YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Une proposition ingénieuse pour amplifier la protection maritime

Get Embed Code
35 Languages

Showing Revision 6 created 06/12/2019 by eric vautier.

  1. Ah, les océans terrestres.
  2. Ils sont magnifiques, inspirants, vitaux.
  3. Ils sont également,
    vous le savez probablement,
  4. un peu foutus.
  5. Aux Seychelles, par exemple,

  6. les activités humaines
    et le changement climatique
  7. ont décoloré les coraux.
  8. La surpêche a entraîné
    la chute des stocks halieutiques.
  9. La biodiversité est en péril.
  10. Que pouvons-nous faire ?
  11. Offrir une certaine forme
    de protection, évidemment.
  12. La nature est très résistante.

  13. Quand les zones maritimes sont protégées,
  14. des écosystèmes entiers
    peuvent se rétablir.
  15. Cependant, créer des zones
    maritimes protégées n'est pas facile.
  16. Tout d'abord, le problème
    est de déterminer où protéger.
  17. Ce récif de corail coïncide
    avec une route de pêche internationale,
  18. croise cette écloserie piscicole.
  19. Tout est entrelacé.
  20. La protection maritime
    doit prendre en compte
  21. comment une zone en influence une autre.
  22. Puis il faut que tout le monde s'engage.

  23. Les économies côtières dépendent
    de la pêche et du tourisme.
  24. Si les gens pensent
    ne pas pouvoir travailler,
  25. aucune chance d'obtenir
    l'adhésion nécessaire des locaux
  26. pour que la zone soit efficace.
  27. Les zones maritimes protégées
    doivent être imposées.

  28. Cela signifie que le gouvernement
    doit être s'investir dans le projet.
  29. Un appui symbolique ne suffira pas.
  30. Finalement, la conservation
    nécessite de l'argent.
  31. Beaucoup d'argent.
  32. Les gouvernements des îles
    et des nations côtières
  33. veulent protéger leurs eaux,
  34. mais souvent ces nations
    ont des dettes élevées
  35. et ne peuvent pas
    prioriser la conservation.
  36. Si nous comptons sur de la philanthropie
    pour financer la protection maritime,
  37. nous pourrions avoir une petite zone
    maritime protégée ici et là.
  38. Mais il nous faut plus
    de zones protégées et rapidement
  39. pour que l'effet soit durable.
  40. A quoi ressemble une conservation
    intelligente des océans ?

  41. Comment obtenir l'argent,
    le soutien gouvernemental,
  42. la planification
  43. prenant en compte
    à la fois les économies locales
  44. et les écosystèmes complexes ?
  45. Nous voulons partager avec vous
    une idée audacieuse

  46. de The Nature Conservancy.
  47. Elle cherche à régler tout cela
    en même temps.
  48. Ils ont réalisé que les dettes
    des nations insulaires et côtières
  49. est ce qui leur permettra d'atteindre
    leurs objectifs de conservation.
  50. L'idée de TNC est
    de restructurer cette dette
  51. pour générer les fonds
    et la volonté politique
  52. pour protéger les récifs,
    les mangroves et les lieux de pêche.
  53. Si, par exemple,
    vous refinancez votre maison

  54. pour tirer profit
    d'un meilleur taux d'intérêt,
  55. vous utilisez les économies
    pour isoler vos combles.
  56. C'est ce que les obligations bleues
    pour la conservation font
  57. pour des pays côtiers.
  58. Refinancer la dette,
  59. puis utiliser les économies pour créer
    des zones maritimes protégées.
  60. La restructuration de la dette souveraine
    est plus compliquée que cela,
  61. mais vous comprenez l'idée.
  62. Si les investisseurs placent
    40 millions de dollars,
  63. cela peut déverrouiller
    jusqu'à 1,6 milliard
  64. pour la conservation des océans.
  65. Voici comment nous procédons.

  66. Première étape : négocier l'accord.

  67. Une nation s'engage à protéger
    au moins 30% de ces zones océaniques.
  68. En échange, The Nature Conservancy
    fait venir des investisseurs,
  69. des fonds publics, des organisations
    de développement international
  70. pour restructurer une partie
    de la dette nationale,
  71. menant à des taux d'intérêt moindres
    et plus de délai de remboursement.
  72. Deuxième étape : établir
    un projet maritime.

  73. Simultanément, The Nature Conservancy
    travaille avec des océanographes,
  74. des dirigeants gouvernementaux,
    des acteurs locaux
  75. pour établir un projet
    de conservation détaillé
  76. qui intègre les besoins de l'océan
    et les besoins des gens.
  77. Troisième étape :
    l'activer pour la longévité.

  78. TNC établit un fonds fiduciaire
    pour la conservation
  79. qui est géré indépendamment.
  80. Les économies de la restructuration
    de la dette y vont
  81. pour les nouvelles zones
    maritimes protégées.
  82. Le fonds tient le gouvernement
    pour responsable de ses engagements :
  83. que les obligations bleues
    financent des efforts de protection.
  84. Cela pourrait-il fonctionner ?

  85. Cela a déjà fonctionné.
  86. En 2016, TNC a aidé à créer un projet
    de conservation national aux Seychelles.
  87. TNC a restructuré 22 millions de dollars
    de la dette gouvernementale.
  88. En échange, le gouvernement a accepté
    de protéger 30% de ses zones maritimes.
  89. Les Seychelles sont
    sur la bonne voie pour protéger
  90. 400 000 kilomètres carrés d'océan.
  91. C'est une zone d'environ
    la taille de l'Allemagne.
  92. Les Seychelles protègent
    leurs récifs coralliens,
  93. régénèrent leurs zones de pêche,
  94. améliorent leur résistance
    au changement climatique.
  95. En même temps,
    elles renforcent leur économie.
  96. D'autres gouvernements
    prennent note de cette réussite.

  97. Beaucoup veulent y participer.
  98. Il y a une opportunité
    d'amplifier considérablement cette idée.
  99. Et rapidement.
  100. TNC a identifié 20 autres nations
    où un tel projet devrait être possible.
  101. Mais il lui faut un capital de démarrage.
  102. Et créer des équipes locales
    développant des projets de conservation,
  103. travaillant avec les acteurs,
    structurant les accords.
  104. Avec le soutien nécessaire
    durant les cinq prochaines années,
  105. ils protègeraient quatre millions
    de kilomètres carrés d'océan.
  106. C'est 10 fois l'Allemagne.
  107. Cela augmenterait la surface
    des zones protégées

  108. dans les océans du monde
  109. de 15%, c'est incroyable.
  110. Cela permettrait la régénération
    de vastes étendues de récifs coralliens
  111. et offrirait un refuge sûr
    à d'innombrables espèces.
  112. Cela serait incroyable.
  113. Et ce n'est que le début.
  114. Car il n'y a pas que 20 pays dans le monde
  115. où une telle conversion
    de la dette marcherait.
  116. Il y en a près de 100.
  117. Avec cette approche,
    tout le monde y gagne.

  118. Les gouvernements,
    les citoyens locaux, les donateurs
  119. et surtout, nos océans.
  120. En fait, nous y gagnons tous.
  121. Ah, les océans terrestres...
  122. [The Audacious Project]