French subtitles

← Comment créer le changement social contre vents et marées

Get Embed Code
27 Languages

Showing Revision 8 created 11/02/2020 by Claire Ghyselen.

  1. Au fil des décennies,
    mes collègues et moi avons exposé
  2. de terribles méfaits et crimes
    commis par de grandes entreprises,
  3. qui ont fait de nombreuses victimes
  4. et causé des blessures et des maladies,
  5. en plus des coûts économiques néfastes,
  6. générant de nombreux incidents.
  7. Mais cette exposition n'a pas suffi.
  8. Nous devions garantir
    des mandats du Congrès
  9. pour empêcher de telles dévastations.
  10. Ainsi, de nombreuses vies ont été sauvées
    et de nombreux traumatismes évités,
  11. dans les domaines de l'automobile,
    du médicament,
  12. de l'environnement et de la santé
    et de la sécurité au travail.
  13. En cours de route, on nous posait
    sans cesse une question :
  14. « Ralph, comment fais-tu tout cela ?
  15. Tes groupes sont petits,
  16. tes fonds sont modestes
  17. et tu ne contribues pas
    aux campagnes des hommes politiques. »
  18. Ma réponse met en valeur
    un motif récurrent,
  19. extraordinaire mais oublié,
    de l'histoire américaine.
  20. Presque tous les progrès de la justice,
  21. toutes les bienfaits de la démocratie,
  22. sont le fruit des efforts
    d'un petit nombre de citoyens.
  23. Ils savaient de quoi ils parlaient.
  24. Ils ont éveillé l'opinion publique,
  25. ou ce qu'Abraham Lincoln appelait
  26. « l'opinion publique,
    d'abord et avant tout ».
  27. Les rares citoyens
    qui ont lancé ces mouvements
  28. ont enrôlé en chemin
    un grand nombre de personnes,
  29. pour obtenir ces réformes
    et ces réorientations.
  30. Cependant, même à leur apogée,
  31. le nombre de personnes activement engagées
    n'a jamais dépassé 1% de la population,
  32. souvent bien moins.
  33. Ces bâtisseurs de la démocratie
    et de la justice
  34. sont issus des campagnes
    anti-esclavagistes,
  35. des mouvements
    pour le droit de vote des femmes.
  36. Ils sont issus des agriculteurs et
    des travailleurs des secteurs industriels
  37. qui réclamaient une réglementation
  38. des banques, des chemins
    de fer et des fabricants
  39. ainsi que des normes
    de travail équitables.
  40. Au XXe siècle,
  41. les améliorations de la vie sont venues
    de petits groupes et de leurs alliés
  42. qui ont poussé les principaux
    partis de l'arène électorale
  43. à adopter de telles mesures,
  44. comme le droit de former des syndicats,
  45. la semaine de 40 heures,
  46. l'imposition progressive,
    le salaire minimum,
  47. les indemnités de chômage
  48. et la sécurité sociale.
  49. Plus récemment, l'assurance-maladie
  50. et les droits civils,
    les libertés civiles,
  51. les traités sur les armes nucléaires,
  52. les victoires des consommateurs
    et des écologistes,
  53. tous suscités par des citoyens mobilisés
  54. et de petits groupes
  55. qui n'ont jamais remporté
    d'élections nationales.
  56. Si vous êtes prêt à perdre
    de façon répétée,
  57. vos causes l'emporteront à terme.
  58. (Rires)
  59. L'histoire de ma participation
    à ces activités civiques
  60. peut être instructive
  61. pour les personnes qui partagent
    la conviction du sénateur Daniel Webster :
  62. « La justice, Monsieur, est le grand
    intérêt de l'homme sur Terre. »
  63. J'ai grandi dans une petite ville
    très industrialisée du Connecticut,
  64. avec mes trois frères et sœurs,
    et mes parents
  65. qui possédaient un restaurant,
    boulangerie et épicerie fine de renom.
  66. Deux voies navigables,
  67. la Mad River et la Still River,
  68. se rejoignaient le long
    de la rue principale.
  69. Enfant, je me demandais pourquoi nous
    ne pouvions pas y patauger et y pêcher,
  70. comme les fleuves que nous voyions
    dans nos livres d'école.
  71. La réponse : les usines utilisaient
    librement ces fleuves
  72. pour déverser des produits chimiques
    toxiques et d'autres polluants.
  73. En fait, les entreprises ont pris le
    contrôle de rivières appartenant à tous
  74. pour leurs propres activités lucratives.
