Return to Video

Le paranormal plaqué au sol par James Randi.

  • 0:01 - 0:03
    Bonjour.
  • 0:03 - 0:06
    Heureux de voir tant de gens agréables ici
  • 0:06 - 0:08
    et tant de visages souriants.
  • 0:09 - 0:11
    J'ai un recul, une attitude et une approche
  • 0:11 - 0:13
    très particulière
  • 0:13 - 0:15
    du monde réel
  • 0:15 - 0:17
    parce que je suis un illusionniste.
  • 0:17 - 0:20
    En fait je préfère ce terme à celui de magicien,
  • 0:20 - 0:22
    parce que, si j'étais un magicien, ça signifierait
  • 0:22 - 0:24
    que j'utilise des formules et incantations
  • 0:24 - 0:27
    et des gestes bizarres
  • 0:27 - 0:30
    pour accomplir de la vraie magie.
  • 0:30 - 0:32
    Non, je ne fais pas ça; je suis un illusionniste,
  • 0:32 - 0:35
    c'est quelqu'un qui fait semblant
  • 0:35 - 0:38
    d'être un vrai magicien.
  • 0:38 - 0:41
    Alors, comment faisons-nous ce genre de chose ?
  • 0:41 - 0:43
    Nous dépendons du fait
  • 0:43 - 0:45
    que les publics comme vous
  • 0:45 - 0:47
    vont faire des hypothèses.
  • 0:47 - 0:49
    Par exemple, quand je suis monté ici sur scène,
  • 0:49 - 0:51
    et que j'ai pris le microphone sur le pupitre
  • 0:51 - 0:53
    et que je l'ai allumé,
  • 0:53 - 0:55
    vous avez supposé que c'est un microphone, mais non.
  • 0:55 - 0:57
    (Rires)
  • 0:57 - 0:59
    En fait, ceci est quelque chose
  • 0:59 - 1:02
    que la moitié d'entre vous, plus de la moitié, ne connaissent pas.
  • 1:02 - 1:05
    C'est un rasoir à barbe, vous voyez.
  • 1:05 - 1:07
    Et c'est un très mauvais microphone.
  • 1:07 - 1:09
    J'ai essayé plusieurs fois.
  • 1:09 - 1:11
    L'autre hypothèse que vous avez faite --
  • 1:11 - 1:13
    et cette petite leçon sert à montrer
  • 1:13 - 1:15
    que vous faites des hypothèses --
  • 1:15 - 1:17
    pas seulement que vous le pouvez, mais que vous le faites --
  • 1:17 - 1:19
    quand elle vous sont correctement suggérées.
  • 1:19 - 1:21
    Vous croyez que je vous regarde.
  • 1:21 - 1:24
    Faux. Je ne vous regarde pas. Je ne peux pas vous voir.
  • 1:24 - 1:27
    Je sais que vous êtes là, ils me l'ont dit en coulisses, c'est salle comble etc.
  • 1:27 - 1:29
    Je le sais parce que je peux vous entendre,
  • 1:29 - 1:32
    mais je ne vous vois pas parce que normalement je porte des lunettes.
  • 1:32 - 1:34
    Ça, ce ne sont pas des lunettes, ce ne sont que des montures vides,
  • 1:34 - 1:36
    des montures rigoureusement vides.
  • 1:36 - 1:39
    Mais pourquoi un homme mûr apparaitrait-il devant vous
  • 1:39 - 1:41
    portant des montures vides sur le nez ?
  • 1:41 - 1:43
    Pour vous leurrer, mesdames et messieurs,
  • 1:43 - 1:46
    pour vous tromper, vous montrer que vous aussi
  • 1:46 - 1:48
    pouvez faire des hypothèses.
  • 1:48 - 1:50
    N'oubliez jamais ça.
  • 1:50 - 1:52
    Maintenant, je dois faire quelque chose, d'abord mettre de vraies lunettes
  • 1:52 - 1:54
    pour que je puisse vraiment vous voir,
  • 1:54 - 1:57
    ce sera probablement plus agréable, je ne sais pas.
  • 1:57 - 1:59
    Je n'ai pas bien regardé... non, ce n'est pas tellement plus agréable.
  • 1:59 - 2:01
    (Rires)
  • 2:01 - 2:03
    Je dois faire maintenant quelque chose
  • 2:03 - 2:05
    qui parait un peu étrange pour un magicien.
