French subtitles

← Comment se remettre d'un épuisement activiste

Get Embed Code
32 Languages

Showing Revision 4 created 05/03/2019 by eric vautier.

  1. Durant l'été 2017,
  2. une femme a été assassinée
    par son conjoint à Sofia.
  3. La femme, appelons-la « V »,
  4. a été battue pendant plus de 50 minutes
  5. avant de mourir.
  6. Le matin suivant,
  7. ses voisins ont dit à la presse
    qu'ils ont entendu ses cris
  8. mais ils ne sont pas intervenus.
  9. En Bulgarie et dans beaucoup
    d'autres sociétés,
  10. la violence domestique est généralement
    vue comme étant du domaine privé.
  11. Les voisins, cependant, réagissent vite
    à n'importe quel autre type de bruit.
  12. Nous voulions exposer
    et changer cette absurdité.

  13. Alors nous avons conçu une expérience.
  14. Nous avons loué un appartement
    juste en dessous de celui de V
  15. pour une nuit.
  16. Et à 22 heures,
  17. Maksim, l'artiste de notre groupe,
  18. s'est assis devant la batterie
    que nous avions assemblée dans le salon
  19. et a commencé à jouer.
  20. Dix secondes.
  21. Trente secondes.
  22. Cinquante secondes.
  23. Une minute.
  24. Une lumière s'est allumée dans le couloir.
  25. Une minute et 20 secondes.
  26. Un homme se tenait à la porte,
    hésitant à sonner.
  27. Une minute et 52 secondes.
  28. La sonnette a retenti,
  29. une sonnette qui aurait pu sauver une vie.
  30. « Battement. » est notre projet
    explorant le silence assourdissant

  31. autour de la violence domestique.
  32. Nous avons filmé l'expérience
    et elle est immédiatement devenue virale.
  33. Notre campagne a amplifié
    la voix des survivantes
  34. qui ont partagé
    de telles histoires en ligne.
  35. Elle a armé les voisins
    de conseils spécifiques
  36. et beaucoup se sont engagés à agir.
  37. Dans un pays où, toutes les deux semaines,
  38. le sol étreint en silence
    le corps d'une femme
  39. assassinée par un partenaire
    ou par un parent,
  40. nous avons fait du bruit
  41. et nous avons été entendus.
  42. Je suis une activiste

  43. passionnée par l'innovation
    en termes de droits de l'Homme.
  44. Je dirige une organisation mondiale
  45. pour des solutions créatives
    socialement engagées.
  46. Dans mon travail,
    je réfléchis à comment faire
  47. pour que cela importe aux gens
    et qu'ils agissent.
  48. Je suis ici pour vous dire
  49. que des actes créatifs
    peuvent sauver le monde,
  50. des actes créatifs et des jeux.
  51. Je sais qu'il est bizarre de parler de jeu
  52. et de droits de l'Homme
    dans la même phrase,
  53. mais voici pourquoi cela est important.
  54. Nous craignons de plus en plus
    de ne pas pouvoir gagner ce combat.
  55. Les campagnes sont mornes,
  56. les messages sombrent,
  57. les gens craquent.
  58. De nombreuses études,
  59. dont une récente publiée
    par l'université de Columbia,
  60. montrent que l'épuisement et la dépression
    sont répandus chez les activistes.
  61. Il y a quelques années,
    je me suis retrouvée surmenée.
  62. Dans un monde avec une infinité
    de voies pour aller de l'avant,
  63. j'avais l'impression d'en être
    à mon dernier panneau stop.
  64. Qu'est-ce qui fait fondre
    la peur, la grisaille ou la morosité ?

  65. Les jeux.
  66. Sur cette scène, le psychiatre
    et chercheur spécialiste du jeu,
  67. Dr Stuart Brown,
  68. a dit que rien n'illuminait
    le cerveau comme le jeu
  69. et que le contraire du jeu
    n'était pas le travail,
  70. mais la dépression.
  71. Pour me sortir de mon épuisement,
  72. j'ai décidé de transformer mon activisme
    en ce que j'appelle « jeutivisme ».
  73. (Rires)

