YouTube

Got a YouTube account?

New: enable viewer-created translations and captions on your YouTube channel!

French subtitles

← Titre : Le président Obama s'adresse au 112ième congrès lors de son discours sur l'Etat de l'Union

On Tuesday, January 25, 2011, President Obama addressed the 112th Congress in his second State of the Union speech. He focused on jobs, education, and the deficit for most of the speech, saving foreign policy for the end.

Get Embed Code
20 Languages

Subtitles translated from English Showing Revision 15 created 02/01/2011 by Loïc Grobol.

  1. Merci...Merci beaucoup...Merci beaucoup....Merci beaucoup....Merci.

  2. Veuillez vous asseoir s'il vous plait. Merci.
  3. M. le Président de la Chambre des représentants, M. le vice-président. Membres du Congrès, invités distingués, mes chers compatriotes:
  4. Ce soir je veux commencer par féliciter les hommes et les femmes du 112ème Congrès
  5. ainsi que le nouveau président de la Chambre des représentants, John Boehner. Alors que nous marquons cette occasion,
  6. nous sommes aussi attentifs à la chaise vide dans cette Chambre,
  7. et nous prions pour la santé de notre collègue et amie Gabby Giffords.
  8. Ce n'est pas un secret que ceux d'entre nous qui sont présents ce soir ont eu leur lot de différences pendant les deux dernières années.
  9. Les débats étaient controversés. Nous avons lutté avec intensité pour nos convictions.
  10. Et c'est une bonne chose, c'est ce qu'une démocratie solide demande.
  11. C'est ce qui nous distingue en tant que nation.
  12. Mais il y a un raison pour laquelle la tragédie à Tucson nous a tous arrêté.
  13. Parmi tout le bruit et les passions et la rancœur de notre débat public,
  14. Tucson nous a rappelé que, peu importe qui nous sommes ou d'où nous venons,
  15. chacun de nous fait parti de quelque chose plus grand --
  16. quelque chose plus importante qu'un parti ou une préférence politique.
  17. Nous faisons partie de la Famille Américaine.
  18. Nous croyons que dans un pays où on trouve chaque race, chaque foi et chaque point de vue,
  19. nous sommes toujours liés comme un seul peuple; que nous partageons des espoirs communs et des valeurs communes;
  20. que les rêves d'une petite fille à Tuscon ne sont pas si différents de ceux de nos propres enfants,
  21. et qu'ils méritent tous la chance d'être réalisés.
  22. Cela aussi nous distingue en tant que nation.
  23. Maintenant, simplement de reconnaître ce fait, en soi, ne va pas inaugurer une nouvelle ère de coopération.
  24. Ce qui résultera de ce moment ne dépend que de nous.
  25. Ce qui résultera de ce moment ne sera pas determiné par si on peut s'asseoir ensemble ce soir,
  26. mais par si nous pouvons travailler ensemble demain.
  27. Je crois que nous pouvons. Je crois que nous devons.
  28. C'est ce qu'attendent les gens qui nous ont envoyés ici.
  29. Avec leurs votes, ils ont déterminé que la gouvernance sera maintenant une responsabilité partagée entre deux partis.
  30. C'est seulement avec le soutien des Démocrates et des Républicains que des nouvelles lois pourront être passées.
  31. Nous avancerons ensemble, ou pas du tout
  32. car les défis que nous devons surmonter sont plus larges qu'un parti, plus important que la politique.
  33. Ce qui est en jeu n'est pas qui gagne dans la prochaine élection - après tout, nous venons juste d'en avoir une.
  34. Ce qui est en jeu est si de nouveaux emplois et de nouvelles industries vont émerger dans ce pays, ou autre part.
  35. C'est si la diligence et l'industrie de notre peuple seront récompensées.
  36. C'est si nous maintenons le leadership qui à fait de l'Amérique
  37. non seulement un endroit sur une carte, mais un phare lumineux dans le monde.