  • 2:05 - 2:07
    Mais je vais prendre des médicaments.
  • 2:07 - 2:09
    Ceci est une bouteille pleine de
  • 2:09 - 2:11
    Calms Forté.
  • 2:11 - 2:13
    Je vais expliquer dans un moment.
  • 2:13 - 2:15
    Ignorez les instructions.
  • 2:15 - 2:17
    C'est ce que le gouvernement doit mettre dedans
  • 2:17 - 2:20
    pour vous embrouiller, j'en suis sur.
  • 2:20 - 2:22
    Je vais en prendre assez. Mmmm.
  • 2:23 - 2:25
    En fait, le tube entier.
  • 2:32 - 2:35
    32 tablettes de Calms Forté.
  • 2:35 - 2:38
    Maintenant que j'ai fait ça -- Je vais expliquer dans un moment --
  • 2:38 - 2:40
    Je dois vous dire que
  • 2:40 - 2:42
    je suis un acteur.
  • 2:42 - 2:45
    Je suis un acteur qui joue une rôle précis.
  • 2:45 - 2:47
    Je joue le rôle d'un magicien,
  • 2:47 - 2:50
    un sorcier, si vous voulez, un vrai sorcier.
  • 2:50 - 2:53
    Si quelqu'un apparaissait sur cette scène devant moi
  • 2:53 - 2:55
    et affirmait être
  • 2:55 - 2:58
    un ancien prince du Danemark nommé Hamlet,
  • 2:58 - 3:00
    vous vous sentiriez insultés
  • 3:00 - 3:02
    et vous auriez raison.
  • 3:02 - 3:04
    Pourquoi quelqu'un imaginerait que vous croiriez
  • 3:04 - 3:06
    quelque chose d'aussi bizarre ?
  • 3:06 - 3:08
    Mais il existe là dehors
  • 3:08 - 3:11
    une très large population
  • 3:11 - 3:13
    de gens qui vont vous dire
  • 3:13 - 3:15
    qu'ils ont des pouvoirs de voyance, magiques,
  • 3:15 - 3:17
    qu'ils peuvent prédire le futur,
  • 3:17 - 3:19
    qu'ils peuvent prendre contact avec les morts.
  • 3:19 - 3:21
    Oh, ils disent aussi,
  • 3:21 - 3:23
    qu'ils vont vous vendre de l'astrologie
  • 3:23 - 3:25
    ou d'autres méthodes de divination.
  • 3:25 - 3:27
    Oh, ils vous vendent ça volontiers. Oui.
  • 3:27 - 3:29
    Et ils disent aussi
  • 3:29 - 3:31
    qu'ils peuvent vous donner des machines à mouvement perpétuel
  • 3:31 - 3:33
    et produire de l'énergie gratuite.
  • 3:33 - 3:35
    Ils prétendent être des voyants,
  • 3:35 - 3:37
    ou avoir un don, ce qu'ils peuvent.
  • 3:37 - 3:40
    Mais une chose qui a fait un grand retour
  • 3:40 - 3:42
    juste récemment,
  • 3:42 - 3:44
    c' est le business de
  • 3:44 - 3:46
    parler avec les morts.
  • 3:47 - 3:49
    Bon, pour mon esprit innocent,
  • 3:49 - 3:52
    "mort" implique
  • 3:52 - 3:55
    incapable de communiquer.
  • 3:55 - 3:57
    Vous serez peut-être d'accord avec moi.
  • 3:57 - 4:00
    Mais ces gens, ils tendent à vous dire
  • 4:00 - 4:02
    que non seulement ils peuvent communiquer avec les morts
  • 4:02 - 4:04
    -- Salut tout le monde --
  • 4:04 - 4:06
    mais qu'ils peuvent aussi entendre les morts
  • 4:06 - 4:09
    et relayer ces informations vers les vivants.
  • 4:09 - 4:11
    Je me demande si c'est vrai.
  • 4:11 - 4:13
    Je ne crois pas, parce que
  • 4:13 - 4:15
    cette sous-culture de gens
  • 4:15 - 4:18
    utilise exactement les mêmes trucs que nous, les magiciens,
  • 4:18 - 4:20
    exactement les mêmes,
  • 4:20 - 4:23
    les mêmes méthodes physiques, les mêmes méthodes psychologiques.
