French subtitles

← Comment réécrire l'avenir du climat

Get Embed Code
38 Languages

Showing Revision 20 created 08/18/2020 by Claire Ghyselen.

  1. Je vais parler du changement climatique,
  2. mais je ne suis pas vraiment
    un écologiste.
  3. En fait, je ne me vois pas
    comme un amoureux de la nature.
  4. Je n'ai jamais fait de camping,
    ni de randonnée,
  5. ni même possédé un animal de compagnie.
  6. J'ai toujours vécu dans des villes,
  7. en fait dans une seule ville.
  8. Et bien que j'aime faire
    des excursions dans la nature,
  9. j'ai toujours pensé que c'était
    quelque chose qui se passait ailleurs,
  10. loin,
  11. et dont j'étais protégé
    par la vie moderne.
  12. En d'autres termes,
  13. comme presque toutes les
    personnes que je connaissais,
  14. j'ai vécu ma vie dans la complaisance
  15. et l'illusion
  16. face à la menace du
    réchauffement climatique.
  17. Qui, pour moi, se produisait lentement,
  18. à distance
  19. et ne représentait qu'une menace
    mineure pour mon style de vie.
  20. À chaque fois,
  21. j'avais vraiment, vraiment tort.
  22. Ceux qui parlent du changement climatique
    racontent une histoire sur le futur.
  23. Si je faisais cela, je dirais :
  24. « Selon l'ONU, si on ne fait rien,
    d'ici la fin du siècle,
  25. on risque d'obtenir
    un réchauffement d'environ 4°C. »
  26. Cela signifierait, selon
    certains scientifiques,
  27. deux fois plus de guerres,
  28. moitié moins de nourriture,
  29. un PIB mondial peut-être 20% moins élevé
    que sans le changement climatique.
  30. C'est un impact plus important
    que la Grande Dépression,
  31. et il serait permanent.
  32. Mais les impacts se produiront
    en fait bien avant 2100.
  33. D'ici 2050 déjà, on estime
  34. que de nombreuses grandes villes
    d'Asie du Sud et du Moyen-Orient
  35. connaîtront littéralement
    des températures estivales insupportables.
  36. Ce sont des villes où habitent aujourd'hui
    10, 12, 15 millions d'habitants.
  37. Et dans seulement trente ans,
  38. vous ne pourrez plus
    vous y promener dehors
  39. sans risquer une insolation
    ou même la mort.
  40. La planète est aujourd'hui
    1,1°C plus chaude
  41. qu'avant l'industrialisation.
  42. Cela peut ne pas sembler beaucoup,
  43. mais cela nous place en fait entièrement
    en dehors de la fenêtre des températures
  44. qui englobent
    toute l'histoire de l'humanité.
  45. Cela signifie que tout ce que nous
    avons connu en tant qu'espèce,
  46. l'évolution de l'animal humain,
  47. le développement de l'agriculture,
  48. le développement des civilisations
    anciennes, modernes, industrielles,
  49. tout ce que nous savons sur nous-mêmes
    en tant que créatures biologiques,
  50. en tant que créatures sociales,
    en tant que créatures politiques,
  51. tout cela est le résultat
    de conditions climatiques
  52. qui ne sont déjà plus
    celles d'aujourd'hui.
  53. C'est comme si nous avions atterri
    sur une planète entièrement différente,
  54. avec un climat entièrement différent.
  55. Nous devons maintenant déterminer
  56. quels éléments de notre civilisation
  57. peuvent supporter ces nouvelles conditions
  58. et lesquels ne le peuvent pas.
  59. Et les choses vont empirer.
  60. Pendant très longtemps,
  61. on nous a dit que le changement
    climatique était une saga au ralenti.
  62. Elle a commencé avec
    la révolution industrielle
  63. et il nous incombait de réparer
    les dégâts laissés par nos grands-parents
  64. pour que nos petits-enfants
    n'en payent pas le prix.
  65. On parlait de siècles.
  66. En fait, la moitié de toutes les émissions
  67. Jamais produites par la
    combustion de combustibles fossiles
  68. dans toute l'histoire de l'humanité
  69. l'ont été au cours des 30
    dernières années seulement.
  70. C'est depuis qu'Al Gore a publié
    son premier livre sur le réchauffement.
  71. C'est depuis que l'ONU a créé le GIEC
    en charge du changement climatique.