  38. Nous sommes sur le point de progresser. Deux ans après la pire récession que la plupart de nous aient connu,
  39. la bourse à fait un retour triomphal. Les profits dans monde des affaires ont augmenté. L'économie a recommencé a croître.
  40. Mais nous n'avons jamais mesuré le progrès en n'utilisant que cela comme référence.
  41. Nous mesurons le progrès par le succès de notre peuple.
  42. Par les emplois qu'ils peuvent trouver, et la qualité de vie que ces emplois offrent.
  43. Par les opportunités disponibles aux propriétaires de petites entreprises qui rêvent de transformer une bonne idée en une entreprise prospère.
  44. Par les opportunités pour une meilleure vie que nous transmettons à nos enfants.
  45. C'est cela le le projet que le peuple américain veux que nous travaillions là-dessus. Ensemble.
  46. Cela, nous l'avons fait en décembre.
  47. Grâce aux réductions aux impôts que nous avons passées, les chèques de règlement des Américains sont un peu plus gros aujourd'hui.
  48. Chaque entreprise peut amortir le total de tout nouveau investissement qu'il entreprend cette année.
  49. Ces mesures, prises par les Démocrates et les Républicains, vont faire croître l'économie
  50. et ajouter aux plus d'un million d'emplois crées l'an dernier dans le secteur privé.
  51. Mais nous avons plus de travail à faire.
  52. Les mesures que nous avons prises au cours des deux dernières années ont peut-être stoppées cette récession
  53. mais pour vaincre le futur, nous aurons à faire des défis qui ont des décennies pour se développer.
  54. Plusieurs personnes à l'écoute ce soir peuvent probablement se souvenir d'une époque où trouver une bonne job voulait dire
  55. se présenter à une usine environnante ou à un magasin dans le centre-ville.
  56. On n'avait pas toujours besoin d'un diplôme et la compétition était limitée à vos voisins.
  57. Si vous travailiez fort, il était presque garantie que vous aurez un emplois à vie,
  58. avec un salaire décent, des avantages sociaux raisonnables et, occasionnellement, une promotion.
  59. Peut-être que vous aurez même l'honneur de voir vos enfants travailler pour la même compagnie.
  60. Ce monde a changé.
  61. Et pour plusieurs, ce changement a été douloureux.
  62. Je l'ai à travers les fenêtre fermées d'usine autrefois en expansion,
  63. et dans les magasins vide de rues principales qui étaient si actives dans le passé.
  64. Je l'ai entendu dans les complaintes d'Américains qui ont vu
  65. leur salaires rétrécir ou leur emploies disparaître.
  66. De hommes et femmes fiers qui ont l'impression que les règles du jeu ont été changées en plein milieu de la partie.
  67. Ils ont raison. Les règles du jeu ont changé.
  68. En une seule génération, des technologies révolutionnaires ont changé notre mode de vie et notre façon de travailler.
  69. Des aciéries qui autrefois avaient besoin de mille employés peuvent maintenant accomplir la même tache avec cent.
  70. Aujourd'hui, souvent la condition requise pour établir une entreprise est une connexion Internet.
  71. Pendant ce temps, des pays comme la Chine et l'Inde réalisent que, avec quelques changement,
  72. ils peuvent, eux aussi, être compétitif dans ce nouveau monde.
  73. Et donc, ils ont commencé à éduquer leurs enfants plus tôt et plus longtemps,
  74. avec une emphase plus grande sur la science et les mathématiques.
  75. Ils investissent en recherche et dans les nouvelles technologies.
  76. Tout récemment, la Chine est devenu hôte du plus grand centre de recherche sur l'énergie solaire
  77. et de l'ordinateur le plus rapide au monde.
  78. Donc, oui, le monde a changé. La compétition est réelle.
  79. Mais ceci ne devrait pas nous démotivé. Ceci devrait être vu comme un défi.
  80. Souvenez vous que, malgré tous les durs coups que nous avons subits au cour des dernières années,
  81. malgré tous les pessimistes qui prédisaient notre déclin,
  82. l'Amérique est toujours l'économie la plus imposante et prospère au monde.