  • 4:23 - 4:26
    Et ils ont efficacement et profondément
  • 4:26 - 4:28
    trompé des millions de personnes autour de la Terre
  • 4:28 - 4:30
    à leur détriment.
  • 4:30 - 4:32
    Ils trompent ces gens.
  • 4:32 - 4:34
    Leur coûtent beaucoup d'argent.
  • 4:34 - 4:36
    Leur causent des angoisses émotionnelles.
  • 4:36 - 4:38
    Des milliards de dollars sont dépensés
  • 4:38 - 4:41
    chaque année, tout autour du globe,
  • 4:41 - 4:43
    chez ces charlatans.
  • 4:43 - 4:45
    Maintenant j'ai deux questions
  • 4:45 - 4:47
    que j'aimerais poser à ces gens
  • 4:47 - 4:49
    si j'avais l'occasion de le faire.
  • 4:49 - 4:52
    Première question : je voudrais leur demander --
  • 4:52 - 4:54
    parce qu'ils les entendent avec leurs oreilles,
  • 4:54 - 4:56
    Ils écoutent les esprits comme ça.
  • 4:56 - 4:59
    Je vais leur demander d'appeler le fantôme de ma grand-mère
  • 4:59 - 5:01
    parce que quand elle est morte, elle avait l'héritage familial
  • 5:01 - 5:03
    et elle l'a caché quelque part. Nous ne savons pas où.
  • 5:03 - 5:06
    Donc nous questionnons Granny : " Ou est le trésor, Granny?"
  • 5:06 - 5:09
    Que dit Granny? Elle dit "Je suis au Ciel, c'est merveilleux.
  • 5:09 - 5:11
    je suis là avec tous mes vieux amis, mes amis décédés,
  • 5:11 - 5:13
    et ma famille,
  • 5:13 - 5:16
    et toutes les poupées de chiens et de chats que j'avais étant petite fille.
  • 5:16 - 5:19
    Et je vous aime, je serai toujours avec vous.
  • 5:19 - 5:21
    Au revoir."
  • 5:21 - 5:23
    Et elle n'a pas répondu à la satanée question.
  • 5:23 - 5:25
    Où est le trésor ?
  • 5:25 - 5:27
    Elle aurait facilement pu dire :
  • 5:27 - 5:29
    "Oh, dans la biliothèque sur la deuxième étagère, derrière l'encyclopédie."
  • 5:29 - 5:32
    Mais elle ne dit pas ça. Non, elle ne le dit pas.
  • 5:32 - 5:35
    Elle ne nous apporte aucune information utile.
  • 5:35 - 5:37
    On a payé beaucoup d'argent pour cette information,
  • 5:37 - 5:39
    mais on ne l'a pas reçue.
  • 5:39 - 5:42
    La seconde question que je voudrais poser est assez simple.
  • 5:42 - 5:44
    Supposez que je leur demande de contacter
  • 5:44 - 5:47
    l'esprit de mon beau-père décédé, par exemple.
  • 5:47 - 5:49
    Pourquoi insistent-ils pour dire --
  • 5:49 - 5:51
    souvenez-vous, ils parlent dans son oreille --
  • 5:51 - 5:55
    pourquoi disent-ils "Mon nom commence par J ou M ?"
  • 5:56 - 5:58
    Est-ce une devinette ?
  • 5:58 - 6:00
    "Questions pour un champion" ? Qu'est-ce que c'est ?
  • 6:00 - 6:03
    Y-a-t-il 20 questions ? Non, c'est plutôt autour de 120 questions.
  • 6:03 - 6:06
    Mais il est cruel, vicieux,
  • 6:07 - 6:10
    sans scrupules --
  • 6:10 - 6:13
    Ça ira, restez assis --
  • 6:13 - 6:15
    le jeu que ces gens jouent.
  • 6:15 - 6:18
    Ils profitent des gens innocents, naïfs,
  • 6:18 - 6:21
    des gens en détresse là dehors.
  • 6:21 - 6:23
    Mais voilà, c'est un procédé
  • 6:23 - 6:26
    appelé "lecture à froid".
  • 6:27 - 6:29
    Il y a un type quelque part,
  • 6:30 - 6:32
    son nom est Van Praagh, James Van Praagh.