  72. Depuis lors, nous
    avons fait plus de dégâts
  73. qu'au cours de tous les siècles,
    de tous les millénaires précédents.
  74. J'ai 37 ans,
  75. ce qui signifie que ma vie
    contient toute cette histoire.
  76. Quand je suis né,
    le climat de la planète semblait stable.
  77. Aujourd'hui,
  78. nous sommes au bord de la catastrophe.
  79. La crise climatique n'est pas
    l'héritage de nos ancêtres.
  80. Elle est l'œuvre d'une seule génération.
  81. La nôtre.
  82. Tout cela peut sembler
    une mauvaise nouvelle.
  83. C'est le cas, elle est vraiment mauvaise.
  84. Mais elle contient aussi, je pense,
  85. quelques bonnes nouvelles,
    du moins relativement parlant.
  86. Ces impacts sont
    d'une ampleur terrifiante.
  87. Mais ils sont aussi, je pense, exaltants.
  88. Parce qu'ils sont
    en fin de compte le reflet
  89. Les effets que nous pourrions avoir
    sur le climat.
  90. Si ces scénarios infernaux se réalisent,
  91. ce sera parce que nous
    les avons fait se produire,
  92. parce que nous avons
    choisi de les faire se produire.
  93. Ce qui signifie que nous pouvons choisir
    que d'autres scénarios se réalisent.
  94. Cela peut sembler trop naïf
  95. et les obstacles politiques
    sont en fait énormes.
  96. Mais c'est un fait :
  97. le moteur du réchauffement
    climatique est l'homme :
  98. la quantité de CO₂ qu'on émet.
  99. Nous avons la main sur ces leviers.
  100. Et nous pouvons écrire l'histoire
    de l'avenir climatique de la planète.
  101. Non seulement nous le pouvons,
    mais nous le faisons.
  102. Puisque l'inaction est une sorte d'action,
  103. nous écrirons cette histoire,
    que cela nous plaise ou non.
  104. Ce n'est pas une histoire
    comme les autres,
  105. nous avons tous l'avenir
    de la planète entre nos mains.
  106. C'est le genre d'histoire qu'on
    ne trouvait que dans la mythologie
  107. et la théologie.
  108. Une seule génération
  109. qui a mis en danger
    l'avenir de l'humanité,
  110. désormais en charge
    d'en assurer un nouveau.
  111. Alors, à quoi
    cela pourrait-il ressembler ?
  112. Des panneaux solaires
    recouvriraient la planète,
  113. où que porte le regard.
  114. Si nous développions
    une meilleure technologie,
  115. nous n'aurions même pas besoin
    de les déployer autant,
  116. car on estime qu'une portion du Sahara
  117. absorbe assez d'énergie solaire pour
    répondre à tous les besoins énergétiques.
  118. Mais il faudrait sans doute
    un nouveau réseau électrique,
  119. qui ne perdrait pas les 2/3 de
    son énergie par dispersion de chaleur,
  120. comme c'est le cas
    aujourd'hui aux États-Unis.
  121. On pourrait peut-être utiliser
    un peu plus d'énergie nucléaire,
  122. même s'il faudrait qu'elle soit
    d'un type entièrement différent,
  123. car l'actuel n'est
    tout simplement pas compétitif
  124. par rapport aux énergies renouvelables
    dont les coûts baissent si rapidement.
  125. On aurait besoin
    d'un nouveau type d'avion,
  126. car je ne pense pas qu'il soit possible
  127. de demander à renoncer
    au transport aérien,
  128. d'autant plus que les pays du Sud sont,
  129. pour la première fois,
    en mesure de se le permettre.
  130. On a besoin d'avions
    qui ne produisent pas de CO₂.
  131. On a besoin d'un
    nouveau type d'agriculture.
  132. On ne peut pas demander aux gens de
    renoncer à la viande et de devenir végans,
  133. mais il faut une nouvelle façon
    pour produire la viande.
  134. Ou peut-être une ancienne,
  135. puisque nous savons déjà que les
    pratiques traditionnelles de pâturage
  136. peuvent transformer les élevages,
  137. actuellement sources de CO₂,
  138. en puits de carbone, qui l'absorbent.
  139. Si vous préférez la technologie,
  140. on peut peut-être produire
    de la viande en laboratoire.
  141. On pourrait nourrir
    le bétail avec des algues,
  142. car cela réduit leurs émissions
    de méthane de 95 ou 99 %.
