YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Les lunes de Mars expliquées -- Phobos & Deimos

Get Embed Code
17 Languages

Showing Revision 9 created 02/29/2016 by Couac.

  1. Les lunes de Mars expliquées
  2. Mars possède deux lunes, Phobos et Deimos.
  3. Elles sont vraiment minuscules. À quel point ?
  4. Comparées à Mars ou à la Lune,
  5. plutôt minuscules.
  6. Bien que "minuscule" soit relatif.
  7. Leurs surfaces se rapprochent des plus petits pays sur Terre,
  8. comme le Luxembourg ou Malte.
  9. Bien que Phobos et Deimos ne soient pas des poids plume,
  10. en réalité, leur attraction gravitationelle n'est même pas assez forte
  11. pour qu'elles aient une forme sphérique.
  12. Du coup, elle ressemblent plus à des patates géantes qu'à des lunes.
  13. La théorie la plus populaire sur leur origine
  14. est qu'elles faisaient autrefois partie de la ceinture d'astéroïdes,
  15. jusqu'à ce que l'énorme gravité de Jupiter les pousse hors de la ceinture,
  16. ce qui fait que Mars a pu les attraper.
  17. Phobos orbite autour de Mars à une distance moyenne de 9400 km
    et met 7h39 pour faire un tour.
  18. Elle est sur une orbite de collisions, ce qui fait
    qu'elle se rapproche de Mars de 2 mètres par an.
  19. D'ici 50 à 100 millions d'années, elle se retrouvera déchiquetée par la gravité de Mars
  20. et transformée en de magnifiques anneaux,
  21. ou s'écrasera sur Mars.
  22. L'énergie relâchée par la collision tuerait tout sur la petite planète.
  23. Donc s'il y a des humains sur Mars d'ici là,
    ils devront construire des abris vraiment solides.
  24. La plus petite Deimos, au contraire, s'éloigne peu à peu de Mars.
  25. Un jour, elle partira au loin dans l'espace
    et laissera une planète rouge seule derrière elle.
  26. Donc, d'ici un petit million d'années, Mars se retrouvera sans lune et toute seule.
  27. À moins qu'elle attrape à nouveau un autre astéroïde.
  28. Sous-titres réalisés grâce à la communauté d'Amara.org, par Alexandre Guion.