  • 6:32 - 6:34
    C'est l'un des fervents pratiquants de ce genre de truc.
  • 6:34 - 6:37
    John Edward, Sylvia Browne
  • 6:37 - 6:40
    et Rosemary Altea l'utilisent aussi.
  • 6:40 - 6:43
    Il y en a des centaines tout autour du monde, mais dans ce pays,
  • 6:43 - 6:45
    James Van Praagh est très gros.
  • 6:45 - 6:47
    Et que fait-il ? Il aime vous dire
  • 6:47 - 6:49
    comment les décédés sont décédés,
  • 6:49 - 6:52
    les gens qui lui parlent à l'oreille, vous voyez.
  • 6:52 - 6:55
    Ce qu'il dit très souvent ressemble à ça; il dit :
  • 6:55 - 6:58
    "Il me dit, il me dit qu'avant de mourir,
  • 6:59 - 7:01
    il a eu de la peine à respirer."
  • 7:01 - 7:03
    Voyons, c'est justement comme ça qu'on meurt.
  • 7:03 - 7:05
    (Rires)
  • 7:05 - 7:07
    Vous arrêtez de respirer, et vous mourez.
  • 7:07 - 7:09
    C'est aussi simple que ça.
  • 7:09 - 7:12
    Et c'est le genre d'information qu'ils vous ramènent ?
  • 7:12 - 7:14
    Je ne crois pas.
  • 7:14 - 7:16
    Ces gens font des devinettes, ils vont dire des choses du genre :
  • 7:16 - 7:18
    "Pourquoi je ressens de l'électricité ?
  • 7:18 - 7:21
    Il me dit 'électricité' ...
  • 7:21 - 7:23
    Est-ce qu'il était électricien ?" Non.
  • 7:23 - 7:25
    "Avait-il un rasoir électrique ?" Non.
  • 7:25 - 7:27
    C'est un jeu de questions exploratoires de ce genre.
  • 7:27 - 7:29
    C'est leur façon de procéder.
  • 7:29 - 7:31
    Maintenant, on nous demande souvent
  • 7:31 - 7:33
    à la Fondation James Randi pour l'Education
  • 7:33 - 7:36
    on m'appelle et on me dit "pourquoi cela vous inquiète tellement, Mr. Randi ?
  • 7:36 - 7:38
    est-ce que n'est pas juste drôle ?"
  • 7:38 - 7:41
    Non, ce n'est pas drôle. C'est une farce cruelle.
  • 7:41 - 7:44
    Ca peut amener un certain réconfort,
  • 7:44 - 7:46
    mais ce réconfort dure
  • 7:46 - 7:48
    seulement 20 minutes environ.
  • 7:48 - 7:50
    Ensuite les gens regardent le miroir et se disent
  • 7:50 - 7:52
    je viens de payer beaucoup d'argent pour cette séance
  • 7:52 - 7:55
    et qu'est-ce qu'elle m'a dit ? "Je t'aime !"
  • 7:55 - 7:57
    Ils disent toujours ça.
  • 7:57 - 7:59
    Ils ne reçoivent aucune information
  • 7:59 - 8:01
    ils n'obtiennent rien de valeur en échange de leur dépense.
  • 8:01 - 8:03
    Sylvia Browne est la grande spécialiste.
  • 8:03 - 8:05
    Nous l'appelons "les serres."
  • 8:05 - 8:07
    Sylvia Browne -- merci --
  • 8:07 - 8:10
    Sylvia Browne est la grande spécialiste
  • 8:10 - 8:12
    de ce domaine en ce moment.
  • 8:12 - 8:15
    Sylvia Browne -- juste pour vous montrer --
  • 8:15 - 8:18
    elle reçoit 700 dollars
  • 8:18 - 8:21
    pour une séance de 20 minutes par téléphone.
  • 8:21 - 8:23
    Elle n'a même pas besoin de venir en personne.
  • 8:23 - 8:25
    Et vous devez attendre jusqu'à deux ans
  • 8:25 - 8:27
    parce que son agenda est plein pour cette durée.
  • 8:27 - 8:29
    Vous payez par carte de crédit ou autrement
  • 8:29 - 8:31
    et ensuite elle vous rappellera
  • 8:31 - 8:33
    à un moment donné dans les deux prochaines années.
