YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Après des années de sommeil, l'univers se réveille

Get Embed Code
24 Languages

Showing Revision 11 created 01/15/2020 by eric vautier.

  1. Je suis heureux de pouvoir vous parler
    à travers ce dispositif high-tech.
  2. De tous les hommes ayant jamais vécu,
  3. la majorité écrasante aurait trouvé
    ce que nous faisons là
  4. incompréhensible, inconcevable.
  5. Puisque pendant des milliers de siècles,

  6. durant la sombre période
    précédant la révolution scientifique
  7. et le siècle des Lumières,
  8. les individus avaient peu d'attentes
  9. concernant leur vie,
    et celle de leurs descendants...
  10. En général, ils ne s'attendaient
  11. à rien de bien nouveau
    ou significativement meilleur.
  12. Ce pessimisme figure
    de façon notoire dans la Bible,
  13. dans l'un des rares passages
    attribués à un auteur.
  14. Cet auteur s'appelle Qohelet,
    c'est un type énigmatique.
  15. Il a écrit :
    « Ce qui a été est ce qui sera,
  16. et ce qui a été fait
    est ce qui sera fait ;
  17. il n'y a rien de nouveau sous le soleil.
  18. Y a-t-il quelque chose dont il est dit :
    Regardez, c'est nouveau ?
  19. Non, ça a déjà été fait
    dans les temps passés. »
  20. Qohelet décrivait un monde sans nouveauté.

  21. J'entends par là ce qui serait
    nouveau du point de vue de Qohelet ;
  22. pas simplement quelque chose
    qui aurait changé,
  23. mais un changement significatif
    qui aurait un impact durable
  24. dont les gens diraient
  25. « Regardez, c'est nouveau »
  26. et si possible, positif.
  27. Les changements purement aléatoires
    ne constituent pas une nouveauté.
  28. Héraclite disait bien « nul homme ne peut
    descendre deux fois dans le même fleuve,
  29. car ce n'est plus le même fleuve,
    et plus le même homme. »
  30. Mais si la rivière change aléatoirement
  31. c'est en fait la même rivière.
  32. En revanche,

  33. si une idée dans un esprit
    atteint d'autres esprits
  34. et change des vies
    pendant des générations,
  35. c'est une nouveauté.
  36. La vie humaine sans nouveauté
  37. est une vie sans créativité, sans progrès.
  38. C'est une société figée,
    une situation à somme nulle.
  39. Ceci était l'enfer où vivait Qohelet.
  40. Comme pour tout le monde
    jusqu'à il y a quelques siècles,
  41. c'était un enfer car pour l'Homme,
  42. la souffrance est intimement
    liée à la fixité des choses.
  43. Parce que la fixité n'est pas juste
    source de frustration.
  44. Toutes les sources de souffrance,
  45. famines, pandémies, astéroïdes en approche
  46. ou la guerre et l'esclavage,
    font souffrir les gens
  47. jusqu'à ce qu'on ait le savoir nécessaire
    pour éviter que ça ne se reproduise.
  48. Une anecdote dans la « Servitude Humaine »
    de Somerset Maugham

  49. parle d'un vieux sage
  50. qui résumait l'histoire entière
    de l'humanité en :
  51. « Il est né,
  52. il a souffert et il est mort. »
  53. Et ça se poursuit avec :
  54. « La vie est insignifiante et la mort
    sans conséquence. »
  55. En effet, la majorité écrasante
    des gens ayant jamais vécu
  56. menait une vie de dur labeur
    et de souffrance
  57. avant de mourir jeune et dans l'agonie.
  58. Oui, pour la plupart des générations,
  59. rien n'avait de conséquence
    pour les générations suivantes.
  60. Et malgré tout, quand les peuples anciens
    expliquaient leur situation,

  61. ils le faisaient généralement
    avec emphase et grandiloquence.
  62. Ce qui s'est avéré être la bonne façon
    de faire les choses
  63. même si leurs explications et mythes
  64. étaient en grande partie faux.
  65. Certains ont essayé d'expliquer
  66. la morosité et monotonie de leur monde
  67. comme la conséquence d'une guerre cosmique
    sans fin entre le bien et le mal
  68. dans laquelle l'humanité aurait été
    le champ de bataille.
  69. Ça expliquait pourquoi leur vie
    était emplie de souffrance,
  70. et pourquoi aucun progrès n'avait eu lieu.
  71. Mais ce n'était pas vrai.
  72. Chose étonnante,