  143. On devra probablement faire tout cela,
  144. car comme pour chaque pièce de ce puzzle,
  145. le problème est tout simplement
    trop grand et trop compliqué
  146. pour être résolu
    par une seule solution miracle.
  147. Et peu importe le nombre
    de solutions qu'on déploiera,
  148. nous ne pourrons probablement
    pas décarboner à temps.
  149. C'est le calcul terrifiant auquel
    nous sommes confrontés.
  150. Nous ne pourrons pas vaincre
    le changement climatique,
  151. mais seulement vivre avec et le limiter.
  152. On aura probablement aussi besoin
  153. de ce que l'on appelle
    les émissions négatives,
  154. qui retirent également
    du CO₂ de l'atmosphère.
  155. Des milliards de nouveaux arbres,
    peut-être des milliers de milliards.
  156. Et des plantations entières
    de machines à capturer le CO₂.
  157. Peut-être une industrie
    deux à quatre fois plus grande
  158. que les compagnies pétrolières actuelles
  159. pour réparer les dommages qu'elles ont
    causés au cours des dernières décennies.
  160. Nous aurions besoin
    d'un nouveau type d'infrastructure,
  161. construite sur un autre type de ciment,
  162. car aujourd'hui,
    si le ciment était un pays,
  163. il serait le troisième plus
    grand émetteur au monde.
  164. Et la Chine coule tous les
    trois ans autant de ciment
  165. que les États-Unis
    pendant tout le XXe siècle.
  166. Il nous faudra construire des digues
  167. pour protéger les personnes
    vivant sur les côtes,
  168. dont beaucoup sont trop pauvres
    pour les construire.
  169. C'est pourquoi cela signifie la fin d'une
    géopolitique étroitement nationaliste
  170. qui nous permet de définir la souffrance
    de ceux qui vivent ailleurs dans le monde
  171. comme insignifiante,
  172. pour peu qu'on la reconnaisse.
  173. Cet avenir meilleur ne sera pas facile.
  174. Mais les seuls obstacles
    sont d'ordre humain.
  175. Ce n'est peut-être pas très rassurant,
  176. quand on connaît la brutalité
    et de l'indifférence humaines,
  177. mais je vous promets que
    c'est mieux que l'inverse.
  178. La science ne nous empêche pas d'agir,
  179. et la technologie non plus.
  180. Nous avons les outils dont nous avons
    besoin aujourd'hui pour commencer.
  181. Bien sûr, nous les avons aussi
    pour mettre fin à la pauvreté mondiale,
  182. aux maladies épidémiques
  183. et aux violences faites aux femmes.
  184. C'est pourquoi, plus que de nouveaux
    outils, il faut une nouvelle politique,
  185. un moyen de surmonter
    tous ces obstacles humains –
  186. notre culture, notre économie,
  187. nos biais consensuels,
  188. notre désintérêt à prendre au sérieux
    tout ce qui nous fait vraiment peur.
  189. Notre manque d'anticipation.
  190. Notre sens de l'intérêt personnel.
  191. Et l'égoïsme des riches
    et des puissants du monde
  192. qui ont le moins d'intérêt
    à changer quoi que ce soit.
  193. Certes, ils souffriront eux aussi,
  194. mais pas autant que ceux qui ont peu,
  195. qui ont le moins contribué
    au réchauffement
  196. et qui ont le moins bénéficié
  197. de ce qui nous a amenés à cette crise,
  198. mais qui seront les plus touchés
    dans les décennies à venir.
  199. Une nouvelle politique
  200. ferait de la gestion de ce fardeau -
  201. sa localisation et son ampleur -
  202. la priorité absolue de notre époque.
  203. Quoi que nous fassions, le changement
    climatique transformera la vie moderne.
  204. Un certain réchauffement est
    déjà en cours et est inévitable,
  205. ce qui signifie probablement
    que nous allons souffrir.
  206. Et même avec des mesures draconiennes
  207. qui éviteront certains de ces
    scénarios vraiment terrifiants,
  208. cela signifiera vivre sur une
    planète entièrement différente.
  209. Avec une nouvelle politique,
    une nouvelle économie,
  210. un nouveau rapport à la technologie
  211. et un nouveau rapport à la nature –
  212. un tout nouveau monde.
  213. Mais un monde relativement vivable.
  214. Relativement prospère.
  215. Et vert.
  216. Pourquoi ne pas choisir celui-là ?
  217. Je vous remercie.
  218. (Applaudissements)