  75. Plus tard, j'ai réalisé que les rivières
  76. ne faisaient pas du tout
    partie de notre vie,
  77. sauf lorsqu'elles inondaient nos rues.
  78. Il n'y avait alors aucune réglementation
    sur la pollution de l'eau.
  79. J'ai réalisé que seules des lois strictes
    pourraient nettoyer nos voies navigables.
  80. L'observation de ces deux cours d'eau
    servant d'égoûts à ciel ouvert
  81. a commencé lors de
    mon discours de fin de 4e
  82. à propos du grand défenseur de
    l'environnement et des parcs nationaux,
  83. John Muir,
  84. puis a continué
    pendant mes études à Princeton
  85. sur les origines de
    l'assainissement public,
  86. et enfin dans le livre de Rachel Carson
    « Printemps silencieux ».
  87. Ces engagements m'ont préparé
  88. à vivre l'époque bénie
    de la législation environnementale
  89. au début des années 70.
  90. J'ai joué un rôle citoyen de premier plan
  91. dans le combat au Congrès
    pour le Clean Air Act,
  92. des lois sur l'eau potable - l'EPA -
  93. des normes de sécurité
    sur le lieu de travail - l'OSHA -
  94. et du Safe Drinking Water Act.
  95. S'il y a moins de plomb dans votre corps,
  96. aucune amiante dans vos poumons
  97. et de l'air et de l'eau plus propres,
  98. c'est grâce à ces lois au fil des ans.
  99. Aujourd'hui, sous Trump, ces lois vitales
  100. sont en train d'être démantelées en bloc.
  101. Faire reculer ces dangers
    est le défi immédiat
  102. d'un mouvement environnemental résurgent
  103. pour la génération à venir.
  104. Pour les défenseurs des consommateurs,
    il n'y a pas de victoires définitives.
  105. L'adoption d'une loi n'est
    que la première étape.
  106. L'étape suivante, et la suivante,
    est la défense de la loi.
  107. Pour moi, certaines de ces batailles
    ont été très personnelles.
  108. J'ai perdu des amis
    de lycée et d'université
  109. dans des accidents de la route,
  110. la première cause de décès
    dans cette tranche d'âge.
  111. Ensuite, la faute a été
    imputée au conducteur,
  112. appelé avec dérision « le fou au volant ».
  113. Il est vrai que les conducteurs
    ivres ont une responsabilité,
  114. mais des véhicules et des routes
    mieux conçus peuvent éviter les accidents
  115. et en diminuer la gravité
    lorsqu'ils se produisent.
  116. Il n'y avait pas de ceintures de sécurité,
  117. de tableaux de bord rembourrés,
    d'airbags ou d'autres protections
  118. pour diminuer la gravité des collisions.
  119. Les freins, les pneus et la stabilité des
    véhicules américains laissaient à désirer,
  120. même par rapport
    aux constructeurs étrangers.
  121. J'aimais faire de l'auto-stop,
  122. y compris sur des allers-retours
    entre Princeton et Harvard.
  123. Parfois, le conducteur et moi avons vu
    des scènes d'accident épouvantables.
  124. Ces horreurs m'ont profondément marqué.
  125. Elles m'ont incité à écrire
    un article à la faculté de droit
  126. sur la conception dangereuse des voitures
  127. et la nécessité de lois
    sur la sécurité automobile.
  128. Un jour, un de mes amis proches
    à la faculté de droit, Fred Condon,
  129. rentrait du travail en voiture
  130. pour rejoindre sa jeune famille
    dans le New Hampshire
  131. et s'est momentanément endormi
    au volant de son break.
  132. Le véhicule est parti dans le fossé
    et s'est renversé.
  133. En 1961, il n'y avait pas
    de ceinture de sécurité.
  134. Fred est devenu paraplégique.
  135. Cette violence évitable m'a mis en furie.
  136. L'industrie automobile refusait
    cruellement d'installer
  137. des dispositifs de sécurité
    et de contrôle de la pollution.
  138. Au contraire, l'industrie se concentrait
    sur la publicité des nouveaux véhicules
  139. et sur la puissance excessive.
  140. J'étais scandalisé.
  141. Plus j'enquêtais sur la suppression
    des dispositifs de sécurité automobile,
  142. plus je publiais les preuves de procès
    concernant l'industrie automobile
  143. qui nuisait par négligence
    aux occupants des véhicules -
  144. en particulier l'instabilité
    d'un véhicule GM appelé Corvair -
  145. plus General Motors tenait à discréditer
    mes écrits et mon témoignage.
  146. Ils ont engagé des détectives privés
    pour me suivre afin d'obtenir des ragots.
