujours là,
  • 8:55 - 8:57
    sous une autre forme.
  • 8:58 - 9:03
    Lorsque vous regardez le ciel bleu,
    vous ne voyez plus votre nuage.
  • 9:03 - 9:05
    Vous croyez que le nuage est mort,
  • 9:05 - 9:12
    mais en fait, votre nuage continue
    d’exister sous forme de pluie et autres.
  • 9:15 - 9:18
    Alors la naissance et la mort
    ne se voient qu’en surface.
  • 9:19 - 9:23
    Si vous regardez très profondément,
    vous ne verrez ni naissance ni mort.
  • 9:23 - 9:25
    Il n’y a que continuation.
  • 9:30 - 9:34
    Et en touchant la continuation, nature
    de l’absence de naissance et de mort,
  • 9:35 - 9:37
    vous n’avez plus peur de mourir.
  • 9:41 - 9:45
    Il n’y a pas que le Bouddhisme qui parle
    de l’absence de naissance et de mort,
  • 9:46 - 9:49
    la science parle aussi de
    l’absence de naissance et de mort.
  • 9:50 - 9:54
    Ils peuvent échanger leurs découvertes.
    C’est très intéressant.
  • 9:55 - 9:59
    C’est une invitation pour nous
    à vivre nos vies plus profondément.
  • 10:00 - 10:05
    De façon à toucher à la vraie nature
    de l’absence de naissance et de mort.
  • 10:12 - 10:15
    Et je sais, la réponse de Thây...
  • 10:17 - 10:22
    n’est qu’une invitation à la pratique.
  • 10:24 - 10:28
    Nous devons vivre nos vies plus
    consciemment, avec plus de concentration
  • 10:28 - 10:32
    pour pouvoir être en contact
    profond avec ce qui se passe.
  • 10:33 - 10:37
    Alors nous aurons une chance de
    toucher à la vraie nature de la réalité :
  • 10:38 - 10:39
    ni naissance ni mort.
  • 10:42 - 10:48
    Et cela est décrit dans
    le Bouddhisme par le terme « Nirvana ».
  • 10:49 - 10:51
    Le Nirvana est l’absence
    de naissance et de mort.
  • 10:52 - 10:55
    Et dans le Christianisme,
    ça pourrait s’appeler :
  • 10:57 - 10:59
    « L’Ultime », « Dieu ».
  • 11:00 - 11:03
    Dieu est notre vraie nature
    de l’absence de naissance et de mort.
  • 11:05 - 11:07
    Et nous n’avons pas
    à chercher et à trouver Dieu.
  • 11:09 - 11:10
    Dieu est notre vraie nature.
  • 11:11 - 11:13
    C’est comme une vague.
  • 11:15 - 11:18
    Une vague croit qu’elle est soumise
    à la naissance et à la mort.
  • 11:21 - 11:26
    Et chaque fois qu’elle arrive
    et commence à descendre,
  • 11:27 - 11:28
    elle a peur de mourir.
  • 11:32 - 11:35
    Une vague a peur de mourir.
  • 11:36 - 11:39
    Mais si la vague
    réalise qu’elle est l’eau,
  • 11:41 - 11:42
    elle n’a plus peur.
  • 11:44 - 11:48
    Avant de s’élever, elle est l’eau.
    En descendant, elle est l’eau.
  • 11:49 - 11:52
    Et après avoir disparu,
    elle continue d’être l’eau.
  • 11:54 - 11:55
    Il n’y a pas de mort.
  • 11:58 - 12:03
    Alors il est très important
    que la vague médite un peu
  • 12:06 - 12:11
    et qu’elle réalise qu’elle est une vague,
    mais qu’elle est en même temps l’eau.
  • 12:12 - 12:17
    Et quand elle sait qu’elle est l’eau,
    elle n’a plus peur de mourir.
  • 12:18 - 12:22
    Elle se sent très bien en s’élevant,
    elle se sent très bien en descendant.
  • 12:23 - 12:24
    Elle est libérée de la peur.
  • 12:26 - 12:30
    Et il en est ainsi de notre nuage,
    il n’a pas peur de mourir.
  • 12:30 - 12:34
    Il sait que s’il n’est pas un nuage,
    il peut être quelque chose d’autre
  • 12:34 - 12:37
    d’aussi beau,
    comme la pluie ou la neige.
  • 12:49 - 12:52
    La vague ne se lance pas
    à la recherche de l’eau.
  • 12:54 - 12:59
    Elle n’a pas à partir
    à la recherche de l’eau,
  • 12:59 - 13:02
    car elle est l’eau, ici et maintenant.
  • 13:02 - 13:04
    C’est la même chose pour Dieu.
  • 13:04 - 13:06
    Nous n’avons pas à...
  • 13:08 - 13:09
    chercher Dieu.
  • 13:10 - 13:12
    Nous sommes Dieu.
    Dieu est notre vraie nature.
  • 13:15 - 13:17
    Nous n’avons pas à partir
    à la recherche du Nirvana.
  • 13:17 - 13:19
    Le Nirvana est notre base.
  • 13:21 - 13:23
    C’est-à-dire l’enseignement du Bouddha.
  • 13:24 - 13:27
    Et un certain nombre d’entre nous
    ont été capables de le réaliser.
  • 13:28 - 13:31
    Nous profitons du moment présent.
  • 13:31 - 13:34
    Nous savons qu’il est
    impossible pour nous de mourir.
  • 13:47 - 13:52
    (Cloche)
Title:
Is there life after death?
Description:

more » « less
Video Language:
English
Duration:
14:19
Elizabeth Fillion Fecteau edited French subtitles for Is there life after death?
Elizabeth Fillion Fecteau edited French subtitles for Is there life after death?
Elizabeth Fillion Fecteau edited French subtitles for Is there life after death?

French subtitles

Revisions Compare revisions