  • 8:33 - 8:35
    Vous ne pouvez pas dire si c'est elle : "Hello,c'est Sylvia Browne."
  • 8:35 - 8:37
    C'est elle. Vous le savez immédiatement.
  • 8:39 - 8:42
    A part ça, Montel Williams est un homme intelligent.
  • 8:42 - 8:45
    Nous savons tous qui il est à la télévision.
  • 8:45 - 8:47
    Il est bien élevé, il est malin.
  • 8:47 - 8:49
    Il sait ce que Sylvia Browne fait,
  • 8:49 - 8:51
    mais il s'en fiche complètement.
  • 8:51 - 8:54
    Il n'en a juste rien à faire.
  • 8:55 - 8:58
    Parce que l'important, c'est que les sponsors aiment ça
  • 8:58 - 9:00
    et il va la montrer
  • 9:00 - 9:02
    à la télévision tout le temps pour la pub.
  • 9:02 - 9:05
    Alors, que vous donne Sylvia Browne pour ces 700 dollars ?
  • 9:05 - 9:08
    Elle vous donne les noms de vos anges gardiens, pour commencer.
  • 9:08 - 9:11
    C'est vrai, sans ça, comment pourrions-nous vivre ?
  • 9:11 - 9:14
    Elle vous donne vos noms dans vos vies antérieures,
  • 9:14 - 9:16
    qui vous étiez dans vos vies antérieures.
  • 9:16 - 9:18
    Wow.
  • 9:18 - 9:20
    Il apparait que les femmes
  • 9:20 - 9:22
    qui la consultent
  • 9:22 - 9:25
    étaient toutes des princesses babyloniennes, ou similaire,
  • 9:25 - 9:27
    et les hommes étaient tous des soldats grecs
  • 9:27 - 9:30
    combattant Agamemnon.
  • 9:30 - 9:32
    On ne dit jamais rien à propos
  • 9:32 - 9:34
    d'un cireur de chaussures de 14 ans à Londres,
  • 9:34 - 9:36
    mort de la tuberculose.
  • 9:36 - 9:39
    Il ne vaut visiblement pas la peine de le ramener.
  • 9:39 - 9:42
    Et le truc étrange, cher public, vous l'avez peut-être remarqué aussi,
  • 9:42 - 9:45
    ces gens à la télévision
  • 9:45 - 9:48
    ils ne rappellent jamais personne de l'Enfer.
  • 9:49 - 9:52
    Tout le monde revient du Ciel, jamais de l'Enfer.
  • 9:52 - 9:54
    Si ils appellent n'importe lequel de mes amis,
  • 9:54 - 9:56
    ils ne pourront pas ... Bon, vous voyez l'histoire...
  • 9:56 - 9:58
    (Rires)
  • 9:59 - 10:02
    Mais Sylvia Browne est une exception,
  • 10:02 - 10:04
    une exception en un sens,
  • 10:04 - 10:07
    parce que la Fondation James Randi pour l'Education, ma fondation,
  • 10:07 - 10:10
    offre un prix d'un million de dollars en titres négociables.
  • 10:10 - 10:12
    Gagnés très facilement.
  • 10:12 - 10:14
    Tout ce que vous avez à faire est de prouver n'importe quel
  • 10:14 - 10:16
    événement paranormal, occulte ou surnaturel de n'importe quel type
  • 10:16 - 10:18
    sous des conditions d'observations contrôlées.
  • 10:18 - 10:20
    C'est très simple de gagner le million de dollars.
  • 10:20 - 10:22
    Sylvia browne est une exception car
  • 10:22 - 10:25
    c'est la seule voyante professionnelle
  • 10:25 - 10:27
    dans le monde entier
  • 10:27 - 10:30
    qui a accepté notre défi.
  • 10:30 - 10:33
    Elle l'a fait au Larry King Live Show sur CNN
  • 10:33 - 10:36
    il y a six ans et demi.
  • 10:36 - 10:39
    Et nous n'avons plus eu de nouvelles d'elle depuis. Etrange.
  • 10:39 - 10:42
    Elle a dit d'abord qu'elle ne savait pas comment me contacter.
  • 10:42 - 10:44
    Wow.
  • 10:44 - 10:46
    Une voyante professionnelle qui parle aux morts
  • 10:47 - 10:49
    n'arrive pas à me joindre ?
