YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Et si bien manger devenait amusant ? | Karelle FERNETTE | TEDxPointeaPitre

Get Embed Code
3 Languages

Showing Revision 19 created 07/17/2019 by Hélène Vernet.

  1. Aimez-vous bien manger ?

  2. C'est quoi pour vous bien manger ?

  3. Pour moi, c'est le plaisir des papilles,
  4. c'est prendre soin de ma santé,
    c'est avoir de l'énergie,
  5. c'est aussi la convivialité,
  6. si possible.
  7. Mais c'est aussi une contrainte.
  8. Ça demande du temps.
  9. Ça peut aussi demander un budget.
  10. Souvenons-nous que pendant des siècles,
    bien manger était manger à sa faim.
  11. Et ça existe encore, malheureusement.
  12. Maintenant, dans les pays industriels,
  13. les magasins proposent plein de produits
    prêts à consommer,
  14. et il y a aussi
    la restauration collective.
  15. C'est pratique quand on est pressé.
  16. D'ailleurs, j'en profite
    pour vous demander :
  17. savez-vous à combien nous avons
    le droit de friture par semaine ?
  18. Je vous aide : une, trois ou cinq ?
  19. Beaucoup sont étonnés d'apprendre,
    surtout les jeunes,
  20. qu'on ne doit pas consommer
    plus d'une friture par semaine,
  21. pas plus d'une friture par semaine.
  22. Bien manger, remplir son ventre,
    est devenu facile,
  23. mais avec quoi ?
  24. Alors, maintenant on
    nous propose plein de régimes.
  25. On sait que les régimes
    ne fonctionnent pas
  26. sur le long terme.
  27. Qui dit régime, dit frustration,
  28. donc impossible sur le long terme.
  29. Qui dit régime peut dire
    alimentation déséquilibrée,
  30. donc dangereux sur le long terme.
  31. Il y a aussi les professionnels
    de la santé
  32. qui vous accompagnent
    pour changer vos habitudes de vie
  33. et vos habitudes alimentaires.
  34. Et,
  35. il y a
  36. Internet.
  37. Internet nous apporte plein, plein,
    plein, plein, plein d'informations :
  38. le microbiote, l'acido-basique, le gluten
  39. et bien d'autres.
  40. Là aussi, si l'alimentation
    est déséquilibrée,
  41. ça peut être dangereux sur le long terme,
    même si au départ on se sent mieux.
  42. Est-ce parce que j'ai choisi
    une nouvelle alimentation
  43. ou parce que j'ai enlevé
    plein de produits industriels ?
  44. J'ai moi-même été
    ce qu'on nomme en anglais
  45. une « healthy ».
  46. « Healthy » veut dire
  47. « prendre soin de sa santé
    au quotidien et par l'alimentation ».
  48. Mon entourage, qui s'inquiétait pour moi
  49. parce que je le faisais peut-être
    un petit peu à l'excès,
  50. a fait des recherches
    et dans le domaine médical,