  147. Après la publication de mon livre,
    « Unsafe at Any Speed »,
  148. GM a voulu saper le témoignage
    que je devais présenter
  149. devant une sous-commission
    du Sénat en 1966.
  150. La police du Capitole les a attrapés.
  151. Les médias se sont emparés
    de la lutte au Congrès
  152. entre le géant General Motors et moi.
  153. Avec une rapidité remarquable
    par rapport à aujourd'hui,
  154. en 1966, le Congrès
    et le président Johnson
  155. ont soumis la plus grande
    industrie américaine
  156. à une réglementation fédérale
  157. en matière de sécurité, de contrôle de la
    pollution et de rendement énergétique.
  158. De 1966 à 2015,
  159. trois millions et demi de décès
    ont été évités rien qu'aux États-Unis,
  160. des millions de blessures évitées
  161. et des milliards de dollars économisés.
  162. Que fallait-il pour remporter la victoire
    malgré un tel rapport de forces ?
  163. Eh bien, il y a eu :
  164. un, quelques défenseurs qui ont su
    diffuser les preuves partout ;
  165. deux, plusieurs présidents de
    commissions du Congrès réceptifs,
  166. dirigés par trois sénateurs ;
  167. trois, environ sept journalistes
    de grands journaux
  168. qui ont régulièrement
    rendu compte de l'affaire ;
  169. quatre, le président Lyndon Johnson,
  170. prêt à créer une agence de sécurité
    réglementaire, la NHTSA ;
  171. et cinq, une dizaine d'ingénieurs
    automobiles, d'inspecteurs et de médecins
  172. qui ont divulgué
    des informations cruciales,
  173. et qui devraient être mieux connus.
  174. Un autre facteur était essentiel :
    une opinion publique informée.
  175. Une majorité de personnes ont appris
  176. à quel point leurs voitures
    pouvaient être plus sûres.
  177. Ils voulaient qu'elles soient
    économes en carburant.
  178. Ils voulaient respirer un air plus pur.
  179. Résultat : en septembre 1966,
  180. le président Lyndon Johnson a signé
  181. la législation sur la sécurité
    à la Maison Blanche,
  182. avec moi à ses côtés, recevant un stylo !
  183. (Rires)
  184. Entre 1966 et 1976,
  185. ces six facteurs étroitement liés
    ont été utilisés à maintes reprises.
  186. C'est devenu l'âge d'or de la législation
    et de l'action réglementaire
  187. pour la protection des consommateurs,
    des travailleurs et de l'environnement.
  188. Ces éléments liés de nos campagnes passées
  189. doivent être gardés à l'esprit
    par les personnes
  190. qui s'efforcent de faire
    de même aujourd'hui
  191. pour la sécurité de l'eau potable,
  192. les décès dus à la résistance
    aux antibiotiques,
  193. la réforme de la justice,
  194. les risques liés
    au dérèglement climatique,
  195. les impacts des bio- et nanotechnologies,
  196. la course aux armes nucléaires,
  197. les traités de paix,
  198. les accidents domestiques,
  199. les périls chimiques et radioactifs,
  200. etc.
  201. Selon une solide étude réalisée en 2016
    par la Johns Hopkins School of Medicine,
  202. les décès évitables à l'hôpital font
  203. 5 000 victimes par semaine en Amérique,
    un chiffre ahurissant.
  204. Le point culminant des années 80 :
  205. notre lutte dramatique pour limiter
    le tabagisme dans les lieux publics,
  206. réglementer l'industrie du tabac
  207. et établir les conditions
    pour réduire le tabagisme.
  208. Leur combat a commencé réellement en 1964,
  209. avec le rapport de l'Administrateur
    de la santé publique des États-Unis
  210. qui établissait le lien entre le tabagisme
    et le cancer et d'autres maladies.
  211. Plus de 400 000 décès
    par an aux États-Unis
  212. sont liés au tabagisme.
  213. Les audiences publiques,
  214. les procès, les révélations des médias
    et les lanceurs d'alerte de l'industrie
  215. se sont joints à des scientifiques
    en médecine
  216. pour s'attaquer à une industrie
    très puissante.
  217. J'ai demandé à Michael Pertschuk,
    un membre important du Sénat,
  218. combien d'avocats travaillaient
    à plein temps
  219. contre l'industrie du tabac à l'époque.
  220. M. Pertschuk a estimé qu'il n'y en avait
    pas plus de 1 000 aux États-Unis
  221. qui faisaient pression
    pour une société sans tabac.
  222. C'est un nombre remarquablement
    faible de personnes
  223. pour que cela se réalise, n'est-ce pas ?
