YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Pour qui vous prenez-vous ? Répondez et gagnez en confiance en vous | Chrisa T.S. | TEDxDrapanosWomen

Get Embed Code
11 Languages

Showing Revision 14 created 10/28/2019 by eric vautier.

  1. Rappelez-vous ces moments
    quand, enfant, vous faisiez un dessin
  2. et que vous le montriez
    à vos parents ou vos éducateurs,
  3. en quête d'appréciation ou d'approbation ?
  4. Je n'ai jamais reçu cela de ma mère.
  5. À chaque fois que
    je lui montrais mon dessin :
  6. « Regarde mon dessin, Maman !
    qu'est-ce que tu en penses ? Tu aimes ? »,
  7. elle regardait mon dessin,
  8. me regardait
    et répondait par une question :
  9. « Qu'est-ce que toi, tu en penses ?
  10. Est-ce que ça te plaît ?
  11. Ce que je pense importe peu.
  12. Ce qui importe,
    c'est ce que toi, tu en penses. »
  13. À cette époque, cela me mettait en colère
  14. car je ressentais ça
    comme une mise à l'épreuve.
  15. Mais aujourd'hui, je la comprends.
  16. Elle essayait de m'aider
    à construire ma confiance en moi,
  17. à répondre aux questions comme :
  18. « Qu'est-ce que je pense ?
  19. Qu'est-ce que j'aime ?
  20. Est-ce que je m'aime ?
  21. Qui suis-je ? »
  22. On m'a posé la question :
    « Pour qui tu te prends ? »
  23. fréquemment dans ma vie.
  24. Des gens avec de bonnes
    et de moins bonnes intentions.
  25. Et je me sentais à chaque fois
    complétement terrifiée.
  26. Une partie de moi était vraiment effrayée.
  27. Quand j'ai enfin fait face à cette peur,
  28. j'ai vu une petite fille apeurée
    essayant de comprendre les choses.
  29. Puis j'ai tenté de communiquer
    avec cette petite fille.
  30. J'ai découvert que parler
    à cette petite fille en moi,
  31. me faisait gagner confiance en moi.
  32. Le chemin était parsemé d'embûches
    mais il valait largement le coup.
  33. Cela commence à la fac.
  34. Un soir, nous faisions la fête
    sur la plage avec mes amis.
  35. On chantait et jouait
    de la musique autour d'un feu.
  36. Une amie jouait de la mandoline.
  37. Elle jouait avec une telle grâce,
    j'étais émerveillée.
  38. Elle m'invita à la rejoindre,
  39. mais je ne jouais d'aucun
    instrument de musique à l'époque.
  40. Ce soir-là, je me suis promis
    d'apprendre à jouer la lyra,
  41. un instrument de musique crétois.
  42. À l'instant où je l'ai annoncé,
    quelque chose d'étrange s'est produit :
  43. la moitié de mes camarades
    ont cessé de me parler
  44. et l'autre moitié m'évitait poliment.
  45. Quand j'ai confronté l'un d'eux, il dit :
    « C'est à cause de ton histoire de lyra. »
  46. Je lui ai répondu : « Oui, et alors ?
  47. - Eh bien, c'est interdit
    car tu es une femme.
  48. La lyra est un instrument de musique
    traditionnellement joué par les hommes. »
  49. Il ignorait le fait que
    ces statues en argile,
  50. trouvées à Palekastro, en Crète,
    et datant de 1350 avant Jésus Christ,
  51. représentent des femmes qui dansent sur
    la musique d'une lyre jouée par une femme.
  52. Il oubliait complètement
    des gens comme Lavrendia Bernidaki,
  53. la première femme dans les années 40
  54. à avoir enregistré un album
    en tant que chanteuse.
  55. Mais elle était aussi la première femme
    dont on a entendu parler
  56. qui a joué tous les instruments de musique
    largement joués en Crète :
  57. le luth, le violon,
    la lyra et la mandoline.
  58. Pourtant, les hommes comme les femmes
    avaient la même réaction.
  59. Quelqu'un m'a même pointée du doigt
    publiquement en disant :
  60. « Pour qui tu te prends
    pour jouer la lyra ? »
  61. J'étais dévastée, le cœur brisé et seule.
  62. Mais vous savez quoi ?
  63. Une partie de moi était vraiment excitée
    d'apprendre à jouer la lyra,
  64. alors j'ai persévéré, j'ai acheté
    l'instrument et cherché un professeur.