  83. Aucun travailleurs ne sont plus productifs que les nôtres. Aucun pays n'a plus d'entreprises couronnées de succès
  84. ou ne certifie plus de brevets à leur inventeurs et leur entrepreneurs.
  85. Nous sommes hôte aux meilleurs collège et université au monde,
  86. où plus d'étudiants y vont étudier que n'importe quel autre endroit sur Terre.
  87. De plus, nous sommes la première nation à être fondé au nom d'une idée.:
  88. que chacun de nous mérite la chance de choisir notre destiné.
  89. C'est pour cela que, pour des centaines d'années, des pionniers et des immigrants ont tout risqué pour venir ici.
  90. C'est pourquoi nos étudiants mémorisent des équations mais aussi
  91. répondent à des questions comme « Que penses-tu de cette idée?
  92. Que changerais-tu à ce monde? Que veux-tu faire lorsque tu seras plus grand? »
  93. Le futur nous appartient. Mais, pour y arriver, on ne peut pas rester immobile.
  94. Comme Robert Kennedy nous a déjà dit, « Le futur n'est pas un cadeau. C'est un accomplissement. »
  95. Soutenir le Rêve Americain ne s'est jamais fait par la passivité.
  96. Cela a demandé à chaque génération de faire des sacrifies, de lutter, et de répondre aux demandes d'un nouvel âge.
  97. C'est à présent à notre tour. Nous savons ce qu'il faut faire pour obtenir les emplois et les industries de notre temps.
  98. Nous devons mieux innover, mieux éduquer, et mieux construire que le reste du monde.
  99. Nous devons faire de l'Amérique le meilleur endroit sur Terre pour faire des affaires.
  100. Nous devons prendre la responsabilité de notre déficit, et reformer notre gouvernement.
  101. C'est ainsi que notre peuple prospérera. C'est ainsi que nous remporterons l'avenir.
  102. Et ce soir, j'aimerais parler de comment nous y arriverons.
  103. La première étape pour remporter l'avenir est d'encourager l'innovation américaine.
  104. Personne ici ne peut prédire avec certitude quelle sera la prochaine grande industrie,
  105. ou d'où viendront les nouveaux emplois.
  106. Il y a trente ans, nous ne pouvions pas savoir qu'une chose appelée Internet allait mener à une révolution économique.
  107. Ce que nous pouvons faire - ce que l'Amérique fait mieux que quiconque -
  108. c'est déclencher la créativité et l'imagination de notre peuple.
  109. Nous sommes la nation qui a mis des voitures sur les routes et des ordinateurs dans les bureaux;
  110. la nation de Edison et des frères Wright; de Google et de Facebook.
  111. En Amérique, l'innovation ne fait pas que changer nos vies. Elle nous fait gagner notre vie.
  112. Notre système d'entreprise libre est ce qui mène l'innovation.
  113. Mais parce que ce n'est pas toujours profitables pour les sociétés d'investir dans des recherches de base,
  114. à travers l'histoire notre gouvernement a fourni aux scientifiques avant-garde
  115. et aux inventeurs le support dont ils avaient besoin. C'est ce qui a planté les graines d'Internet.
  116. C'est ce qui a rendu possible des choses comme les puces pour ordinateur et les GPS.
  117. Pensez à tous les emplois - de la fabrication à la vente - qui sont arrivés grâce à ces découvertes.
  118. Il y a un demi-siècle, quand les Soviétiques nous ont battu pour l'espace en lançant un satellite appelé Sputnik,
  119. nous ne savions pas que nous allions les battre pour la Lune. La science n'était pas encore là. La NASA n'existait pas.
  120. Mais après avoir investi dans la recherche et l'éducation, nous n'avons pas fait que surpasser les Soviétiques;
  121. nous avons lancé une vague d'innovation qui a créé de nouvelles industries et des millions de nouveaux emplois.
  122. Il s'agit là de l'instant Sputnik de notre génération.
  123. Il y a deux ans, j'ai dit que nous devions atteindre un niveau de recherche et de développement
  124. que nous n'avions pas atteint depuis l'apogée de la Course à l'Espace.