  224. Ils avaient derrière eux
    une opinion publique majoritaire
  225. composée en de personnes
    sensibilisées, de non-fumeurs.
  226. De nombreux fumeurs abandonnaient
    leur dépendance à la nicotine.
  227. Pensez-y : de 45 % des adultes
  228. à 15 % en 2018.
  229. La bascule a eu lieu lorsque
    le Congrès a adopté la loi
  230. autorisant la Food and Drug Administration
  231. à réglementer l'industrie du tabac.
  232. Rappelez-vous que les avancées
    pour les consommateurs et les travailleurs
  233. sont généralement suivies de diverses
    contre-attaques venant des entreprises.
  234. Lorsque la ferveur derrière
    de telles réformes s'estompe,
  235. les corps législatifs et les
    organismes de réglementation
  236. deviennent alors très vulnérables
    à la main-mise de l'industrie
  237. qui bloque l'application
    des lois existantes ou futures.
  238. Qu'est-ce que cela veut dire ?
  239. La justice exige une vigilance constante.
  240. Nous voyons la différence entre
  241. l'énergie que déploient les entreprises
    avides pour contre-attaquer
  242. et la fatigue qui envahit
    des citoyens bénévoles
  243. dont la conscience et les compétences
    doivent être renouvelées.
  244. Ce n'est pas un combat équilibré
  245. entre de grandes entreprises
    comme General Motors, Pfizer,
  246. ExxonMobil, Wells Fargo, Monsanto,
  247. ou toutes les autres sociétés
    et lobbyistes très riches,
  248. par rapport à des groupes de protection
    aux ressources très limitées.
  249. De plus, ces sociétés bénéficient
    d'une impunité et de privilèges
  250. dont ne jouissent pas les êtres humains.
  251. Par exemple, Takata s'est rendue coupable
    d'un horrible scandale lié aux airbags,
  252. mais la société a échappé aux poursuites.
  253. Au lieu de cela, Takata a été
    autorisée à se mettre en faillite
  254. et ses dirigeants ont
    gardé de belles primes.
  255. Mais les gens ne doivent pas
    se laisser impressionner
  256. par le pouvoir des entreprises.
  257. Les législateurs ont toujours
    plus besoin de voix
  258. qu'ils n'ont besoin de financement de
    campagne de la part des entreprises.
  259. Nous sommes bien plus forts
    que les entreprises
  260. en termes d'influence potentielle.
  261. Mais les électeurs doivent
    être clairement en phase
  262. avec ce que les activistes
    attendent des législateurs.
  263. En déléguant l'autorité constitutionnelle
    de « nous, le peuple »,
  264. nous voulons qu'ils travaillent
    pour le peuple.
  265. Le Congrès,
  266. la branche la plus puissante du
    gouvernement sur le plan constitutionnel,
  267. peut passer outre, bloquer ou réorienter
    les entreprises les plus destructrices.
  268. Il n'y a que 100 sénateurs
    et 435 représentants
  269. et seulement deux millions d'activistes,
  270. dont le passe-temps
    est de surveiller le Congrès.
  271. La justice du Congrès peut être rendue
    de manière fiable et rapide.
  272. Nous l'avons prouvé à maintes reprises
    avec beaucoup moins de personnes.
  273. Mais aujourd'hui, le Congrès,
    baigné dans l'argent des campagnes,
  274. a abdiqué ses responsabilités
    au profit du pouvoir exécutif
  275. qui est devenue un État corporatiste
  276. contrôlé par les grandes entreprises.
  277. Le président Franklin D. Roosevelt,
    en 1938, dans un message au Congrès,
  278. a nommé le pouvoir élevé
    des entreprises sur notre gouvernement
  279. - et je reprends son terme -
    un « fascisme ».
  280. Un modeste engagement de 1% des adultes
  281. dans chacun des 435 districts,
  282. convoquant les sénateurs, les
    représentants ou les législateurs d'État
  283. à leurs propres réunions municipales,
  284. où les citoyens présentent leur programme,
  285. soutenus par une majorité d'électeurs,
  286. peut faire changer d'avis le Congrès.
  287. Nos représentants peuvent devenir
    une source de démocratie et de justice,
  288. en élevant les possibilités humaines.
  289. Je rêve d'écoles,
  290. ou de club de jeunes,
  291. enseignant des compétences
    d'action civique communautaire,
  292. menant à une bonne vie.
  293. Les cours pour adultes
    pourraient faire de même.
  294. Nous devons créer des bibliothèques
    pour former à l'action citoyenne.