  • 10:49 - 10:51
    (Rires)
  • 10:51 - 10:53
    Je suis vivant, vous l'avez peut-être remarqué.
  • 10:53 - 10:55
    Bien, même assez bien d'ailleurs.
  • 10:56 - 10:59
    Elle n'a pas pu me joindre. Maintenant elle dit qu'elle ne veut pas
  • 10:59 - 11:02
    me joindre car je suis une personne sans dieu.
  • 11:02 - 11:04
    Raison de plus pour me prendre le million de dollars,
  • 11:04 - 11:06
    ne croyez-vous pas, Sylvia ?
  • 11:06 - 11:09
    Maintenant, ces gens doivent être stoppés, sérieusement.
  • 11:09 - 11:11
    Ils doivent être stoppés parce que c'est une farce cruelle.
  • 11:11 - 11:14
    Nous avons tout le temps des gens qui viennent à la fondation
  • 11:14 - 11:17
    ils sont ruinés financièrement et émotionnellement
  • 11:17 - 11:19
    parce qu'ils ont donné leur argent et leur foi
  • 11:19 - 11:21
    à ces gens.
  • 11:21 - 11:23
    A part ça, j'ai pris quelques pilules avant.
  • 11:23 - 11:25
    je dois vous expliquer.
  • 11:25 - 11:28
    L'homéopathie, voyons ce dont il s'agit.
  • 11:28 - 11:30
    Hmmm. Vous en avez entendu parler.
  • 11:30 - 11:33
    C'est une manière alternative de soigner, n'est ce pas.
  • 11:33 - 11:36
    L'homéopathie consiste ... voilà ce que c'est.
  • 11:36 - 11:39
    C'est le Calms Forté,
  • 11:39 - 11:42
    32 pilules pour dormir. J'ai oublié de vous dire que
  • 11:42 - 11:44
    je viens d'ingérer
  • 11:44 - 11:47
    des pilules pour dormir pendant six jours et demi.
  • 11:47 - 11:49
    (Rires)
  • 11:49 - 11:51
    Six jours et demi, c'est certainement une dose fatale.
  • 11:51 - 11:53
    Et c'est d'ailleurs écrit ici derrière :
  • 11:53 - 11:55
    "En cas d'overdose,
  • 11:55 - 11:57
    contactez votre centre anti-poison immédiatement."
  • 11:57 - 11:59
    et il y a un numéro 0800.
  • 11:59 - 12:01
    Restez assis, ça va aller.
  • 12:01 - 12:03
    Je n'en ai pas besoin
  • 12:03 - 12:05
    parce que j'ai fait cette cascade
  • 12:05 - 12:08
    devant les publics du monde entier
  • 12:08 - 12:10
    pendant les derniers huit ou dix ans,
  • 12:10 - 12:13
    prenant des doses fatales de somnifères homéopathiques.
  • 12:13 - 12:15
    Pourquoi ne me font-ils aucun effet ?
  • 12:15 - 12:17
    (Rires)
  • 12:17 - 12:20
    (Applaudissements)
  • 12:20 - 12:22
    La réponse peut vous surprendre.
  • 12:22 - 12:24
    Qu'est-ce que l'homéopathie ?
  • 12:24 - 12:26
    C'est prendre un médicament qui marche vraiment
  • 12:26 - 12:28
    et le diluer beaucoup
  • 12:28 - 12:30
    jusque bien en dessous de la limite d'Avogadro.
  • 12:30 - 12:32
    En le diluant jusqu'au point
  • 12:32 - 12:35
    où il n'en reste plus.
  • 12:35 - 12:37
    Cher public, ce n'est pas
  • 12:37 - 12:40
    juste une métaphore que je vais vous donner maintenant, c'est vrai.
  • 12:40 - 12:42
    C'est exactement équivalent à prendre
  • 12:42 - 12:46
    une tablette d'aspirine de 325 milligrammes,
  • 12:46 - 12:49
    la lancer au milieu du lac Tahoe,
  • 12:49 - 12:52
    et ensuite brasser, bien sur avec un très gros bâton
  • 12:52 - 12:54
    puis attendre environ deux ans
  • 12:54 - 12:57
    pour que la solution s'homogénéise.