  125. Dans quelques semaines, je mettrai en place un budget au Congrès qui nous permettra d'atteindre ce but.
  126. Nous investirons dans la recherche biomédicale, les technologies de l'information, et en particulier les technologies des énergies propres -
  127. un investissement qui renforcer notre sécurité, protégera notre planète,
  128. et créera de nombreux emplois pour notre peuple.
  129. Déjà, nous voyons les promesses de l'énergie renouvelable.
  130. Robert et Gary Allen sont des frères qui gèrent une petite entreprise de pose de toiture dans le Michigan.
  131. Après le 11 septembre, leurs meilleurs couvreurs se sont proposés pour réparer le Pentagone.
  132. Mais la moitié de leurs usines n'ont pas été utilisées, et ils ont été beaucoup affectés par la récession.
  133. Aujourd'hui, grâce à prêt du gouvernement,
  134. cet espace vide est utilisé pour produire des plaques solaires vendues à travers tout le pays.
  135. Comme l'a dit Robert, « Nous nous sommes réinventés ».
  136. C'est ce que les Américains ont fait ces deux cents dernières années : nous réinventer.
  137. Et pour créer d'autres réussites comme celles des frères Allen, nous avons commencer à réinventer notre politique d'énergie.
  138. Nous ne faisons pas que donner de l'argent. Nous mettons en place un défi.
  139. Nous disons aux scientifiques et ingénieurs américains que s'ils assemblent des équipes
  140. des plus grands esprits dans leur domaine, et se concentrent sur les plus grands problèmes de l'énergie propre,
  141. nous financerons le Programme Apollo de notre temps.
  142. À l'Institue de Technologie de Californie,
  143. est développé un moyen de transformer la lumière du soleil et l'eau en essence pour nos voitures.
  144. Au Laboratoire National de Oak Ridge,
  145. des supercalculateurs sont utilisés pour obtenir beaucoup plus de puissances de nos centrales nucléaires.
  146. Avec plus de recherches et de motivation, nous pouvons casser notre dépendance au pétrole grâce aux bio-carburants,
  147. et devenir le premier pays à avoir un million de véhicules électriques sur la route d'ici 2015.
  148. Nous devons supporter cette innovation.
  149. Et pour aider à la payer,
  150. je demande au Congrès d'éliminer les millions de dollars des contribuables que nous donnons aux entreprises de pétrole.
  151. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ils s'en sortent très bien seuls.
  152. Alors plutôt que de financer l'énergie d'hier, investissons dans celle de demain.
  153. Bien sûr, les avancées dans l'énergie propre n'amèneront des emplois que si
  154. les entreprises savent qu'il y a un marché pour ce qu'elles vendent.
  155. Ce soir, je vous invite à me rejoindre afin de mettre en place un nouveau but :
  156. d'ici 2035, 80% de l'électricité de l'Amérique viendra de sources d'énergie propres.
  157. Certains veulent de l'éolien et du solaire. D'autres veulent du nucléaire, du charbon propre et du gaz naturel.
  158. Pour atteindre ce but, nous aurons besoin de tous -
  159. et j'encourage vivement les Démocrates et les Républicains à travailler ensemble pour rendre cela possible.
  160. Maintenir notre avancée dans la recherche et la technologie est crucial pour le succès de l'Amérique.
  161. Mais si nous voulons remporter l'avenir - si nous volons que l'innovation crée des emploies en Amérique et non à l'étranger -
  162. alors nous devons également gagner la course pour éduquer nos enfants.
  163. Pensez-y. D'ici les dix prochaines années, près de la moitié des nouveaux emplois
  164. nécessitera un niveau d'étude qui dépassera celui d'un diplôme de lycée.