  74. Quand nous jouons,
    les autres veulent se joindre à nous.

  75. Aujourd'hui, mon terrain de jeu
    est plein d'artistes,
  76. de technologistes et de scientifiques.
  77. Nous fusionnons ces disciplines
    dans une collaboration radicale.
  78. Ensemble, nous cherchons
  79. de nouvelles façons
    de dynamiser l'activisme.
  80. Nos résultats ne sont pas
    censés être ludiques,
  81. mais notre méthode l'est.
  82. Pour nous, le jeu
    est un acte de résistance.
  83. Par exemple, « Battement. »,
    le projet dont j'ai parlé plus tôt,
  84. est un concept développé par un batteur
    et un ingénieur logiciel
  85. qui ne se connaissaient pas
    deux jours avant de présenter cette idée.
  86. « Battement. » est le premier vainqueur
    dans notre série de labo
  87. où nous apparions des artistes
    et des technologistes
  88. pour travailler sur les droits de l'Homme.
  89. D'autres concepts gagnants
    incluent une pâtisserie éphémère
  90. qui instruit au sujet de l'infox
  91. grâce à des cupcakes magnifiques
    mais au goût affreux --
  92. (Rires)

  93. ou le jeu de société qui vous met
    dans la peau d'un dictateur

  94. pour que vous appréhendiez l'éventail
    des outils et tactiques d'oppression.
  95. Nous avons réalisé notre premier labo
    pour tester l'idée,

  96. pour voir où sont ses failles
    et si nous pouvions l'améliorer.
  97. Aujourd'hui, nous aimons
    tellement le format
  98. que nous l'avons mis en ligne
  99. pour que tout le monde
    puisse l'implémenter.
  100. Je ne peux pas exagérer l'importance
    des expériences dans l'activisme.
  101. Nous ne pouvons gagner
    que si nous n'avons pas peur de perdre.
  102. Quand nous jouons, nous apprenons.

  103. Une étude récente publiée
    par l'université de Stanford
  104. sur la science de ce qui fait
    que cela importe aux gens
  105. confirme à nouveau
    ce que nous entendons depuis des années :
  106. les opinions changent,
    non pas grâce à plus d'informations,
  107. mais grâce à des expériences
    induisant de l'empathie.
  108. En apprenant de la science et de l'art,
  109. nous avons vu que nous pouvions parler
  110. de conflit armé mondial
    grâce à des ampoules,
  111. résoudre l'inégalité raciale
    aux États-Unis
  112. grâce à des cartes postales
  113. ou nous attaquer au fait qu'il n'y ait
    même pas un monument de femme à Sofia
  114. en inondant la ville de tels monuments
  115. et, avec tous ces autres travaux,
  116. susciter du dialogue,
    de la compréhension et une action directe.
  117. Parfois, quand je parle
    de prendre des risques,

  118. d'essayer et d'échouer
  119. dans le contexte des droits de l'Homme,
  120. je me retrouve
    face à des sourcils froncés,
  121. des sourcils qui disent
    que c'est irresponsable
  122. ou insensible.
  123. Les gens méprennent souvent le jeu
    pour de la négligence.
  124. Ce n'est pas le cas.
  125. Le jeu ne fait pas que renforcer l'armée
    ou faire jaillir de meilleures idées.
  126. En temps d'injustice douloureuse,
  127. le jeu amène la légèreté nécessaire
    à ce que nous puissions respirer.
  128. Quand nous jouons, nous vivons.
  129. J'ai grandi à une époque

  130. où tout jeu était interdit.
  131. La vie de ma famille a été pulvérisée
    par la dictature communiste.
  132. Pour ma tante, mon grand-père, mon père,
  133. nous avons toujours organisé
    deux fois des funérailles :
  134. une fois pour leur corps,
  135. mais, des années auparavant,
  136. une fois pour leurs rêves.
  137. Certains de mes plus grands rêves
    sont des cauchemars.
  138. J'ai un cauchemar où un jour,
    tout le passé sera oublié
  139. et les nouveaux vêtements goutteront
    du sang des erreurs passées.
  140. J'ai un cauchemar
  141. où un jour, les phares
    de notre humanité s'effondreront,
  142. rongés par les vagues acides de la haine.
  143. Mais plus que cela,

  144. j'ai de l'espoir.
  145. Dans nos luttes pour la justice
    et pour la liberté,
  146. j'espère que nous jouerons
  147. et que nous verrons la joie et la beauté
    de notre jeu commun.
  148. C'est ainsi que l'on gagne.
  149. Merci.

  150. (Applaudissements)