  65. Apparemment, les professeurs de musique,
    en particulier les professeurs de lyra,
  66. n'enseignaient pas leur art aux femmes.
  67. Alors je me suis dit que j'allais devoir
    apprendre par moi-même.
  68. C'est ce que j'ai fait.
  69. Comme pour la plupart des choses,
  70. on apprécie mieux la musique
    quand on la partage.
  71. Il y avait un groupe d'hommes
    et de femmes entre 70, 80 ans
  72. du village de Melambes, à Réthymnon,
  73. qui se réunissait chaque semaine
  74. pour jouer, chanter, danser, manger
    et partager des histoires.
  75. À une occasion, j'ai timidement
    mentionné que je jouais aussi la lyra.
  76. Ils étaient si contents
  77. qu'une jeune femme joue de cet instrument,
  78. qu'ils m'ont invitée toutes les semaines
    pour jouer de la musique avec eux.
  79. J'étais ravie.
  80. J'avais enfin trouvé ma tribu,
    et je m'amusais tellement.
  81. (Rires)
  82. Il y a eu un incident, cependant,
    que je n'oublierai jamais.
  83. C'était l'une de ces réunions
    hebdomadaires où on m'a demandé de jouer.
  84. Soudain, un homme qui rejoignait
    le groupe pour la première fois
  85. se leva et cria :
  86. « Va-t-elle jouer la lyra ? Une femme ?
  87. Pour qui se prend-elle ? »
  88. (Rires)
  89. Mon cœur battait à la chamade,
    j'étais sur le point d'éclater en sanglots
  90. quand le plus âgé du groupe a tourné
    gentiment ma tête vers lui et dit :
  91. « Chrisa, répète après moi :

  92. Je suis qui je suis, qui je suis,
    qui je suis. Je suis Popeye le marin ! »
  93. (Rires)
  94. Dès que j'ai eu fini cette phrase,
    nous avons tous ri.
  95. C'est ainsi que j'ai été baptisée
    avec le surnom « kapetanaki »,
  96. qui signifie approximativement
    « petit capitaine »
  97. mais avec une pointe de rébellion.
  98. J'ai gardé cette attitude
    de « petit capitaine »
  99. en militant pour les droits
    humains et civils des femmes.
  100. Vous êtes-vous jamais demandé

  101. pourquoi tant de femmes et d'hommes
    payent les mêmes frais scolaires
  102. mais reçoivent rarement un salaire égal ?
  103. À part l'inégalité de salaire,
    vous êtes-vous demandé
  104. pourquoi il n'y a pas davantage de femmes
    PDG, politiciennes, ingénieurs
  105. ou joueuses de lyra dans mon cas ?
  106. Qui est responsable de cette situation ?
  107. [Qui est responsable ?]
  108. Après plusieurs années de pratique
    en tant qu’hypnothérapeute,
  109. durant lesquelles je traitais des femmes
    pour résoudre leur manque de confiance,
  110. j'ai réalisé une chose :
  111. la plupart des femmes
    pensent ne pas être assez.
  112. Assez intelligentes, assez minces,
    assez belles,
  113. assez qualifiées, assez instruites.
  114. Je dis : « Assez !
    Maintenant, ça suffit ! »
  115. De nombreuses études démontrent
    que par rapport aux hommes,
  116. les femmes ne se considèrent pas
    aussi prêtes pour une promotion.
  117. Elles pensent moins bien réussir des tests
  118. et sous-estiment généralement
    leurs aptitudes.
  119. Alors qu'en réalité, leur performance
    ne diffère ni en qualité, ni en quantité.
  120. Nous échouons à briser ce plafond de verre
    à cause de notre manque de confiance.
  121. La réponse à ma question « Qui est
    responsable », c'est nous, les femmes,
  122. et surtout les choses qu'on se serine
  123. et celles qu'on pense
    être vraies à notre sujet.
  124. Nous sommes toutes
    responsables de notre vie,
  125. la personne qui définit qui nous sommes
    et la personne que nous pensons être,
  126. c'est uniquement nous.