  73. leurs souffrances et conflits
  74. étaient seulement dus leur manière
    de réfléchir.
  75. Se satisfaire d'un dogme
    et d'histoires trop parfaites,
  76. Plutôt que de les critiquer
  77. et d'essayer de trouver un meilleur moyen
    d'expliquer le monde et leur condition.
  78. La physique du 20e siècle
    a apporté de meilleures explications,
  79. mais encore en termes de guerre cosmique.
  80. Cette fois, les combattants se nommaient
    ordre, chaos, ou encore entropie.
  81. Cette histoire permet
    d'espérer en l'avenir.
  82. Mais d'un autre côté,
  83. c'est encore plus sombre
    que les mythes antiques,
  84. car la victoire du méchant, l'entropie,
  85. est courue d'avance,
  86. alors que les lois de la thermodynamique
    ont rendu impossible toute nouveauté,
  87. car le monde va « mourir de chaud ».
  88. Un affrontement a actuellement lieu
    dans cette guerre,

  89. entre la durabilité, qui est l'ordre,
  90. et le gaspillage, qui est le chaos --
  91. voici l'interprétation actuelle
    du bien et du mal,
  92. à laquelle on ajoute souvent
    que les humains sont le mal
  93. et que ce n'est pas la peine d'essayer.
  94. Or, récemment,
  95. une autre guerre cosmique
    semble avoir lieu
  96. entre la gravité, qui conduit
    à l'effondrement de l'univers,
  97. et l'énergie noire,
    qui achève de le détruire.
  98. Alors cette fois-ci,
  99. qu'importe laquelle de ces forces
    remporte cette guerre cosmique,
  100. nous sommes perdants.
  101. Dans tous ces comptes-rendus pessimistes
    sur la condition humaine,

  102. il y a une part de vérité,
  103. mais en tant que prophéties,
  104. ils sont tous erronés,
    et tous pour la même raison.
  105. Aucun ne décrit les humains
    tels qu'ils sont réellement.
  106. Selon Jacob Bronowski,
  107. « L'homme est plus qu'une silhouette
    dans le paysage --
  108. il le façonne. »
  109. Autrement dit,
  110. les humains ne sont pas les marionnettes
    des forces cosmiques,
  111. celles-ci sont à notre service.
  112. Je vais m'attarder sur ce sujet
  113. mais d'abord, qu'est-ce qui crée
    de la nouveauté ?
  114. Eh bien, le début de l'univers, c'est sûr.
  115. Le big bang, il y a près de
    14 milliards d'années,

  116. a créé l'espace, le temps et l'énergie,
  117. tout ce qui est physique.
  118. Et immédiatement après,
  119. ce que j'appelle
    « la première ère de nouveauté »,
  120. avec le premier atome, la première étoile,
  121. le premier trou noir,
  122. la première galaxie.
  123. Et puis, à un moment,
  124. la nouveauté a disparu de l'univers.
  125. Il y a 12 ou 13 milliards
    d'années peut-être,
  126. et jusqu'à maintenant,
  127. il n'y a pas eu de nouvelle sorte
    d'objet astronomique.
  128. Il y a seulement eu ce que j'appelle
    la grande monotonie.
  129. Ainsi, sans le faire exprès,
    Qohelet avait encore plus raison
  130. à propos de l'univers par-delà le soleil
  131. que sur celui sous le soleil.
  132. Tant que la grande monotonie durera,
  133. ce qui nous a toujours entourés
  134. continuera à le faire.
  135. Et rien de ce qui nous entoure
  136. ne pourra jamais être appelé « nouveau ».
  137. Cependant,

  138. à un moment ou un autre
    de la grande monotonie,
  139. s'est produit un événement --
    sans importance à l'époque,
  140. et même des milliards d'années plus tard,
  141. il n'a eu aucune conséquence
    au-delà de sa planète --
  142. et pourtant un jour, il pourrait
    amener des changements cosmiques.
  143. Cet événement, c'est l'origine de la vie :
  144. la création des premières connaissances
    en génétique,
  145. l'encodage des adaptations biologiques,
  146. l'encodage de la nouveauté.
  147. La surface de la Terre a ainsi
    complétement été transformée.
  148. Les gènes dans l'ADN
    des organismes unicellulaires
  149. ont mis de l'oxygène dans l'air,
  150. extrait du CO2,
  151. mis de la craie et du fer dans le sol.
  152. Il n'y a pas un mètre cube à la surface
    terrestre ou à quelque profondeur
  153. qui n'ait pas été affecté par ces gènes.
  154. La Terre est devenue,
    à défaut d'une nouveauté cosmique,
  155. certainement une curiosité.
  156. Mais par exemple, en dehors de la Terre,

  157. on a trouvé bien moins
    de composants chimiques.
  158. Il y en aurait plus là
    où la vie n'existe pas,
  159. mais sur Terre,
  160. l'évolution est à la source de
    milliards de composants chimiques
  161. ainsi que des plantes, des animaux,
  162. et enfin, chez un quelconque
    de nos ancêtres,
  163. le savoir explicatif.
  164. Et c'est la première fois, apparemment.
  165. Le savoir explicatif est l'adaptation
    qui définit notre espèce.
  166. Il est différent du savoir non explicatif