  • 12:57 - 12:59
    Ensuite, quand vous avez un mal de tête,
  • 12:59 - 13:02
    vous prenez une gorgée de cette eau, et voilà ! C'est passé.
  • 13:02 - 13:04
    (Rires)
  • 13:04 - 13:07
    C'est vrai. C'est tout ce qu'est l'homéopathie.
  • 13:07 - 13:10
    Et une autre chose qu'ils prétendent -- vous aller aimer celle-là ---
  • 13:10 - 13:13
    plus le médicament est dilué, ils disent,
  • 13:13 - 13:15
    plus il est puissant.
  • 13:15 - 13:18
    Attendez une minute : nous avons entendu parler d'un gars en Floride,
  • 13:18 - 13:20
    le pauvre gars, il était soigné par l'homéopathie.
  • 13:20 - 13:22
    il est mort d'une overdose.
  • 13:22 - 13:24
    Il avait oublié de prendre sa pilule !
  • 13:24 - 13:26
    (Rires)
  • 13:26 - 13:28
    Réfléchissez, réfléchissez ...
  • 13:30 - 13:33
    C'est une chose ridicule. C'est absolument ridicule.
  • 13:33 - 13:35
    Je ne sais pas ce que vous faisons
  • 13:35 - 13:38
    en croyant toutes ces absurdités depuis toutes ces années.
  • 13:38 - 13:40
    Maintenant, laissez-moi vous dire :
  • 13:40 - 13:42
    la Fondation James Randi pour l'Education
  • 13:42 - 13:44
    agite une vraiment grosse carotte
  • 13:44 - 13:47
    mais je dois dire que le fait que personne
  • 13:47 - 13:49
    n'a accepté notre offre
  • 13:49 - 13:51
    ne veut pas dire que ces pouvoirs n'existent pas.
  • 13:51 - 13:54
    Peut-être, quelque part.
  • 13:54 - 13:57
    Peut-être que ces gens sont juste assez riches.
  • 13:57 - 13:59
    Pour Sylvia Browne, je le crois volontiers.
  • 13:59 - 14:01
    Vous savez, 700 dollars pour une séance de 20 minutes
  • 14:01 - 14:03
    par téléphone,
  • 14:03 - 14:05
    c'est plus que ce que se font les avocats.
  • 14:06 - 14:08
    Je veux dire que c'est un montant fabuleux.
  • 14:08 - 14:11
    Ces gens n'ont peut-être pas besoin d'un million de dollars,
  • 14:11 - 14:13
    mais ne croyez-vous pas qu'ils aimeraient le prendre
  • 14:13 - 14:15
    juste pour me faire paraitre idiot,
  • 14:15 - 14:18
    juste pour éliminer cette personne sans dieu
  • 14:18 - 14:21
    dont Sylvia Browne parle tout le temps ?
  • 14:21 - 14:23
    Je crois qu'il faut faire quelque chose à propos de ça.
  • 14:23 - 14:26
    Nous aimerions vraiment recevoir des suggestions de votre part
  • 14:26 - 14:29
    sur comment contacter les autorités
  • 14:29 - 14:31
    fédérales, d'état et locales
  • 14:31 - 14:33
    pour leur faire faire quelque chose.
  • 14:33 - 14:36
    Si vous savez... je comprends :
  • 14:36 - 14:38
    nous avons vu des gens nous parler, encore aujourd'hui
  • 14:38 - 14:40
    de l'épidémie de SIDA
  • 14:40 - 14:42
    d'enfants mourant de faim dans le monde
  • 14:42 - 14:45
    et de l'eau impure dont des gens souffrent.
  • 14:45 - 14:47
    C'est très important,
  • 14:47 - 14:49
    vraiment important pour nous.
  • 14:49 - 14:52
    Et nous devons faire quelque chose à propos de ces problèmes.
  • 14:52 - 14:54
    Mais en même temps ...
  • 14:54 - 14:56
    Comme disait Arthur C. Clarke, vous savez
  • 14:56 - 14:58
    "le pourrissement de l'esprit humain"
  • 14:58 - 15:00
    Le business de la croyance au paranormal et à l'occulte
  • 15:00 - 15:02
    et au supernaturel,
  • 15:02 - 15:04
    tout ce non-sens total,
  • 15:04 - 15:06
    cette pensée médiévale,
  • 15:06 - 15:08
    je crois que quelque chose doit être fait à ce sujet,
  • 15:08 - 15:10
    et tout repose sur l'éducation.