  127. Peu importe ce que les autres
    disent ou pensent de nous.
  128. Ce qui importe le plus, c'est ce que
    nous croyons être vrai pour nous.
  129. Évaluez vos propres dessins !
  130. Ne cherchez pas l'appréciation ou
    l'approbation d'autrui pour vos créations.
  131. La perception que nous avons
    de cette question en dit long
  132. en matière de confiance en soi.
  133. Est-ce une question qui déclenche
    une découverte de soi ?
  134. « Tu te prends pour qui ? »
  135. Ou est-ce une insulte :
    « Tu te prends pour qui ? »
  136. « Pour qui tu te prends
    pour poursuivre tes rêves ? »
  137. « Pour qui tu te prends
    pour t'exprimer ? »
  138. « Pour qui tu te prends
    pour défier l'autorité ? »
  139. « Pour qui tu te prends pour dénoncer
    ton agresseur après toutes ces années ? »
  140. « Pour qui tu te prends pour garder
    la tête haute après un échec ? »
  141. Quand on vous demande :
    « Pour qui vous prenez-vous ? »,
  142. quelle est votre réaction ?
  143. Très probablement de la peur.
  144. On nous balance souvent cette question
    comme une accusation.
  145. Mais je la vois comme la question
    la plus puissante à nous poser.
  146. Socrate, le philosophe grec, a dit :
  147. (Grec) « Une vie sans examen
    ne vaut pas la peine d'être vécue. »
  148. « Une vie sans examen
    ne vaut pas la peine d'être vécue. »
  149. C'était mon point de départ
    pour formuler l'idée
  150. que pour avoir une vie digne d'être vécue
  151. et répondre avec conviction à la question
    de savoir pour qui on se prend,
  152. nous devons examiner nos vies
    en commençant par notre enfance
  153. et bien materner notre enfant intérieur.
  154. Alors, c'est quoi, l'enfant intérieur ?
  155. [Enfant intérieur]
  156. Il fait partie de notre identité
    affectée durant l'enfance,
  157. qui peut avoir des réactions immatures
    aux situations adultes de tous les jours,
  158. comme ne pas exprimer son opinion,
  159. ne pas pouvoir changer
    une habitude agaçante,
  160. ne pas demander ce qu'on veut,
    ne pas fixer de limites,
  161. ne pas postuler à un poste,
    ni demander une promotion,
  162. ne pas négocier son salaire ou sa valeur.
  163. Vous demandez-vous
    si vous avez un enfant intérieur ?
  164. La réponse est oui, vous en avez un
    parce que vous étiez enfant un jour.
  165. Pourquoi devons-nous soigner l'enfant
    intérieur pour avoir confiance en soi ?
  166. Parce que pendant les premières années
    de développement dans la vie d'un enfant,
  167. il y a certains événements
    qui déclenchent des émotions
  168. qu’un enfant n’est pas apte à gérer.
  169. A un moment de notre enfance
  170. certains de nos besoins primaux
    sont restés insatisfaits,
  171. ce qui a créé une sorte de
    traumatisme ou des croyances limitantes.
  172. Un manque d'amour,
    d'acceptation, de protection.
  173. À ce moment-là,
    l'enfant adopte la croyance :
  174. « C'est moi.
  175. Quelque chose ne va pas chez moi. »
  176. Et continue sa vie adulte
    sur la base de cette croyance.
  177. Je ne suis pas assez.
  178. Je n'y arrive pas.
  179. Je ne suis pas à la hauteur.
  180. L'idée est d'écouter avec compassion
    ce que dit cet enfant intérieur,
  181. et en tant que parent
    aimant et bienveillant,
  182. lui procurer les bonnes réponses :
  183. « Tu y arrives.
  184. Tu suffis.
  185. Tu es à la hauteur. »
  186. Je vais partager avec vous la technique
    que j'applique avec mes clientes
  187. pour les aider à réviser
    ces croyances erronées
  188. et les aider à prendre de l'assurance.
  189. Tout le monde peut le faire,
    les femmes comme les hommes.
  190. Mais aujourd'hui,
    je dédie cette pratique aux femmes.