  167. par l'ADN, par exemple,
  168. en étant universel.
  169. Ainsi, tout ce qui peut se comprendre,
  170. peut se comprendre
    grâce au savoir explicatif.
  171. De plus, tout processus physique
  172. peut se contrôler grâce à ce savoir,
  173. seulement limité par
    les lois de la physique.
  174. Et donc, le savoir explicatif
  175. a aussi commencé à transformer
    la surface de la Terre.
  176. Et bientôt, la Terre sera
    le seul objet connu dans l'univers
  177. qui se déplace pour éviter les astéroïdes
    au lieu de les attirer.
  178. Qohelet a été naturellement
    induit en erreur
  179. par la lenteur affligeante
    du progrès à son époque.

  180. La nouveauté au cours d'une vie humaine
    était encore trop rare, trop graduelle,
  181. pour qu'on la remarque en une génération.
  182. Et dans la biosphère,
  183. c'était plus lent encore.
  184. Mais les deux existaient.
  185. Alors pourquoi y a-t-il une telle
    monotonie dans l'univers en général,

  186. et comment notre planète
    rejette-t-elle cette tendance ?
  187. Eh bien, l'univers dans son ensemble
    est relativement simple.
  188. Les étoiles sont tellement simples
  189. que l'on peut prédire leur comportement
    des milliards d'années en avance,
  190. et expliquer leur formation
    des milliards d'années plus tôt.
  191. Pourquoi l'univers est-il si simple ?
  192. Tout simplement parce que des éléments
    gros, massifs et puissants
  193. influencent de manière importante
    les plus petits, mais pas l'inverse.
  194. J'appelle cela la règle hiérarchique.
  195. Par exemple, lorsqu'une comète
    entre en collision avec le Soleil,
  196. le Soleil continue
    comme si de rien n'était,
  197. mais la comète, elle, est vaporisée.
  198. Pour la même raison,
  199. les gros éléments ne sont pas tant
    influencés par leurs petits composants,
  200. c'est-à-dire, par les détails.
  201. Ce qui signifie que leur comportement
  202. est généralement simple.
  203. Et puisque rien de vraiment nouveau
    ne peut arriver à des éléments
  204. qui restent simples,
  205. la règle hiérarchique,
    avec cette simplicité généralisée,
  206. a engendré la grande monotonie.
  207. Mais il y a toujours de l'espoir.
  208. La règle hiérarchique n'est pas
    une loi de la nature.
  209. Elle a simplement survécu
    dans l'univers par hasard,
  210. sauf ici.
  211. Dans notre biosphère, les objets
    de taille moléculaire, les gènes,

  212. contrôlent des ressources
    largement disproportionnées.
  213. Les premiers gènes de photosynthèse,
  214. à l'origine de leur propre prolifération,
  215. puis de la transformation
    de la surface de la planète,
  216. ont violé ou renversé de manière
    hallucinante la règle hiérarchique,
  217. par un facteur incroyable
    de 10 puissance 40.
  218. Le savoir explicatif peut être
    bien plus puissant
  219. à cause de l'universalité
  220. et créé plus rapidement.
  221. Lorsque la connaissance humaine aura
    atteint un facteur de 10 puissance 40,
  222. elle aura plus ou moins le contrôle
    de la galaxie tout entière
  223. et cherchera au-delà.
  224. Alors les êtres humains,

  225. et tout autre créateur explicatif
    qui pourrait exister,
  226. sont les derniers agents
    de nouveauté pour l'univers.
  227. Nous sommes la raison et les moyens
  228. qui permettent à la nouveauté,
    à la créativité, à la connaissance
  229. et au progrès d'avoir des effets
    objectifs et physiques à grande échelle.
  230. Du point de vue des humains,
  231. la seule alternative à l'enfer sur terre
    représenté par les sociétés statiques
  232. est l'émergence ininterrompue
    de nouvelles idées,
  233. de nouveaux comportements
    et types d'objets.
  234. Ce robot sera bientôt obsolète
  235. à cause de nouvelles connaissances
    explicatives et du progrès.
  236. Mais d'un point de vue cosmique,

  237. le savoir explicatif est la Némésis
    de la règle hiérarchique.
  238. Il détruit la grande monotonie.
  239. C'est donc le créateur
    de la prochaine ère cosmologique,
  240. l'Anthropocène.
  241. Si l'on peut parler d'une guerre cosmique,
  242. ce n'est pas celle qui est décrite
    dans les histoires pessimistes.
  243. C'est une guerre entre monotonie
    et nouveauté,
  244. entre l'état statique et la créativité.
  245. Et dans cette guerre,
  246. notre camp ne perdra pas.
  247. Notre capacité unique à créer
    à créer des connaissances explicatives
  248. pourra nous permettre de gagner.
  249. Merci.

  250. (Applaudissements)