  51. ça a un nom : « orthorexie »,
  52. l'obsession de manger sain.
  53. Moi, ce que j'ai aimé
    dans cette alimentation,
  54. c'est que j'ai découvert
    plein d'aliments :
  55. une multitude de noix, de pois,
  56. une multitude de racines,
  57. les patates douces certes, mais aussi
    le kamanioc, les topinambours...
  58. des boissons, le kéfir.
  59. Je continue à les faire découvrir
    à mon entourage.
  60. D'ailleurs, j'observe que l'offre
    dans les magasins a changé,
  61. certainement à la demande
    de la population.
  62. Serait-ce notre pouvoir
    de « consom'acteur »
  63. qui est à l'oeuvre ?
  64. D'ailleurs, les recommandations
    nationales évoluent aussi.
  65. Vous connaissez Manger-Bouger,
    « Cinq fruits et légumes » ?
  66. C'est le plan national nutrition-santé.
  67. Dans les nouvelles
    recommandations 2017-2021,
  68. on nous recommande de consommer
    une poignée de fruits à coque,
  69. de noix, amandes, sans sel
    évidemment, par jour.
  70. On nous recommande aussi de mettre
    au moins deux fois par semaine :
  71. des légumes secs, des pois, des haricots.
  72. A ce sujet,
  73. savez-vous qu'il faut les faire tremper
    toute une nuit dans de l'eau froide,
  74. jeter l'eau, avant de les mettre à cuire ?
  75. C'est pour enlever l'acide
    phytique, un anti-nutriment.
  76. On nous recommande aussi de diminuer
  77. notre consommation
    de viande rouge et de poisson.
  78. Et les recommandations
    au niveau des produits laitiers
  79. sont passées de trois-quatre... à deux.
  80. Les recommandations nationales évoluent.
  81. L'approche auprès du patient évolue aussi.
  82. Il y a quatre ans,
  83. je me suis formée à l'éducation
    thérapeutique du patient.
  84. Cette approche, ça a transformé ma vie.
  85. Dans cette approche, on part
    du patient, de son point de vue,
  86. de ce qui le motive.
  87. On est conscient des étapes du changement.
  88. C'est la roue de Prochaska.
  89. Il peut être en « pré-contemplation »
    il ne se sent pas concerné.
  90. Il peut être en « réflexion »,
    en « décision »,
  91. en « action », il est en train de faire,
  92. ou en « maintien ».
  93. Lorsqu'il est dans la période de maintien,
  94. qu'il est en action
    et qu'il continue l'action,
  95. il y a deux issues :
  96. soit le patient effectue cette nouvelle
    alimentation au quotidien,
  97. et c'est la réussite,
  98. soit c'est l'échec.
  99. L'échec fait partie de cet accompagnement.
  100. Pour moi, c'était très difficile.
  101. C'était très difficile
  102. de voir que des personnes
    qui voulaient changer
  103. leur habitude de vie n'y n'arrivaient pas.
  104. C'était aussi pour moi très difficile
    de me rendre compte
  105. que certaines personnes
    ne se sentaient pas concernées.
  106. Il était très difficile
    de se rendre compte
  107. que des personnes
    trouvaient cela contraignant
  108. et se détruisaient la santé
    en mangeant n'importe comment.
  109. Que pouvais-je faire de plus ?
  110. Que pouvais-je faire de plus ?
  111. Alors, j'en ai parlé à mes amis.
  112. J'en ai parlé aux associations
    que je fréquente.
  113. Et j'en ai parlé au FabLab de Jarry.
  114. Vous connaissez les FabLab ?
  115. Pour ceux qui ne connaissent pas,
  116. les FabLab sont présents
    partout dans le monde.
  117. C'est un lieu d'échange
    où il y a du matériel mis en commun,
  118. et surtout où des personnes
    mettent en commun
  119. leurs compétences et leurs idées
    au service de projets,
  120. sur la base du volontariat, bien sûr.
  121. Et imaginez-vous, un maquettiste,
    un graphiste du FabLab
  122. accroche sur mon idée :
  123. rendre un message diététique
  124. simple et ludique,
  125. pour qu'apprendre
    à bien manger soit amusant.
  126. Et on travaille sur mon premier projet :
  127. un « serious game », comme ils disent.
  128. Je vous explique.
  129. Vous avez un jeu de cartes,
    vous pouvez l'emmener partout,
  130. et vous avez une mission par jour.
  131. La mission est exprimée
    dans des mots simples,
  132. accessibles à tous
    et avec un peu d'humour.
  133. On essaie d'effectuer cette mission.
  134. Est-ce que pour vous,
    c'était naturel, plaisant,
  135. difficile ou horrible ?
  136. Alors, une mission par jour,
    on avance pas à pas.
  137. Une mission par jour, si je le souhaite,
  138. pas forcément tous les jours.
  139. Cette mission, si vous l'acceptez,
  140. hmm, non, pas celle-ci, pas celle-ci...
  141. Celle-là !
  142. « Ne pas grignoter entre les repas ».
  143. Celle-ci, je l'adore !
  144. Il suffit, lorsqu'on amène
    quelque chose à sa bouche,
  145. de penser à compter le nombre de bouchées,
  146. et instantanément,
  147. notre fonctionnement change,
    notre attitude change,
  148. c'est magique !
  149. Donc, pas à pas, on change
    nos habitudes en s'amusant,
  150. parce que trouver son alimentation,
  151. le « bien manger » qui nous correspond,
  152. lorsqu'on sait s'organiser,
    lorsqu'on a plaisir à ce que l'on mange,
  153. et lorsqu'on garde la convivialité,
  154. on a tout à y gagner !
  155. La santé, le souffle,
  156. le bien-être, le moral,
  157. on a tout à y gagner.
  158. Hmm, tout ?
  159. Peut-être pas tout,
    peut-être pas les kilos !
  160. Ne serait-ce pas de notre responsabilité
  161. que de choisir le meilleur
    pour notre santé,
  162. pour nos enfants, pour notre île,
  163. pour notre planète ?
  164. Alors, c'est quoi pour vous bien manger ?
  165. Moi, j'ai choisi.
  166. [Applaudissements]