French subtitles

← Trois choses que les nouveaux parents devraient examiner avant de reprendre le travail

Devez-vous retourner au travail après avoir eu des enfants ? C'est une décision éprouvante, mais examiner trois facteurs peut la rendre plus facile, explique l'auteure et économiste Emily Oster.

Get Embed Code
21 Languages

Showing Revision 5 created 04/16/2020 by eric vautier.

  1. Quand j'étais enceinte,
    j'ai été très frustrée.
  2. Ne mange pas de charcuterie,
    fais ce dépistage prénatal.
  3. Pourquoi as-tu fait ce choix ?
    Pourquoi ne pas avoir fait autrement ?
  4. J'avais l'impression qu'on me disait
    de faire des choses sans me dire pourquoi.
  5. [Notre façon de travailler]

  6. Parfois, être parent aujourd'hui,
    c'est se sentir toujours perdant.

  7. Si je retourne travailler,
    je verrai moins mon enfant.
  8. Et s'il ne reçoit pas l'attention
    nécessaire à son développement ?
  9. Si je reste à la maison sans salaire,
  10. vais-je y repenser
    et regretter ma décision ?
  11. Il y a beaucoup
    de conseils contradictoires
  12. sur rester à la maison
    ou retourner au travail,
  13. donc essayer de faire un choix
    peut se révéler déroutant et éprouvant.
  14. On aime ses enfants,
    on veut le meilleur pour eux,
  15. mais comment savoir ce qui est le mieux
    quand chacun a son avis ?
  16. Il y a plein de façons différentes
    d'être parent dans un ménage

  17. et je pense que plus de familles
    devraient se demander
  18. s'il est judicieux
    que le père reste à la maison.
  19. Mais actuellement, il est vrai
  20. que la majorité des discussions
    sur rester à la maison
  21. se concentrent sur les mères.
  22. Et ce sont souvent les femmes
    qui disent sentir
  23. que ce qu'elles font pendant la journée
    va jouer un rôle déterminant
  24. sur le genre de mère
    et de femme qu'elles sont.
  25. Un poids énorme s'impose à nous
    en tant que parent.
  26. Et quand on vous regarde de travers
  27. après avoir dit
    qu'on reprend ou non le travail,
  28. votre confiance en vous peut s'ébrécher.
  29. J'ai décidé d'en savoir plus.

  30. Quelle est la meilleure décision
    entre les deux ?
  31. C'est une décision éprouvante,
  32. mais je suis économiste
    et j'ai appris que les données
  33. aident à faire face
    aux décisions éprouvantes
  34. et à conforter qu'on prend
    la meilleure décision pour sa famille.
  35. Trois facteurs en particulier
    sont à examiner avant de décider.
  36. D'abord, il faut réfléchir

  37. à comment cette décision
    affecte le budget familial.
  38. Faisons quelques calculs.
  39. Imaginons un revenu total du ménage
    de 100 000 dollars,
  40. où vous et votre partenaire
    gagnez chacun 50 000.
  41. C'est-à-dire que vous recevez environ
    85 000 dollars après impôts.
  42. Si chacun de vous travaille
  43. et que vous payez 1 500 dollars
    par mois pour la garde,
  44. votre revenu disponible total
    sera de 67 000 dollars par an.
  45. Vous me suivez toujours ?

  46. Si l'un reste à la maison,
  47. la famille gagnera moins
    mais vous ne payez pas la garde.
  48. Votre revenu disponible
    diminue dans ce scénario,
  49. mais pas autant que
    si vous n'aviez pas inclus la garde.
  50. C'est plus compliqué si la garde
    est plus chère dans votre région.
  51. Une nourrice à temps plein
    gagne 40-50 000 dollars par an
  52. selon votre lieu de résidence.
  53. Si c'est le cas dans votre quartier,
    avec le scénario exposé,
  54. le revenu d'un des parents
    est complétement effacé
  55. et financièrement, il vaut mieux
    qu'un parent reste à la maison.
  56. Bien sûr, c'est juste
    une analyse de court terme.
  57. La garde est parfois moins chère
    quand les enfants sont à l'école
  58. et vous pourriez gagner plus à l'avenir,
    donc vous voulez le prendre en compte.
  59. Une fois le calcul terminé,
    on connaît les possibilités

  60. et on est capable
    de faire un choix plus éclairé.
  61. On se sent plus responsable.
  62. Deuxièmement, ce qui est le mieux
    pour votre enfant.