  191. Statistiquement moins confiantes,
    les femmes peuvent vraiment en bénéficier
  192. parce qu'il est temps de rencontrer
    la personne que nous sommes vraiment.
  193. Il y a trois étapes.
  194. Vous aurez besoin de votre imagination,
    d'un stylo et d'une feuille de papier.
  195. Étape numéro un :
  196. trouvez un endroit tranquille
    et confortable chez vous
  197. où vous pouvez rester sans être dérangée,
  198. prenez votre cahier
  199. et autorisez-vous à revenir
    à un moment de votre enfance
  200. où quelque chose vous a fait mal.
  201. La chose importante ici,
    c'est d'observer et de noter
  202. tous les détails comme un observateur.
  203. Soyez témoins de la scène de loin.
  204. Étape numéro deux :
  205. vous allez créer une connexion
    avec cet enfant intérieur
  206. que vous avez vu dans la première scène.
  207. Approchez-la
    et dites-lui que vous êtes une amie.
  208. Dites-lui que vous avez vu ce qu'il s'est
    passé et que ce n'est pas de sa faute.
  209. Dites-lui : « Je t'aime et je t'apprécie.
  210. Je prendrai soin de toi.
    Tout va bien se passer. »
  211. [Tout va bien se passer]
  212. À l'étape numéro trois,
    vous allez faire vos adieux.
  213. Mais avant cela, vous allez lui demander :
    « De quoi as-tu besoin maintenant ? »
  214. Attendez la réponse puis écrivez-la.
  215. Parlez-lui avec la sagesse
    que vous avez aujourd'hui
  216. et partagez avec elle un message
    qui l'aidera pendant qu'elle grandit.
  217. Faites-lui des promesses,
    exprimez de l'amour et de la gratitude.
  218. « Je reviendrai. Je t'aime.
    Je te remercie. »
  219. Vous pouvez répéter ce processus pour
    autant d'événements que vous le souhaitez.
  220. Et chaque fois que vous avez besoin
    de plus de confiance ou de courage,
  221. répétez :
  222. « Je suis assez. Je suis aimable.
    Je suis en sécurité. Je peux y arriver. »
  223. C'est ce que j'ai fait quand
    J'ai décidé d'apprendre la lyra
  224. malgré la désapprobation de la société.
  225. C'est ce que je viens de faire
    juste avant de monter sur cette scène.
  226. Aujourd'hui, je suis heureuse de dire
  227. que de plus en plus de femmes
    jouent de la lyra en Crète,
  228. et que de nombreux professeurs de musique
    ne discriminent plus en fonction du genre.
  229. [Xenia Pandelaki]
  230. [Katerina Petraki]
  231. [Kelly Thomas]
  232. La perception de la société
    a profondément changé.
  233. [Giota Silli]
  234. [Georgia Androulaki-Chnari]
  235. [Georgia Dagaki]
  236. [Ioanna Zouli]
  237. [Elena Karatzi]
  238. C'est ce qui arrive quand les femmes
    vivent de façon authentique,
  239. sachant avec certitude
    qui elles sont vraiment.
  240. On pourrait certes se demander,
  241. quoi d'autre devient possible
  242. si vous vous autorisez à définir
    qui vous êtes et passez à l'action ?
  243. Cette pratique m'a aidée
    à trouver l'assurance
  244. pour créer une vie digne d'être vécue,
  245. le courage de me présenter
    et dire ma vérité,
  246. et la compassion d'accepter
    ma lumière et mes ombres.
  247. Je vous invite à accueillir votre
    enfant intérieur et à examiner votre vie,
  248. parce que c'est à travers ses yeux,
  249. ces yeux qui regardent le monde
    avec curiosité et émerveillement,
  250. que vous définirez qui vous êtes vraiment.
  251. Et c'est très important
    car la façon dont vous vous définirez
  252. aura un impact sur
    votre réussite au travail,
  253. la qualité de vos relations,
  254. et même à quel point vous êtes heureuse
    et accomplie dans votre vie.
  255. Arrêtez de voir petit,
    laissez votre lumière rayonner
  256. pour vous révéler au monde
    avec amour, créativité et grâce.
  257. Je vous repose ma question
    mais prenez votre temps pour répondre.
  258. Pour qui vous prenez-vous ?
  259. Merci.
  260. (Applaudissements)