  295. Les étudiants et les adultes
    aiment les connaissances
  296. qui se rapportent à leur vie quotidienne.
  297. Une grande majorité d'Américains,
    indépendamment des étiquettes politiques,
  298. sont favorables au salaire minimum,
    à l'assurance maladie universelle,
  299. à une vraie lutte contre les crimes,
    la fraude et les abus des entreprises.
  300. Ils veulent un système fiscal équitable,
  301. des budgets publics
    qui bénéficient au peuple
  302. dans des infrastructures modernes,
  303. et la fin de la plupart des
    subventions aux entreprises.
  304. De plus en plus, ils demandent
    une attention sérieuse
  305. aux perturbations climatiques
  306. et aux autres menace pour
    l'environnement et la santé mondiale.
  307. Une grande majorité souhaite
    un gouvernement efficace,
  308. la fin des guerres sans fin
    et agressives qui font rage.
  309. Ils veulent des élections honnêtes
  310. et des règles équitables pour
    les électeurs et les candidats.
  311. Ce sont là des changements
    qui rassemblent les gens,
  312. des changements que
    le Congrès peut apporter.
  313. Dans le monde, les gens
    sont favorables à la démocratie,
  314. car elle permet de tirer le meilleur
    de ses habitants et de ses dirigeants.
  315. Mais cet objectif exige des citoyens
  316. de consacrer du temps à cette
    grande opportunité qu'est la démocratie,
  317. entre et pendant les élections.
  318. L'histoire nous donne des exemples
    qui nous encouragent à croire
  319. qu'il est plus facile que nous le pensons
    de vaincre le pouvoir.
  320. Les gens me disent :
    « Je ne sais pas quoi faire ! »
  321. Commencez à apprendre en faisant.
  322. Plus ils pratiquent l'action citoyenne,
  323. plus ils deviennent
    compétents et innovants.
  324. Comme pour l'apprentissage d'un métier,
  325. d'une profession, d'un hobby,
    de la natation,
  326. leurs doutes, leurs préjugés
    et leurs hésitations
  327. commencent à se dissoudre
    dans le creuset de l'action.
  328. Leurs arguments deviennent
    plus profonds et plus tranchants.
  329. De 1965 à 1966,
  330. alors que je plaidais
    pour des voitures plus sûres,
  331. j'ai réalisé que beaucoup d'industries
    gagnaient beaucoup d'argent
  332. des suites horribles des accidents :
  333. soins médicaux, vente d'assurances,
    réparation de voitures...
  334. Il y avait une incitation perverse à ne
    rien faire et à maintenir le statu quo.
  335. En revanche, la prévention
    de ces tragédies
  336. libère l'argent du consommateur
    pour qu'il le dépense ou l'économise
  337. afin d'améliorer son niveau de vie.
  338. Ce qu'il faut, c'est qu'un petit nombre de
    personnes exercent leur pouvoir civique,
  339. en tant qu'individus
    et en tant que groupes organisés,
  340. sur nos décideurs juridiques.
  341. Idéalement, il suffit que quelques riches
    éclairés apportent des fonds
  342. pour accélérer les efforts des citoyens
  343. contre les commanditaires
    de la cupidité et du pouvoir.
  344. Dans le passé, les riches ont financé
    les mouvements anti-esclavagistes,
  345. ceux pour le droit de vote des femmes
    et pour les droits civiques.
  346. Nous devrions nous en souvenir.
  347. Avec la catastrophe climatique,
  348. chacun d'entre nous doit avoir
    un haut sentiment de sa propre importance,
  349. de son propre dévouement continu
    à la vie civique,
  350. dans le cadre d'un mode
    de vie quotidien normal,
  351. en parallèle de sa vie personnelle.
  352. Agir de manière réfléchie,
    est la moitié de la démocratie.
  353. C'est ce qui fait avancer la vie,
    la liberté et la recherche du bonheur.
  354. N'oubliez pas que notre pays a plein
    de problèmes que nous ne méritons pas
  355. et de solutions que nous n'appliquons pas.
  356. Ce fossé est un fossé de la démocratie
  357. qu'aucun pouvoir ne peut nous
    empêcher de combler.
  358. Nous le devons à nos descendants.
  359. Ne voulons-nous pas que nos enfants,
  360. au lieu de nous maudire pour
    notre négligence à courte vue,
  361. bénissent notre clairvoyance
  362. et les horizons radieux qui peuvent
    leur permettre de mener une vie paisible
  363. et de faire progresser le bien commun ?
  364. Je vous remercie.
  365. (Applaudissements)