  63. On peut penser
    que c'est le fond de la décision,
  64. mais il n'y a en fait
    pas de bonne réponse.
  65. Selon des études
    en Europe et aux États-Unis,
  66. la décision de travailler
    ou de rester à la maison
  67. n'améliore pas ni ne brime
    les succès futurs de votre enfant.
  68. La recherche montre
    que le travail à temps plein des parents
  69. a un effet similaire sur les résultats
    et les revenus futurs de l'enfant
  70. que si seul un des parents travaille.
  71. Le plus important
    semble être l'environnement
  72. de votre enfant pendant son temps libre.
  73. Tant qu'ils font
    des activités enrichissantes :
  74. lire, travailler les capacités motrices,
    interagir avec des enfants,
  75. ils se développeront
    que vous soyez ou non avec eux.
  76. Il y a des petites nuances.

  77. Par exemple, les études montrent
  78. que si les deux parents travaillent,
  79. il y a des conséquences positives
    sur les enfants des familles pauvres,
  80. et inversement pour les enfants
    de familles plus riches.
  81. Donc, selon la configuration
    de votre foyer,
  82. les effets sur votre enfant
    peuvent être un peu meilleurs
  83. ou un peu moins bien,
  84. mais l'impact global est négligeable.
  85. Je veux soulever une exception :
    le congé maternité.

  86. Il y a de plus en plus de preuves
    suggérant que les bébés vont mieux
  87. si leur mère prend un congé maternité.
  88. Les premiers jours de votre enfant
    influencent son développement,
  89. donc si votre congé est payé,
    vous devriez le prendre
  90. et s'il ne l'est pas, pensez à prendre
    des congés sans solde les premiers mois.
  91. si votre budget le permet.
  92. Et dernièrement,
    demandez-vous ce que vous voulez.

  93. On peut croire que c'est simple,
  94. mais c'est l'élément
    le plus tabou à examiner.
  95. En parlant avec des parents, j'ai noté
    que si la femme reste à la maison,
  96. elle se sent souvent obligée de dire
  97. qu'elle a fait ce choix
    pour le développement optimal de l'enfant.
  98. Ce qui, bien sûr,
    est une partie de la raison,
  99. mais on peut parfaitement répondre :
    « C'est le style de vie que je préfère »
  100. ou « Ça fonctionne pour ma famille ».
  101. Pareil pour une mère qui travaille.
  102. Dire « J'aime mon travail, c'est pourquoi
    j'ai repris », c'est bon.
  103. Vouloir reprendre le travail, c'est super.
  104. C'est une chance d'aimer son travail
  105. et vous avez le droit de le garder
    en ayant des enfants.
  106. Soyez honnête avec vous-même
    sur ce que vous préférez.

  107. Si vous êtes franc sur ça,
    vous êtes assuré d'être plus heureux,
  108. ce qui vous permettra
    d'être le meilleur parent possible
  109. et ce n'est pas ça le but ?
  110. Il n'y a pas de bonne
    ou mauvaise façon d'être parent.
  111. La meilleure décision,
  112. c'est ce qui vous rend
    les plus heureux, vous et votre famille.
  113. A vous de décider de la suite.
  114. En reconnaissant
    que rester ou non à la maison
  115. est simplement un choix,
  116. avec des éléments nous menant
    dans plusieurs voies,
  117. nous éloignons la culpabilité et faisons
    bénéficier nos familles du meilleur.