  165. Et pourtant, un quart de nos étudiants ne terminent même pas le lycée.
  166. La qualité de l'éducation des mathématiques et des sciences est en retrait derrière de nombreuses nations.
  167. L'Amérique a chuté à la neuvième place dans la proportion de jeunes gens avec un diplôme de lycée.
  168. La question qui se pose est donc de savoir si nous tous - en tant que citoyens, et en tant que parents -
  169. sommes prêts à faire ce qu'il faut pour que chaque enfant est une chance de réussir.
  170. Cette responsabilité ne commence pas dans nos salles de classe, mais dans nos maisons et nos communautés.
  171. C'est la famille qui instille l'amour de l'apprentissage à un enfant.
  172. Seuls les parents peuvent s'assurer que la télévision est éteinte et que les devoirs sont faits.
  173. Nous devons apprendre à nos enfants qu'il n'y a pas que les gagnants du Super Bowl qui doivent être acclamés,
  174. mais aussi le gagnant de l'exposition scientifique;
  175. que le succès n'est pas fonction de la célébrité ou des relations, mais vient grâce au travail et à la discipline.
  176. Nos écoles partagent ces responsabilités.
  177. Quand un enfant entre dans une salle de classe, celle-ci devrait être un endroit de hautes attentes et de hautes performances.
  178. Mais beaucoup d'écoles ne parviennent pas à ce niveau.
  179. C'est pourquoi au lieu de financer un système qui ne fonctionne pas,
  180. nous avons lancé une compétition appelée la Course pour le Sommet.
  181. Aux cinquante états, nous avons dit,
  182. « Si vous nous montrez les projets les plus innovants pour améliorer la qualités des enseignements et les réalisations des étudiants, nous vous montrerons l'argent. »
  183. La Course pour le Sommet est la réforme la plus significative de nos écoles publiques de cette génération.
  184. Pour moins d'un pourcent de ce que nous dépensons en éducation chaque année, cela a amené 40 états à
  185. augmenter leurs standards pour l'éducation et l'apprentissage.
  186. Ces standards ont été développés, non pas par Washington,
  187. mais par des gouverneurs républicains et démocrates à travers le pays. Et la Course vers le Sommet devrait
  188. être l'approche que nous suivrons cette année alors que nous remplaçons l'acte No Child Left Behind avec une loi
  189. qui sera plus flexible et concentrée sur ce qu'il y a de meilleur pour nos enfants.
  190. Vous voyez, nous savons ce qui est possible pour nos enfants quand une réforme n'est pas juste un mandat venant d'en haut
  191. mais le travail des professeurs et des principaux locaux; des conseils d'écoles et des communautés
  192. Prenons par exemple l'école Bruce Randolph a Denver.
  193. Il y a trois ans, elle était considérée comme une des pires écoles du Colorado; située sur le territoires de deux gangs rivaux.
  194. Mais en mai dernier, 97% des élèves ont reçu leur diplômes.
  195. La plupart seront les premiers dans leur famille à aller à l'université.
  196. Et après la première année de la transformation de l'école,
  197. la principale ayant rendu tout cela possible a essuyé ses larmes lorsqu'un étudiant a dit
  198. « Merci, Mme. Waters, de nous avoir montré que nous sommes intelligents et qu'on pouvait y arriver. »
  199. Voilà ce qu'une bonne école peut faire, et nous voulons de bonnes écoles à travers tout le pays.
  200. N'oublions pas de plus qu'après les parents,
  201. l'élément le plus influent sur le succès d'un enfant vient de l'homme ou de la femme en face de la classe.
  202. En Corée du Sud, les professeurs sont appelés des "entrepreneurs de la nation".
  203. Ici en Amérique, il est temps que nous traitions les gens qui éduquent nos enfants avec le même niveau de respect.
  204. Nous voulons récompenser les bons professeurs et arrêter de chercher des excuses aux mauvais.
  205. Et dans les dix prochains années, avec tant de Baby Boomers prenant leur retraite des salles de classes,
  206. nous voulons préparer 100 000 nouveaux professeurs en science, technologie, ingénierie et en mathématiques.