  • 15:10 - 15:12
    Principalement, ce sont les média
  • 15:12 - 15:14
    qui doivent être blâmés pour cette situation.
  • 15:14 - 15:16
    Ils promeuvent sans honte
  • 15:16 - 15:18
    toutes ces absurdités de toutes sortes
  • 15:18 - 15:21
    parce que ça plait au sponsors.
  • 15:22 - 15:24
    C'est la ligne du bilan, la ligne des dollars.
  • 15:24 - 15:26
    C'est ça qu'ils visent.
  • 15:26 - 15:28
    Nous devons faire quelque chose à propos de ça.
  • 15:28 - 15:30
    Je voudrais recevoir vos suggestions,
  • 15:30 - 15:32
    je voudrais que vous veniez
  • 15:32 - 15:35
    visiter notre page web.
  • 15:35 - 15:38
    C'est www.randi.org
  • 15:38 - 15:40
    Allez là bas et regardez nos archives,
  • 15:40 - 15:42
    et vous allez commencer à comprendre beaucoup plus
  • 15:42 - 15:44
    sur ce dont j'ai parlé aujourd'hui.
  • 15:44 - 15:46
    Vous verrez les fichiers que nous avons.
  • 15:46 - 15:48
    Il n'y a rien de tel que de s'assoir dans cette bibliothèque
  • 15:48 - 15:50
    et y voir apparaitre une famille
  • 15:50 - 15:53
    qui dit que leur Maman a dilapidé toute leur fortune familiale.
  • 15:53 - 15:55
    Elle a liquidé les comptes d'épargne,
  • 15:55 - 15:58
    vendu les actions.
  • 15:58 - 16:00
    C'est si triste à entendre
  • 16:00 - 16:03
    et ça ne les a pas aidés du tout,
  • 16:03 - 16:05
    n'a résolu aucun de leurs problèmes.
  • 16:05 - 16:07
    Oui, ça pourrait être un pourrissement de l'esprit américain
  • 16:07 - 16:10
    et des esprits tout autour du monde
  • 16:10 - 16:13
    si nous ne commençons pas à réfléchir sérieusement à ça.
  • 16:14 - 16:16
    Donc nous avons offert cette carotte,
  • 16:16 - 16:18
    comme je l'ai dit, nous avons agité cette carotte.
  • 16:18 - 16:20
    Nous attendons que les voyants viennent et s'y accrochent.
  • 16:20 - 16:22
    Oh, on en reçoit plein,
  • 16:22 - 16:24
    des centaines nous approchent chaque année.
  • 16:24 - 16:26
    Ce sont vos sourciers et autres
  • 16:26 - 16:28
    qui pensent qu'ils peuvent aussi parler aux morts,
  • 16:28 - 16:30
    mais ce sont des amateurs. Ils ne savent pas comment évaluer
  • 16:30 - 16:33
    leurs propres soi-disant pouvoirs.
  • 16:33 - 16:35
    Les professionnels ne viennent jamais à nous,
  • 16:35 - 16:37
    sauf dans le cas de Sylvia Browne
  • 16:37 - 16:39
    dont je vous ai parlé il y a un instant.
  • 16:40 - 16:43
    Elle a accepté, et puis s'est rétractée.
  • 16:43 - 16:46
    Mesdames et messieurs,
  • 16:46 - 16:49
    je suis James Randi,
  • 16:49 - 16:52
    et j'attends.
  • 16:52 - 16:54
    Merci !
  • 16:54 - 16:57
    (Applaudissements)
Title:
Le paranormal plaqué au sol par James Randi.
Speaker:
James Randi
Description:

Le fameux sceptique James Randi prend une dose fatale de somnifères homéopathiques sur scène pour lancer un réquisitoire incendiaire de 18 minutes contre les croyances irrationnelles. Il lance un défi aux "médiums" du monde entier : prouvez que ce que vous faites est réel, et je vous donne un million de dollars. Personne n'a encore remporté le défi.

more » « less
Video Language:
English
Team:
TED
Project:
TEDTalks
Duration:
16:59
Philippe Guglielmetti added a translation

French subtitles

Revisions