  207. D'ailleurs, à toute jeune personne qui écoute ce soir, réfléchissant sur ses choix de carrière :
  208. Si vous voulez faire une différence dans la vie de notre nation;
  209. Si vous voulez faire une différence dans la vie d'un enfant - devenez enseignant. Votre pays a besoin de vous.
  210. Bien sûr, la course à l'éducation ne se termine pas avec un diplôme de lycée.
  211. Pour pouvoir rivaliser, les longues études doivent être à la portée de chaque Américain.
  212. C'est pourquoi nous avons arrêté les subventions venant de contribuables pour les banques,
  213. et utilisé ces économies pour rendre les universités abordables pour des millions d'étudiants.
  214. Et cette année, je demande au Congrès d'aller plus loin, et de rendre permanent notre crédit sur les frais de scolarité -
  215. de 10 000$ pour quatre ans d'université.
  216. Parce que les gens doivent pouvoir s'entrainer pour de nouveaux emplois et carrières dans l'économie toujours en mouvement d'aujourd'hui,
  217. nous revitalisons également les universités communautaires d'Amérique.
  218. Le mois dernier, j'ai vu la promesses de ces écoles à Forsyth Tech en Californie du Nord.
  219. Beaucoup des étudiants là-bas travaillent auparavant dans les usines alentours qui ont depuis quitté la ville.
  220. Une mère de deux enfants, une femme du nom de Katyho Proctor
  221. a travaillé dans l'industrie du mobilier depuis ses 18 ans.
  222. Et elle m'a dit qu'elle étudiant pour son diplôme en biotechnologie maintenant, à 55 ans,
  223. pas seulement parce que les emplois liés au mobilier sont partis,
  224. mais parce qu'elle veut inspirer ses enfants à suivre leurs rêves eux aussi.
  225. Comme l'a dit Kathy, « J'espère que cela leur apprendra à ne jamais laisser tomber ».
  226. Si nous suivons cette voie - si nous élevons nos attentes pour chaque enfant,
  227. en leur donnant la plus grande chance possible d'avoir une éducation,
  228. du jour où ils sont nés jusqu'à leur dernier emploi -
  229. nous attendrons le but que j'ai donné il y a deux ans : d'ici la fin de la décennie,
  230. l'Amérique aura une nouvelle fois la plus grande proportion de diplômées d'universités dans le monde.
  231. Un dernier point sur l'éducation.
  232. Aujourd'hui, il y a des centaines de milliers d'étudiants d'exceller dans nos écoles qui ne sont pas citoyens
  233. Certains sont enfants de travailleurs sans-papiers et ne sont pas responsable des actions de leurs parents.
  234. Ils ont grandi en tant qu'américains, ont prêté serment sur notre drapeau
  235. et vivent pourtant constamment menacés d'expulsion.
  236. D'autres viennent de l'étranger, pour étudier dans nos écoles et dans nos universités.
  237. Mais aussitôt leurs diplômes obtenus, nous les renvoyons chez eux, d'où ils nous feront concurrence. Tout cela est absurde.
  238. En vérité, je pense sincèrement que nous devrions régler une fois pour toute le problème de l'immigration clandestine.
  239. Je suis prêt à travailler avec les Républicains et les Démocrates pour protéger nos frontières,
  240. faire respecter nos lois et contacter les millions de travailleurs clandestins qui vivent cachés parmi nous.
  241. Je sais que les pourparlers seront longs et difficiles. Mais dès ce soir, mettons nous d'accord pour faire cet effort.
  242. Et cessons d'expulser des jeunes gens talentueux et responsables, qui pourraient peupler nos laboratoires,
  243. créer de nouvelles industries et contribuer à l'enrichissement de ce pays.
  244. La troisième étape pour réussir notre futur est la restructuration de l'Amérique.
  245. Pour attirer de nouvelles industries, nous avons besoin des moyens les plus rapides et fiables pour faire circuler les personnes,
  246. les ressources et les informations -- des trains à grande vitesse jusqu'à l'internet à grande.
  247. Nos infrastructures ont été les meilleures, mais nous avons perdu notre domination.
  248. Les foyers Sud-Coréens ont maintenant de meilleurs accès à Internet que nous.
  249. Les pays d'Europe et la Russie investissent plus que nous dans leurs routes et dans leurs chemins de fer.
  250. La Chine construit des trains plus plus rapides et des aéroports plus modernes.
  251. et il sera plus difficile parce que nous nous disputerons de tout,
  252. La coûte. Les détails. La lettre de chaque loi.
  253. Bien sûr, quelques pays n'ont pas ce problème.
  254. qui dit que c'est un endroit où on peut réussir si on essayer.
  255. qui dit que c'est un pays où tout est possible.
  256. N'importe qui vous êtes. N'importe d'où vous êtes venu.
  257. Ce rêve est pourquoi je peux rester debout ici devant vous ce soir.
  258. Ce rêve est pourquoi un fils des ouvriers peut rester debout derrière moi.
  259. Ce rêve est pourquoi quelqu'un qui a commencé en balayant les planchers du bar de son père à Cincinnati
  260. peut présider comme Président de la Chambre de répresentants dans le meilleur pays de la Terre
  261. Ce rêve - Ce rêve américain - est ce qui a poussé les frères Allen
  262. à reinventer leur entreprise de couverture pour un nouvel époque.
  263. C'est ce qui a poussé ces étudiants à Forsyth Tech à apprendre une nouvelle technique et à se diriger vers l'avenir.
  264. et ce rêve est l'histoire du proprietaire d'une petite entreprise qui s'appelle Brandon Fisher
  265. Brandon a fondé une entreprise à Berlin, Pennsylvanie qui specialise en un nouveau type de technologie de perçage.
  266. Un jour, l'été dernier. Il a vu les nouvelles que, autour du monde.
  267. trente-trois hommes étaient attrapés dand une mine Chiléene, et personne ne savait pas comment les sauver,
  268. mais Brandon a pensé que son entreprise peut aider.
  269. et il a dessiné un sauvetage qui on a appellé Plan B
  270. Ses employés ont travaillé 24 heures sur 24 pour fabriquer les matériels nécessaires de perçage
  271. et Brandon est parti pour le Chile.
  272. Avec des autres, il a commencé à percer un trou de deux mille pieds dans la terre,
  273. Il travaille trois ou quatre jours à la fois sans sommeil.
  274. Trente-sept jours plus tard, le plan B a réussi et les mineurs étaient libérés.
  275. Mais parce qu'il n'a pas voulu toute l'attention, Brandon n'était pas là quand les mineurs sont sortis.
  276. Il est déjà rentré chez lui, pour travailler à son nouveau projet.
  277. Plus tard, un de ces employés a dit du sauvetage,
  278. "Nous avons prouvé que Center Rock est une petite entreprise, mais nous faisons de grandes choses."
  279. Nous faisons de grandes choses.
  280. Des jours plus tôn de notre fondation. Les Etats-Unis est l'histoire des gens ordinaires qui ont le courage à rêver.
  281. C'est comment nous gagnons l'avenir.
  282. Nous sommes un pays qui dit, "Peut-être je n'ai pas beaucoup d'argent, mais j'ai cette grande idée pour une nouvelle entreprise.
  283. Peut-être que je ne viens pas d'une famille des diplômés, mais je serai le premier à achever mon diplôme.
  284. Peut-être que je ne connais pas ces gens qui ont des ennuis, mais je pense que je peux les aider, et il est nécessaire que j'essaie.
  285. Je ne suis pas certain comment nous atteindrons ce meilleur endroit au delà de l'horizon, mais nous y arriverons.
  286. Je sais que nous y arriverons. Nous faisons de grandes choses.
  287. L'idée des Etats-Unis dure. Notre destin reste notre choix,
  288. et ce soir plus que deux siècles plus tard, c'est à cause de nos gens que notre avenir est plein d'espoir.
  289. Notre voyage continue et l'état de notre union est fort
  290. Merci. Dieu vous bénit, et Dieu bénit les Etats-Unis d'Amérique